Francaisdefrance's Blog

20/01/2012

Verdict « mesuré » pour la «tournante» de Toulon !

Dessin d’illustration…

.

Rien de tel pour encourager la récidive… Mais à quoi pensent nos hommes de loi? Les peines exemplaires sont elles réservées aux automobilistes pris en infraction du code de la route? On pourrait le penser. Ca me tue, ça…

Les coupables sont Tunisiens. Il est vrai qu’en ce moment, les Tunisiens ont la cote… (voir mon récent billet sur l’accueil des nouveaux « migrants » venus de Tunisie…). Va t’on leur accorder aussi le « droit du viol »?

FDF

.

Ali Ghammouri, est en fuite depuis près de deux ans…….a été condamné par défaut criminel à douze ans de réclusion..
Ali  en fuite ?????       BEN VOYONS     PAS TRÈS COURAGEUX  LE PETIT ALI
Ls cousins Sami et Farid ont été reconnus coupables de non-empêchement de crime et condamnés à deux ans de prison.
« Un idiot, tellement saoul que quand Ali lui dit qu’il peut monter dans la voiture avec la jeune fille, il y va. Mais les cris, les larmes et l’alcool ne lui ont pas permis physiologiquement de perpétrer ce viol. »

JC JC…

Verdict tardif mais empreint de clémence, l’avant-dernière nuit au palais de justice de Draguignan, dans l’affaire du viol en réunion à Toulon, impliquant cinq cousins d’une famille tunisienne ayant fait souche à Hyères.
Ali Ghammouri, en fuite depuis près de deux ans, et contre lequel l’avocat général avait requis vingt ans, a été condamné par défaut criminel à douze ans de réclusion.
Cette peine reste suspendue au-dessus de sa tête pendant les vingt prochaines années. Si, dans ce laps de temps, il est interpellé en vertu du mandat d’arrêt international lancé contre lui, la peine sera considérée comme non avenue et il sera rejugé par la cour d’assises.

Peines à la baisse
Douze à quinze ans avaient été requis contre Ramzi Ghammouri, poursuivi comme son cousin Ali pour le viol en réunion de l’ex-petite-amie de celui-ci, à l’arrière d’une voiture sur un parking du cap Brun à Toulon, la nuit du 3 octobre 2009. Il a été condamné à neuf ans d’emprisonnement.
Leurs cousins Sami et Farid ont été reconnus coupables de non-empêchement de crime et condamnés à deux ans de prison.
La cour n’a pas décerné de mandat de dépôt contre eux. Ils attendront donc libres leur convocation devant le juge de l’application des peines.

Défense efficace
Pour la défense de ces deux jeunes gens, Mes Anne-Claude Dunan et Véronique Lipari ont souligné que l’ordonnance de mise en accusation ne leur avait rien épargné, ajoutant aux poursuites pour non-empêchement de crime celles de non-assistance à personne en danger et de non-dénonciation de crime.
Toutes deux ont souligné que cette accumulation de charges était redondante. La cour les a entendues, en acquittant les deux cousins des deux derniers chefs de poursuites.
Quant au bâtonnier Michel Mas, ce n’est pas en vain qu’il a plaidé la cause de Ramzi Ghammouri.
Il a mis en relief son casier judiciaire vierge, ses efforts d’intégration et l’absence d’éléments pervers dans sa personnalité. S’agissant du viol qui lui était reproché, Me Mas a développé la thèse de son client.
« Un idiot, tellement saoul que quand Ali lui dit qu’il peut monter dans la voiture avec la jeune fille, il y va. Mais les cris, les larmes et l’alcool ne lui ont pas permis physiologiquement de perpétrer ce viol. »
La cour a préféré la version de la victime.

Source: http://www.varmatin.com/

01/12/2011

Relation de cause à effet…

On comprend mieux les « prophéties » de Boumediene et de Kadhafi…

Pauvres de nous.

Et ça s’est fait sournoisement; pourtant, nous étions prévenus…

Mais ne perdons pas espoir de reconquérir nos territoires.

FDF

.

MÉDAILLES DE LA FAMILLE FRANÇAISE

En 1974, à la tribune de l’ONU, le président de la République Algérienne, Houari Boumediene, a déclaré :

« Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront en le peuplant avec leurs fils. C’est le ventre de nos femmes qui nous donnera la victoire ».

Dans le Figaro du 19 décembre 2006, notre grand ami Mouammar Kadhafi déclarait :

« Sans épée, sans fusil, sans conquêtes, les 50 millions de musulmans  en Europe la  transformeront bientôt en continent musulman ! »

Le droit du sol fera le reste.

C’est ainsi… Et la supposée « extrême droite » n’y est pour rien.

