Francaisdefrance's Blog

13/12/2011

« Chances pour la Belgique »: 4 morts et 75 blessés !

Il ne faut pas dire les noms des criminels, terroristes ou autres déchets « issus de l’immigration » qui sévissent sur nos terres Occidentales. Ca pourrait « heurter » les autres.

Passons outre ces absurdités. Dans cet attentat meurtrier, l’auteur se nomme Nordine Amrani (et oui; encore…); très défavorablement connu des forces de police… Il s’est suicidé, ce con. Un kamikaze, donc. Et qui dit kamikaze… On s’est compris.

Ses victimes sont un garçon de 15 ans, décédé sur les lieux, un adolescent de 17 ans, mort à l’hôpital, et une femme de 75 ans, également décédée à l’hôpital…

FDF

.

La ville a été la scène, mardi midi, d’une attaque d’un assaillant isolé. Un homme, connu de la police, a lancé des grenades avant de tirer dans la foule. Quatre personnes sont mortes, 75 sont blessées, annonce la procureur. 

Confusion et panique dans la troisième ville de Belgique. Un homme âgé de 32 ans, connu des services de police, a lancé plusieurs engins explosifs vers 12h30 sur la place Saint-Lambert, en plein coeur de Liège, avant de tirer dans la foule. Il se serait ensuite suicidé. Bilan provisoire de l’attaque: au moins quatre morts -dont le tireur- et 75 blessés, d’après le dernier décompte des médias belges, citant des sources judiciaires. 

Une conférence de presse était prévue à 16H à Liège, d’après Le Soir, premier site d’information en Belgique. Le Premier ministre Elio Di Rupo doit rejoindre Liège à 17 heures accompagné de Joëlle Milquet, ministre de l’Intérieur. de leurs côtés, le Roi et la Reine se rendront au palais provincial de Liège à 17H. 

Un tireur isolé

Quatre déflagrations importantes ont été entendues. D’autres plus minimes pourraient correspondre à des coups de feu. D’après RTL.be, l’homme aurait lancé un engin explosif sur le palais de justice, puis deux autres en direction d’un abribus. Le Centre fédéral de crise affirme par ailleurs qu’il s’agit de l’acte d’un tireur isolé, démentant les rumeurs d’autres assaillants. 

Selon Cédric Visart de Bocarmé, procureur du roi de Liège, l’auteur des faits s’est suicidé après avoir tiré au fusil d’assaut kalashnikov, rapporte la RTBF. Il possédait plusieurs grenades dans un sac. 

L’auteur de la fusillade serait Nordine Amrani. Selon l’avenir.net et RTL.be, « ce Liégeois de 32 ans avait été condamné en 2008 à un total de 58 mois de prison ferme pour avoir détenu 9500 pièces d’armes et une dizaine d’armes complètes, ainsi que pour la culture de 2 800 plants de cannabis dans le cadre d’une association de malfaiteurs« . 

Selon RTL.be, Nordine Amrani devait comparaître ce mardi matin pour des faits de moeurs, après avoir bénéficié d’une libération conditionnelle en octobre 2010. Il y a quelques jours, une perquisition avait été menée à son domicile, rue Bonne Nouvelle, à Liège. 

Périmètre de sécurité

Un large périmètre de sécurité a également été établi dans le centre ville. Le quartier Saint-Lambert a été évacué, alors que les centres commerciaux ont été fermés. 

Une tente blanche a d’abord été dressée près de l’Archéoforum afin d’accueillir les blessés, précise la RTBF, tandis que plusieurs hôpitaux de Liège ont commencé à accueillir les premières victimes de l’attentat. Selon le site belge la Meuse, un enfant de 2 ans entre la vie et la mort

Les réseaux mobiles sont perturbés ce mardi à Liège, à la suite de l’attentat survenu place Saint-Lambert. Mobistar et Proximus ont constaté un trafic très dense dans la région liégeoise. Les perturbations devraient se résorber assez rapidement. 

Selon les médias belges, des objets qualifiés de « suspects » ont été découverts sur la place Saint-Lambert. Les démineurs d’Heverlee ont été appelés à Liège et devraient faire sauter le véhicule d’Amrani, qui se trouve place Saint-Lambert. Pour l’heure, la situation serait sous contrôle, selon la police. 

Source: http://www.lexpress.fr/

.

Cherchez son nom sur Facebook (avant que son compte soit clôturé…) et épluchez. Si c’est bien lui, si ce n’est pas un homonyme, on ne s’étonnera plus de rien…

FDF

15/05/2011

Ca suffit! Le 57e militaire français tué en Afghanistan !

Il est certain que l’on ne parlera pas autant de lui que de Ben Laden… Pauvre gars. Toutes mes condoléances à ses proches.

FDF

.

