Francaisdefrance's Blog

28/02/2012

Désolé, mais ces gens-là (les talibans) ne pourront jamais être des créatures dites « normales ».

Image d’illustration…

.

Encore un des « piliers de l’islam » ??? Ca ne m’étonne plus que les connards qui, entre autre, n’ont dans la « bouche » que le mot « niquer »  l’utilisent sans cesse. Ca doit être dans les gênes… Ce n’est pas ça doit, ce l’est.

Ne riez pas. Les Talibans ont aussi leur « saison des amours »… Mais ça se passe durant le ramadan et ce n’est pas du tout à quoi vous pensez…

Quels être abjects !

Ah oui: éloignez les enfants et les âmes sensibles. Les zoophiles, vous pouvez rester…

FDF

.

Accouplement entre un Taliban et un Ane

Un taliban (طالب [ṭālib], « étudiant » ou « chercheur », pl. طلاب [ṭullāb] en arabe ; طالب [ṭɔˑˈlɛb], pl. طالبـان [ṭɔˑlɛˈbɔˑn] en paṣto) est une personne qui adhère à un mouvement fondamentaliste musulman qui s’est répandu au Pakistan et surtout en Afghanistan en octobre 1994.

La Theorie islamique

L’homme peut avoir des rapports sexuels avec des animaux tels que les moutons, les vaches, les chameaux et ainsi de suite. Cependant il doit égorger l’animal après avoir eu son orgasme. Il ne doit pas vendre la viande aux gens de son village, cependant la vente de cette viande à un village proche est acceptable. source Petit livre vert, Proverbes d’Ayatollah Khomeiny, (Politique, Phylosophica, Social et Religieux, page 47)

On notera que les sunites occidentaux ne manifestent jamais contre ce genre de decret abominable,… ils preferent protester contre la democratie, contre les caricatures de momo….

La pratique

L accouplement entre un taliban et un ane est tres dure a filmer, elle se produit de manière secrète dans les montagnes et territoires recules afghans; la saison des « amours » a lieu 1 fois par an, pendant la période de ramadan.

Le petit issu de cette union est le talibâne

Voyons voir..

http://prophetie-biblique.com/forum-religion/islam/accouplement-entre-taliban-ane-t2515.html

.

Allez lire les commentaires…

27/01/2012

Du « lourd ». Mais s’il faut en arriver là pour montrer ce qu’est l’islam et la charia…

Photo d’illustration…
.

Merci à JPPS de m’avoir fait parvenir cette vidéo. Je vous préviens, elle n’est visible que par un public « averti ». Alors éloignez les enfants et les âmes sensibles, abstenez-vous de regarder.

FDF

.

http://tinyurl.com/74supz4

22/01/2012

Afghanistan – Décapité pour avoir quitté l’islam !!!

Coucou! Me revoilà!

Après cette journée de repos, les batteries sont rechargées. On démarre grave…

L’islamissement correct…

FDF

.

Remarquez que cette foi-ci, il est indiscutable que ce crime est commandité par l’Islam. En effet, cela, n’importe quel musulman est obligé de le reconnaitre, un apostat de l’Islam doit être exécuté.

Selon le site internet du magazine protestant américain World, une vidéo reçue de deux sources afghanes différentes montre le meurtre d’un musulman converti au christianisme par quatre islamistes supposés être des talibans, dans la province d’Herat (ouest du pays).

