Francaisdefrance's Blog

17/08/2011

Les délires de l’islam: une autre! Une autre !

Bon; d’accord. Mais c’est la dernière pour aujourd’hui.

Le niqab: oui; la perruque: non !

FDF

.

L’islam et le port de la perruque par la femme…

 

« Je m’en vais vous citer des passages du livre, le licite et l’illicite en islam, écrit par le Docteur Youssef Quardahoui:
Page 74 .
LE PORT DES PERRUQUES:
Parmi les parures interdites à la femme est la perruque, qu’elle soit faite de cheveux naturels ou artificiels. Al Boukhary et autres rapportent ce hadith transmis par Aicha, sa soeur Asma, Ibn Messaoud, Ibn Oumar et Abou Hourayra: – le messager de Dieu SAW a maudit celle qui fabrique la perruque et celle qui la porte-. fin de citation.

Après la mort du prophete, une musulmane pieuse de l’époque discuta avec Abou Hourayra. Elle dit qu’elle a lu tout le Coran sans voir un verset qui interdit les mèches. Abou Horayra lui demanda si elle ne remarqua pas le verset dans lequel Dieu dit: Tout ce que le messager vous donne, prenez-le et ce qu’il vous interdit laissez-le? Elle répondit qu’elle a vu ce verset. Alors Abou Hourayra lui dit que le prophete a interdit les mèches, or le Coran dit de le suivre, donc on peut conclure que le Coran interdit les mèches et elle accepta la vérité.

En ce qui concerne la raison de cette interdiction, je cite encore le Docteur Quardahoui: en qualifiant de mensonge le port de la perruque, le Messager de Dieu a designé la sagesse qui se cache dérrière cette interdiction. C’est en effet une sorte de tromperie, de falsification, de leurre or l’islam n’aime pas la tromperie et la désavoue dans toute tractation materielle ou morale.

Hadith: Celui qui nous trompe n’est pas des notres- fin de citation. En fait des personnes peuvent porter des mèches ou des perruques pour induire en erreur les autres, surtout un futur epoux et qui va découvrir après que sa femme lui a caché un défaut sur sa tete.
Je termine avec un dernier extrait du livre: Asma rapporte: une femme dit au Prophete SAW: O Messager de Dieu! Ma fille a eu la rougeole et a ainsi perdu ses cheveux or je viens de la donner en mariage. Puis-je lui faire poser une perruque? il lui dit: – Que Dieu maudisse celle qui pose la perruque et celle qui la porte-. Cependant la femme peut très bien adjoindre à ses cheveux des rubans, des fils et autres choses pareilles. Cela n’entre pas dans ce qui est interdit. Sayd Ibn Zoubeyr a dit à ce propos: Iil n’y a aucun mal dans les fils puis ils servent à la coiffure-. L’Imam Ahmed l’autorise aussi. fin de citation.

Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) l’a interdit en ces termes : « Quiconque imite un peuple lui est assimilable ». En plus, le port de la perruque est assimilable à l’usage des mèches . Il est même plus grave. Or le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui ) a maudis celles qui ont recours à l’usage des mèches. »

C’est bien. Mais pour celles et ceux qui n’ont rien compris, reprenez depuis le début. C’est même conseillé…

FDF

Source: http://www.xibar.net/

23/05/2011

Stigmatisation et délires de persécution…

Et ça pleure, ça se plaint, ça stigmatise. Il faut savoir une chose: l’islamisation de NOTRE France ne se passera pas sans heurts… Qu’on se le dise !

FDF

.

Délire de persécution pour les étudiants de « l’Institut français d’études et de sciences islamiques »

« Quatre étudiants d’un institut islamique ont été interpellés et placés en garde à vue samedi soir alors qu’ils manifestaient devant la mairie de Boissy-Saint-Léger (Val-de-Marne) pour la réouverture de leur école, a-t-on appris dimanche de source policière. Depuis la fermeture le 26 avril de l’Institut français d’études et de sciences islamiques (Ifesi) pour non respect des normes de sécurité, des étudiants manifestent tous les week-ends à Boissy-Saint-Léger pour exiger sa réouverture et dénoncer le «climat d’islamophobie» en France. Samedi, environ quarante personnes se sont réunies devant la mairie de Boissy, provoquant l’intervention de policiers pour «disperser un mouvement non déclaré, qui occupe la place publique», a-t-on précisé de source policière. Après une plainte du rectorat, l’Ifesi, qui dispense des cours de «sciences islamiques et d’arabe», est depuis décembre 2010 au coeur d’une enquête d’un juge d’instruction de Créteil qui a mis en examen son directeur pour «abus de confiance», «travail dissimulé» et «mise en danger de la vie d’autrui» pour non respect des normes de sécurité. Créé en 2001, l’Ifesi accueille environ 300 élèves majeurs le soir et les week-ends et est exclusivement financé par les frais d’inscription. »

Cette affaire révèle plusieurs traits de la psychologie des militants musulmans :

– Ils ne supportent aucune remise en cause de leur fonctionnement interne par un pouvoir aux mains des infidèles.

– Ils sont persuadés d’être les dépositaires d’une « science » et en tirent orgueil, vanité, sentiment de supériorité.

– « L’islamophobie » est forcément la raison de toute critique, même fondée, de leur comportement, même délinquant.

Source: http://www.islamisation.fr/