Francaisdefrance's Blog

22/10/2011

Bobos qui haïssez le Front National: lisez ce qui suit !

Voici qui a le mérite d’être lu.

Bravo à Jean-Mi !

FDF

.

Le Front national et les bobos… Ce que j’en pense !

Ha ! Le FN, parti haï, vilipendé, fustigé de tous, gauche, droite, centre… Il est vrai que Mr Jean-Marie Le Pen à bien trop souvent dérapé, je le conçois et qu’il n’est nullement pardonnable, mais Marine Le Pen, semble t’il, n’est pas son père ! Alors que les gentils bobos cessent de toujours poussez en devant de scène les propos impardonnables de son père.

Marine est elle-même le propre « pilote » de ses propos, de ses pensées, en un mot comme en un seul, elle a sa propre personnalité, elle n’est pas son père, mais bien Marine Le Pen, la fille !

Mais voilà, ce mouvement fait peur ! Oh non, pas aux Français, mais aux « avides de pouvoir  » qui savent très bien que le FN monte de façon exponentielle, devant le ras le bol collégial de la quasi-totalité des Français ! Lorsque je pense que gauche et droite se sont alliées de la façon la plus collaboratrice qu’il soit, trahissant ne serait-ce que leurs propres idéologies, au travers de cette coalition rédhibitoire et détestable, afin de mettre KO Jean-Marie Lepen lors de présidentiel, car oui, il aurait gagné… « Pacte avec le diable, alliance de la perte de notre pays, modus vivendi de tous ces partis collaborationnistes » !

Trahir ces propres idées, infidèles à son idéologie, intégrité à taux zéro… En 1940 on appelait ces gens-là « des collaborateurs », ceux-ci offraient leurs fondements aux expansionnistes allemands, afin de mieux vivre, d’échapper à la torture, à la mort… Aujourd’hui nous avons les mêmes traites, vous savez, ces Dhimmis qui payent à leurs façons leurs Contributions, leurs dimes, afin d’acquérir des voix, de passer pour des êtres « suprêmes « , effet de mode incontestable que d’être un fan du collaborationnisme aujourd’hui, même si l’ennemi à changé, dissidents nés de l’intérieur, exerçant à merveille leur travail de cheval de Troie !

Donc en résumé et si je comprends bien, être nationaliste, patriote, donné la préférence nationale, cela est une idéologie extrémiste !? Mais que dire alors de tous nos valeureux combattants de l’ombre, tous nos maquisards qui eux se sont battus par amour de leurs pays, car oui, ils étaient eux de véritables nationalistes amoureux de leur Patrie et qu’à aucun moment ils ne laissaient l’ennemi de l’époque finir le sale boulot qu’il avait si bien commencé ; voler notre pays, l’Europe.
Grâce à ces résistants ces véritables martyrs, nous sommes restés français et ne parlons pas allemand à ce jour, mais alors dites-moi donc vous les « bobos, les toutes petites gens, les politiquement corrects « , ces hommes et ces femmes de l’ombre qui se battaient alors et on donnés leurs vies pour vous, pour nous tous, l’on fait, car ils aimaient notre pays, nos compatriotes… Mais si je fais la traduction que vous faites alors du patriotisme, du nationalisme vous tous les cerveaux ramollis qui ne comprenez que ce que vous voulez bien entendre, ou plutôt admettre, ces héros de l’époque ne devraient t’on alors pas « les traités de fachos extrémistes « , les « diaboliser », tous simplement parce qu’il aimaient tant leur nation, leur France qu’ils se sont battus pour la libérer !?

Non, pour vous, le maître mot est « clivage « , divisé pour mieux régner ! Vous êtes aux antipodes d’une véritable démocratie, vous n’êtes que des nombrilistes narcissiques, entrés dans ce miasme systémique, dont jamais vous ne pourrez sortir, tant ce dogme qui vous chapeaute engonce toute votre conscience, inhibant alors votre intelligence !

Comme le disait si bien Machiavel;
« Les grands hommes appellent honte le fait de perdre et non celui de tromper pour gagner. »

En clair, en un mot comme en un seul, aimer son pays, respecter ses valeurs, est alors synonyme de « glissé inexorablement vers l’idéologie d’une affreuse extrême droite… » !? Pourquoi droite d’ailleurs, lorsque l’on sait que les plus grands dictateurs, les plus grandes extrêmes étaient plutôt de gauche, mais bref !!!

