Francaisdefrance's Blog

17/03/2012

L’irruption du Qatar dans le capital de Lagardère n’est pas un cas isolé…

Et pas un hasard, non plus… L’invasion par la finance a commencé depuis longtemps.

FDF

.

Montage d’illustration….

.

Quand les fonds émergents s’invitent dans le CAC 40
Au cours des derniers mois, de nombreux investisseurs moyen-orientaux et chinois ont profité du repli des fonds anglo-saxons pour acheter des actions de grands groupes français.
Le PSG, le sponsoring du Grand Prix de l’Arc de triomphe, l’hôtel Lambert sur l’île Saint-Louis, à Paris, et accessoirement la reprise du maroquinier Le Tanneur… Longtemps, les incursions du Qatar en France ont semblé se cantonner aux domaines du sport, de l’immobilier ou du luxe. Mais quelque chose a changé, fin 2011, lorsque le fonds souverain Qatar Investment Authority (QIA) a franchi à la hausse le seuil des 10 % du capital de Lagardère, devenant au passage son premier actionnaire. L’événement n’a rien d’anecdotique. Il illustre au contraire un mouvement de fond, car le petit Etat gazier n’est pas le seul à s’intéresser aux entreprises françaises. Depuis quelques mois, le plus souvent de façon très discrète, d’autres investisseurs moyen-orientaux, mais aussi chinois, sont apparus au tour de table de grands groupes tricolores. Outre QIA – également présent au capital de Vinci via sa filiale Qatari Diar -, le fonds chinois Safe (State Administration of Foreign Exchange) a été l’un des premiers à passer à l’offensive : il est aujourd’hui actionnaire de Total et de GDF Suez. Plus récemment, le conglomérat chinois Fosun est devenu le premier actionnaire de Club Méditerranée, et, l’été dernier, le fonds CIC (China Investment Corp.) a réussi un coup de maître en prenant 30 % de la filiale d’exploration-production de GDF Suez…

Ce qu’on sait moins, c’est que, désormais, des sociétés de gestion d’actifs privés se positionnent aussi sur le marché. Ces acteurs-là ont pour vocation de faire fructifier l’épargne abondante de riches familles issues des pays émergents, et leurs placements financiers ne font que commencer en Europe. Signe des temps : une délégation de gérants de Bahreïn est venue à Paris l’automne dernier, dans le but clairement affiché d’identifier leurs futurs investissements boursiers. Un « road show » à l’envers, en quelque sorte. D’habitude, ce sont les sociétés qui font le déplacement pour vanter leurs mérites à leurs actionnaires potentiels. Cette fois, ce fut l’inverse : les riches visiteurs avaient souhaité rencontrer des représentants de Veolia, Safran, Alstom, Natixis, EADS, Bouygues, Arkema, Valeo, ou encore Bureau Veritas… Avec peut-être à la clef, de nouvelles prises de participation ?

Chez les acquéreurs potentiels, la discrétion est de mise. Elle s’explique assez facilement aux yeux de Bénédicte Hautefort, « partner » chez Euro RSCG, où elle est spécialiste des relations avec les investisseurs : « Le plus souvent, explique-t-elle, c’est parce qu’ils restent en deçà des seuils de 2,5 % ou de 5 %. » Ils ne sont donc pas obligés de déclarer leurs achats d’actions. « Mais, parfois, poursuit-elle, c’est parce qu’ils omettent de le faire… » Au risque d’être privés de vote… Ce qui est le cadet de leurs soucis, si l’on en croit Bénédicte Hautefort : « Ils ne voient pas là une sanction, dans la mesure où ce droit ne les intéresse pas. »

Mais, là aussi, les choses sont en train de changer : entré au tour de table de Vinci en avril 2010, à hauteur de 5,6 %, Qatari Diar n’a pas tardé à disposer d’un siège au conseil d’administration. Et chez Lagardère, il semble bien que QIA ait également l’intention de siéger à terme au « board » du groupe, ou d’une de ses filiales.