La victime serait un homme d’une quarantaine d’années répondant au nom d’Abdul Latif selon Obaid S. Christ. Ce dernier, un chrétien afghan contraint de fuir son pays et de changer de patronyme, a traduit pour World cette vidéo non datée de deux minutes montrant l’abomination. On y voit quatre enturbannés, le visage masqué, maintenant au sol la malheureuse victime entravée, lisant en farsi – donc ni en pashtoun ou en ourdou, seules langues parlées en localement – sa condamnation à mort : « Toi qui a rejoins les infidèles (…) tu es condamné à être décapité (…) Quiconque change de religion doit être exécuté » (allusion à la sourate 8, verset 12 : « Je suis avec vous ! Rassurez les croyants ! Je me charge de jeter l’épouvante dans le cœur des infidèles. Frappez-les à la nuque ! »). Alors que la victime tente de se débattre, un de ces monstres enfonce brusquement un couteau de bonne taille dans le cou de Latif et entreprend de l’égorger puis de le décapiter aux cris de « Allahou Akhbar » de la bande. La tête séparée du cou est ensuite posée sur le buste de la victime.

Il ne faut pas croire que le régime corrompu d’Hamid Karzai, pour lequel tant de nos jeunes soldats ont perdu la vie, ait une quelconque sympathie pour les Afghans convertis au christianisme. Deux d’entre eux avaient été condamnés à mort en début d’année par des tribunaux civils, et ce n’est qu’en raison d’intenses pressions diplomatiques américaines et européennes, qu’ils ont été libérés et autorisés à quitter l’Afghanistan. Ils résident désormais en Europe.

Daniel Hamiche

http://www.christianophobie.fr/breves/a … islamistes

30/08/2011

Informations…

Délires Orientaux…

Si vous n’étiez pas au courant de ces pratiques, us et « coutumes », c’est fait. Dément. Et dire qu’ils voudraient nous imposer ça…

FDF

.

Au Liban, les hommes peuvent, de par la loi, avoir des rapports sexuels avec des animaux, du moment que ce sont des animaux femelles. Avoir des rapports sexuels avec des animaux mâles est un délit puni de mort. (Ah ! Comme ça, ça va !).

Au Bahreïn, la loi consent à un médecin de sexe mâle de faire un examen gynécologique à une femme, mais il ne peut regarder directement ses organes  génitaux. Il peut seulement les voir dans un miroir. (Mais c’est quoi, ça ?)

Il est interdit aux musulmans de regarder les parties génitales d’un cadavre, ce qui vaut également pour les croque-mort ; les organes sexuels des défunts doivent toujours être recouverts d’une brique ou d’un morceau de bois. (Une brique ?)

 En Indonésie la masturbation est punie par la décapitation.

(Si cette loi était appliquée aussi en Occident, il ne resterait plus grand monde…).

À Guam il y a des hommes dont le travail à plein temps consiste à courir la campagne pour déflorer les jeunes vierges, qui paient le privilège de connaître un homme pour la première fois. Le motif : la loi de cette île stipule clairement qu’une femme vierge ne peut pas se marier. (Existe-t-il, quelque part au monde, un travail équivalent, même à temps partiel ?).

22/05/2011

Irak: un chrétien décapité et mutilé par des islamistes…

Il avait été enlevé. Et ces ordures n’avaient pas eu la rançon demandée. Ca fait peur quand on sait le nombre d’otages de l’islam dans le monde…

FDF

.

Les chrétiens d’Irak épouvantés suite à la décapitation d’un des leurs à Kirkouk

L’assassinat d’un chrétien dans la ville nord-irakienne de Kirkouk a déclenché l’épouvante parmi les fidèles du pays. Ce simple travailleur a été retrouvé décapité et mutilé le 16 mai dernier, car sa famille, sans ressources, n’avait pas réussi à trouver les 70.000 euros de rançon exigés. En Irak, la violence contre les chrétiens est toujours à l’ordre du jour. Il ressort des informations fournies par l’Église catholique que depuis 2004, il y a eu dans le pays toute une série d’attentats contre des églises, sept assassinats de prêtres, ainsi que plusieurs enlèvements d’évêques.