 L’ « extrémisme », sans doute, consiste à prévenir nos compatriotes de ce qui les attend :

 Un pays où les français d’origine européenne seront minoritaires.

 Les démographes indépendants prévoient ce basculement pour le milieu du XXIè siècle.

 Est-ce bien cette France que vous souhaitez pour vos enfants ?

VOYEZ LES CONSEQUENCES DE L’IMMIGRATION

 

Médaille de la famille « française » : les lauréates d’Epinal

Cette photographie provient de la Liberté de l’Est, presse régionale qui couvrait la remise de la médaille de la famille française à Epinal, ville UMP où une gigantesque mosquée va être construite sur 8000m2 de terrain. 

On comprend mieux les prétentions de l’islam dans la ville lorsque l’on voit que

sur 7 mères de familles médaillées par la mairie, 5 portent le voile et 6 sont arabes.

La seule française, invitée pour le symbole, Françoise Skorynnée, a elle 4 enfants.

**************************************************************

 DIJON N’EST PAS EN RESTE

Des mères de famille Française méritantes médaillées

 Les familles à l’honneur. 

Samedi après-midi, Françoise Tenenbaum, adjointe déléguée à la Solidarité et à la Santé, a procédé à la remise des médailles de la Famille française, salle de Flore. Créée en 1920 par décret, modifié le 28 octobre 1982, la médaille de la Famille française est « une distinction honorifique décernée aux personnes qui élèvent ou ont élevé dignement de nombreux enfants, afin de rendre hommage à leurs mérites et de leur témoigner la reconnaissance de la Nation ». C’est donc une façon de récompenser ces mères méritantes qui, par leur dévouement et leur abnégation, ont su assumer leur rôle, même si ces mères, quant à elles, pensent qu’il n’y a là aucun mérite. L’instruction des demandes est réalisée par l’UDAF qui diligente les enquêtes. Les médailles sont attribuées par décision du préfet, l’avis du sénateur-maire ayant été préalablement requis. C’est ainsi que vingt et une mères, devant toutes les familles réunies, ont reçu leur médaille.

Huit médailles d’argent (six ou sept enfants)


Treize médailles de bronze (quatre ou cinq enfants)

Sources : http://numa.vial.perso.sfr.fr/geneaSUITE/FRIF/10famillejaime.htm

http://www.1ainsisoit-il.name/article-le-grand-complot-67479894.html

.

Merci à JC JC…

13/11/2011

l’UMP songe à supprimer le droit du sol !

A l’UMP, ce sont vraiment de « petites gens »… Et à l’UMP, on ne fait ça que pour récupérer les votes frontistes. Ca a fonctionné une fois, en 2007. Mais depuis, les Français qui s’étaient fait prendre au piège ont compris.

Salut Nico. Et bonne route pour la suite; et merci pour tout, au fait. En cinq ans, nous avons sombré d’une belle vitesse. Et je pense que ce n’est pas fini..

Marine, VITE !!!

FDF

.

Pour récupérer les votes frontistes, l’UMP songe à supprimer le droit du sol


Lors de son «atelier sur la Nation», l’UMP a proposé hier de revenir sur le principe du droit du sol. La majorité souhaite que l’acquisition de la nationalité ne soit plus automatique lorsqu’un enfant né en France de parents étrangers atteint sa majorité.

L’UMP préconise ainsi le retour à la loi Pasqua de 1993 qui impose, pour acquérir la nationalité Française à 18 ans lorsqu’on est sur le territoire, de formuler une demande écrite. Actuellement, cette acquisition se fait en théorie de manière automatique, en vertu du droit du sol.

L’immense majorité formule une demande avant 18 ans

Dans la pratique, ils ne sont pourtant que 3.000 nouveaux majeurs à avoir acquis la nationalité française de cette manière. L’immense majorité – les 27.000 autres – l’ont obtenue par écrit, avant leurs 18 ans. Actuellement, la loi autorise les parents d’un enfant âgé de 13 ans de faire une demande écrite, où l’intéressé lui-même lorsqu’il atteint 16 ans. Si aucune de ces démarches n’est effectuée, la nationalité s’acquiert alors automatiquement le jour du 18ème anniversaire. Si l’idée de l’UMP était retenue dans le programme de la droite pour 2012, cette automaticité disparaitrait.

L’UMP songe à supprimer le droit du sol

Lors de son «atelier sur la Nation», l’UMP a proposé hier de revenir sur le principe du droit du sol. La majorité souhaite que l’acquisition de la nationalité ne soit plus automatique lorsqu’un enfant né en France de parents étrangers atteint sa majorité.

