Francaisdefrance's Blog

24/10/2011

Libye: bienvenue dans l’enfer de l’islam radical !

Ce qui suit rejoint un de mes récents billets sur la « nouvelle Libye ». Ce pays a voulu retrouver sa « liberté ». C’est fait.

Désormais, la charia, la polygamie, l’interdiction de divorcer, l’utilisation des banques islamiques, et autre gâteries seront le quotidien des Libyens… Il faut savoir que l’islam « modéré » n’existe pas. C’est l’islam « tout court ». Avec ses principes venus des temps barbares…

A qui le tour? A la Tunisie, maintenant, au vu des dernières estimations sur les élections d’hier où l’islam « modéré » devrait l’emporter. Ahhhhhhhhhhhhhhhhh; la « révolution du jasmin« , le « printemps arabe »… Ca va plutôt être l’enfer, je pense.

Pourquoi croyez-vous que nous rejetons avec force l’islam, en Occident??? Et que nous le ferons avec de plus en plus de convictions.

FDF

Un petit bonus: http://tinyurl.com/3m93j8f

Documentaire sur la menace islamiste, la guerre déclarée à l’Occident et niée par celui-ci..

.

Fini le droit de divorcer, place à la polygamie.

La Libye, futur pays islamique radical ?

Reste à savoir ce que sera la réaction des pays occidentaux qui ont participé à la libération, dont la France et la Grande-Bretagne. On se souvient par exemple du discours de Nicolas Sarkozy à Benghazy, le 15 septembre dernier, qui déclarait que « La France sera toujours aux côtés du peuple libyen ».

Voir la vidéo ci-dessous :

http://www.dailymotion.com/video/xl3zmp_sarkozy-a-benghazi_news#from=embed

(Images : i>TELE par L’oeil du post)

Pas plus tard que dimanche, Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères, déclarait : « La période de la dictature, des violences et des divisions est terminée. Les Libyens peuvent désormais oeuvrer ensemble et sereinement à la construction d’un Etat démocratique et respectueux des droits de l’homme dans un esprit d’unité et de réconciliation nationale ».

Sans oublier la déclaration fracassante de Brice Hortefeux, fidèle parmi les fidèles de Sarkozy, qui voyait dans la mort de Kadhafi le signe que le président français « est le champion du monde des droits de l’Homme ».

Voir la vidéo ci-dessous :

http://youtu.be/4vEhnIUPrS8

Sources: Le Post

07/08/2011

Pour bien commencer la journée…

Rien de tel qu’une bonne blague… Et pas contre les muzz, ni les intégristes, ni la racaille des banlieues, ni les terroristes islamistes, rien. Ca me fait bizarre quand-même…

FDF

.

DSK et le Pape meurent le même jour.

Par une malencontreuse erreur d’aiguillage, DSK est envoyé au Paradis alors que le Pape est expédié en enfer…

Le Pape, dès son arrivée, tente d’expliquer la situation à Satan. Satan, vérifie dans la paperasse céleste et constate qu’il y a effectivement eu erreur. Cependant, il dit au Pape que l’erreur ne pourra être corrigée que le lendemain.

Le lendemain, effectivement, Satan dit au Pape qu’il peut monter au Paradis. Sur son chemin,le Pape croise DSK qui descend en Enfer et nos deux héros discutent un peu.

Le Pape dit:
– Je suis désolé de ce qui vous arrive.
– Pas de problème, répond DSK.
– Vous savez Monsieur DSK, j’ai vraiment hâte d’arriver au Paradis…
– Et pourquoi cela ?
– Parce que durant toute ma vie, j’ai rêvé de rencontrer la Vierge Marie!
– Hmmm, dans ce cas, il fallait y aller hier…

18/06/2011

Délinquance: Villeneuve sur Lot est devenu un ENFER !

Ce fut une ville agréable, avant l’arrivée de la racaille…

Témoignage récupéré sur un forum… Le pire est que c’est pareil dans beaucoup (trop) de villes françaises.

FDF

.

« Personne n’ose sortir dans cette ville, je crois que la place a été faite à la délinquance et on ne peut même plus se promener seul, entre amis ou en famille sans y être agressé verbalement ou physiquement. La vidéosurveillance, on s’en FOUT !! ce qu’il faut, c’est des effectifs de police en permanence qui patrouillent et une justice qui interdise enfin le port d’armes blanches ! A votre avis, pourquoi les jeunes ont pratiquement TOUS un couteau sur eux ? ce n’est pas pour aller à la pêche ou chercher les cèpes : il faut arrêter les conneries 5 min et organiser des fouilles corporelles en mettant de lourdes amendes à ceux qui ont un couteau sur eux !!!
L’autre soir en me promenant à villeneuve, certains ont dit : « Villeneuve appartient à l’Algérie et plus à la France » ! moi je suis resté scandalisé…
Tout ça pour dire que Villeneuve sur Lot est devenu un véritable ENFER à cause de « jeunes » »qui sèment la terreur et qui n’ont pas peur de tuer !! Réveillez-vous, l’heure est grave !!!!!!!!!! »

20/02/2011

Je ne sais pas si j’ose…

Allez, si; j’ose… Vous la connaissez peut-être…

FDF

.

