Francaisdefrance's Blog

13/03/2011

Laissez venir à moi les petits chrétiens…

Ca « sonne faux », tout ça… Et dire que malheureusement, certains vont tomber dans le piège de l’islam radical…

FDF

.

Un air sympathique, non?

Alors que le débat sur l’islam déchaîne les passions politiques, l’opinion d’un jeune recteur de plus en plus écouté.

C’est un homme qui commence à compter dans l’islam de France. Recteur de la mosquée de Villeurbanne, Azzedine Gaci, 46 ans, Algérien d’origine, est une voix écoutée. Président du Conseil régional du culte musulman (CRCM), il entretient de bonnes relations tant avec le sénateur-maire de Lyon, Gérard Collomb, qu’avec le député et ancien ministre UMP Dominique Perben. 

Arrivé à Lyon en 1986 pour terminer ses études, Azzedine Gaci est aujourd’hui enseignant-chercheur à l’École supérieure de chimie-physique-électronique de Lyon. Se disant indépendant, bien que rattaché à l’UOIF, l’aile radicale de l’islam français, il dirige une mosquée influente de la région lyonnaise, parce que fréquentée par nombre d’étudiants et enseignants – elle est proche du campus universitaire de la Doua. Il a été élu à la tête d’un CRCM qui pèse dans le paysage islamique français, puisque Rhône-Alpes regroupe 600 000 musulmans et 170 lieux de culte – dont une vingtaine de mosquées.

Et Azzedine Gaci en a plutôt assez de ce débat récurrent sur la place de l’islam, les problèmes que cette religion pose, la loi de 1905 qu’il faudrait réformer ou non… « On en discute depuis une dizaine d’années, et aucune décision n’est prise », déplore-t-il. Sans pour autant esquiver le sujet. « Je perçois bien la peur de nombre de Français non musulmans, constate-t-il. Mais j’ai mon explication sur le sujet : la mondialisation a mis fin à toutes les frontières géographiques, économiques, culturelles, ce qui engendre une crise d’identité pour les Français, dans un contexte de graves difficultés économiques. Et cela coïncide avec une présence musulmane de plus en plus visible. »

« Nous ne voulons pas des manipulations »

L’homme se dit « favorable à un débat sur l’islam », mais s’interroge sur sa pertinence actuelle. « Pourquoi l’avoir lancé maintenant, à quinze mois des présidentielles ? interpelle-t-il. Ce n’est pas le moment. Nous ne voulons pas des manipulations, des instrumentalisations de ces peurs qui sont, parfois, légitimes. »

Que faire alors pour lutter contre ce climat anxiogène, qui sévit des deux côtés (Rhône-Alpes connaît depuis un an une recrudescence des actes islamophobes) ? Azzedine Gaci se prononce pour la création d’un institut de formation des imams, financé par l’État et implanté à Strasbourg (ville qui n’est pas concernée par la loi de 1905). Il essaie de déminer les polémiques en fustigeant les politiques qui mettent de l’huile sur le feu. « La majorité des musulmans se vivent comme Français et observent un islam apaisé », assure-t-il. Sans pour autant absoudre complètement ses coreligionnaires. « Nous n’avons pas à importer en France des problèmes qui existent ailleurs », confie Azzedine Gaci. Le recteur de Villeurbanne en appelle aussi au sens des responsabilités de ses pairs. « Les musulmans ont un travail pédagogique à effectuer, afin que nous construisions un discours qui pacifie et réconcilie. » Une opinion à verser au débat.

Source: http://www.lepoint.fr/

29/10/2010

Le dîner du siècle…

A votre entière appréciation…

FDF

.

 

Le dîner du Siècle, avec Dati (l’histoire ne dit pas si il sera sujet d’inflation avec rachida….), Chabot, NKM, Carolis…

Gratin finois / vendredi 29 octobre par Anaëlle Verzaux, Laurent Macabies, Anthony Lesme Le dîner du Siècle réunit chaque dernier mercredi du mois le gratin politico-médiatico-industriel à l’hôtel Crillon, à Paris. Un rendez-vous d’ordinaire discret. Mais pour une fois, assistez à l’entrée des VIP…

Mercredi soir 27 octobre se tenait à l’hôtel Crillon, place de la Concorde à Paris, le rendez-vous mensuel du « dîner du Siècle », qui réunit sur parrainage le gratin politico-médiatico-industriel. Un rendez-vous mondain d’ordinaire discret, voire secret. Mais pour une fois, vous pouvez assister à l’entrée des happy few, accueillis entre deux rangées de CRS.

C’était le dîner du Siècle,

avec :

Emmanuel Chain, producteur et journaliste

Nathalie Kosciusko-Morizet : Secrétaire d’Etat au développement de l’Economie numérique

Chabot (journaliste, ex-directrice de la rédaction de France 2)

Rachida Dati (ex-Garde des Sceaux, maire du VIIe arrondissement de Paris, députée européenne, UMP)

Guillaume Pépy (patron de la SNCF)

Louis Gallois (patron d’EADS)

Nicolas Seydoux (président des cinémas Gaumont, héritier de la famille Schlumberger)

Pascal Clément (avocat, ancien Garde des Sceaux)

Sylvie-Pierre Brossolette (rédactrice en chef au magazine Le Point)

Marc Tessier (ex président de France Télévisions )

Alexandre Bompard (patron d’Europe 1)

Dominique Perben (Ex Garde des Sceaux, ex ministre des transports, UMP)

Michel Field (animateur télé et radio, Au Field de la Nuit (TF1))

Patrick de Carolis (ex PDG de France Télévisions)

Françoise de Panafieu (UMP, ex maire du XVIIe arrondissement de Paris)

Alain-Gérard Slama (journaliste, RTL)

Olivier Duhamel (chroniqueur et animateur, Europe 1)

Benoît Genuini (ex médiateur de Pôle emploi)

Et bien d’autres…

voir la vidéo sur http://www.bakchich.info/Le-diner-du-Siecle-avec-Dati-Chain,12265.html

Source: http://tinyurl.com/2c4x856