Alors, à tous ces héros résistants morts pour nous tous à chaque période de nos guerres, afin de nous sauver de l’ennemi, de l’envahisseur, nous ne pouvons donc concevoir si l’on s’en tient aux courants de pensée totalement niais, niquedouille de tous nos bobos, que tous nos parangons de courage et d’amour de leur nation, étaient alors des extrémistes des pires et de droite qui plus est ! Allez, restons sérieux…

Petite piqure de rappel pour ces incultes donneurs de leçons;

Quel était l’idéologie de Mao Tse tung, crédité de 80 millions de victimes ! Qui se souvient qu’Hafez El Assad, le père et prédécesseur du président syrien actuel, a – en une seule journée – massacré à Hama en 1982 plus de ses concitoyens que Fidel Castro en un demi-siècle de pouvoir ? Et que Jacques Chirac a jugé utile d’assister à ses funérailles ? Un amateur pourtant, en comparaison de Mengistu en Ethiopie (80 000 morts), d’Idi Amin Dada en Ouganda (300 000 morts), ou de Saddam Hussein (probablement proche du million), Mais il ne s’agit encore là que de la deuxième division des assassins de masse.

La vie d’un Chinois vaut 30 000 fois moins que celle d’un Chilien !?

Si l’évocation du nom de Pinochet fait trembler d’effroi du côté de St Germain-des-Prés, quelles devraient être les réactions à l’évocation d’un Pol Pot ? Longtemps soutenu par des intellectuels toujours fréquentables, ce monstre absolu détient le triste record du pourcentage de concitoyens exécutés au nom d’une folie sanguinaire : entre le quart et le tiers des Cambodgiens ont péri, soit 2,5 à 3,3 millions de malheureuses victimes (mille fois plus donc que le dictateur chilien). Le folklorique nord-coréen Kim Il Sung affiche un  » score  » équivalent, mais encore inférieur au  » visionnaire  » que fut Lénine, précurseur en matière de méthodes concentrationnaires. On attribue à l’homme à la barbichette cinq millions de victimes. Ses camps inspirèrent-ils Hitler qui sema la terreur dans toute l’Europe et à qui le trépas de 24 millions d’Européens peut être attribué ? Les avis sont partagés, mais la thèse est crédible. Nul doute en revanche que le petit père des peuples, Staline, n’ait perfectionné le système totalitaire que Lénine lui légua et qui broya vingt millions de Russes, d’Ukrainiens et d’autres citoyens, malgré eux, de la glorieuse Union soviétique. Notons que le parti politique qui chez nous, trouvait son bilan  » globalement positif  » – le PCF – pourra sans problème concourir à la prochaine élection présidentielle.

Additionnons maintenant les massacres de tous les criminels dirigeants précédemment cités, soit environ 60 millions d’êtres humains disparus dans des conditions atroces. Ce chiffre, hallucinant, équivalant à la totalité de la population française actuelle, reste pourtant inférieur au score du plus grand assassin de tous les temps : Mao Tse tung, crédité de 80 millions de victimes ! Son nom, moins célébré il est vrai aujourd’hui qu’il ne le fut dans les années 1970 par des gens aussi respectables que Serge July ou Julien Dray, effraie-t-il autant que celui d’Augusto Pinochet ? Quand celui-ci liquidait un opposant chilien, Mao massacrait … 30 000 Chinois. La vie d’un Chinois vaut-elle 30 000 fois moins que celle d’un Chilien ?

Bref ! Tant et tant d’autres de tous ces « grands égalitaristes  » que nous vilipendons réellement, qui me sont rédhibitoires, tous ces grands « démocrates « , mégalos de la mort ! Et dans notre pays, nous avons les mêmes escadrons de la haine du Français !

Je terminerais encore sur une citation de Machiavel, mais tellement vraie :

« La médisance irrite les hommes et ne les corrige pas. »

Source: http://www.sos-francophobie.fr/

13/06/2011

Démocratie à la française…

« Faut pas dire ci, faut pas dire ça »; que de vérités, que l’on peut constater tous les jours. Et on laisse faire; en bons « franchouillards » que nous sommes…

FDF

.

