Francaisdefrance's Blog

10/03/2012

Droit de vote des étrangers: l’arme à double tranchant du PS…

Les gens du PS ne se rendent même pas compte qu’ils tendent le bâton pour se faire battre…

Ils veulent appliquer le droit de vote des étrangers; mais qui est certain que les étrangers voteront pour eux? Personne; sauf les étrangers. Ceux ci sont déjà montés sur la scène politique. Ce ne sera pas pour favoriser un parti de sous-chiens…

FDF

.

http://tinyurl.com/8y2j2yh

.

15/12/2011

La pétition contre le droit de vote aux étrangers fait des progrès…

Comme il fallait s’y attendre…

Nous sommes en France. Ce sont les Français, les vrais, qui décident de leur sort. Et pas les « pièces rapportées »…

FDF

.

Chers amis,

Vous êtes plus de 12 000 à  avoir signé notre pétition contre le droit de vote

Cela prouve, s’il en était besoin, que la France n’est pas morte, malgré les coups que subissent sa souveraineté, son identité, sa culture et sa liberté d’expression.
Sachez aussi que le Comité contre le droit de vote des étrangers a fait beaucoup de choses en un mois de temps :
 il s’est créé 6 comités régionaux ou départementaux dont voici la liste et les coordonnées :

 Paris-Ile de France  idf.non.droitdevote@gmail.com 06 47 01 06 06  Christian Lescornec
 Normandie  comite.citoyen.normandie@gmail.com 06 34 37 15 28  Jean Lucat
 PACA  pacacontrevotedesetrangers@laposte.net 06 03 15 51 37  Jean-Louis Geiger
 Pays de la Loire  vote.tricolore.pdl@gmail.com 07 61 42 27 39  Gérard Benhaim
 Côte d’Or  nondroitdevote.comitecotedor@voila.fr 06 27 74 49 74  Martial Strauss
 Languedoc-Roussillon  LRcontrevotedesetrangers@yahoo.fr téléphone en attente  Jean-Claude Santerre

Sept autres sont en cours de création..

À la tête de ces comités : des volontaires, des citoyens qui ont, pour certains, une expérience politique (toutes les tendances de droite et du centre sont représentées) ; pour d’autres il s’agit de leur premier engagement.
Vous avez dû être contacté par chacun de ces responsables de comités, ou allez l’être très prochainement afin de vous rencontrer et de définir ensemble les actions à mener.
Pour sa part le Comité national a organisé un contre-sondage à celui de BVA (qui donnait 61% de Français favorables au vote des étrangers) auprès des 36 000 Maires de France le 6 décembre dernier, par un mail adressé à chacun des maires et leur demandant de répondre à la question « Êtes-vous favorable au droit de vote et d’éligibilité des étrangers non-Européens ? », répondez par OUI ou par NON.
10 000 maires ont ouvert ce message, environ 1 000 ont répondu de façon claire :

 Résultats  82 % NON  13% OUI  Nuls 5%

Voilà la réalité de la France profonde, la vraie, pas celle de bobos sondés par les instituts de sondage !

Par ailleurs, des centaines de nos amis signataires de la pétition ont organisé un véritable assaut téléphonique, dans les jours qui ont précédé le débat sur le texte de loi, auprès du groupe socialiste de l’Assemblée Nationale, du Sénat, auprès du PS, et des grandes radios et TV nationales.
Résultat :  tous les standards téléphoniques et les messageries saturés !! Bravo !! et le message est passé puisque le président de la République et le premier ministre, ainsi que la droite populaire et même Arno Klarsfeld, président de l’Office Français de l’Immigration,  ont pris position de façon très claire contre ce droit de vote.
Vous savez que malgré tout le texte a été voté par le Sénat à majorité de gauche.
Mais il ne passera pas à l’Assemblée Nationale, sauf s’il n’est soumis qu’après les prochaines législatives et que les Français font passer les socialistes à l’Assemblée.
Quant au  résultat de notre sondage auprès des maires, il  a été transmis à toute la presse, papier, radios et TV. Mais bien sûr ce résultat dérange la bien-pensence journalistique (encore des bobos…………)
Les réponses à ce sondage ne cessant d’affluer chaque jour,  je vous ferai un point actualisé dans 8 ou 10 jours, et alors j’espère que la presse daignera ouvrir les yeux sur la réalité…
Merci, pour les nouveaux qui n’auraient pas encore été contactés par leur comité régional, de prendre contact avec lui au plus tôt. Nous avons besoin de tous !!

A très bientôt et très amicalement

Catherine BLEIN
Porte-parole du Comité contre le droit de vote des étrangers
contredroitdevotedesetrangers@gmail.com

10/12/2011

Nous sommes tous invités au « dîner de cons » offert par le Sénat !

A cette heure, on sait que le sénat a voté POUR le droit de vote aux étrangers. Mais cela doit encore passer devant NOS députés à l’Assemblée Nationale… Et là, on pourra savoir qui a voté quoi…

A suivre de près.

FDF

.

Les défenseurs de la Laïcité savent que le 9 décembre marque le 106e anniversaire de la loi de 1905 si fragilisée aujourd’hui car agressée de tous côtés par ceux qui s’assemblent en meute pour la violer.

Le Sénat chevauché désormais par la gauche triomphante s’échine à tenter de porter l’estocade à ce qui garantit encore l’indivisibilité du peuple français déjà mis à mal dans sa chair quand il subit l’insécurité, les insultes, le racisme et les agressions comme celle dont viennent d’être victimes deux policiers dans un centre commercial d’Evry. Alors qu’ils accomplissaient leur métier et s’efforçaient d’appliquer la loi en verbalisant une femme en niqab, ils ont été sauvagement agressés par l’homme qui l’accompagnait et par des malfrats racistes et vengeurs appelés en renfort par ce dernier.