Lors d’un entretien avec l’œuvre internationale catholique de bienfaisance « Aide à l’Église en Détresse », l’archevêque chaldéen catholique de Kirkouk, Mgr Louis Sako, a déclaré qu’il admirait que la foi de ses paroisses soit en permanence vigoureuse, malgré tant de violence. « Au cours de toutes ces années, je n’ai jamais entendu parler de la conversion du moindre chrétien à l’Islam, malgré les multiples menaces », a affirmé Mgr. Sako. En revanche, des musulmans viennent régulièrement dans son église pour se faire baptiser. « Mais je n’ai pas le droit de les baptiser. Il n’y a pas de liberté de culte ! »

L’archevêque chaldéen catholique d’Erbil, Mgr Bashar Warda, estime que la décapitation du jeune chrétien à Kirkouk visait à intimider les chrétiens. « Désormais, chacun paiera immédiatement la rançon. » Il suppose que des islamistes se cachent derrière ce crime, et a appelé les ecclésiastiques musulmans d’Irak à faire comprendre à leurs fidèles qu’un tel meurtre est un crime contre l’humanité et contre la foi. « Il est inconcevable que dans certaines mosquées, la haine contre les fidèles d’autres religions continue d’être prêchée », insiste-t-il.

L’archevêque syro-catholique de Mossoul, Yohanna Petros Mouche, a en revanche déclaré à « l’Aide à l’Église en Détresse » ne pas croire que des motifs strictement religieux résident derrière la violence dans le pays. Pour les bandes criminelles, il est plutôt question d’argent. Mgr Mouche a toutefois accordé que les bandits pouvaient être instrumentalisés par des courants politiques radicaux. « Certains disent même que les criminels sont payés par les partis », a-t-il ajouté.

Doutes quant à la possibilité d’un dialogue avec l’islam

Une délégation de « l’Aide à l’Église en Détresse » se trouve actuellement en Irak, pour s’informer de la situation de l’Église dans le pays. Au cours de l’entretien avec l’œuvre de bienfaisance, tous les chrétiens irakiens interrogés ont exprimé des doutes quant à la possibilité que le dialogue inter-religieux avec les musulmans porte des fruits. Un prêtre, qui pour des raisons de sécurité ne souhaite pas être nommé, a déclaré après le meurtre : « Les musulmans nous parlent constamment de cohabitation paisible. Mais quelque chose comme ce meurtre arrive, et aucun ecclésiastique musulman ne le condamne. Que devons-nous en penser ? » Un autre prêtre a ajouté : « Il n’y a pas de dialogue inter-religieux. Quand nous voulons parler avec des chefs musulmans, ils viennent, prêchent et repartent. Mais ils ne nous écoutent pas. »

« Nous ne pouvons être sûrs des musulmans que si nous leur montrons que c’est nous qui avons le contrôle », a dit le maire d’une agglomération chrétienne à « l’Aide à l’Église en Détresse ». Les chrétiens de son village, situé près du fief terroriste nord-irakien de Mossoul, se protègent par des murs de béton, des barrières routières et des gardes armées contre les terroristes et les criminels. « Les bandes armées sont un grave problème à Mossoul et aux environs », déclare le maire. « Nous supposons qu’il y a en Irak des courants politiques qui paient ces criminels pour qu’ils fassent la chasse aux chrétiens. » Il estime, comme Mgr. Warda, que certaines mosquées iraquiennes ne prêchent que l’intolérance. « Si j’abandonnais le christianisme, personne ne me poursuivrait pour me couper la tête. C’est la différence avec l’Islam. »

Source: http://www.radinrue.com/

11/03/2011

Plongez dans l’horreur islamique…

Voici ce qui nous attend si on laisse nos politiques actuels donner champ libre à la folie des musulmans qui veulent la charia en Francarabia à la place de NOTRE Constitution.

FDF

.

Arabie – décapité puis crucifié

Rappelons que l’ Arabie est la mere fondatrice et spirituelle de l’islam !!!

Arabie: un Yéménite décapité puis crucifié

Le condamné a été exécuté à El-Baha, dans le sud-ouest du pays.