Afghanistan : Loic Roperh, caporal du Génie tué dans l'explosion d'un IED

 

Le soldat du Génie, Loic Roperh tué par l’explosion d’un IED en Afghanistan…

« Une explosion d’un engin explosif improvisé a visé les sapeurs du détachement d’ouverture d’itinéraire piégés (DOIP), qui étaient engagés dans une mission (…) préliminaire à une opération dans la vallée de Tagab », a indiqué le ministre de la Défense, Gérard Longuet.

Loic Roperh, un caporal de 1ere classe du 13e régiment du Génie de Valdahon dans le Doubs a été tué lors de l’explosion. Aucun blessé ne serait à déplorer. « Peu après midi, un élément du génie a débuté à pied la reconnaissance des abords de la piste située au nord du poste avancé. Une violente explosion a alors eu lieu et un soldat a été tué  », a précisé le porte-parole. Le chef de l’État, Nicolas Sarkozy a présenté ses condoléances à la famille du soldat tout en rappelant « la détermination de la France à continuer d’œuvrer au sein de la Force internationale d’assistance et de sécurité  ».

 Le 57e militaire français décédé en Afghanistan !

Le 20 avril 2011, un caporal du 2e Régiment d’Infanterie de Marine avait trouvé la mort et 9 autres marsouins avaient été blessés, également par l’explosion d’un engin explosif improvisé, en Kapisa, l’une des régions de l’est de l’Afghanistan où sont déployées les forces françaises.

Environ 4000 soldats français sont actuellement déployés en Afghanistan, notamment dans le district de Surobi et en Kapisa.

Source:http://notrejournal.info/

01/01/2011

Encore des pompiers attirés dans un traquenard!

Impensable. Et pourtant, ça entre maintenant dans le domaine des « faits divers »… Faut il aussi armer les pompiers? S’il faut en arriver là… Ce n’est pas des lances à incendie, qu’il leur faudrait; ce sont des lance-flammes! Il ne faut pas oublier que ce genre d’actes sont des tentatives de meurtre.

Et inutile de préciser qui peuvent être les auteurs de ces infâmes pièges… Dans ce domaine, les sous-merdes sont rois.

FDF

Six pompiers qui intervenaient sur un feu de poubelles hier soir à Nice ont été agressés à l’aide d’un engin explosif lancé par des individus cagoulés, a-t-on appris jeudi auprès des pompiers et du conseil général des Alpes-Maritimes. 

L’agression a eu lieu peu après 22 heures dans le quartier Louis Braille, dans l’est de la ville, a précisé le préfet des Alpes-Maritimes, Francis Lamy, lors d’une conférence de presse. Elle serait le fait d' »une dizaine » de fauteurs de trouble, « ayant l’apparence de jeunes mineurs« , a-t-il ajouté.

Des projectiles et un engin explosif, dont la nature exacte reste à définir, ont été lancés à proximité du camion des sapeurs-pompiers qui, choqués et victimes de « lésions auditives pas encore caractérisées », ont été admis à l’hôpital pour examen, selon les pompiers.

Quatre d’entre eux ont une interruption temporaire de travail de huit jours, a précisé le président UMP du conseil général, Eric Ciotti, lors de la même conférence de presse. L’élu, qui préside le conseil d’administration du Service départemental d’incendie et de secours, a dénoncé la « gravité des faits (…) émanant de personnes masquées peu courageuses ». « Ce sont des faits qui auraient pu tuer, il y a eu un souffle important. Ca s’assimile à un traquenard car un feu de poubelles a été mis en place vraisemblablement pour attirer les pompiers », a-t-il estimé. « Face à cette montée de violence, il faut répondre avec toujours plus de fermeté », a-t-il ajouté. M. Ciotti a indiqué avoir porté plainte aujourd’hui, au nom du Sdis O6, auprès du procureur de la République de Nice.

Le député-maire UMP de Nice, Christian Estrosi, a lui aussi insisté sur « l’exemplarité de la peine » à appliquer. « Ca ne peut pas rester sans suite. Pour moi, c’est une tentative d’assassinat à l’égard de ces pompiers », a-t-il martelé lors du même point presse.

Le préfet a indiqué que des mesures avaient été prises pour « sécuriser le quartier ce soir, avec un dispositif plus important » rassemblant des effectifs de la brigade anticriminalité (BAC), une brigade spécialisée de terrain (BST, ex-UTeQ) et une unité canine légère. M. Lamy a néanmoins souligné la baisse de 25% en 2010 des agressions visant les pompiers en intervention dans le département: 25 cas à ce jour, contre 33 pour toute l’année 2009.

« Ce genre d’agressions se passent toujours en période fêtes, ce sont des actes isolés », a confirmé Georges Rospert, l’un des pompiers agressés, en marge de la conférence de presse. « Mais toutes les missions dans des quartiers un peu sensibles devraient être faites en collaboration avec les forces de police ou de gendarmerie pour qu’on puisse faire notre métier sans souci », a-t-il plaidé.

Source: http://www.lefigaro.fr/