Francaisdefrance's Blog

17/08/2011

Montluçon: pas de mosquée, ni minarets !


blason islamique du futur califat de la ville de Montluçon, AllierLa nouvelle mosquée, en construction à Montluçon, sous l’égide de l’association As Salam sera dotée d’un minaret. Une première pour la ville, et pour la région.

Depuis maintenant trois ans, les bénévoles de l’association As Salam oeuvrent pour réhabiliter les anciens entrepôts des transports Sauzet en une mosquée, près de 700 m2 en zone industrielle. Au total, ils sont une dizaine, des professionnels de tous lescorps de métier, à s’être investis dans la construction du lieu de culte.

Aziz Lamachi, le président de l’association, espère voir les travaux se terminer début 2014, avec comme touche finale, l’édification d’un minaret.

La présence de la tour a fait l’objet de longues négociations avec la mairie entre fin 2010 et début 2011. Le permis de construire a finalement été délivré le 13 janvier.

« La tour mesurera 15 mètres. Elle est destinée à l’appel à la prière du vendredi, (…)

La suite sur

http://www.lamontagne.fr/editions_locales/montlucon/le_premier_minaret_erige_en_auvergne@CARGNjFdJSsBHxwFABk-.html

[Archives : copie d’écran, version PDF pour imprimante]

Un maire démocrate et républicain, soucieux de l’avenir tant pour sa commune que pour la France, ne devrait JAMAIS autoriser la moindre construction de mosquée, ni la construction d’un minaret (interdits en Suisse tout comme le souhaitent la majorité des européens) et encore moins laisser un adorateur de Mahomet annoncer impunément qu’il a l’intention de ne pas respecter la loi interdisant les nuisances sonores ! Il existe une multitude deraisons parfaitement fondées à cela, multitude de raisons que tant les maires que les élus municipaux ignorent le plus souvent, ou parfois préfèrent sciemment ignorer afin de pouvoir dire plus tard « On ne savait pas… ».

Informons les élus, et la population, afin que tous sachent pourquoi il ne fallait pas autoriser la construction d’une mosquée, ni d’un minaret, pourquoi il leur faut surtout rappeler aux envahisseurs que l’appel à la prière est INTERDIT, et qu’ensemble ils prennent les bonnes décisions.

C’est très simple avec la méthode Amnesty International SITA : une lettre dans une enveloppe timbrée, envoyée par la poste (voir tinyurl.com/6r4fsu et tinyurl.com/d95pa9)

Et c’est très efficace (voir tinyurl.com/c44rvr)

Action SITA : imprimer, adresser, poster : la nouvelle façon de voter
Démocratie Directe

Quoi mettre dans l’enveloppe ?

– Imprimer l’article lamontagne.fr à propos de la mosquée à partir de sa version PDF pour imprimante. Il rentre sur une page.

MONTLUCON - Islam - dimanche 14 août 2011 - 08:55 - Le premier minaret érigé en Auvergne
(Version pdf obtenue avec
printfriendly.com + pdfescape.com)

Avec ça le destinataire va comprendre à propos de quoi on lui écrit.

Un timbre tarif « 20 grammes » de base permet d’envoyer au moins deux feuilles, vous pouvez donc rajouter une feuille à votre courrier (recto-verso, soit deux pages). Avec le verso libre de la feuille où vous avez imprimé la première page de l’article, cela fait donc trois pages disponibles sur lesquelles expliquer pourquoi il ne faut pas construire de mosquées.

– Imprimer sur ces trois pages l’argumentaire Construction de mosquées : pourquoi il faut dire NON, http://sitamnesty.files.wordpress.com/2009/03/ripostelaique_com-argumentaire-pour-les-maires-construction-de-mosquees-pourquoi-il-faut-dire-non.pdf.

Si vous le souhaitez, vous pouvez imprimer d’autres argumentaires à la place

– soit en trois pages eux aussi (voir la rubrique Argumentaires sitamnesty.wordpress.com/argumentaires au paragraphe Documents en 3 pages).

– soit vous pouvez bien entendu aussi imprimer un argumentaire en seulement une page, ou seulement deux pages, ou panacher en trois pages = 1 page + 2 pages etc. comme il vous plaira (voir les divers argumentaires proposés).