Ben Laden meurt d’une crise cardiaque. 

Bien entendu, il se retrouve en enfer où le Diable l’attend avec impatience.
– Je ne sais pas ce que je vais faire de toi, tu es bien sur mes listes, mais je n’ai plus une place de libre. D’un autre côté, il est évident que ta place est ici

Il réfléchit cinq minutes puis déclare :
– Je sais ce que je vais faire … J’ai ici quelques Américains qui ne sont pas aussi méchants que toi. Je vais en envoyer un au paradis, et tu prendras sa place.

Le Diable rajoute :
– Je vais même t’accorder une faveur : tu pourras décider toi-même qui tu vas remplacer !

Oussama se déclare satisfait et le Diable ouvre un premier judas.

A l’intérieur d’une pièce, il y a Richard Nixon dans une piscine qui nage sans arrêt, et dès qu’il s’approche du bord, celui-ci recule et Nixon doit continuer à nager, nager encore et encore…

– Non, dit Ben Laden,je suis mauvais nageur et je ne pense pas que je pourrai faire ça à longueur de journée.

Le Diable emmène Ben Laden devant une autre porte.

Par le judas, on voit Georges Bush avec une énorme masse, qui casse un tas immense de cailloux.

– Non, dit Ben Laden, j’ai d’énormes problèmes de dos et ça serait une agonie perpétuelle si je devais casser des cailloux à longueur de journée…

Le Diable arrive devant une troisième porte.

à l’intérieur, Bill Clinton est allongé sur un lit, les mains et les pieds attachés aux barreaux. Penchée au dessus de lui, Monica Lewinsky lui taille une pipe d’enfer ( Forcement !).

Oussama regarde cette scène incroyable pendant un long moment puis se tourne vers le Diable.
– Je prends cette place-là ! Je prends cette place-là !

Le Diable répond :
– C’est bien !

Puis il ouvre la porte et dit :

– Monica, vous pouvez sortir, vous avez un remplaçant !

12/12/2010

Enseigner en banlieue: chemin de croix ou purgatoire ?

Enseigner en banlieue est devenu une sévère punition donnée par l’Education Nationale. Autant prêcher dans le désert. En outre, c’est devenu très dangereux pour les enseignants. L’avis de: http://www.renaissancecatholique.org/

FDF

.

Nostalgique, comme moi, de la France chrétienne, vous pensez que notre pays est en danger d’islamisation galopante. Vous avez raison et êtes peut-être encore loin du compte !

Le compte, faisons-le : dans mon collège de banlieue, une large majorité des élèves porte un patronyme arabe assorti, comme il se doit, d’un prénom musulman. Il faut y ajouter les Turcs et les élèves originaires d’Afrique noire, quasiment tous musulmans. Rien d’original à cela. Ce qui l’est plus, c’est le nombre de noms européens accolés à des prénoms musulmans, tels Ibrahim Dupont, Djamila Martinelli, Youssef Lopez ou encore Mohamed Schmitt. Pères d’origine chrétienne, ayant abjuré pour une union –souvent éphémère– avec une disciple du Prophète. “Éphémère”, car la plupart de ces mariages mixtes, je le constate, se sont soldés par un échec saignant, mais le résultat en est là : des petits musulmans ! L’inverse est aussi fréquent, même si moins visible : on distingue moins aisément les enfants issus d’un père musulman et d’une mère chrétienne, car alors il n’y a plus la moindre trace, dans leur identité, de la partie chrétienne. Cela va bien plus loin qu’un prénom sur une carte d’identité. J’observe que ces élèves issus de mariage mixtes, même s’ils se sont soldés par une rupture, se définissent comme purement musulmans. La jeune Da Silva, élève de 4e, m’annonce que « bien sûr » elle va fêter l’Aïd et être absente le lendemain. Le petit Schmitt, en 6e, se présente comme « arabe » et, lorsque je lui fais remarquer qu’il a aussi des origines alsaciennes dont personne avant moi ne lui a jamais parlé, il se vexe et me demande de ne plus les évoquer. Il rêve d’être pâtissier, pour faire des pâtisseries orientales, bien sûr. Quant à Kristina Duval, de 3e, elle a porté le survêtement de l’équipe algérienne durant toute la coupe du monde de football. On pourrait multiplier les exemples.