Les deux représentants de la loi ont été victimes de multiples insultes racistes et ont subi des blessures suffisamment graves pour justifier d’un arrêt de travail d’une semaine.

Par un concours de circonstances désormais récurrent, le Sénat a examiné une proposition de loi sur le port de signes religieux étendue ou non à la sphère privée et aux structures accueillant les jeunes enfants, afin que ceux-ci ne soient pas soumis à un prosélytisme incontrôlé et potentiellement dangereux dans la mesure où ils sont particulièrement perméables à tout ce qui les entoure et n’ont pas la capacité de refuser ce qui peut leur être néfaste. Il est du devoir des parents à veiller à ce que leur enfant soit préservé de tout discours ou représentation sectaire et il est du devoir des instances républicaines de les y aider afin de leur éviter le risque d’une plainte en cas de refus de confier leur enfant à une personne qui ne leur garantirait pas cette neutralité. A l’heure où les plaintes se multiplient pour islamophobie ou racisme dès que l’on refuse de se plier aux diktats religieux de plus en plus agressifs et menaçants, il est nécessaire et urgent de mettre les points sur les i, d’autant plus si nos chères têtes blondes sont en danger.

Compte tenu de la houle et du malaise suscités par cette proposition elle est passée à l’as au prétexte officiel d’un timing serré.

C’est devant ce même Sénat qu’il fallait être aujourd’hui pour s’opposer avec vigueur au droit de vote des étrangers si convoités par ceux qui se prétendent encore de gauche alors qu’ils foulent aux pieds les petites gens, les ouvriers, les classes moyennes, ceux qui croyaient en eux et qui se sentent à juste titre trahis. Le petit peuple français n’avait que la gauche à se mettre sur le cœur, cette gauche aujourd’hui se rit d’eux et les bafoue sans vergogne. Le parti socialiste a vécu et désormais ne l’intéressent que les étrangers et les islamistes, ce nouveau peuple qui s’avance et nous mutile pour prendre la place que la morte-gauche lui offre, pantalon baissé sur les chaussettes dans une posture ridicule et indécente.

Donner le droit de vote aux étrangers c’est leur donner notre patrimoine et notre âme sans contrepartie et on voudrait nous faire croire que c’est pour les aider à s’intégrer. Mais des individus n’ayant pas à cœur de devenir pleinement français manifestent par là même leur refus de s’intégrer ! Il est aussi absurde de prétendre intégrer des personnes qui votent en masse pour des partis islamistes dans les pays arabes que de prétendre intégrer leurs enfants en leur enseignant l’arabe à l’école (ELCO : Enseignement de Langue et de Culture d’Origine). Est-il imaginable de prendre le risque de donner du pouvoir à des gens qui réclament toujours plus de minarets ? Qui imposent le halal dans les cantines scolaires ? Qui menacent de mort ceux qui s’opposent à leurs idées ? Qui contribuent à instaurer une charia qui considère qu’un homme vaut deux femmes ? Qui interdisent aux femmes la vision d’une banane ou d’un concombre en raison des idées lubriques qu’elles pourraient avoir ?

Est-ce que tout cela est vraiment sérieux ? Mais de quelle farce grotesque sommes-nous les acteurs ? Quel est ce dîner de cons où ces sénateurs ont prévu de nous inviter ? Et surtout, qui sera le con-dindon de cette farce hallucinante ?

Caroline Alamachère

Source: http://ripostelaique.com/

09/12/2011

Droit de vote des étrangers: c’est NOTRE France qu’on assassine !

sénat1Ils veulent brader NOS lois? On ne va pas se laisser faire. La France n’est pas à vendre!

FDF

.

Résistance républicaine était présente ce midi devant le Sénat, pour témoigner de son opposition au Droit de vote des étrangers, au nom de la citoyenneté, de l’article 3 de la Déclaration des droits de l’homme et du Citoyen de 1789 et du principe de précaution : devant l’islamisation de la France, il est suicidaire d’offrir sur un plateau à des millions de gens qui refusent intégration et assimilation la possibilité d’imposer des pratiques communautaristes dans nos villes et villages. Bien qu’en milieu de semaine, une trentaine de nos militants avaient réussi à se libérer et ils étaient là, rassemblés sous notre drapeau, pour témoigner de nos soucis de républicains. Nous ne pouvons que regretter, une fois de plus, d’avoir été la seule association présente. L’on peut aussi se demander où étaient ceux, nombreux, de l’UMP ou du Nouveau Centre qui s’opposent à cette loi...

_Senat-3-.jpg

libe-1.jpg

Nous avons été beaucoup interviewés et filmés, sans doute qu’il n’en restera pas grand-chose, comme d’habitude avec des medias d’une complaisance ahurissante envers ceux qui usurpent le nom de la gauche et qui ont oublié depuis longtemps que pour Jaurès la nation (et donc les droits et devoirs liés à la nationalité) était une valeur de gauche…  

Exemple typique du traitement des medias, cette video tournée par Libération.  

Sur 3 minutes 49, 1 minute 10 pour Marine le Pen (et quelques gros plans sur Résistance républicaine) et le reste pour les pro-loi… Rien d’autre à dire.

Le discours de Marine le Pen a été remarquable, elle a rappelé les essentiels, le lien entre citoyenneté et vote,  les risques liés aux islamistes, et  fustigé la politique électoraliste de « la gauche » qui, comme le rappelle ouvertement le site Terra Nova, a délibérément abandonné les ouvriers –indignes d’elle- pour caresser  dans le sens du poil les populations d’origine immigrée.   