Du fait de l’opposition des populations à l’invasion musulmane connue maintenant depuis plusieurs années et de la manifeste surdité volontaire des élus, vous pouvez si vous le souhaiter passer à une phase un peu plus musclée que la simple information…

Car n’allez pas croire qu’en ne faisant rien les musulmans vont subitement, comme par enchantement, décider de respecter la loi. C’est ce que l’on se disait à Boston, USA, jusqu’à un beau jour où… C’est aussi ce que l’on se disait à Rheinfelden, Allemagne, jusqu’à un beau jour où… C’est aussi ce que l’on se disait à Rendsburg, Allemagne, jusqu’à un beau jour où… C’est aussi ce que l’on se disait à Milan, Italie, jusqu’à un beau jour où… C’est aussi ce que l’on se disait à Nanterre, France, jusqu’à un beau jour où… C’est aussi ce que l’on se disait au Puy-en-Velay, France, jusqu’à un beau jour où…

Option Muscle 1

A la place de la simple version pdf de l’article sur la mosquée, utiliser la version pdf « musclée » : surlignages, notes et surtout… signature de l’ordre des templiers (ce qui va interloquer plus d’un destinataire : cet ordre a été refondé en 2002…) :

MONTLUCON - Islam - dimanche 14 août 2011 - 08:55 - Le premier minaret érigé en Auvergne - version musclée templiers breivik 2083
lamontagne-fr_montlucon_le_premier_minaret_erige_en_auvergne_muscle.pdf

Option Muscle 2

En plus d’utiliser la version « musclée » ci-dessus vous pouvez non plus informer mais désormais avertir les élus qu’ils devront rendre des comptes.

Pour cela vous pouvez imprimer la version pdf en trois pages du discours de Paul Weston Aux dirigeants qui livrent l’Occident à l’islam : « Nous vous demanderons des comptes » (la version pdf en trois pages est au bas du discours).

Pour vous simplifier le travail, voici ces documents pdf réunis en un seul fichier pdf de quatre pages :

MONTLUCON - Islam - dimanche 14 août 2011 - 08:55 - Le premier minaret érigé en Auvergne - version musclée 4 pages
lamontagne-fr_montlucon_le_premier_minaret_erige_en_auvergne_muscle4pages.pdf

Qui sont les destinataires ?

En priorité les élus, puis l’architecte collabo et enfin optionnellement les habitants.

Les noms des élus municipaux se trouvent sur la page mairie-montlucon.fr/Action-Municipale/Le-Maire-et-lequipe-municipale/Le-maire-et-l-equipe-municipale.html
(ou elections.lefigaro.fr 2008 Montluçon A et elections.lefigaro.fr 2008 Montluçon B)

L’adresse postale de la mairie se trouve sur la page « Contact » du site internet de la ville : mairie-montlucon.fr/infos-pratiques/nous-contacter.html

On peut aussi éventuellement rechercher l’adresse publique personnelle des élus sur les pagesblanches.fr de l’annuaire du téléphone tant il est vrai que l’on réfléchit bien mieux seul et chez soi aux conséquences de ses décisions.

A noter : vous pouvez en faire tout autant avec les noms des candidats aux municipales qui ont été battus. Vous les trouverez sur elections.lefigaro.fr 2008 Montluçon C et elections.lefigaro.fr 2008 Montluçon D

Le nom de l’architecte collabo est dans l’article : Eric Fouquet, un architecte montluçonnais.

Vous trouverez son adresse postale publique à la page « Contact » de son site internet professionnel : fouquetarchi.com/contact.html

Mettre les deux feuilles dans une enveloppe, écrire le nom et l’adresse du destinataire, timbrer et poster.

Voilà, ce n’est pas plus compliqué que ça d’expliquer aux élus pourquoi il ne doivent pas se rendre responsables et coupables de certaines erreurs à ne surtout pas commettre. Ils ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas…

Vous avez une enveloppe ? Un timbre ?
Alors vous avez le……… P O U V O I R ……
… de dire son fait à toute personne publique.

