Francaisdefrance's Blog

16/12/2011

Rama Yade radiée des listes électorales !!!

Faut pas gêner le boss…

.

Règlement de comptes à l’UMP ? Rama Yade a osé braver le roi ?Les ennuis tombent.

Franchement, je n’ai jamais vu une « pré-présidentielle » aussi violente…

Ca promet pour les législatives où le ring est déjà installé, d’ailleurs..

FDF

.

« La domiciliation de sa résidence principale dans les Hauts-de Seine, était contestée.

Rama Yade vient tout juste de se déclarer candidate pour les prochaines législatives que les ennuis commencent pour elle. L’ex-secrétaire d’Etat, dont la domiciliation de la résidence principale à Colombes est contestée, a en effet été radiée jeudi des listes électorales de cette commune des Hauts-de-Seine où elle est élue municipale d’opposition.

Des élus PS et UMP sur le dos

« J’ai été informé que Rama Yade a été radiée des listes électorales ce (jeudi) soir », a ainsi annoncé le maire PS Philippe Sarre, alors qu’une commission de révision des listes de la préfecture et du TGI de Nanterre venait de se réunir.

L’élue du Parti radical, proche de son président Jean-Louis Borloo, a été accusée par des élus PS et UMP d’avoir menti sur sa domiciliation et de ne pas vivre réellement à Colombes, préférant son domicile parisien. Philippe Sarre l’accuse aussi de ne pas avoir payé d’impôts locaux depuis deux ans.

D’après Philippe Sarre, l’ancienne secrétaire d’Etat s’est présentée lundi en mairie pour le signaler et souligner habiter un nouvel appartement à Colombes depuis le 7 décembre. Une demande d’inscription sur les listes électorales doit être étudiée en principe en janvier, a précisé le maire.

Rama Yade va saisir la justice

Peu avant un conseil municipal auquel elle participait dans la soirée, Rama Yade, a affirmé ne pas être « au courant ». La mesure de radiation ne devrait toutefois pas l’empêcher de se présenter aux élections législatives de juin prochain dans la circonscription d’Asnières/Colombes-sud, qu’elle conteste au député UMP sortant Manuel Aeschlimann.
Dénonçant un « acharnement » contre elle, Rama Yade a d’ores et déjà contre-attaqué jeudi en promettant de déposer plainte pour « dénonciation calomnieuse » contre « tous ceux » qui en sont responsables à ses yeux. »

Source: http://www.europe1.fr/

01/09/2010

Halal: Al-Kanz exige que l’Etat Français réglemente l’appellation Halal, avec des contrôles.

Vous avez le droit d’y croire, mes frères… Y’en a marre, avec le halal! On entend plus parler que de ça. Ca va tourner en eau de boudin, cette propagande. La résistance s’organise. « Cochon qui s’en dédit »…
FDF

.

Quick Halal : les ennuis ne font que commencer !

Plusieurs groupes islamiques dénoncent déjà le caractère faussement halal de certains magasins ou produits, les mosquées de Paris et d’Evry n’étant pas considérées comme fiables…

Ainsi Fateh Kimouche, responsable de Al-Kanz, une sorte de « 60 millions de consommateurs » musulman, exige que l’Etat réglemente l’appellation Halal, avec des contrôles.

Vous avez compris que l’Etat se trouve désormais pris dans une « béchamel infernale »…

A force de modifier sa loi pour s’adapter à la Charia, par exemple en matière de finance, nos élus républicains, chantres de la laïcité (et catholiques pour certains), vont de nouveau devoir intégrer une partie du Coran dans la réglementation républicaine et créer un corps de fonctionnaires (payé avec nos impôts) dédié au contrôle de l’application de rites religieux dans l’abattage des bêtes !

Trop bon trop con ! dirait l’autre, mais trop tard ! Voilà comment au nom de la « tolérance » on construit un état religieux.

Alors à tous les gogos qui disent « Ça ne fait rien, il n’est pas interdit à un chrétien de manger halal » ou « ce n’est pas grave », et le stupide « cela a le même goût », je rappelle que la certification Halal a un coût, que l’argent sert à rémunérer les Mollahs en charge de la vérification, donc des organisations islamiques, dont on ignore où vont les fonds.

Et que le musulmans ne me disent pas que je chipote, en la matière avec la finance islamique, je n’ai pas de leçons à recevoir d’eux.

Ce coût est bien entendu répercuté dans le prix du produit, sur le principe de la TVA – soit une dîme versée aux autorités cultuelles islamiques.

A noter que les Juifs régulent très bien, et très discrètement la certification casher, qui est toujours clairement affichée, et n’ont jamais fait d’histoires à ce sujet.

Cette affaire est peut-être l’occasion de reprendre pied pour :

1) Rappeler que pour un état laïque, « Halal » ou  » Casher » n’ont aucune signification et ne saurait faire l’objet d’une quelconque réglementation.

2) Obliger des commerçants qui reversent une partie du prix de vente à des groupes religieux qu’ils l’affichent à l’entrée du magasin.

Mais le plus triste dans tout cela, c’est que personne ne réagit… les élites incultes applaudissent (cf Demorand et Askolovitch hier soir sur Europe 1), les Frères se frottent les mains. Esprit collabo quand tu nous tiens…

Pillé chez: http://www.agoravox.fr