Un Yéménite et un Saoudien condamnés à mort dans deux affaires différentes ont été décapités au sabre lundi et le corps du premier a ensuite été crucifié pour donner l’exemple, a annoncé le ministère saoudien de l’Intérieur.

Dans la première affaire, le Yéménite Chaabane Nachéri a été condamné à mort pour être entré de force dans la maison d’un autre Yéménite, Dhayeh Manbahi, qu’il a tué par balle. Il a ensuite violé la fille de sa victime avant de l’exécuter par balle aussi, blessant par balle également la soeur de cette dernière, a précisé le ministère dans un communiqué.

En raison de l’atrocité de ces crimes, le corps du supplicié a été crucifié dans la localité de Jazan, dans le sud-ouest du royaume saoudien, pour donner l’exemple, selon le texte publié par l’agence officielle Spa.

Dans la deuxième affaire, un Saoudien, Mohammad Zahrani, a été condamné à mort pour avoir tué par balle un autre Saoudien, Saïd Zahrani, lors d’une dispute sur un terrain agricole.

Le condamné a été exécuté à El-Baha, dans le sud-ouest de l’Arabie saoudite. Ces décapitations portent à 15 le nombre des exécutions annoncées cette année en Arabie saoudite.

En 2009, les autorités avaient annoncé 67 exécutions, contre 102 en 2008. Un record avait été atteint en 2007 avec 153 exécutions, contre 37 en 2006.
Le viol, le meurtre, l’apostasie, le vol à main armée et le trafic de drogue font partie des crimes passibles de la peine capitale en Arabie saoudite qui applique strictement la charia (loi islamique).

http://www.tdg.ch/actu/monde/arabie-yem … 2010-06-21

29/11/2010

Charia: de mieux en mieux…

Elle vous est passée sous le nez, cette info… Certes, elle ne date pas d’aujoud’hui mais ça s’est passé au XXIème siècle tout de même… « Religion » d’amour, de paix, de tolérance…

FDF

.

En Arabie saoudite un condamné a été décapité et crucifié !

8 décembre 2009

Muhammad Basheer bin Saoud al Ramaly al Shammari avait été déclaré coupable de l’enlèvement et du viol de quatre personnes en février 2009. Il a été décapité lundi à Hail.  

Sa tête a été recousue sur son corps, qui a ensuite été suspendu à un mât dans un lieu public – une pratique appelée crucifixion en Arabie saoudite.

« Amnesty International s’oppose à toutes les exécutions car elles constituent une violation du droit à la vie et la pire forme de châtiment cruel, inhumain ou dégradant qui soit, a déclaré Malcolm Smart, directeur du programme Afrique du Nord et Moyen-Orient d’Amnesty International. La crucifixion du corps du condamné après sa décapitation renforce le caractère dégradant de ce châtiment et est totalement abjecte. »

On dispose de très peu d’informations sur le procès de Muhammad al Shammari. En Arabie saoudite, les peines de mort sont invariablement prononcées et appliquées à l’issue de procès iniques et secrets.

La condamnation à la peine de mort et à la crucifixion a été confirmée par une cour d’appel en novembre, puis par la Cour suprême.

Muhammad al Shammari n’a pas pu bénéficier de l’assistance d’un avocat lors de son procès et, selon certaines informations, il souffrait de troubles psychologiques.

Si tel était le cas, cette exécution constitue une violation de la résolution de la Commission des droits de l’homme de l’ONU qui demande aux États maintenant ce châtiment de « ne pas prononcer la peine de mort dans le cas de personnes atteintes d’une quelconque forme de maladie mentale, ni d’exécuter un condamné atteint de maladie mentale ».

Les condamnés à mort sont rarement crucifiés en Arabie saoudite. C’est la deuxième fois cette année qu’un tel châtiment est infligé, après la crucifixion le 29 mai, à Riyadh, d’Ahmed bin Adhaib bin Askar al Shamlani al Anzi.

