Francaisdefrance's Blog

18/02/2012

Grosse bourde: François Hollande propose des « camps » pour les Roms !!!

Jean-Marie Le Pen aurait dit ça: 5 ans de prison et 200 000 euros d’amende. Marine Le Pen ne s’aventurera pas sur ce terrain. Hollande met les deux pieds dedans… Et personne ne moufte…

Vous avez compris, maintenant, ce qu’est la diabolisation du Front National?

FDF

.

Camps de Roms de Hollande : hypocrisie et improvisation

French police inspect an illegal Roma camp in Aix-en-Provence

« Quand la démagogie politique conduit à dire n’importe quoi… François Hollande a proposé la semaine dernière la création de « camps » organisés pour parquer les Roms afin de trouver une « solution » au problème. Si Marine Le Pen avait tenu ces propos, les médias lui seraient naturellement tombés dessus à bras raccourcis… mais prononcée par une âme bien-pensante de gauche, cette proposition hallucinante n’a pas ému les journalistes.

Pendant des mois, la gauche a fait la leçon à la droite et à Nicolas Sarkozy pour la gestion « inhumaine » des problèmes de délinquance et d’insalubrité (niés encore aujourd’hui par une partie de l’intelligentsia socialiste) liés à la communauté rom. Une belle leçon d’hypocrisie de gauche qui voyait des élus locaux comme Martine Aubry dénonçait le « racisme d’Etat » en semaine à Paris… avant de demander des expulsions le week-end à Lille !

Mais François Hollande, lancé dans une course aux mensonges et qui semble être dans l’improvisation permanente, est allé encore plus loin que ses camarades : il a ni plus ni moins proposé l’internement des Roms ! Personne ne peut décemment croire que le candidat socialiste puisse croire un seul mot de ce qu’il a avancé et qu’il compte créer des camps de concentration pour les Roms… mais ses propos n’en soulèvent pour autant pas moins de nombreuses questions.

Comment la France peut imaginer confier son destin à un homme politique qui est dans l’improvisation permanente et qui préfère raconter n’importe quoi plutôt que de se taire sur un sujet qu’il ne maîtrise manifestement pas ? Si les problèmes d’insécurité liés aux Roms sont moins perceptibles dans les beaux quartiers parisiens, ils représentent un problème important qu’une personnalité qui aspire aux plus hautes fonctions devrait connaitre.

Non la politique de la France et les expulsions ordonnées par le gouvernement ne sont pas racistes. Hélas, elles ne vont pas assez loin et ont montré bien trop de limites face à l’ampleur des enjeux. Non, le laxisme et le « dialogue » proposé avec beaucoup d’hypocrisie par les socialistes n’est pas une voie possible pour régler ce problème. Mais on ne peut pas non plus imaginer que la France puisse parquer des êtres humains dans des camps de concentration. »

Source: http://24heuresactu.com/

17/01/2012

Provocation à la discrimination raciale envers les roms: France Télévisions blanchie !

Wesh wesh! C’est pas nous, m’sieur !

.

Bonne nouvelle assortie d’un message clair: tout le monde le sait, il ne faut pas le dire. Roms et racaille ne sont pas incompatibles. Beaucoup de leurs victimes peuvent témoigner.

A quand une jurisprudence de telle sorte pour la relation entre racaille et « jeunes issus de l’immigration »? C’est pareil: tout le monde le sait (surtout ceux qui les côtoient de près) mais il est INTERDIT de le dire. On va se gêner, tiens!

Des témoignages seront faciles à trouver…

FDF

.

Le groupe avait été condamné en appel pour avoir fait l’amalgame entre les Roms et la délinquance dans l’émission « C dans l’air ».

France Télévisions, qui avait été condamnée en juillet 2010 par la cour d’appel de Paris pour provocation à la discrimination raciale envers les Roms, a été blanchie par la Cour de cassation, selon un arrêt consulté mercredi par l’AFP. France Télévisions était poursuivie pour l’émission C dans l’air diffusée en février 2005 sur France 5 et consacrée à la délinquance parmi les gens du voyage. Intitulée « Délinquance, la route des Roms« , l’émission était accusée par des associations de Roms, le Mrap, la Licra et la Ligue des droits de l’homme, d’avoir fait « l’amalgame entre les Roms et la délinquance« .

En mai 2009, le tribunal correctionnel de Paris leur avait donné raison et avait condamné l’ancien PDG de France Télévisions, Marc Tessier, à 5 000 euros d’amende et Yves-Marie Laulan, qui était intervenu dans l’émission en sa qualité d’expert des questions démographiques, à 3 000 euros d’amende. Les deux hommes avaient, en outre, été condamnés à verser des dommages et intérêts aux plaignants.

Liberté d’expression

Les juges avaient, en revanche, relaxé l’animateur Yves Calvi ainsi que le criminologue Xavier Raufer, invité sur le plateau de l’émission. Le 1er juillet 2010, la cour d’appel de Paris a confirmé cette condamnation. Mais France Télévisions s’est pourvue en cassation. Le 7 juin, la chambre criminelle de la Cour de cassation a annulé l’arrêt de la cour d’appel et blanchi définitivement Marc Tessier et Yves-Marie Laulan.

Dans son arrêt, la plus haute autorité judiciaire a estimé que les propos litigieux, « portant sur une question d’intérêt public relative aux difficultés d’intégration de la communauté rom, ne dépassaient pas les limites admissibles de la liberté d’expression » et que « le délit de provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence raciale n’était constitué en aucun de ses éléments ».

Source: http://www.lepoint.fr/

Merci à JC JC…