Francaisdefrance's Blog

08/02/2012

Scène de la vie désormais ordinaire… Abdelbasset a été roué de coups avant d’être écrasé par l’auto de ses agresseurs.

Abdelbasset Ramachi

.

Un jeune qui avait su s’intégrer… Et qui n’emmerdait personne; au contraire.  Une vraie chance pour la France. A souligner car c’est assez rare. Il avait accepté la France et la France l’avait accepté. C’est pour ça que les autres cons l’ont tué. Condoléances à son entourage.

Quelle bande de tarés.

FDF

.

Le destin brisé d’Abdelbasset Ramachi  par  Driss, Hichem, Assanne  et Hakim  et  avec une sauvagerie incroyable.

Ces derniers insultent Lisa et la compagne de son frère, Ryan. Abdelbasset et Ryan sont ensuite roués de coups par leurs assaillants. Ryan tombe, blessé à l’oeil. Il sera opéré mardi d’une fracture de l’orbite. Abdelbasset , lui, est écrasé par la voiture qui fonce sur lui en marche arrière.

Abdelbasset a été roué de coups avant d’être écrasé par l’auto de ses agresseurs.


Ils cherchaient à acheter leur appartement. Ils n’en étaient pas encore au mariage mais leur dossier de pacte d’union civile était prêt. Lisa Martin, 25 ans, et Abdelbasset Ramachi, 33 ans, formaient un couple très uni. Mais la cérémonie n’aura pas lieu…

Il était généreux, il faisait du bien aux gens

Ils cherchaient à acheter leur appartement . Ils n’en étaient pas encore au mariage mais leur dossier de pacte d’union civile était prêt . Lisa Martin, 25 ans, et Abdelbasset Ramachi, 33 ans, formaient un couple très uni. Mais la cérémonie n’aura pas lieu, Abdelbasset est mort mercredi, des suites d’une violente agression gratuite commise par quatre hommes, le week-end dernier, sur les quais de Saône à Lyon (Rhône). Une marche blanche aura lieu aujourd’hui à 10 heures pour honorer sa mémoire, sur le lieu du drame. « Tout s’est passé tellement vite. Ils n’ont cherché aucun dialogue. Ils sont sortis de leur voiture et d’emblée ils ont frappé. Ceux qui ont fait cela ne vivent pas dans le même monde. Je n’ai rien pu faire face à leur violence déchaînée », confie, dévastée, Lisa, qui est aide-soignante. « Abdelbasset était toujours le premier à motiver les autres pour aller faire la fête », pleure Lisa, qui évoque son « enthousiasme, sa joie, son optimisme ». « Aujourd’hui, c’est l’apocalypse. Ma vie s’écroule. Il va me falloir du temps pour accepter qu’Abdelbasset ne soit plus là », lâche la jeune femme, qui avait déjà acheté les billets pour retourner l’été prochain au Maroc, d’où son compagnon était originaire.

C’est samedi dernier, peu après minuit , alors qu’ils venaient de descendre du bus pour se rendre avec un couple ami à la discothèque l’alibi, que Lisa et Abdelbasset ont croisé Driss, 21 ans, et son frère Hichem, 18 ans, ainsi qu’Hassanne et Hakim, 18 ans eux aussi, un quarteron de jeunes gens ivres dans une Renault Clio.

Ces derniers insultent Lisa et la compagne de son frère, Ryan. Abdelbasset et Ryan sont ensuite roués de coups par leurs assaillants. Ryan tombe, blessé à l’oeil. Il sera opéré mardi d’une fracture de l’orbite.

Abdelbasset , lui, est écrasé par la voiture qui fonce sur lui en marche arrière. Il sombre dans le coma qui lui coûtera la vie.

Ses agresseurs, interpellés le lendemain du drame, sont écroués et mis en examen pour « homicide volontaire » pour Driss, le conducteur présumé de la Clio, et « violences » et « non-assistance à personne en danger » pour les complices.

Abdelbasset était arrivé il y a onze ans à Villeurbanne, de son Maroc natal, où vivent toujours ses parents.

Il devient l’ami de son voisin de palier Grégory Blavet , avec lequel il se découvre la passion commune de la musique. « L’an passé, on avait trouvé du temps pour aller aux Nuits sonores de Lyon. Il était généreux, il faisait du bien aux gens. Un garçon sans arrière-pensées, se souvient l’ami abattu. Il faisait la cuisine à la perfection, des tagines au poulet et aux olives divins. » Surtout , les deux copains s’étaient mis à restaurer ensemble des appartements, Grégory, électricien, Abdelbasset , peintre en bâtiment… et artiste peintre à ses heures. « Il m’a appelé samedi soir. Je devais le rejoindre et dîner chez lui », se désole Grégory.

SOURCES : http://www.pressdisplay.com/pressdisplay/fr/viewer.aspx

http://www.leparisien.fr/espace-premium/actu/le-destin-brise-d-abdelbasset-ramachi-05-02-2012-1846063.php