L’aubaine des turbulences boursières
Au sein des sociétés cotées, déjà ou potentiellement concernées, on affiche volontiers une bienveillance de principe à l’égard de ces nouveaux actionnaires. « Nos marchés sont planétaires, nous travaillons au Brésil et au Moyen-Orient. Si notre actionnariat épouse cette tendance, il n’y aurait rien là que de très logique », explique ainsi le porte-parole d’un groupe parapétrolier. Qui s’empresse de préciser que son capital reste principalement détenu par des fonds français, anglais et suisses !

Mieux vaut, en tout cas, se familiariser avec les noms de Jumeirah, Arcapita ou Changseng Global. Respectivement originaires des Emirats arabes unis, de Bahreïn et de Chine, ces trois fonds d’investissement privés ont tous procédé, ces derniers mois, à des acquisitions de titres en France.

La tempête financière de l’été 2011 leur en a fourni l’occasion : à la faveur des turbulences boursières, d’importants échanges d’actions ont eu lieu sur la place de Paris. Sommés de réduire la voilure sur le Vieux Continent, les grands fonds d’investissement américains ont significativement réduit leurs participations dans les sociétés européennes, en particulier françaises. Entre juin et septembre, dans les enquêtes régulièrement réalisées pour identifier les actionnaires, la part des investisseurs anglo-saxons est tombée de 25 % à 15 %. Ce sont le plus souvent des investisseurs moyen-orientaux et chinois qui les ont remplacés. Une véritable aubaine pour ces fonds, qui disposent d’importantes liquidités, et qui ont pu se positionner alors que de nombreux titres avaient dévissé.

Sélectivité et spécialisation
Si les circonstances ont pu servir les intérêts de ces nouveaux acteurs, d’autres facteurs expliquent leur irruption soudaine dans le paysage. S’agissant des investisseurs moyen-orientaux, certains avancent les incertitudes liées au printemps arabe. En ces temps troublés, les familles fortunées de la région auraient souhaité diversifier leurs placements, en privilégiant des zones a priori plus stables, comme la France. Côté chinois, la vitalité des investisseurs s’explique autrement : les autorités de Pékin les encouragent en effet à sortir de leurs frontières, par le biais d’incitations fiscales. Plus d’une centaine de financiers sont désormais autorisés à prendre des participations un peu partout sur la planète, au travers de fonds appelés QDII (pour « qualified domestic institutional investors »). Il y a moins d’un an, ils n’étaient que vingt-cinq.

Qu’ils viennent de Chine ou des émirats du Golfe, la caractéristique de ces fonds privés est leur extrême spécialisation. Ainsi, le chinois CCB Global Opportunities vise les grands acteurs européens de l’énergie et de l’agroalimentaire. Tandis que Masdar, piloté à partir des Emirats arabes unis, est focalisé sur les énergies renouvelables. De son côté, Arcapita concentre ses cibles industrielles sur l’énergie et le traitement des eaux.

Leur seconde spécificité réside dans leur sélectivité, notamment pour les fonds moyen-orientaux. Leurs participations se limitent aux secteurs qui, selon leur grille d’analyse, conservent encore un avenir à l’échelle de la planète. Comme le précise Frédéric Bonnevay, associé chez Anthera Private Assets, où il conseille ces investisseurs dans leurs allocations d’actifs, « il ne faudrait surtout pas croire qu’ils sont prêts à acheter n’importe quoi, à n’importe quel prix ».

Ils sont d’autant moins enclins à le faire qu’ils sont aussi parfaitement au courant de l’environnement macroéconomique dans lequel se débattent les entreprises. Il ne leur a pas échappé, par exemple, que la France a de moins en moins de moyens pour financer, ou entretenir ses équipements d’infrastructure. Lorsqu’ils interviennent dans ces domaines, les fonds des pays émergents répondent clairement à un besoin. Qui d’autre qu’eux est aujourd’hui en mesure de mobiliser des dizaines de milliards d’euros pour financer des projets de long terme ? Tout porte donc à croire que les prises de participation d’acteurs chinois et moyen-orientaux – et sans doute demain indiens ou brésiliens -vont se multiplier. « Ces changements d’actionnariat sont profonds et durables dans la zone euro », prévient Bénédicte Hautefort. Qui met en garde les entreprises : « Autant s’adapter très vite, car la nouvelle donne a fait naître des attentes qui imposent des comportements nouveaux à l’égard de ces investisseurs. »