 En face, les arguments des pro-loi sont terrifiants, et il faut reconnaître que les Verts d’Europe Ecologie, menés par Eva Joly et Esther Benbassa sont affligeants, leurs seuls arguments étant « ça fait trente ans qu’on en parle », ou bien « il faut donner plus de voix aux étrangers pour qu’ils s’intègrent plus » (personne ne voyant la perversion de l’argument puisque c’est au contraire quand on est intégré, mieux, assimilé, que l’on peut postuler et demander la nationalité française… Qui a jamais vu que donner des droits aux élèves dans les collèges les obligeait à respecter leurs devoirs ??? Le parallèle peut sembler saugrenu, voire hors-sujet, mais il mérite d’être médité).

Mais le comble de l’ignominie revient à François Rebsamen, qui reprend la tarte à la crème récemment inventée à l’échelon européen d’une « citoyenneté de résidence », ce qui est une monstruosité en terme constitutionnel ! On se prend à rêver d’Athènes et du statut de « métèque », étranger autorisé à résider, qui n’avait donc aucun des droits du citoyen, et pour cause, puisque c’est le citoyen qui va mettre ses biens et sa vie en danger pour protéger son pays quand celui-ci est en danger et non le métèque. Et que nous nous croyions à l’abri des guerres ne nous les épargnera pas en cette époque de crise économique, d’immigration à grande échelle, de crise énergétique et de lutte pour la puissance, nucléaire ou économique. On rappellera également que les devoirs des citoyens sont de prendre en charge le bien commun, l’avenir de la nation, de veiller à ce que son histoire et ses traditions perdurent et soient transmises. Cela ne peut être le cas de ceux qui, bien qu’ils vivent depuis 5, 10 ou 20 ans en France, continuent de penser que leur patrie est ailleurs, que leur culture d’origine est meilleure que la nôtre et que cette dernière doit s’effacer et, pire encore, disparaître devant la leur, au nom de principes soi-disant religieux…  Quant à prétendre que le communautarisme dont nous voyons les méfaits serait encouragé par l’absence de citoyenneté de résidence comme Rebsamen ose le sous-entendre, c’est une monstruosité de mauvaise foi et une monstruosité tout court. Nos immigrés italiens, portugais, espagnols et polonais qui sont venus s’installer en France en très grand nombre au cours du XXème siècle n’ont jamais eu de droit de vote. Pourtant, ils ont donné des prénoms français à leurs enfants, pourtant ils se sont battus pour que les dits enfants parlent français, même à la maison, pourtant ils  ont voulu se mêler aux autres habitants de notre pays, pourtant ils ont voulu s’intégrer et s’assimiler et y sont parvenus… Ils ont même demandé et obtenu la nationalité française, pour un grand nombre d’entre eux. Etonnant, non ? 

   Bref, avec le droit de vote des étrangers c’est la France qu’on assassine.  Et les assassins osent nous parler de République et osent  fustiger Marine le Pen parce qu’elle ne veut pas qu’on brade nos droits, afin qu’il reste quelque chose aux Français dans la bérézina actuelle…

Il faut dire qu’entendre  celui qui a osé inaugurer une mosquée aux côtés d’une fillette voilée parler des risques de « communautariser le débat public » ne nous rassure pas… 

Les ennemis de la France sont nombreux, mais nous les connaissons…

Source: http://christinetasin.over-blog.fr/

08/12/2011

Droit de vote des étrangers: seul, le Front National s’y oppose…

« L’extrême Droite »… Quel terme désuet. Ca se disait du temps de JM Le Pen, ça.

Il n’ y a pas d’Extrême Droite, en France. Il n’y a que la Droite, la vraie, la « nationale »… Celle qui ose proposer aux Français de conserver leurs droits républicains.. On se demande pourquoi certains s’y refusent…

FDF

.

Droit de vote des étrangers: débat à distance entre gauche et « extrême droite » au Sénat !

Le Sénat pour point de rassemblement commun, un horaire quasiment similaire, « l’extrême droite » et la gauche (Front de Gauche, Europe Ecologie-Les Verts et différents collectifs) ont donné de la voix ce jeudi midi afin d’apporter leur avis radicalement différent sur le droit de vote des étrangers extracommunautaires, débattu au palais du Luxembourg le soir-même.

La préfecture de police avait tout de même pris soin d’éloigner les deux camps, et ce sont les militants du Front national (FN) qui ont eu la meilleure place, juste en face de l’entrée du Sénat. En attendant Marine Le Pen, un écran diffuse des slogans («Soutenez la Révolution Bleu Marine», «Marine Le Pen est la seule à défendre la France») pour faire patienter les quelques dizaines de militants.

«La seule à être toujours contre, c’est Marine Le Pen»

L’un d’entre eux explique «qu’il faut montrer aux Français qu’on est là», inquiet de «la souveraineté qui disparaît». Un autre souligne «l’importance» du rassemblement symbolique, parce que, même si aucun élu FN ne siège au Parlement, «le découragement n’a pas sa place». La gauche, à l’origine de la proposition de loi, en prend finalement moins pour son grade que la majorité présidentielle, qui s’est déjà prononcée en sa faveur auparavant, ce qui fait d’ailleurs tiquer dans les deux camps.