Option « Informer la population »

On note une étrange tendance récurrente des élus, toutes villes et toutes tendances confondues, à ne faire que le minimum syndical pour l’information des riverains lors d’un projet de construction de mosquée dans leur quartier alors pourtant que ces riverains sont bien évidemment concernés au premier chef. D’ailleurs il ne vient même jamais à l’idée des élus de consulter les riverains pour savoir s’ils veulent ou non d’une mosquée, à croire qu’ils n’ont pas confiance en la démocratie, hormis pour se faire élire et en faire ensuite à leur guise au mépris des habitants.

Puisqu’on ne peut pas compter sur les élus pour faire le travail d’information et de consultation pour lequel ils sont pourtant payés, on va le faire à leur place, toujours avec la même méthode citoyenne de tractage postal. La lettre destinée à la population sera la même que celle destinée aux élus, ne reste qu’à trouver les noms et adresses postales des riverains du projet.

Une fois informés, on peut compter sur les habitants pour aller demander des comptes à leurs élus.

Là encore c’est très simple.

On trouve dans l’article des indications suffisantes pour déterminer le nom d’une rue à proximité du projet de mosquée : Montluçon, anciens entrepôts des transports Sauzet

On trouve sur societe.com l’annonce de cloture d’activité de cette entreprise [copie d’écran], ce qui nous donne son adresse : Z I. Rue Eugene Sue, 03100 MONTLUCON

Le nom de la rue est suffisant pour trouver noms et adresses postales des habitants de la rue, grâce à l’annuaire du téléphone pagesblanches.fr : indiquer le nom de la rue, le nom de la ville, cliquer sur Trouver et l’annuaire vous donne la liste des nom-adresse de tous les habitants de la rue (il s’agit d’une zone industrielle, ce sont donc surtout des entreprises).

Vous pouvez ensuite trouver les noms de rues voisines en cliquant sur le service cartographique de l’annuaire (lien Plan sous les noms)

Si vous préférez, utiliser n’importe quel autre service cartographique indépendant, tel maps.google.fr ou Viamichelin.fr par exemple, en indiquant de même le nom de la rue et la ville.

Le plan permet de voir les rues voisines et donc d’obtenir, de proche en proche via l’annuaire, tous les nom-adresse de tous les habitants de toutes les rues riveraines du projet de mosquée. Cela va permettre d’informer le plus grand nombre possible de riverains.

Vous pouvez bien évidemment répéter l’opération à volonté :-) tant que vous avez des timbres, des enveloppes, du papier, de l’encre dans votre imprimante et un peu de temps.

Petit à petit, internaute après internaute envoyant lettre(s) après lettre(s), vos missives vont toucher élu après élu, habitant après habitant, au hasard, telles des gouttes de pluie.

Inexorablement, l’information va inonder le conseil municipal et la ville, jusqu’à la goutte qui fera déborder le vase, et ce sera peut-être celle que vous aurez envoyée.

Pas de timbre, ni d’enveloppe, ni d’imprimante ? Grosse flemme ?

Bien que cela soit éminemment moins efficace que par tractage postal, vous pouvez participer par courriel, voir sitamnesty.wordpress.com/sita-par-courriels

L’URL court tinyurl.com à indiquer dans votre courriel pour le présent article est tinyurl.com/44JKJET

Éventuellement, vous pouvez recenser vos actions au sitathon.blogspot.com afin d’inciter d’autres internautes à agir de même, et vous inscrire à la lettre d’information alertes-sita.blogspot.com pour être averti des prochaines actions.

appel du muezzin - youtube - Extrait de oss117

13/04/2011

Mosquées de Toulouse (Frankistan) : Avertissement aux néo-pétainistes !

blason islamique du futur califat de la ville de Toulouse, Haute-GaronneA Toulouse, on peut poignarder son prochain en pleine rue (1), violer une femme sous les yeux de son amant (2), tirer sur des pavillons (3), exécuter froidement un adolescent pour une sombre affaire de drogue (4), sans que la municipalité ne remette en cause sa politique sécuritaire. Pierre Cohen, maire PS de la ville rose et ses acolytes Verts, se grattent encore la tête pour savoir si la vidéo surveillance n’est pas une atteinte aux droits de l’Homme (5). L’extrême gauche, quand à elle, se dit hostile à l’installation de nouvelles caméras et parle d’État policier.