Voilà pour l’observation “statique”. Si l’on y ajoute une perspective “dynamique”, il faut constater que nombre de mes élèves musulmans “de souche” ne sont pas en France depuis longtemps. Le flux n’est pas tari et pas seulement, tant s’en faut, pour des raisons de misère ou de persécution politique. La famille B. est venue de Tunisie, il y a seulement deux ans –le père, sous-officier, estimant l’avenir de ses trois fils plus assuré en France. Le plus jeune, fort sympathique, ne voit cependant pas pourquoi on compte ici les années depuis la naissance du Christ. Hichem D. est pour sa part originaire d’Algérie, où son père dirigeait une entreprise. Arrivé lui aussi il y a deux ans, il conteste nombre de mes enseignements, au nom de ce qu’on lui a appris dans son pays d’origine, et m’explique sans méchanceté que, chrétien, je suis promis à l’enfer, quelles que soient par ailleurs mes qualités personnelles, qu’il juge indéniables. J’ai récemment bénéficié d’une formation sur ces ENAF (élèves nouvellement arrivés en France), qui sont si nombreux que l’éducation Nationale a cru bon de créer pour eux ce bel acrostiche au bon goût de pâté (halal, bien sûr)…

Suite et source: http://tinyurl.com/3942hg8

17/10/2010

L’enfer du mariage forcé…

Des choses dont on entend parler, parfois, mais bof… Là, c’est déjà plus précis. C’est du vécu… Ca fait réfléchir. Mais du moment que c’est écrit dans le coran…

FDF

Sandrine Moulères, seconde compagne du « Nantais » Lies Hebbadj, vante dans un livre la « polygamie choisie ». Une Guinéenne, réfugiée en France, raconte, elle, l’enfer d’un mariage forcé comme quatrième épouse.

Témoignage

« J’ai 25 ans. Je suis arrivée de Guinée Conakry, voilà plus d’un an et demi, comme demandeuse d’asile. Mes trois filles, 8, 6 et 5 ans, ont pu me rejoindre. Je me bats pour elles. Je veux leur éviter le double fléau de l’excision et de la polygamie dont j’ai été victime.

« En Guinée, il y a d’abord eu la vie avec mon père, ses quatre femmes et vingt-deux enfants sous le même toit. Il était enseignant, mais il ne gagnait pas grand-chose. Les loyers n’ont plus été payés. Le propriétaire, un homme de 60 ans, m’a demandée comme quatrième épouse. J’avais 17 ans. Je venais de décrocher mon bac et je voulais poursuivre des études supérieures de mathématiques. Mon père m’a annoncé ce mariage. J’ai eu le sentiment d’être vendue et j’ai tenté de résister. Je n’aimais pas cet homme. Mais tout s’est fait très vite, sous l’autorité toute puissante de mon père. Je n’ai pas eu le droit de sortir. J’ai été préparée pour aller chez le mari. »

Humiliations

« Ma nuit de noces s’est soldée par un viol. Je refusais la relation. Les vieilles, comme on les appelle chez nous, venues constater que j’étais bien vierge comme le veut la tradition, sont venues à la rescousse et m’ont tenue. Pendant les années qui ont suivi, l’homme me battait quand je refusais ses avances. La vie avec ses coépouses s’est souvent mal passée. Nous devions nous occuper du mari à tour de rôle pendant une semaine. Il nous appartenait alors de faire à manger pour toute la famille. Nous n’avions pas de contact avec lui en dehors de cela.

« La polygamie, ce n’est pas bon du tout. Je ne connais pas de Guinéenne qui puisse dire le contraire, même s’il n’existe pas d’association de femmes pour protester. Nous ne sommes pas d’accord; nous subissons la loi des hommes. Ils nous affirment que c’est écrit dans le coran. Ils disent suivre l’exemple de nos propres pères, mais partager un homme est humiliant. Encore plus dans les familles pauvres, où tout se passe parfois dans une pièce unique.

« La polygamie va de pair avec l’excision, cette mutilation pour nous empêcher d’avoir du plaisir. On nous ‘garantit’ contre toute tentation en dehors du foyer. On nous soumet. J’ai moi-même été excisée à l’âge de 10 ans. Selon une méthode traditionnelle, avec un couteau, sans précaution sanitaire. C’est une souffrance terrible dont je garde le souvenir à tout jamais. L’excision est en principe interdite en Guinée, mais cela continue. J’ai fui et me suis réfugiée en France parce que je ne veux pas que mes filles vivent ce que j’ai vécu. »

Source: http://tinyurl.com/3yfkoph