Francaisdefrance's Blog

06/06/2011

Et encore aux Tarterêts…

Une gamine blessée, ce coup là. On fait quoi? N’est il pas grand temps d’envoyer la troupe, non ? Vous allez voir que la populace du coin va essayer de mettre la faute sur la police… Et de stigmatiser, de chialer, de « dénoncer », de faire encore monter leur haine envers les forces de l’ordre, etc…

FDF

.

Essonne: fillette blessée dans des heurts.

Une fillette de neuf ans a été grièvement blessée à la tête hier soir, lors d’affrontements entre la police et une trentaine de jeunes du quartier sensible des Tarterêts, à Corbeil-Essonnes (Essonne). L’enfant, atteinte par un projectile non-identifié, a été confiée aux pompiers avant d’être transportée à l’hôpital Necker, à Paris, inconsciente, mais dans un état stable, a affirmé une source policière.

La fillette se trouvait au pied de son immeuble lorsque les échauffourées ont éclaté, vers 19h50, a expliqué une source policière, confirmant une information du Parisien. Les pompiers intervenaient sur l’incendie de deux véhicules. Les policiers, présents pour sécuriser l’intervention des soldats du feu, ont été aussitôt pris à partie par une trentaine d’assaillants qui ont lancé des pierres et des bouteilles dans leur direction, a précisé cette même source.

Les forces de l’ordre ont répliqué par plusieurs tirs de pistolets lanceurs de balles de défense et de grenades lacrymogènes.  « C’était un guet-apens », a précisé une autre source policière.

Dans la confusion, un habitant du quartier a amené aux policiers la fillette qui était déjà blessée. Elle présentait une plaie « saignante » au niveau de la tempe. Selon la police, tout semble dire que la fillette a reçu une pierre au visage. « Les parents ont indiqué aux policiers présents sur place que leur enfant avait été blessée par une pierre à la tête, mais je ne sais pas encore si c’est ce que les parents ont vu ou si c’est une déduction qu’ils ont faite », a indiqué à l’AFP Jean-Claude Borel Garin, le Directeur départemental de la sécurité publique (DDSP). « La réponse première des habitants, c’est de dire que c’est la police », a pour sa part déclaré à l’AFP un responsable de la mairie de Corbeil-Essonnes, qui a préféré conserver l’anonymat.

Enquête administrative ouverte

Les forces de l’ordre étaient positionnées à quarante mètres des assaillants…

Suite et source: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/06/06/97001-20110606FILWWW00488-corbeil-essonnesheurts-fillette-blessee.php

11/10/2010

Des « jeunes » et les forces de l’ordre s’affrontent à Amiens…

Encore des « jeunes »… Toujours des « jeunes ». On ne peut pas les nommer des « sous-merdes » ? Ce terme leur va si bien… L’article parle de « rétablir l’ordre public »; C’est facile: la Légion… Il n’y aura pas de prisonniers.

FDF

.

Le quartier nord d’Amiens a été le théâtre dans la nuit de samedi à dimanche de plusieurs heurts entre une dizaine de jeunes et les forces de l’ordre, donnant lieu à cinq interpellations. Une douzaine de feux de poubelles ont été allumés et huit voitures ont été incendiées. Plusieurs jets de projectiles ont également eu lieu contre un bus et des véhicules de police, indique la préfecture dans un communiqué. 

Près de 120 fonctionnaires de police ont été dépêchés sur place et ont réussi à ramener le calme vers 3 heures du matin. Cinq personnes ont été interpellées suite à ces échauffourées, indique la préfecture, sans donner plus de précisions.

Causes inconnues

Les causes de cette poussée de fièvre ne sont pas connues, affirme la préfecture. Un dispositif de sécurité renforcé sera mis en place pour la nuit de dimanche à lundi afin que « ces faits de violences, qui ne sont pas admissibles » ne se reproduisent pas et pour garantir l’ordre public, ajoute le communiqué.