En revanche, ces prochaines années, les toulousains devraient voir sortir de terre 5 jolies mosquées. Pierre Cohen n’a sur cette question aucune hésitation. Il se dit même prêt à accompagner le mouvement. Sans surprise les verts approuvent, eux qui en 2009 se félicitaient de partager la rupture du jeûne avec les musulmans de la mosquée Tabar (6). Une visite amicale et communautariste qui, sous la plume de l’islamo-écolo-bobo Danielle Charles, prend des allures de conte de milles et une nuits.

Un extrait pour vous délecter de la mièvrerie exaltée dont est capable la prêtresse islamophile du Capitole. Elle parle ici de la rénovation de la mosquée Tabar, ancien château du XVI siècle :

Lire la suite :

les-musulmans-toulousains-sont-ecolos-et-vegetariens.pdf
Les musulmans toulousains sont écolos et végétariens Publié le 11 avril 2011 par Jérôme Cortier - Article du nº 193 de ripostelaique.com

Source : http://ripostelaique.com/les-musulmans-toulousains-sont-ecolos-et-vegetariens.html

Des élus démocrates et républicains, soucieux de l’avenir tant pour leur commune que pour la France, ne devraient JAMAIS autoriser la moindre construction de mosquée. Il existe une multitude de raisons parfaitement fondées à cela, multitude de raisons que tant les maires que les élus municipaux ignorent le plus souvent, ou parfois préfèrent sciemment ignorer afin de pouvoir dire plus tard « On ne savait pas… ».

Informons les élus, et la population, afin que tous sachent pourquoi il ne faut pas autoriser la construction d’une mosquée et qu’ensemble ils prennent les bonnes décisions.

Dans ce cas précis, les élus ont déjà été informés par plusieurs précédentes actions SITA, dont la presse locale (et même nationale) s’est largement fait l’écho :

– 17 août 2006 : La Dépêche, Le Nouvel Observateur, Associated Press

– 18 août 2006 : La Dépêche

– 22 août 2006 : L’Humanité

– 21 sept. 2007 : La Dépêche

Les élus de Toulouse savent aussi que l’islam a condamné à mort le professeur Robert Redeker de Saint Orens de Gameville, en banlieue Toulousaine, en septembre 2006, le mois où… à commencé la construction de la mosquée d’Empalot (peu avant l’expiration du délai de deux ans à partir de l’obtention du permis de construire datant du 8 novembre 2004)

Les élus de Toulouse savent que c’est à Toulouse en février 2007 qu’ont été interpellés dans les quartiers de Reynerie et aux Izards les derniers (à ce jour…) terroristes français appartenant à une filière de recrutement pour le jihad en Irak (voir articles La Dépêche du Midi des 15 & 16/02/2007 ).

Les élus de Toulouse savent que les autorités musulmanes locales ne croyaient pas en leur culpabilité et ils savent que, pourtant, c’étaient bel et bien des terroristes qui ont été pour cela condamnés un an plus tard.

Désormais, il ne s’agit donc plus d’informer les élus de cette ville mais de les AVERTIR, posément, qu’ils devront rendre des comptes s’ils persistent à faire l’autruche en ignorant sciemment les informations concernant l’islam qui leur sont transmises par le peuple.

C’est très simple avec la méthode Amnesty International SITA : une lettre dans une enveloppe timbrée, envoyée par la poste (voir tinyurl.com/6r4fsu et tinyurl.com/592ezu )

Et c’est très efficace (voir tinyurl.com/c44rvr)

Action SITA : imprimer, adresser, poster : la nouvelle façon de voterQuoi mettre dans l’enveloppe ?

– Imprimer l’article les-musulmans-toulousains-sont-ecolos-et-vegetariens.pdf ci-dessus. Il rentre sur une feuille recto-verso.

Avec ça le destinataire va comprendre à propos de quoi on lui écrit.