Vu sur http://fortune.fdesouche.com/

Merci à DG…

12/01/2012

La reine Béatrix des Pays Bas visite la mosquée d’Abu Dahbi voilée; c’est triste, commente Geert Wilders…

Ca a du te faire un sacré coup, Geert; toi qui te bat depuis longtemps pour prouver que l’islam intégriste (y en a t’il un autre, d’islam?) est une  idéologie barbare.

La reine de ton pays me fait de la peine aussi…

That has to make the you a sacred blow, Geert; you who beats you for a long time to prove that the fundamentalist Islam (has you it of it he the other one, of Islam?) a barbaric ideology is.

The queen of your country also hurts me…

FDF

.

CHEZ NOUS,  ELLES NOUS IMPOSENT  LEURS VOILES,  HIJAB   NIQAB    ET BURKAS  et autres fantaisies vestimentaires  et s’il n’y avait que les vestimentaires…….. EN DÉPIT DE NOS COUTUMES  ET RELIGIONS,
quitte à faire des procès comme celle de LYON qui réclame 50 000 ¤  de dommages et intérêts.


MAIS QUAND LES EUROPÉENNES   VONT   SUR LES TERRES D’ISLAM,  IL FAUT QU’ELLES PORTENT LE VOILE

ICI C’EST LA CAS D’UNE REINE, et de ses accompagnatrices  MAIS CERTAINES JOURNALISTES  (même tres célèbres)
DOIVENT AUSSI SE PLIER à LEURS EXIGENCES


CHERCHEZ LES ERREURS…

LA VIDÉO  NE MONTRE PAS S’ILS ONT PARLé OU MONTRé  à LA REINE  DES MAINS  PIEDS ET TÈTES TRANCHÉES AU SABRE ?
JC JC…
.


La reine des Pays-bas à la mosquée du Sheikh Zayed, la plus grande des Emirats-Arabes-Unis

VIDÉO :    http://nos.nl/l/tcm:5-1153165/ 

Sources : DutchNews.nl  //  http://www.islamisation.fr/archive/2012/01/09/eau-la-reine-beatrix-visite-la-mosquee-d-abu-dahbi-voilee.html

21/12/2011

Saint Valentin façon muslim…

Horrible! Ces gens-là ne sont vraiment pas « bien dans leur tête »…

FDF

.

Il lui coupe les doigts car elle étudie !



Au Bangladesh (religion: l’islam), un homme jaloux risque la perpétuité pour avoir coupé les doigts de sa femme car celle-ci étudiait à l’université sans sa permission. L’homme de 30 ans, Rafiqul Islam, a bandé les yeux de sa femme de 21 ans, Hawa Akhter, en lui disant qu’il avait une surprise pour elle. Il lui a pris la main, mais au lieu de lui offrir un cadeau, il lui a coupé les doigts de la main. Un autre membre de la famille a ensuite rapidement jeté les doigts dans la poubelle pour que les médecins ne puissent plus les recoudre. Rafiqul Islam, qui travaille aux Emirats Arabes Unis, avait prévenu son épouse d’arrêter ses études sans quoi elle devrait en supporter les conséquences. « Il était furieux, a déclaré chef de la police Mohammad Saluddin. « Il était jaloux parce qu’il avait un simple diplôme alors qu’elle commençait les études supérieures. » La jeune femme apprend désormais à écrire avec sa main gauche et est déterminée à poursuivre ses études. Elle est retournée vivre avec ses parents.
Source: 7sur7.be

13/12/2011

Rappel des règles d’immigration…

Et une petite piqûre de rappel, une ! Faites tourner.

FDF

.