En mai 2009, le quartier nord s’était déjà enflammé suite à la mort d’un jeune motard au cours d’une course-poursuite. Onze voitures et trente poubelles avaient notamment été brûlées, tandis qu’un poste de police avait été partiellement incendié. Des caillassages avaient également eu lieu et un policier avait été blessé, après avoir été renversé par des personnes encagoulées qui participaient à un rodéo.

Source: http://tinyurl.com/2c3jjag

08/10/2010

Va t’on droit à l’émeute? Un « jeune » renversé par une voiture de police devant la mairie d’Argenteuil.

Un « jeune », encore un « jeune »… Pas plus de 11 ans, renversé par une voiture de police… Pas bon, tout ça… Evidemment, un « témoin » a vu que la voiture avait brûlé un feu rouge, un « attroupement » s’est formé; ça rappelle de mauvais souvenirs, ça… « La situation est revenue au calme« , dit-on; pourquoi? Il y a t’il eu risque d’échauffourées??? Mais non, pas chez nous, c’est dans les films, ça… Quoique; ça démarre vite, parfois…

FDF

.

Il a été transporté à l’hôpital dans un état grave…

Un jeune a été renversé ce jeudi soir, vers 17h30, par une voiture de police devant la mairie d’Argenteuil (Val-d’Oise). Sans en rajouter, la préfecture du Val d’Oise, contactée par 20minutes.fr, a confirmé qu’il y avait bien eu un incident à cette heure et à ce lieu-là.

Joint par 20minutes.fr, Saha Zacharia, qui se trouvait dans la permanence de Faouzi Lamdaoui  – conseiller municipal PS d’Argenteuil – proche du lieu de l’accident, a été témoin de la scène: «Un jeune haut comme trois pommes, qui n’avait pas plus de douze ans, traversait au feu rouge à l’angle du boulevard Léon Feix et de la rue Michelet quand une camionnette de la police est arrivée à toute allure et a tamponné le petit. Dans les deux minutes qui ont suivi, sept voitures de police et une voiture banalisée sont arrivées pour aider le petit mais les pompiers n’ont pas été appelés. Ce sont les témoins qui les ont appelés. Ils sont restés plus d’une heure avec le jeune pour le stabiliser. Un attroupement s’est formé et l’ambiance était tendue avec la police. Un médecin est venu, a parlé avec Faouzi Lamdaoui». «L’enfant souffre d’un traumatisme crânien et serait dans le coma», complète Faouzi Lamdaoui, après l’entretien avec le médecin.

Transporté à l’hôpital Necker dans un état grave

«Les collègues ramenaient trois individus au commissariat d’Argenteuil. Ils ont emprunté la voie de bus. La camionnette a percuté un jeune garçon de 11 ans qui attendait au niveau de l’arrêt de bus, des écouteurs sur les oreilles, et qui est descendu sur la voie de bus. On ne sait pas encore si le véhicule avait son deuton allumé. Il souffre d’une hémorragie cérébrale. Son état semble assez sérieux et a été transporté à l’hôpital Necker de Paris», a confirmé à 20minutes.fr Ludovic Colignon, du syndicat Alliance pour le Val-D’oise.

«Son pronostic vital n’est pas engagé», a affirmé à 20minutes.fr le maire PS d’Argenteuil, Philippe Doucet. Ce dernier a confirmé que le jeune garçon avait traversé «hors des clous» et que le deuton de la camionnette avait bien été «mis en marche». «C’est un accident de la route regrettable», a encore commenté le maire, précisant qu’il y a eu «un attroupement» après l’accident, «comme partout», mais que la situation était «revenue au calme».

«Le feu était au rouge»

Interrogée par 20minutes.fr, une habitante du quartier, témoin de la scène, a confirmé que le jeune garçon «avait des écouteurs» et qu’il se trouvait «dans le couloir du bus». Elle a ajouté que «le feu était au rouge pour les voitures».

Contacté par 20minutes.fr, le commissariat d’Argenteuil a refusé sèchement de commenter l’événement.

Source: http://tinyurl.com/2veknwn