La crucifixion est pratiquée après la décapitation. La tête qui a été tranchée est recousue sur le corps du supplicié, qui est ensuite suspendu à un mât dans un lieu public ; cette pratique est censée avoir un rôle dissuasif. Le mât a parfois la forme d’une croix, d’où le terme de crucifixion.

Les autorités saoudiennes ont exécuté au moins 158 personnes au cours de l’année 2007, et au moins 102 personnes en 2008. Depuis le début de l’année 2009, au moins 67 autres condamnés ont été exécutés.

Amnesty International dispose d’informations indiquant qu’au moins 140 personnes sont actuellement détenues dans le quartier des condamnés à mort. On pense toutefois que ces chiffres sont très en deçà de la réalité.

« Nous exhortons les autorités saoudiennes à s’aligner sur le reste de la communauté internationale et à ordonner immédiatement un moratoire sur les exécutions », a ajouté Malcolm Smart.

Pour en savoir plus

Un homme a été décapité et crucifié en Arabie saoudite (nouvelle, 1er juin 2009)
Arabie saoudite : les exécutions ciblent les étrangers de façon disproportionnée (rapport, 14 octobre 2008)

23/09/2010

En Somalie, plus de 20 chrétiens tués ou décapités depuis la réintroduction de la charia !!!

Y’en a t’il encore, en France, qui vont accepter l’instauration de la charia prévue par les muzz? Certainement; il y a des cons partout…

FDF

.

23.09.2010

En Somalie, le groupe djihadiste Al-Shabab sème la terreur. Depuis deux ans, plus de 20 chrétiens ont trouvé la mort sous les balles ou la guillotine de celui-ci. Ce groupe a juré l’élimination de l’Eglise en Somalie.

En juillet dernier encore, un chrétien de Afgoi, à 30 km de Mogadiscio, a été tué sous les yeux de sa femme et des enfants parce qu’il s’était converti au christianisme et était impliqué dans l’église souterraine somalienne. Les quatre enfants du couple ont été emmenés pour être endoctrinés et entraînés comme djihadistes.

En sptembre 2008, Mohammed Mansuur a été le premier martyr chrétien de cette région en refusant de revenir à l’islam. Sa décapitation a été filmée et diffusée largement.

Source: Christianisme Aujourd’hui/ANS

18/08/2010

Arrêté après avoir décapité sa femme, il invoque la démence. C’est un musulman…

Ce genre de « défrayement de chronique », on peut en trouver très souvent en France, c’est vrai. Mais c’est peu ou pas médiatisé… Et pour cause. Plaider la démence appelle la clémence… La racaille locale l’a bien compris…

FDF

.

USA : un musulman “modéré” décapite sa femme et veut plaider la démence

17 août 2010

En 2004, Muzzammil HASSAN fondait Bridges TV, une chaine de télévision destinée à  lutter contre la « perception négative des musulmans« . En 2009, il était arrêté après avoir décapité sa femme. [relire notre article de 2009]

L’affaire a refait surface ces jours derniers dans la presse américaine : le juge doit en effet décider si l’accusé aura le droit de plaider la folie.

Source : Buffalonews.com via Jihad Watch

————–

Rappelons qu’il existe de nombreux précédents, en France, aux Etats-Unis et ailleurs,  où des musulmans qui ont commis des actes barbares ou des crimes en tous points similaires (crimes d’honneur, décapitation, projection d’acide, violences diverses) utilisent la démence ou les troubles mentaux comme ligne de défense, ou sont déclarés “fous” par les tribunaux.

Les médias occidentaux et la justice camouflent souvent intentionnellement les affaires de “crimes d’honneur” ou de décapitations, car elles sont généralement étroitement liées aux pratiques islamiques.