Un timbre tarif « 20 grammes » de base permet (more…)

12/11/2010

Mosquée de Poitiers : le minaret prévu est-il trop haut ?

Un beau paysage français en perspective… Il leur faudrait aussi un abattoir en plein air… Ils seraient pleinement satisfaits, les muzz. En outre, c’est à Poitiers que ça se passe… J’ai honte pour ceux qui ont laissé faire ça… Charles Martel doit faire des beaux sauts dans sa tombe, le pauvre.

FDF

.

Article sur la mosquée de Poitiers

Les travaux de construction de la mosquée de Poitiers ont débuté en août. Le futur lieu de culte sera doté d’un minaret de 22 mètres. Une hauteur qui dérange certains.

La Nouvelle République – dimanche 26 octobre 2008
http://www.lanouvellerepublique.fr/dossiers/journal/pdf/20081026/16586512_JD_86N.pdf

 

 

Contexte:
> Le 3 octobre 2003, Jacques Santrot, alors maire de Poitiers, signait le permis de construire de la future mosquée.
> Situé entre la voie ferrée et la rue de la Vincenderie, le chantier a débuté en août dernier. Le gros oeuvre est prévu pour durer huit mois.
> L’édifice, prévu pour accueillir 800 fidèles, comportera un minaret de 22 mètres.

Fin 2009 au mieux, les musulmans de Poitiers auront à leur disposition une mosquée. Une mosquée a part entière et non plus une simple salle de prière aménagée comme cela était le cas depuis le milieu des années quatre-vingt. La salle en question située dans l’ancienne maison du jardinier du jardin des Plantes, rue Guillaume-le-Troubadour, était devenue au fil des ans autant inadaptée qu’indécente. Coincée entre la voie ferrée et la rue de la Vincenderie, la future mosquée qui pourra accueillir quelque 800 fidèles sera dotée d’un minaret. Une tour de 22 m qui s’élèvera dans le ciel poitevin. L’édification de ce premier minaret dans le ciel d’un Poitou très chrétien ne semble pas soulever de polémique. Officiellement et à l’unisson, les personnalités locales se félicitent que les musulmans, à l’égal des fidèles des autres confessions, puissent bénéficier d’un lieu de culte digne de ce nom. Une apparence. Car, sous couvert d’anonymat, le sujet est jugé « explosif » par certains. « Le minaret à cette hauteur, c’est de la provocation », glisse un autre interlocuteur.

L’imam de Poitiers Boubaker El Hadj Amor ne considère « pas opportun d’évoquer le sujet dans la presse. » Ce très influent membre de l’Union des organisations islamistes de France (UOIF) lâche: « II ne faut pas exciter les quelques extrémistes locaux. »

mosquée de Poitiers - chantier - La hauteur de la grue, jusque sous la cabine de pilotage, préfigure celle du futur minaret dans le paysage poitevin.
La hauteur de la grue, jusque sous la cabine de pilotage,
préfigure celle du futur minaret dans le paysage poitevin.

Pourtant, malgré des inscriptions injurieuses bombées non loin de la future mosquée, le Poitou n’est en rien comparable à la Vendée que Philippe de Villiers a tenté de mobiliser contre l’érection d’un minaret dans son fief de La Roche-sur-Yon. Ni à tel ou tel canton helvétique dans lequel les initiatives populaires contre les minarets sont monnaie courante. Boubaker El Hadj Amor reconnaît d’ailleurs : « La France est en contact avec le mode musulman depuis bien longtemps. Même les extrémistes ne contestent plus qu’il y a désormais une communauté musulmane française. Le seul combat à mener est celui pour la banalisation de l’islam en France. »

Laïc militant, l’ancien maire PS de Poitiers Jacques Santrot qui a signé le permis de construire en 2003 estime que « le minaret en lui-même n’est pas choquant. » Avant de rajouter : « La seule chose qu’il ne faut pas, c’est qu’il y ait un haut-parleur ! » L’actuel maire PS de Poitiers Alain Claeys ne s’exprimera pas avant d’avoir tenu une réunion de travail avec l’imam. Pour parler de la hauteur du minaret ? « Pour faire le point sur l’ensemble du dossier. »

