Francaisdefrance's Blog

09/07/2011

Dominique Baudis épinglé.

Et ça continue! Quand ce ne sont pas des affaires de sexe, ce sont des affaires de fric. Elle est pas belle, notre République « irréprochable » (comme dit Sarkö) ?

FDF

.

Dominique Baudis : 36 000 € de notes de frais… aux frais du contribuable !


Dominique Baudis : 36 000 € de notes de frais… aux frais du contribuable
On dit « merci qui », Monsieur Baudis?

Ça commence mal ! À peine vient-il d’être nommé Défenseur des droits que Dominique Baudis se fait épingler par le site Médiapart qui révèle qu’il a bénéficié pour plus de 36 000 € de notes de frais indues lorsqu’il présidait l’Institut du Monde Arabe (IMA). Selon le site d’information, l’IMA, que l’ancien maire de Toulouse a présidé de 2007 à 2011, a fait l’objet en septembre 2010 d’un redressement de l’Urssaf pour « frais professionnels non justifiés » et « dépenses personnelles » au bénéfice de Dominique Baudis. Dans une lettre datée du 17 septembre 2010 dont Mediapart a obtenu une copie, la contrôleuse de l’organisme relève notamment des frais – tous pris en charge par l’institut – au profit de l’épouse de Baudis (dont un voyage à Dubaï) et de son fils, des notes de restaurant lors de jours fériés, des billets d’avion pour des déplacements personnels. Pour ces dépenses, « le caractère de frais professionnels n’est pas démontré. Leur montant ne peut donc être exonéré de charges sociales », souligne l’Urssaf. Le redressement imposé à l’IMA s’est élevé à plus de 12 000 €. Baudis affirme que « ce ne sont pas des détournements ni des malversations ». Il précise avoir remboursé une partie des frais engagés, ainsi qu’une partie des cotisations sociales. Allez, encore un effort !

Source: http://www.ladepeche.fr/

06/06/2011

Cadeau empoisonné de la part de l’Elysée…

 Dans le genre: « ça t’occupe et ça nous soulage »…

FDF

.

Dominique Baudis, bientôt Défenseur des droits ?

Dominique Baudis
Dominique Baudis DDM

Le président de la République, Nicolas Sarkozy, envisagerait de nommer Dominique Baudis au poste de Défenseur des droits, un nouveau poste, créé par le chef de l’État, qui cumule plusieurs fonctions relatives aux libertés fondamentales.

L’ancien maire de Toulouse, âgé de 64 ans, deviendrait le premier titulaire du poste, déjà très critiqué à cause de son manque d’indépendance et de moyens. Les présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat ont été saisis de ce projet de nomination, précise un communiqué de l’Élysée.

Baudis plutôt que Lang

Dominique Baudis s’est engagé en politique dans les années 1980 sous l’étiquette centriste. Il a été élu en 1983 maire de la Ville rose, un mandat déjà occupé par son père et où il est resté jusqu’en 2000.

Il a été ensuite président du Conseil supérieur de l’audiovisuel (2001-2007) et de l’Institut du monde arabe (2007-2009). En 2009, il a repris la politique et s’est fait élire au Parlement européen sous l’étiquette UMP.

Le socialiste Jack Lang avait été cité pour le poste mais, selon les médias français, ses déclarations sur l’affaire de tentative de viol présumée imputée à Dominique Strauss-Kahn l’ont disqualifié aux yeux de l’Elysée.

L’ancien ministre de la Culture avait critiqué le placement en détention de « DSK » en estimant qu’il n’y avait « pas mort d’homme ».

Source: http://www.ladepeche.fr/

29/04/2011

Après la Halde, le défenseur des droits…

La police de la pensée change de nom, pas d’objectifs. Ni de politique, d’ailleurs. J’avais, voici quelques années, signalé à la Halde un cas concret de racisme anti-blanc, photos à l’appui. Jamais eu de réponse. Ca vous étonne?

FDF

.


Quand ce nouveau gros machin qui a plus de droits et de prérogatives que la Halde est présenté par l’ancien patron de la Halde, ça fait froid dans le dos.

St

« Le défenseur des droits (DDD) existe par la loi, nous faisons tous en sorte qu’il soit une opportunité pour que les missions de la Halde, du Médiateur, de la Commission nationale déontologie et sécurité (CNDS) et du Défenseur des enfants soient développées, amplifiées, et que l’on profite de ce rassemblement pour mieux travailler ensemble (…)

La personne qui sera nommée va avoir des pouvoirs d’investigation étendus. La Halde les avait déjà mais pas les autres autorités. Désormais, n’importe quel citoyen qui a le sentiment d’être maltraité par un policier pourra s’adresser directement au Défenseur des droits, alors qu’avant il fallait qu’il passe par un député ou un sénateur pour saisir la CNDS. Le Médiateur n’avait pas la possibilité de s’auto-saisir et d’aller devant la justice. Le Défenseur, oui. On va vite se rendre compte, à travers l’augmentation de ses saisines, de l’augmentation de ses pouvoirs« .

Et la présentation officielle :

« Pour mener à bien ses missions, disposera de larges pouvoirs d’investigation : il sera autorisé à enquêter, à procéder à des vérifications (auprès d’organismes comme la CAF, la Sécurité sociale ou auprès d’un employeur) et à demander la communication de documents, même confidentiels (…)

Le Défenseur des droits peut être saisi par toute personne s’estimant lésée par le fonctionnement d’une administration ou d’un service public.

Tout le monde, y compris les sociétés, peut faire appel au défenseur des droits, dès lors que les démarches personnelles pour trouver un accord n’ont pas abouti.

Même un mineur, ses représentants légaux ou les membres de sa famille peuvent saisir ce médiateur chargé de faire respecter le droit des enfants [Tout lien avec le post de MJ sur la fessée n’est pas fortuit. NDL].

Enfin, il peut être saisi de toutes les discriminations, directes ou indirectes, prohibées par la loi ou par un engagement international régulièrement ratifié ou approuvé par la France ».

Un tribunal sans cour, un juge suprême nommé par le politique… Hallucinant. Même la RDA n’avait pas su inventer un tel système.

Source:  http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/04/apr%C3%A8s-la-halde-le-d%C3%A9fenseur-des-droits-de-quels-droits.html