Francaisdefrance's Blog

19/03/2012

Meurtres de Montauban et de Toulouse: les victimes ont tout de même un point commun. Mais ça…

La signature d’extrêmistes islamistes ? Et pourquoi pas ? Aucune piste ne doit être écartée; surtout pas celle-là.

Voyez pourquoi ci-dessous.

FDF

.

Les victimes ont un lien capital qui réunit les deux affaires mais que les enquêteurs ne veulent pas dévoiler au grand public.

Que disent les autorités ?

« Quatre militaires français ont été assassinés par un tueur inconnu et, tous, ont reçu une balle dans la tête. »

Il s’avère que, selon les proches de l’enquête, le tueur les attendait.

Ce mode opératoire s’appelle une exécution, dans tous les cas.

Cela pourrait ressembler à un règlement de comptes. Les victimes de Toulouse et Montauban ne se connaissaient pas. Elles ne sont pas connues des services de police.

Le procureur annonce : « aucun lien ne relie les victimes…».

FAUX !

Le lien qui unit les victimes est d’une importance capitale dans l’enquête et surtout quant aux raisons pour lesquelles elles ont été assassinées.

Les deux soldats tués à Montauban sont d’origine maghrébine.

Le soldat tué à Toulouse est d’origine maghrébine.

Le soldat blessé à Montauban est noir.

Tous portaient l’uniforme français !

La piste se dessine donc très facilement.

Mais en cette période électorale, il vaut mieux taire la vérité aux Français encore et toujours !

Merci à Victor…

27/09/2010

Délinquance: des bandes d’origine africaine perturbent la Techno Parade.

D’origine africaine… Des « bandes »… Des semeurs de merde, quoi, et TOUJOURS les mêmes! ON ose enfin parler « d’individus à risques »? Heureusement que la Police veillait au grain. Et qu’on n’aille pas encore hurler au racisme! Nous, les sous-chiens, on n’a pas le droit de s’amuser rien que pour le plaisir. Ils faut qu’ils viennent semer leur merde, pour le plaisir, aussi et par haine du blanc, je pense. Rien d’étonnant que l’Afrique soit sans cesse secouée par des guerres tribales et dirigée par bon nombre de despotes sanguinaires pour qui vivre sans guerre n’est pas vivre…

Ils n’ont qu’à organiser une « Africo-Techno », ces enfoirés. On ira y participer aussi… Il peuvent compter sur nous.

FDF

27/09/2010

Le dispositif de sécurité fut d'autant plus efficace que le public n'était pas aussi nombreux que prévu : 30 000 personnes selon la Préfecture de police (300 000 selon les organisateurs), contre au moins 100 000 l'an dernier.

Le dispositif de sécurité fut d’autant plus efficace que le public n’était pas aussi nombreux que prévu : 30 000 personnes selon la Préfecture de police (300 000 selon les organisateurs), contre au moins 100 000 l’an dernier. Crédits photo : REUTERS

Des bandes étaient venues pour dépouiller. Mais la police en civil était dans la foule…

«Aucun incident grave», mais trente-huit arrestations malgré tout. La dernière Techno Parade à Paris, samedi, dans le quartier de la Bastille, a fourni l’éclatante démonstration de la réactivité des forces de l’ordre dans la capitale. Le soir même, trente-quatre de ces fauteurs de troubles se trouvaient en garde à vue dans les locaux de la police. L’audition de nombreux trublions, principalement issus des quartiers chauds de banlieue, s’est poursuivie tout le week-end, en attendant les inévitables déférements au parquet.

Il suffit d’analyser sur Internet les messages «twittés» (envoyés via le réseau social Twitter), cet après-midi-là, pour comprendre, même sans communiqué officiel, qu’il se passait quelque chose autour du bruyant cortège. «Évitez Bastille, ça commence à dégénérer. On est enfermés dans un magasin Chevignon», dit l’un d’eux. «Merci les racailles pour les émeutes à Bastille !», ajoute un autre, un brin emphatique. Plus sobre : «J’aime pas du tout ce que je vois dans les rues de Bastille…», écrit un blogueur. Ou encore celui-là : «Baston sur la ligne 5 à Bastille direction Bobigny.»

«Individus à risque»

Les vidéos laissées sur les blogs sont tout aussi explicites. On y voit de véritables hordes d’individus encapuchonnés, dont beaucoup de grands ados d’origine africaine, intimider des badauds et fondre sur la foule…

Suite et source: http://tinyurl.com/2covo4x