L’UMP préconise ainsi le retour à la loi Pasqua de 1993 qui impose, pour acquérir la nationalité Française à 18 ans lorsqu’on est sur le territoire, de formuler une demande écrite. Actuellement, cette acquisition se fait en théorie de manière automatique, en vertu du droit du sol.

L’immense majorité formule une demande avant 18 ans

Dans la pratique, ils ne sont pourtant que 3.000 nouveaux majeurs à avoir acquis la nationalité française de cette manière. L’immense majorité – les 27.000 autres – l’ont obtenue par écrit, avant leurs 18 ans. Actuellement, la loi autorise les parents d’un enfant âgé de 13 ans de faire une demande écrite, où l’intéressé lui-même lorsqu’il atteint 16 ans. Si aucune de ces démarches n’est effectuée, la nationalité s’acquiert alors automatiquement le jour du 18ème anniversaire. Si l’idée de l’UMP était retenue dans le programme de la droite pour 2012, cette automaticité disparaitrait.

Source: http://www.wikistrike.com/article-pour-recuperer-les-votes-frontistes-l-ump-songe-a-supprimer-le-droit-du-sol-88530396.html

                  http://www.rmc.fr/editorial/199653/lump-songe-a-supprimer-le-droit-du-sol/

                  http://actualitepolitique.com/ump/l-ump-songe-supprimer-le-droit-du-sol-1252095.html

17/10/2011

« Français, sauvez notre pays en signant la pétition sur ce lien Internet ! »

C’est là que ça se passe… On va finir par l’avoir, notre référendum…

J’ai signé de suite.

FDF

.

http://www.les4verites.com/Reclamons-un-referendum-sur-l-immigration-3219.html

Fin du regroupement familial,
Fin du droit du sol,
Réservation des prestations sociales pour les Français.

01/10/2010

Besson: « ne pas opposer droit du sol et droit du sang en en faisant un clivage idéologique.

Des députés de l’aile droite de l’UMP ont proposé, sans succès, que les étrangers nés en France puissent devenir français «à condition d’en manifester la volonté».

«Nous devons remettre en cause le caractère sacré du droit du sol, et ériger en critère absolu la volonté de devenir français», s’est exclamé mercredi après-midi Christian Vanneste (UMP) à l’Assemblée. Droit du sol ou droit du sang? L’aile droite de la majorité a relancé le débat en séance publique, donnant du fil à retordre au gouvernement, lors de l’examen du projet de loi sur l’immigration. Lionnel Luca, l’un des fondateurs du collectif de la Droite populaire, a tenté, sans succès, de remettre en cause le fameux droit du sol pour l’acquisition de la nationalité française.

Dans un amendement très controversé, qui a été repoussé par 91 voix (UMP, PS, PCF) contre 23 (UMP), le député des Alpes-Maritimes a proposé que tout individu né en France de parents étrangers puisse, entre 16 et 21 ans, acquérir la nationalité française «à condition qu’il en manifeste la volonté», s’il réside en France depuis cinq ans. «Les jeunes ne veulent pas devenir français par hasard», a plaidé le député des Alpes-Maritimes. Son collègue du Nord, Christian Vanneste, a qualifié le droit du sol de «plus bas des droits, qui nous enferme dans la mécanique du devenir français». Jacques Myard (UMP, Yvelines) a argumenté avec plus de mesure: « Exprimer une volonté pour devenir français renforce le pacte républicain.» Philippe Meunier (UMP, Rhône) a aussi défendu cet amendement «qui est de bon sens. Il suffira de demander à être français».

«Clivage idéologique»

Visiblement gêné par la tournure des débats, qui ont duré près de deux heures, le ministre de l’Immigration Éric Besson a exhorté tous les députés à ne pas opposer «droit du sol et droit du sang en en faisant un clivage idéologique». S’adressant à l’ancienne ministre Élisabeth Guigou (PS), pour laquelle «remettre en cause le droit du sol, c’est miner le processus d’intégration», Éric Besson a rappelé: «Vous et moi sommes nés au Maroc, mais nous sommes français par le droit du sang.» Gêné lui aussi, le rapporteur UMP, Thierry Mariani, politiquement favorable à l’esprit de l’amendement Luca, a invité ses collègues de la majorité à voter contre car «on ne refait pas le droit de la nationalité au détour d’un amendement». À l’instar de l’ensemble de la gauche, qui refusait «ce grignotage du droit du sol» selon la formule de Noël Mamère (Verts), l’UMP Étienne Pinte s’est prononcé contre l’amendement Luca, mais pour la proposition de Claude Goasguen (UMP, Paris), qui souhaite que le Parlement soit associé à l’élaboration de la Charte du Français naturalisé.


Source: http://tinyurl.com/2f8wnwh