Francaisdefrance's Blog

26/08/2011

Décryptage de la lettre de Martine Aubry aux Français…

Elle va pas aimer, Titine… C’est fait pour.
FDF
.

J’ai mis la main sur le brouillon de la lettre aux Français de Martine Aubry !

Tout au moins j’ai réussi à me procurer le brouillon de l’introduction de la lettre. Pour comprendre ce brouillon c’est simple : les mots barrés sont ceux qui ont étés supprimés dans la version finale, parfois remplacés par ceux d’à côté.


« Chère Madame, Cher Monsieur, Cher Transgenre,

Toute ma vie de femme et de responsable politique, j’ai voulu agir pour servir l’Europe, mondialiste mon pays et pour servir les autres (étrangers, immigrés…).

Je n’accepte ni de voir décliner la France, que j’aime, ni la détérioration des conditions de vie des Français, faute d’ambition qu’ils n’ont pas, de justice et de cohérence.

J’ai la conviction qu’un autre chemin est possible. Je veux redonner à chacun le goût de l’avenir et l’envie d’un destin communautariste.

Bien sûr, rien ne sera facile. Je veux une gauche sérieuse et ambitieuse. Sans sérieux, rien n’est sérieux faisable. Sans ambition, rien ne change. Au-delà de la crise, c’est une nouvelle civilisation société qu’il nous faut construire. Nous la construirons avec ou sans vous ensemble.

Pour cela, je veux rassembler aujourd’hui les femmes et les hommes de gauche, les écologistes, les islamistes, et les humanistes, pour rassembler demain les Français et la terre nation toute entière.

Je vous demande de me faire confiance dès les 9 et 16 octobre prochains lors de la primaire truquée citoyenne, pour qu’en 2012 la France retrouve le mondialisme progrès, ce mot qui veut dire simplement : demain sera meilleur qu’aujourd’hui.

Martine Delors Brochen Aubry »


Source: Rébus (www.lavoixderebus.com)

26/04/2011

Islam: encore des interdits…

Les musulmans se cachent pour sévir… C’est pas nouveau, je sais, mais à ce congrès, il y avait beaucoup trop d’interdits… On sait très bien pourquoi…

FDF

.

Tariq Ramadan et Robert Ménard au congrès de l’UOIF.

Enquête et Débat était le seul média présent aux 28è Rencontres annuelles des musulmans de France. Voici un extrait de son compte-rendu :

T

L’autoproclamé « intellectuel » de service…

« Le nombre de femmes voilées est important, majoritaire même, mais on trouve également des femmes habillées à l’occidentale, voire de façon sexy pour certaines. Le nombre de burqas est infime, peut-être du fait de la nouvelle loi (les femmes en portant refuseront toutes notre demande d’interview), par contre on croise très souvent des hijab qui ne laissent apparaître que le visage. Des hommes barbus pour la plupart font la quête […] il s’agit de financer des mosquées un peu partout sur le territoire français. Il n’y a ce jour-là pas un seul drapeau français, alors que nous sommes en France, et que tous parlent d’Islam de France mais nous ne voyons que des drapeaux algériens ou palestiniens.

L’espace presse nous accueille, mais nous apprenons tout de suite que nous ne pourrons interviewer aucun intervenant, ni avant ni après la conférence-débat. Puisque nous insistons un peu, un responsable essaie de convaincre M. Ramadan, mais son assistante nous rappelle, ce ne sera pas possible aujourd’hui. […] Plus gênant encore, il nous sera interdit de filmer la conférence, et surtout de poser une question depuis le public, les questions à la presse étant interdite. […]

Ramadan tient un discours un peu plus virulent que ce qu’on peut voir d’habitude dans les médias, contre la France “qui trahit certains principes qui font pourtant partie de sa tradition“, contre “l’assimilation colonisatrice de la France“, contre “le PS et l’UMP qui normalisent le discours de l’extrême-droite“, car “il ne faut jamais, même sous prétexte d’humour ou de provocation, n’est-ce pas Robert [Ménard], normaliser l’extrême-droite“.
Le public a l’interdiction d’applaudir, il n’y aura donc pas un bruit tout au long de la conférence, ce qui donnera une impression très bizarre aux 4 participants non-musulmans que nous sommes. […] Le Robert Ménard à la tribune de l’UOIF n’a fait montre d’aucune provocation, alors qu’il aurait pu répéter certains propos qu’il avait tenus publiquement auparavant, du genreJe n’ai pas envie qu’il y ait autant de mosquées que d’églises dans mon pays“, ou encore “S’il y avait eu la démocratie directe en France, notre peuple aurait voté pour l’interdiction des minarets comme les Suisses“. »

Source: http://www.chretiente.info/