«La seule à être toujours contre, c’est Marine Le Pen», assure l’un de ses soutiens alors que celle-ci finit par arriver sous les cris de «Marine présidente». Dans son discours public, la présidente du FN avance ses quatre arguments «pour dénoncer cette imposture»: seuls les Français doivent pouvoir voter, «la gauche cherche à se constituer un nouveau socle électoral», «les fondamentalistes islamiques se précipiteraient sur cette opportunité» et «Nicolas Sarkozy, véritable girouette électorale, peut encore changer d’avis».

«Le mouvement social doit soutenir le mouvement politique»

Marine Le Pen, «la plus couillue des candidats» face au «proxénète» Sarkozy, selon des militants, se retire ensuite après que la Marseillaise a été entonnée. «Bon ben voilà, j’espère que la prochaine fois, on sera dix fois plus nombreux», conclut une vieille dame. Pourtant, les militants du Front de Gauche, d’EELV et de plusieurs associations (SOS Racisme, Votation citoyenne, Unef, etc.), ne sont pas beaucoup plus, à quelques encablures de là, devant les grilles du jardin du Luxembourg.

Même si le vote positif des sénateurs en faveur du droit de vote des étrangers est acquis, les militants se défendent de vouloir assurer une contre-manifestation face à celle «des fascistes». «C’est toujours important que le peuple montre qu’il est présent, cela ne passe pas que par le vote», explique Aigline. «Le mouvement social doit soutenir le mouvement politique», ajoute la jeune militante du Front de Gauche.

«Un grand temps d’émotion, de plaisir, d’enthousiasme»

EELV est également bien représenté, avec la venue de Dominique Voynet et d’Eva Joly. La maire de Montreuil (Seine-Saint-Denis), qui évoque une cause «saine et juste», estime que la France «a vraiment intérêt à s’enrichir de l’apport» des étrangers, dont «beaucoup sont des militants» sur le terrain local. Pour la candidate à la présidentielle, il s’agit d’une «question de dignité» parce que c’est «reconnaître ce qu’est la France aujourd’hui». «Les étrangers font partie de notre communauté de vie, ce sont des citoyens qui participent», souligne Eva Joly, dont les plus fidèles soutiens portent des petites lunettes rouges en papier.

Du côté des sénateurs venus saluer le mouvement avant d’aller voter, c’est l’émotion qui s’impose. «Aujourd’hui, nous allons réparer cette injustice, des étrangers qui vivent, travaillent et payent leurs impôts ici doivent pouvoir voter pour ceux qui les représentent à la ville», déclare la sénatrice communiste Nicole Borvo, «émue et fière». Pour son homologue EELV Jean-Vincent Placé, ce débat est «un grand temps d’émotion, de plaisir, d’enthousiasme» et est symbolique de «la France qui accueille et de son ouverture sur le monde». Il risque surtout de refaire parler de lui encore longtemps.

Source: http://www.20minutes.fr/

03/12/2011

Petite piqûre de rappel…

Déjà publié, mais j’ai trouvé ce texte pas mal. La liste s’est depuis nettement rallongée. Les bradeurs de NOTRE France en seront bientôt remerciés…
En attendant, si vous habitez une de ces villes, faites un petit courrier au maire: il aura au moins été prévenu. Un petit coup de main?
Voici: http://www.annuaire-mairie.fr/
FDF
.

La liste des maires qui ont signé un appel pour faire voter TOUS les immigrés.

La France est en vente… Quand ils auront le droit de vote, ils feront des listes pro-charia comme il en existe déjà et ils auront entre les mains l’avenir de vos enfants.L’appel est signé par les maires de :Angers, Aubervilliers, Bègles, Besançon, Caen, Chelles, Clichy-la-Garenne, Creil, Erstein, Grenoble, Illkirch-Graffenstaden, Les Ulis, Lille, Metz, Montbéliard, Nantes, Paris, Pau, Périgueux, Quimper, Reims, Rennes, Rouen, Saint-Denis, Strasbourg et Toulouse.

Confirmation de cette information :
(A noter que toutes ces villes sont dirigées par des Socialistes et pour l’ une d’entre elles par Martine AUBRY , Maire de Lille ,candidate aux Présidentielles).http://www.lagazettedescommunes.com/56207/26-villes-signent-un-appel-pour-le-droit-de-vote-des-etrangers/http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20110215.AFP2968/26-villes-signent-un-appel-pour-le-droit-de-vote-des-etrangers.html

Compte tenu des 6 millions d’immigrés déjà en France et à raison de 200 000 immigrés entrant légalement  chaque année (chiffre du Ministère de l’Intérieur ), de TOUS ceux qui rentrent illégalement et du taux de natalité (entre 3 et 6 minimum par famille), il est évident que dans 20 ans , la majorité de nos élus seront d’origine africaine et maghrébine.  Alors transmettons ce message pour alerter ceux qui, éventuellement, parmi nos connaissances, pourraient faire l’erreur fatale de voter pour un candidat socialiste. Comme il y a aucune chance que cela soit diffusé dans un journal, sur une radio ou à la télévision, je vous fais part de l’information.
Ensuite, vous faites comme vous le sentez…

LA LISTE DES MAIRES PS BRADEURS DE LA CITOYENNETE.

26 villes signent un appel pour le  droit de vote des étrangers.