Abderrazak Halloumi, élu PS, militant associatif spécialiste d’histoire des religions

Abderrazak Halloumi, élu Parti Socialiste, militant associatif spécialiste d'histoire des religions“ Pourquoi pas un style européen sans minaret ? ”

> Pas de fondamentalisme sur la forme,
« Il ne faut pas être fondamentaliste sur la forme du minaret. Le minaret distingue l’édifice et permet au muezzin d’appeler à la prière. A Poitiers, c’est inconcevable car nous sommes dans un Etat laïc. Le minaret n’est d’ailleurs pas ce qui fonde la mosquée. »

> Se fondre dans l’architecture locale,
« La mosquée est un lieu de culte qui doit être ouvert sur la ville et esthétiquement beau. Elle doit pouvoir se fondre dans l’architecture locale. Il pourrait y avoir un style européen de mosquées. Sans minaret. Ou avec un minaret symbolique comportant seulement une excroissance. Il faut un bâtiment qui n’élève pas sa sacralité. Comme cela existe déjà, par exemple, à Bondy. »

> Une place dans le projet Coeur d’agglo,
« De par sa position de ville-relais entre le nord et le sud, Poitiers devrait avoir une mosquée centrale, une mosquée cathédrale. La mosquée aurait sa place dans le projet Coeur d’agglo. Si on veut un islam à la française, il faut s’en donner les moyens. »

Gilles Morin, secrétaire de la ” Libre Pensée ”

Gilles Morin, secrétaire de la -Libre Pensée-“ Un élément de propagande religieuse ”

> Le minaret regarde les musulmans.
« Nous n’avons rien à dire sur le minaret de la future mosquée. C’est une affaire qui regarde la communauté musulmane. Sauf à dire que si une loi en matière d’urbanisme existe, il faut bien sûr qu’elle soit respectée. Le minaret est fait pour être vu et il est forcément un élément de propagande religieuse. Mais pas plus qu’une église. »

> Aucun argent public ne doit être donné.
« L’aspect du minaret nous est bien secondaire en regard de la question du financement de l’édifice en tant que tel. Nous sommes pour le respect de la loi de 1905. Nous demandons qu’aucun argent public soit donné quelle qu’en soit la forme pour l’édification de ce nouveau lieu de culte. Cela est bien plus important que la question du minaret. »

Boubaker El Hadj Amor, imam de Poitiers

Boubaker El Hadj Amor, imam de Poitiers“ Une mosquée digne de ce nom doit avoir un minaret ”

> Aucune envie de choquer ou de heurter.
« A l’origine, le minaret a une fonction d’appel à la prière. C’est un peu comme le clocher d’une église installé le plus haut possible pour être entendu par le maximum de personnes. Dans les pays musulmans. à une époque où la sonorisation n’existait pas, c’était pour faire monter la voix. Aujourd’hui, ne serait-ce que parce que nous n’avons aucune envie de choquer, de heurter, de montrer que l’on envahit, ou de faire réagir les plus extrémistes, le minaret ne servira que comme élément d’ornement et d’appel visuel. »

> Le minaret est un élément marquant.
« Même si l’islam s’adapte à chaque pays et à son architecture, une mosquée digne de ce nom ne peut pas échapper à avoir un minaret. C’est un élément marquant. Celui de Poitiers fera 21-22 mètres, mais il comprendra une partie non visible puisque nous avons un terrain enterré de 7 à 8 mètres. En terme visuel, le minaret ne débordera pas du bâtiment d’une façon choquante ni provocante. »

> La mosquée ne sera pas un espace clos entre musulmans.
« Ce que l’on espère dans un pays comme la France, c’est d’être présents dans la communauté nationale. C’est pour cela qu’il y aura aussi une bibliothèque, une salle de conférences et d’autres éléments. Tout cela dans le but de nous ouvrir sur la communauté nationale. La mosquée ne sera pas un espace clos entre musulmans. Nous espérons que, demain, chaque Poitevin aura l’envie d’aller une fois à la mosquée pour visiter, se renseigner sur l’islam ou la culture musulmane. »

Version pdf
de l’article