Francaisdefrance's Blog

09/02/2012

Têtus comme des mules, les Turcs. Le génocide arménien les travaille…

Erdogan-Sarkö: plus trop l’entente cordiale…

.

C’est qu’ils ont vraiment gros à perdre concernant ce massacre, les turcs. Erdogan le magnifique envoie ses troupes au « mastic ». Et pourtant, l’Europe, c’est fini pour eux… Et ils le savent bien.
De toutes façons, leur avant-garde est déjà bien installée depuis des dizaines d’années… Ils ont même leurs mosquées, rien que pour eux. Ca fait assez d’histoires avec les autres musulmans. Il faut savoir une chose, et c’est un immigré Turc qui me l’a confié. La « minorité » turque a une haine féroce envers les Algériens et les Kurdes…
Et ils pensent cohabiter sur nos terres? Pour y répandre la guerre? Non merci.
FDF
.

Pour empêcher l’adoption de la loi pénalisant la négation du génocide arménien, la diplomatie turque avait tout tenté. C’est ce que révèle la lettre envoyée aux présidents des deux assemblées et à celui de l’UMP. 

Les pressions turques pour bloquer la loi sanctionnant la négation des génocides, dont celui des Arméniens, ont débuté dès le lendemain de son adoption par la commission des Lois de l’Assemblée nationale.  

Dans une lettre du 8 décembre 2011 (document 1et 2), l‘ambassadeur turc à Paris, Tahsin Burcuoglu, enjoint Christian Jacob, président du groupe des députés UMP, de « prendre toutes les précautions pour empêcher l’adoption de cette proposition de loi« , le mettant en garde contre l’impact économique d’une telle décision.  

Un vote positif, écrit le diplomate, « portera un coup déstabilisateur à nos relations bilatérales et compromettra l’image de la France auprès de l’opinion publique turque« . Christian Jacob n’a pas répondu. Le texte a été adopté par le parlement le 23 janvier.  

La même lettre avait été envoyée au même moment au président de l’Assemblée, Bernard Accoyer, et au secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé, « pour sauver les relations » entre les deux pays, a précisé à L’Express la diplomatie turque. 

Source: http://www.lexpress.fr/