1. Il n’y aura pas de programmes en langues étrangères dans les écoles.


2.. Toutes les annonces du gouvernement et les élections se dérouleront dans la langue nationale.
 
3. Toutes les questions administratives auront lieu dans notre langue.


4. Les étrangers ne seront pas un fardeau pour les contribuables.
Pas de sécurité sociale, pas d’indemnité de repas, pas de soins de santé ou tout autre avantage public ne seront accordés.
Tout abus provoquera la déportation.


5. Les étrangers peuvent investir dans ce pays, mais le montant doit s’élever au minimum à 40.000 fois la moyenne journalière de subsistance.


6. Si les étrangers achètent de l’immobilier les possibilités sont
limitées.
Certains terrains, en particulier les biens immobiliers disposant d’accès à l’eau courante, seront réservés pour les citoyens nés ici.


7. Les étrangers ne peuvent pas protester chez nous.
Aucune manifestation, aucune utilisation d’un drapeau étranger, aucune organisation politique.
Aucune calomnie sur notre pays, le gouvernement et sa politique. Toute violation conduira à la déportation.


8. Si quelqu’un pénètre dans ce pays illégalement, il sera traqué sans
merci.
Arrêté, il sera détenu jusqu’à ce qu’il soit expulsé. Tous ses biens sont
saisis.
……………………………………………………………………………………………..
Sans pitié, inhumain, trop dur ?
Non, non ce n’est pas le FN .!!!
 
Les règles ci-dessus ne sont pas celles d’un quelconque parti d’extrême droite.
.
Ce sont les règles d’immigration en vigueur en Arabie Saoudite et dans les
Émirats Arabes Unis!


Alors … c’est qui les CONS ?

26/11/2011

Cadeau de naissance…

Toute ressemblance, etc, etc…

Mais, ne me dites pas: ce n’est tout de même pas Berlusconi? Il a des enfants dans tous les coins, le coquin…

FDF

.

L’hebdomadaire Al Ousboue se fait l’écho d’une nouvelle qui veut qu’un chef d’Etat, à l’occasion de la naissance de son enfant, aurait reçu un généreux présent

Relayé dans la presse, des anonymes indiscrets auraient, selon le journal Al Ousboue, exposé au grand jour un présent destiné à rester dans la confidence. En effet, un riche homme d’affaires des Emirats Arabes Unis aurait offert à un chef d’Etat européen à l’occasion de la naissance récente de son bébé, un palais appartenant au projet immobilier de luxe Amelkis à Marrakech.

Le journal en question ne donne pas plus de précision quant à l’identité du chef d’Etat européen, ni sur celle du riche homme d’affaires…

Source: http://www.eteignezvotreordinateur.com/

29/08/2011

Les règles de l’immigration…

Je crois (non, je suis sûr) que nous sommes vraiment des lopettes, en France… Et le monde entier doit bien se foutre de nous. Il a bien raison. Il est tout de même incroyable que la « tolérance zéro » soit appliquée dans les pays dont nous accueillons la fange…

FDF

.

Règles d’immigration (Lire jusqu’au bout)

1. Il n’y aura pas de programmes en langues étrangères dans les écoles.

2. Toutes les annonces du gouvernement et les élections se dérouleront dans la langue nationale.

3. Toutes les questions administratives auront lieu dans notre langue.

4. Les étrangers ne seront pas un fardeau pour les contribuables.

Pas de sécurité sociale, pas d’indemnité de repas, pas de soins de santé ou tout autre avantage public ne seront accordés.

Tout abus provoquera la déportation.

5. Les étrangers peuvent investir dans ce pays, mais le montant doit s’élever au minimum à 40.000 fois la moyenne journalière de subsistance.

6. Si les étrangers achètent de l’immobilier les possibilités sont limitées.

Certains terrains, en particuliers les biens immobiliers disposant d’accès à l’eau courante, seront réservées  pour les citoyens nés ici.

7. Les étrangers ne peuvent pas protester chez nous.

Aucune manifestation, aucune utilisation d’un drapeau étranger, aucune organisation politique.

