Francaisdefrance's Blog

16/09/2010

L’homme qui a brûlé un coran à New York le 11 septembre a été licencié !

Ca, c’est certain: s’ il avait brûlé un Bible, il ne lui serait rien arrivé… HONTEUX !!!

FDF

Son licenciement pour cause de blasphème est une violation grave de son droit à la liberté d’expression en tant que citoyen en-dehors de ses heures de travail. Espérons qu’il contestera cette décision devant les tribunaux.

Coran-burner

Rappel des faits: USA : Un homme brûle des pages du coran près du site de la mosquée de Ground Zero

___________________

Le manifestant qui a brûlé des pages du coran devant la future mosquée de Ground Zero a été licencié par la NJ Transit en raison de son geste controversé, ont déclaré hier des sources et des responsables.

La carrière de 11 ans de Derek Fenton chez NJ Transit a connu une fin abrupte lundi après que des photos le montrant déchirant des pages du livre sacré des musulmans et y mettant le feu ont été publiées dans les journaux.

Fenton a été escorté par la police qui l’a éloigné des manifestants. La police l’a libéré sans inculpation après l’avoir interrogé. «Il a dit que nous sommes en Amérique et qu’il voulait défendre son pays à la manière du Tea Party», selon une source policière. Une autre source a indiqué que Fenton s’est décrit comme un «Américain loyal» exerçant son «droit de protester».

Décrit par ses voisins comme un père de deux enfants sympathique, Fenton a été assistant coordonnateur de trains ; ses tâches consistaient à s’assurer qu’il y a un nombre suffisant de wagons prêts à être mis en service, selon des sources. Il a travaillé auparavant comme  chef de train pour NJ Transit.

NJ Transit a confirmé que Fenton avait été licencié, sans élaborer. Une déclaration indique que : « Les gestes publics de Mr Fenton contreviennent au code d’éthique de NJ Transit, qui l’a licencié parce qu’il avait rompu le lien de confiance en tant qu’employé de l’état. »

Plusieurs voisins de Fenton dans le quartier Bloomingdale ont défendu son droit de s’exprimer avec du feu. « Il a bien fait de brûler le coran, a déclaré son voisin Jacqui Marquez, 40 ans, ajoutant que « tout le monde a droit à son opinion … en le licenciant, ils envoient le message qu’il n’y a pas de liberté d’expression. Ils ont complètement tort de faire cela. » «C’est un homme de famille», a déclaré son voisin Randy Mconnell, 43 ans. « Il adore ses enfants et il aime les trains. Je ne suis pas d’accord avec ce qu’il a fait, mais il ne devrait pas perdre son emploi pour autant. Il avait le droit de le faire.»

Source : Koran burner Derek Fenton booted from his job at NJ Transit, NY Daily News, 14 septembre 2010. Traduction partielle

Source: http://tinyurl.com/3xc5slp