Vingt-six villes ont relancé mardi le débat sur le droit de vote des étrangers aux élections locales, en signant un appel destiné à sensibiliser les pouvoirs publics et l’ opinion sur ce sujet. »Nous lançons un appel solennel et prenons l’ engagement de tout mettre en œuvre pour que le droit de vote et d’éligibilité des résidents étrangers aux élections locales soit reconnu », écrivent ces maires réunis au Sénat à l’initiative du premier magistrat de Strasbourg, Roland Ries (PS). »Aujourd’hui, les résidents étrangers doivent être considérés comme des citoyens à part entière », ajoutent-ils.L’opinion publique est favorable à l’évolution d’une citoyenneté attachée à la résidence et non pas seulement à la nationalité », estiment-ils.Rappelant que « le concept de citoyenneté contient le droit pour toute personne de participer aux prises de décision qui la concernent », ils soulignent que « son extension a déjà eu lieu pour une partie des étrangers résidents, ressortissants de l’UE, qui peuvent voter aux élections municipales et européennes ». »Il s’agit maintenant de donner les mêmes droits à tous les étrangers résidents », soulignent-ils.L’appel est signé par les maires de : Angers, Aubervilliers, Bègles, Besançon, Caen, Chelles, Clichy-la-Garenne, Creil, Erstein, Grenoble, Illkirch-Graffenstaden, Les Ulis, Lille, Metz, Montbéliard, Nantes, Paris, Pau, Périgueux, Quimper, Reims, Rennes, Rouen, Saint-Denis, Strasbourg et Toulouse.Plusieurs municipalités s’étaient associées pour initier cet appel à l’occasion du premier Congrès des Conseils de résidents étrangers le 16 octobre dernier à Strasbourg.

Et après cela, la gauche  joue les vierges effarouchées devant le score du FN aux dernières élections !Et ils se demandent pourquoi ?   Faire suivre sans modération.

01/12/2011

Non au droit de vote des étrangers! Français: réveillez vous !

Nous sommes en démocratie, paraît il? Personne ne nous a demandé NOTRE AVIS? Nous sommes Français et souhaitons le rester !

Et bien on va le faire savoir.

Il nous faut nous opposer jusqu’à la dernière minute!

Signez !

FDF

http://www.nondroitdevotedesetrangers.fr/promotion.php

.

http://www.nondroitdevotedesetrangers.fr/laliste.php?confirm=1

*************************

0027077 SIGNATURES A CE JOUR   – AJOUTEZ LA VOTRE !

 Non au vote des étrangers

 Il vaut mieux le savoir !

Pétition: Non au vote des étrangers !

Accorder le droit de vote des étrangers c’est :

  • Une imposture idéologique. Parce que ce n’est pas un moyen d’intégrer les étrangers que de dissocier la nationalité du droit de vote.
  • Une démarche anachronique. Parce que ce n’est pas la priorité de nos compatriotes et que le contexte actuel impose des urgences sociales et économiques.
  • Une absurdité symbolique. Parce qu’accorder un nouveau droit aux étrangers est un mauvais signal alors que notre société traverse une crise identitaire.
  • Une manœuvre électoraliste. Parce que la gauche ne parle plus à l’électorat populaire, elle cherche à se constituer un nouveau bataillon d’électeurs.
  • Avec le PS, le droit de vote devient automatique au bout de 5 ans de résidence sur le territoire national.
  • Avec le PS, le droit de vote sera accordé aux étrangers n’ayant pas fait le choix de devenir Français.

Pour toutes ces raisons, je soutiens la grande pétition nationale lancée par la Droite Populaire


  • OUI, je considère le droit de vote comme un fondement de notre République qui doit être conditionné à la citoyenneté et donc à la nationalité.
  • OUI, être Français doit constituer une adhésion sincère et pour le devenir il faut montrer son attachement réel au pays.


Vous pouvez consulter la liste complète des signataires de cette pétition.

29/11/2011

Et si la gauche gagnait en 2012 ?

Nous serions à court terme gouvernés par les islamistes et ceux qui leur lèchent les babouches. Outre cette infamie, je vous rappelle que 86 maires PS ont également signé (chiffres arrêtés au 16 mai 2011) un accord pour le même affront au peuple de France!

Ce sont les maires-dhimmis des villes suivantes: http://tinyurl.com/76w3q5y

Si chacun d’entre nous leur envoyait un petit courrier de « félicitations »… Choisissez une ville, ça vous coûte un timbre. Moi, c’est fait…

Honte sur eux !


Marine; VITE !!!

FDF

.

Sur son site, le PS cache qu’il a signé pour l’éligibilité des étrangers !

L’accord entre les Verts et le PS nous réserve bien des surprises. Ainsi, quand on va sur le site des Verts, on découvre, à la fin du paragraphe I, une phrase, en gras, ci-dessous, qui indique très clairement qu’il ne sera plus nécessaire d’avoir la nationalité française pour pouvoir être élu.
Le droit de vote et l’éligibilité aux élections locales seront accordés aux étrangers résidant
en France depuis cinq ans et plus. 



Grâce à cette phrase, un Moussaoui, par exemple, président du CFCM, de nationalité marocaine, pourrait être élu conseiller municipal, maire, conseil général… pour commencer. Chacun sait que la logique de l’élection locale aujourd’hui sera forcément celle d’une élection nationale demain.
http://eelv.fr/wp-content/uploads/2011/11/texte_complet_daccord_EELV-PS1.pdf

Sur ces bases, pour en finir avec l’instrumentalisation à usage électoral de l’immigration, nous réformerons le Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile (CESEDA) et nous abrogerons les lois d’exception, du délit de solidarité et des restrictions à la vie privée et familiale, nous mettrons en oeuvre un processus de régularisation notamment pour les travailleurs étrangers et les parents d’enfants scolarisés sur labase de critères transparents et fixés par le Parlement, à encourager l’accueil d’étudiants étrangers qui sont une chance pour le rayonnement de la France et de son enseignement supérieur, à favoriser l’accueil et l’intégration des migrants en explicitant les droits et les devoirs, à lutter avec détermination contre les réseaux d’immigration illégale et les « marchands de sommeil », mais aussi à mobiliser l’Union européenne pour un développement solidaire (sanctuarisation du droit d’asile, pacte solidaire avec les pays d’émigration). Le droit de vote et l’éligibilité aux élections locales seront accordés aux étrangers résidant en France depuis cinq ans et plus.