Aucune calomnie sur notre pays, le gouvernement et sa politique. Toute violation conduira à la déportation.

8. Si quelqu’un pénètre dans ce pays illégalement, il sera traqué sans merci.

Arrêté, il sera détenu jusqu’à ce qu’il soit expulsé. Tous ses biens sont saisis. 

Sans pitié, inhumain, trop dur et les droits de l’homme ??? 

Les règles ci-dessus ne sont pas celles d’un quelconque parti d’extrême droite français, ce sont les règles d’immigration en vigueur en Arabie Saoudite et dans les Émirats Arabes Unis ! 

  Etonnant n’est-ce pas ?

28/03/2011

Les règles d’immigration en vigueur…

Vous n’allez pas y croire. Et pourtant, c’est vrai…
FDF

.

1. Il n’y aura pas de programmes en langues étrangères dans les écoles.

2. Toutes les annonces du gouvernement et les élections se dérouleront dans la langue nationale.

3. Toutes les questions administratives auront lieu dans notre langue.

4. Les étrangers ne seront pas un fardeau pour les contribuables.

Aucune sécurité sociale, indemnité de repas, soins de santé ou tout autre avantage public ne seront accordés.

Tout abus provoquera la déportation.

5 . Les étrangers peuvent investir dans ce pays, mais le montant doit s’élever au minimum à  40.000 fois la moyenne journalière de subsistance.

6. Si les étrangers achètent de l’immobilier les possibilités sont limitées.

Certains terrains, en particuliers les biens immobiliers disposant d’accès à  l’eau  courante, seront réservées  pour les citoyens nés ici.

7. Les étrangers ne peuvent pas protester chez nous.

Aucune manifestation, aucune utilisation d’un drapeau étranger, aucune organisation politique. Aucune calomnie sur notre pays, le gouvernement et sa politique.

Toute violation conduira à  la déportation.

8 . Si quelqu’un pénètre dans ce pays illégalement, il sera traqué sans merci.

Arrêté, il sera détenu jusqu’à ce qu’il soit expulsé.  Tous ses biens seront saisis.

Sans pitié, inhumain, trop dur ?…

Les règles ci-dessus sont les règles d’immigration en vigueur en Arabie Saoudite et  dans les Emirats Arabes Unis !

21/10/2010

Violences domestiques aux Emirats Arabes Unis: HRW condamne…

Mais les Emirats ripostent. Quelle bande de barbares…

FDF

.

DUBAI

L’organisation de défense des droits de l’Homme Human Rights Watch a appelé à abroger des lois « dégradantes » autorisant la violence domestique aux Emirats arabes unis, qui se sont défendus mercredi.

Dans un communiqué publié dans la nuit de mardi à mercredi, HRW, basé à New York, a estimé que la récente décision de la Cour suprême émiratie d’autoriser la violence domestique était « une preuve que les autorités considèrent l’usage de la violence à l’égard des femmes et des enfants comme acceptable ».

La Cour suprême des Emirats arabes unis a estimé dimanche qu’un homme pouvait battre sa femme ou ses enfants mineurs dès lors qu’il ne laissait pas de trace physique, avait rapporté lundi un journal local.

« Bien que la (loi) permette au mari d’exercer son droit (à la punition, selon la charia), il doit respecter les limites de ce droit », avait écrit le président de la Cour dans son arrêt, selon le journal.

Aux Emirats, la charia (loi islamique) est source de législation.

« La violence domestique ne devrait jamais être tolérée, sous quelques circonstances que ce soit », a affirmé Nadya Khalifé, spécialiste pour HRW des droits des femmes au Moyen-Orient.

« La décision de la Cour suprême maintient une loi dégradante, discriminatoire et dangereuse pour les femmes et les enfants », a-t-elle ajouté, appelant le gouvernement émirati à « abroger d’urgence toutes les lois discriminatoires, dont celles autorisant la violence domestique »…

Suite et source: http://tinyurl.com/36rv7kr