La NON-démocratie française : comment les libertés sont muselées ?

« Vous n’avez pas le droit de dire ça », voilà une formule qu’on entend bien souvent sur les médias. « On ne peut que soutenir cette demande », voilà ce qui motive bien des votes dans les assemblées politiques. Mais alors que reste-t-il alors de la liberté de débat et de la liberté de décisions ? Polémia fait le point.

« Vous n’avez pas le droit de dire cela »

« Vous n’avez pas le droit de dire cela » : à la radio et à la télévision, c’est la phrase clé des défenseurs du politiquement correct : Domenach, Aphatie et autres Joffrin en usent et en abusent. Et gare à ceux qui s’écartent de l’oukase !

Frédéric Taddeï a tenté d’ouvrir les horizons intellectuels de son émission Ce soir ou jamais : France 3 a décidé de diviser son temps d’antenne par quatre. Eric Zemmour a osé déclarer « La plupart des trafiquants de drogue sont noirs ou arabes » : France 2 l’a viré de l’émission On n’est pas couché dont il était la vedette. Et selon l’Express Robert Ménard serait chassé de RTL à la rentrée. Il est vrai que l’ancien président de Reporters sans frontières s’était mis en tête de défendre la liberté d’expression non seulement en Chine et en Iran mais aussi en France : quelle idée ! Dans les médias la machine à épurer fonctionne à plein régime.

Les sanctions pleuvent sur les dissidents

Les politiques n’y échappent pas. Christian Vanneste, qui combat l’homosexualisme militant, a été diabolisé bien qu’il ait gagné en Cassation les procès qui lui étaient faits.

Chantal Brunel, député UMP de Seine-et-Marne, paie au prix fort sa déclaration où elle suggérait de remettre dans des bateaux les clandestins de Lampedusa : son mari vient d’être mis en cause pour abus de biens sociaux à propos des élections législatives de 2002. Peut-être des irrégularités ont-elles été commises, mais pourquoi les poursuivre maintenant et seulement maintenant, alors que les faits supposés remontent à 2002 et la dénonciation à 2004 ? Et pourquoi seulement celles-là ?

De même on vient de s’aviser que la situation administrative de Luc Ferry serait irrégulière. Voici le fait générateur de cette découverte : Luc Ferry a brisé l’omerta en évoquant un ancien ministre qui aurait été « poissé » à Marrakech avec des mineurs. Immédiatement, le Canard enchainé a joué son rôle de garde-chiourme du Système !

En France, le volume du Code pénal a doublé en trente ans : cela n’a guère contribué à rétablir la sécurité publique mais cela aide à « tenir » les gens. Quiconque sort des clous du politiquement correct s’expose à une mise en cause médiatico–judiciaire. A contrario, et jusqu’à son accident new-yorkais, DSK a bénéficié d’une immunité médiatico-judiciaire sans faille malgré ses frasques sexuelles et le financement scabreux de ses campagnes politiques par Euro-RSCG.

« On ne peut que soutenir cette demande » : cette phrase-valise sert souvent dans les assemblées parlementaires ou les conseils locaux pour justifier l’attribution de subventions. Il suffit que l’association demanderesse soit politiquement correcte pour obtenir sans examen sérieux l’argent qu’elle réclame : associations immigrationistes, lobby antiraciste, mouvements culturels en rupture avec les traditions, mouvance homosexualiste se financent ainsi sur le dos des contribuables. Sur ces sujets-là, il n’y a pas de débat possible dans les assemblées sauf sur des amendements… d’augmentation des crédits proposés. Ceux des élus, qui au fond d’eux-mêmes, au PS ou à l’UMP, sont défavorables à certaines subventions, se taisent ou se terrent. Pour ne pas risquer d’être diabolisés.

Résultat : les élus votent des subventions à des associations qui paient des avocats qui les poursuivent pour limiter la liberté de parole des politiques ; et lorsque l’Etat défend devant un tribunal l’expulsion d’un étranger clandestin, il n’a pas d’argent pour se payer un avocat ; mais il en a donné à l’association qui paye… l’avocat du clandestin.

La démocratie suppose la libre et équitable confrontation des idées et des volontés. En France, ces conditions ne sont pas remplies. La démocratie y est un leurre, la NON-démocratie est la règle.


vu sur http://www.polemia.com/article.php?id=3864