Mais curieusement, quand on va sur le site du PS, la dernière phrase a disparu.

http://www.parti-socialiste.fr/static/13161/socialistes-et-ecologistes-ensemble-pour-combattre-la-crise-et-batir-un-autre-modele-de-vivre-ensemb-172468.pdf?issuusl=ignore

Sur ces bases, pour en finir avec l’instrumentalisation à usage électoral de l’immigration, nous réformerons le Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile (CESEDA) et nous abrogerons les lois d’exception, du délit de solidarité et des restrictions à la vie privée et familiale, nous mettrons en oeuvre un processus de régularisation notamment pour les travailleurs étrangers et les parents d’enfants scolarisés sur la base de critères transparents et fixés par le Parlement, à encourager l’accueil d’étudiants étrangers qui sont une chance pour le rayonnement de la France et de son enseignement supérieur, à favoriser l’accueil et l’intégration des migrants en explicitant les droits et les devoirs, à lutter avec détermination contre les réseaux d’immigration illégale et les « marchands de sommeil », mais aussi à mobiliser l’Union européenne pour un développement solidaire (sanctuarisation du droit d’asile, pacte solidaire avec les pays d’émigration).

Nous attendons donc avec impatience de connaître la suite du feuilleton : qui a raison, les Verts, ou le PS ? Nous ne pouvons pas croire que les Verts auraient rajouté une ligne dans le dos du PS ! Mais nous ne pouvons pas penser davantage que les socialistes reviennent sur un accord signé avec les camarades Verts… Donc, on veut savoir : notre ami Moussaoui n’aura-t-il que le droit de vote, ou pourra-t-il être élu, si la gauche gagne en 2012 ?


Source: http://ripostelaique.com/

24/11/2011

Vote des étrangers: retournement de veste à l’UMP…

« Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis »… Dans le cas présent, ce proverbe tombe mal à propos. Dans 6 mois environ, les Français seront appelés aux urnes. Et là, afin de les inciter à glisser le « bon » bulletin dans l’urne, il faut les écouter et faire au moins semblant de vouloir aspirer à leurs désirs et simuler que l’on est d’accord avec eux. Première chose.

Seconde chose: il faut promettre le contraire de ce qu’annonce l’adversaire.

En fait, la politique, c’est facile…

Marine: débarrasse nous de tout ça en 2012; merci.

FDF

.

L’actuel ministre de l’Intérieur comme le président de la République ont changé d’avis quant à cette mesure qu’ils estimaient de bon sens.

Devant une assemblée de maires, le président de la République a donc jugé « hasardeuse » la mesure socialiste visant à accorder le droit de vote aux étrangers lors des élections locales. La contradiction n’effraie visiblement pas le futur candidat à sa succession.

Ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy évoquait, avec la même gravité, la même force de conviction, une mesure de « bon sens ». Un immigré qui travaille et paye des impôts en France « doit pouvoir choisir son maire », disait-il. C’était en 2005 et face à la grogne – discrète – d’élus et de militants UMP, il avait ensuite exigé la réciprocité de la part des pays dont sont originaires les étrangers (hors UE) vivant dans l’Hexagone.

Une proposition minoritaire dans son camp que Nicolas Sarkozy a longtemps portée, défendue et assumée, en privé comme en public. À tel point qu’il aurait confié à l’un de ses visiteurs, en 2009, qu’il proposerait une loi sur le sujet s’il était réélu en 2012… Ainsi se posait-il en homme libre, faisant fi des doctrines partisanes. On ignore donc aujourd’hui la véritable raison de son revirement – même si on la devine, en jetant un oeil sur les sondages qui donnent Marine Le Pen à 20 % d’intentions de vote au premier tour de la présidentielle.

« La droite a tort de se braquer sur cette question »

Il en est un autre, certes plus discret, qui s’est prononcé « à titre personnel » en faveur du droit de vote des étrangers aux élections locales. Il s’agit de Claude Guéant, aujourd’hui inlassable pourfendeur de cette proposition inscrite dans les priorités socialistes. Au printemps dernier, en marge d’un déplacement à Milan, bien avant que la Droite populaire ne rédige une pétition contre le vote des étrangers, le ministre de l’Intérieur confiait au Point y être favorable, « comme le président de la République ». Il précisait cependant que les Français n’étaient « pas encore mûrs sur le sujet ».

« La droite a tort de se braquer sur cette question. Les élus n’ont pas à craindre le vote des étrangers. Ces derniers ne croient plus aux idées de la gauche faites de misérabilisme et d’assistanat à leur égard. Ils voteront pour des maires de droite, si cette mesure entre en vigueur », analyse un important ministre de Sarkozy, qui se dit ouvert à l’extension du droit de vote pour les étrangers

Source: http://www.lepoint.fr/

12/11/2011

Les présidentielles; c’est pour élire le président des Français, non ????

C’est du jamais vu. Et c’est d’une bassesse. Pour élire le président des Français, on se bat sur le droit de vote des immigrés…

Les autres pays doivent bien se foutre de nous. Et ils ont raison. Au passage, il est bon de noter que l’UMP calque une nouvelle fois ses pas sur ceux du Front National. Ca a marché en 2007… Mais nous sommes plus en 2007.

FDF

.


Le droit de vote des immigrés entre dans la campagne présidentielle



Pas de convention  » nationalité  » pour la Droite populaire.

Lionnel Luca, co-fondateur du collectif de parlementaires, avait pourtant cru obtenir de Jean-François Copé, en juin, l’organisation de l’une des grandes réunions thématiques du parti présidentiel. Mais le patron de l’UMP a réduit , jeudi 10 novembre, le grand raout espéré par la droite de l’UMP à un simple         « atelier » sur la nation. Le parti n’a réuni que quelques parlementaires et intervenants dans une annexe du Parlement. Le maire de Meaux l’avait déclaré le 8 juin : « Il est hors de question de revenir sur la binationalité. »

L’atelier de la Droite populaire a néanmoins été l’occasion, jeudi 10 novembre, pour la majorité présidentielle, d’un tir de barrage contre l’une des mesures phares du projet socialiste pour 2012 : le droit de vote des étrangers aux élections locales. « Le droit de vote sans la nationalité française est inacceptable, a déclaré Jean-François Copé, lors d’un passage éclair à la tribune, Ce n’est pas parce qu’on paie des impôts en France, que cela ouvre le droit à la citoyenneté française. Nous ne sommes pas dans un système censitaire «  a-t-il poursuivi. La patron de l’UMP souligne ainsi le clivage entre la majorité présidentielle et la gauche sur l’une des thématiques électoralement les plus rentables.
En effet, le projet PS prévoit « l’instauration du droit de vote et d’éligibilité aux élections locales pour les étrangers en situation régulière résidant dans notre pays depuis au moins cinq ans. » Selon les socialistes, le droit de vote est un accélérateur d’intégration; il « favorisera la reconnaissance politique et sociale, ainsi que la responsabilité qui l’accompagne. »

« LES IMMIGRÉS SONT LA NOUVELLE CIBLE ÉLECTORALE DU PS »

Selon Thierry Mariani, ministre des transports et co-fondateur de la Droite populaire, la volonté du parti socialiste est dictée par une « seule motivation électorale« . « Le nombre d’ouvriers étant en baisse, les immigrés sont la nouvelle cible électorale du PS avec en ligne de mire les élections municipales », scande le ministre. « Le droit de vote pour les immigrés sera l’objectif de tous les communautarismes et ce genre de mesures est irréversible », menace encore, alarmiste,Thierry Mariani.
Une inquiétude du leader de la Droite populaire relayée par Jean-François Copé : « J’ai demandé en bureau national l’engagement du parti dans la bagarre sans concession qui nous opposera au parti socialiste sur ce thème  » a-t-il déclaré, soulignant l’une des thématiques sur laquelle l’UMP reviendra en force lors de la campagne présidentielle.

Source: http://www.lemonde.fr

09/11/2011

Ouf! Il y a encore 40% de Français « récupérables »…

Je crois qu’avec les Français, pardon, les Franchouillards, nous n’arriverons jamais à rien. Si: à perdre notre identité nationale acquise avec le sang versé par nos aïeuls… Mais ça, 60% ont déjà oublié… Mais êtes vous assez courageux pour donner votre nom? J’en doute. Remarquez, je vous comprend: vous êtes Français, certes, mais à ce jour, tout le monde peut être Français…


Dessin de KONK…

Laissez vous donc sodomislamiser à souhait! Mais que personne ne vienne pleurer après!

A ces 60% concernés je dis: ne venez plus jamais sur ce blog. Vous y êtes indésirables…

FDF

.

Elections locales : 6 Français sur 10 pour le droit de vote des étrangers hors UE !

Près de six Français sur dix se déclarent favorables à l’extension du droit de vote aux élections municipales et européennes aux étrangers non-européens vivant en France, selon un sondage de Harris Interactive pour La lettre de la citoyenneté publié vendredi 4 novembre 2011.

Interrogés à ce sujet, après s’être vu rappeler que les étrangers des pays de l’Union européenne résidant en France ont le droit de vote pour ces élections, 59 % se disent favorables à ce que cette mesure concerne les résidents hors UE.

37 % se déclarent « tout à fait favorables » à cette évolution, et 22 % « très favorables ». 39 % y sont opposés (23 % « assez opposés », 16 % « très opposés »). 2 % ne se prononcent pas.

+ 9 points par rapport à  2009 – Le total des personnes favorables « correspond à une hausse de neuf points par rapport à la dernière mesure réalisée en 2009 et constitue la proportion la plus élevée recueillie depuis le début de ce baromètre en 1994 », précise BVA.

Interrogés sur l’extension de ce droit de vote, d’une part « à toutes les élections locales, c’est-à-dire aux élections municipales, cantonales et régionales », et d’autre part à « tous les étrangers vivant en France », les Français répondent aussi favorablement, à 56 % (40 % « d’assez favorables », 16 % de « très favorables »).

41 % sont par contre hostiles à cette solution (23 % « assez opposés », 18 % « très opposés »). 3 % sont sans avis.

Selon BVA, « seules les personnes âgées de 50 ans et plus s’opposent aujourd’hui » à l’extension du droit de vote aux résidents non communautaires pour les élections municipales et européennes.

Cette idée, ajoute l’institut, « fait son chemin » parmi les sympathisants de droite et d’extrême droite, même si elle y demeure minoritaire : 42 % des sympathisants de droite y seraient favorables (+ 15 points par rapport à la dernière enquête), et 36 % de ceux de l’extrême droite (+ 14 points).

Sondage réalisé par téléphone les 28 et 29 octobre auprès de 976 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas.

Source: http://www.lagazettedescommunes.com/

31/10/2011

Lettre de blâme à Jean-Pierre Bel, président du sénat, à propos du projet de droit de vote des étrangers

Nous avons l’occasion d’agir sans passer par une pétition (il est vrai que ces dernières ont une portée limitée…), alors profitions de Actions SITA pour exprimer notre mécontentement quand cela est nécessaire. Ca ne coûte qu’un timbre et une enveloppe et ça arrive forcément sur le bureau de l’intéressé. Mais pas d’injures ni insultes. Ce n’est pas le but. C’est un moyen de se faire entendre de la façon la plus démocratique qui soit… Alors, suivez les consignes ci-dessous. Pour moi, évidemment, c’est fait.

FDF

.


Copie d’écran de la proposition d’origine de Yennamar sur fdesouche.com, commentaire 61 de l’article « Metz (57) : 10.000 signataires pour la pétition anti-Métis (France 3) »

Copie d'écran de la proposition d'origine de Yennamar sur fdesouche.com, commentaire 61 de l'article -Metz (57) : 10.000 signataires pour la pétition anti-Métis (France 3)- Yennamar - Le 28 octobre 2011 à 12 h 26 min | Permalien | Signaler un abus / Voici ce que je propose: Copier et envoyer ce mot au Président du Sénat Monsieur le Président Bel, Vous n’êtes pas élu par le peuple français et vous n’avez de ce fait pas le droit de prendre des initiatives qui bouleverseraient sa quiétude. Votre projet de “vote des étrangers” est purement politique et à des visées électoralistes. Vous, vos pairs, les élus de votre parti ainsi que les membres de votre familles n’auraient nullement à souffrir des conséquences qu’occasionnerait un tel vote. Vous vivez déjà aux frais des contribuables français, vous jouissez de privilèges que vous n’entendez nullement remettre en cause, vous vivez dans des appartements de fonction dans les beaux quartiers de la Capitale, vos enfants et petits-enfants fréquentent des écoles et lycées huppés où la diversité n’est pas de mise. Pourquoi vouloir nous imposer le vote des étrangers qui conduira inéluctablement vers des mairies administrées par des islamistes, des communautaristes et autres? L’exemple tunisien devrait vous servir de phare. Non, Monsieur Bel, vous n’avez pas le droit d’agir en mon nom et en celui des français, un tunisien ou un ukrainien n’a pas le droit de voter au municipales car je ne pourrait jamais voter à Tunis ou à Kiev.
Copie d'écran de la proposition d'origine de Yennamar sur fdesouche.com, commentaire 61 de l'article -Metz (57) : 10.000 signataires pour la pétition anti-Métis (France 3)- Yennamar - Le 28 octobre 2011 à 12 h 26 min | Permalien | Signaler un abus / Le Parti socialiste après être devenus un parti de notables, d’élus se veut maintenant le Parti de l’anti-France, le parti des étrangers. Monsieur le Président du Sénat, renoncez dés à présent à votre projet, vous avez déjà détruit la France après 30 ans de gestion calamiteuse, d’immigration incontrôlée. Vous ne vivez pas avec le commun des mortels français, vous ne subissez pas l’islamisation rampante de nos quartiers, l’intrusion du hallal dans les cantines de nos enfants, le racisme anti-blanc. Vous n’avez pas eu à fuir la ghettoïsation de nos cités. Le français moyen que je suis, telle une vache à lait, paye pour votre train de vie fastueux, vos dépenses monarchiques, et l’archaïsme du Sénat (dixit Lionel Jospin). Vous n’avez pas le droit Monsieur Bel, après avoir contribué, avec les membres de votre clique à transformé mon pays en Francistan, à l’achever avec votre projet incompréhensible. Espérant que vous reviendrez à la raison, que le peu d’amour que vous portez à la France se manifeste en vous, recevez Monsieur Le Président, tous mes voeux de retour à la raison. Adresse : SENAT Bureau du Président Bel 15, rue de Vaugirard 75291 PARIS Cedex 06 Ensemble nos voix porteront. A défaut de se réunir (car il n’y aura personne) envoyons tous cette missive dés lundi en grand nombre.

Action SITA : imprimer, adresser, poster : la nouvelle façon de blâmer
Démocratie directe

Le texte de Yennamar vous est proposé en version (légèrement retouchée) PDF une page :

Lettre de blâme à Jean-pierre Bel, président du sénat, à propos du projet de droit de vote des étrangers
lettre-blame-jean-pierre-bel-president-senat-droit-vote-etrangers.pdf

Imprimer, recopier sur l’enveloppe l’adresse qui figure en haut à droite de la lettre, plier la lettre, la mettre dans l’enveloppe, la fermer, timbrer et poster.

Un timbre tarif de base « 20 grammes » permet d’envoyer deux feuilles (soit quatre pages). Vous pouvez, si vous le souhaitez, rentabiliser votre envoi en complétant le blâme avec la version PDF en trois pages du discours de Paul Weston Aux dirigeants qui livrent l’Occident à l’islam : « Nous vous demanderons des comptes ».

Voici, pour simplifier, le document PDF final en quatre pages :

Lettre de blâme à Jean-pierre Bel, président du sénat, à propos du projet de droit de vote des étrangers + discours de Paul Weston -Aux dirigeants qui livrent l’Occident à l’islam : --Nous vous demanderons des comptes-- -
(Document pdf obtenu avec pdfjoin.com)

Voilà, ce n’est pas plus compliqué que ça
de dire concrètement au président du sénat
NON au droit de vote des étrangers !

Éventuellement, vous pouvez recenser vos actions au sitathon.blogspot.com afin d’inciter d’autres internautes à agir de même, et vous inscrire à la lettre d’information alertes-sita.blogspot.com pour être averti des prochaines actions.