——————-

Bonus : Photo de septembre 2007 du centre islamique de Neu Ulm (Allemagne) affichant une pancarte “l’islam, c’est la paix”. C’est dans ce même centre, à la même époque, que la police allemande arrêtait les terroristes qui prévoyaient de faire sauter la base américaine de Rammstein. (relire)

Un


Source: http://tinyurl.com/25j2weg

28/07/2010

Deux Maliens confirment la mort de l’otage français âgé de 78 ans. Il aurait été décapité!

.

Bande d’ordures !!!

FDF

.

Un élu malien déclare que Michel Germaneau a été « décapité ».

25/07/2010

Un élu malien déclare que Michel Germaneau a été "décapité"

AFP/Archives/Enminal

Portrait datant de 2007 de l’otage français Michel Germaneau

« Nous annonçons avoir exécuté l’otage français dénommé Michel Germaneau samedi 24 juillet pour venger nos six frères tués dans la lâche opération de la France », aux côtés des forces mauritaniennes contre une unité d’Al-Qaeda, a déclaré le chef de l’Al-Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi), Abou Moussab Abdel Wadoud, dans un enregistrement sonore diffusé dimanche soir par la chaîne Al-Jazira.

La présidence française a indiqué de son côté qu’elle n’avait « pas de confirmation » immédiate de l’exécution de M. Germaneau, 78 ans, enlevé au Niger le 19 avril. Le président Nicolas Sarkozy a convoqué un « conseil de défense et sécurité » lundi, a ajouté l’Elysée.

Au Mali, des élus confirment.

Sur place, un élu et un notable du nord du Mali ont confirmé dans la nuit de dimanche à lundi que l’otage français Michel Germaneau avait bien été exécuté comme l’a affirmé Aqmi. « Oui, c’est vrai, après l’échec du raid franco-mauritanien de jeudi, Aqmi a exécuté l’otage français », a déclaré, sous couvert de l’anonymat, un élu de la région malienne de Kidal (nord-est) où était censé être détenu Michel Germaneau. Il a affirmé que « le Français a été décapité sous les yeux » du chef de l’unité radicale d’Aqmi qui le détenait, Abdelhamid Abou Zeid, qui avait déjà exécuté, l’an dernier, un otage britannique, Edwin Dyer, après six mois de détention. « Il était bien vivant lors du raid, mais caché dans une zone montagneuse dans la région de Kidal, vers la frontière avec l’Algérie. L’endroit est une forteresse imprenable, où les islamistes ont posé des mines et construit des abris pour se protéger de toute attaque aérienne », a ajouté l’élu.

Un notable du nord du Mali, impliqué dans toutes les négociations pour libérer les otages dans cette zone et qui n’a pas non plus souhaité être nommé, a pour sa part déclaré: « C’est sûr, pour se venger de la mort de plusieurs de leurs éléments, ils ont tué l’otage français. Nous venons de l’apprendre par des canaux traditionnels ».

Questions en suspens

Michel Germaneau est-il mort? Aucune confirmation de l’Elysée pour le moment… En outre, le message et la photo du 14 mai sont la dernière trace de vie de l’otage français. En l’absence de revendication précise montrant la volonté des terroristes de négocier, comme dans le cas de Pierre Camatte que le même groupe détenait, on peut s’interroger: Michel Germaneau a-t-il bien été exécuté ce samedi, en représailles au raid franco-mauritanien, comme l’affirme Aqmi? Ou est-il décédé plus tôt? De cause naturelle ou non?

Samedi, un responsable français de la Défense avait annoncé que des militaires français avaient participé le jeudi 22 juillet à un raid avec des soldats mauritaniens dans le désert malien contre un groupe de l’Aqmi, en pensant avoir localisé l’otage.

Cette opération s’était soldée par un échec, l’ancien ingénieur n’étant pas présent dans le camp de l’Aqmi attaqué par les commandos français et les unités mauritaniennes. Sept jihadistes avaient été tués au cours de cette attaque, tandis que quatre étaient parvenus à s’enfuir, selon les Mauritaniens. Un premier bilan avait fait état de six morts.

« Aucune revendication précise »

Dimanche dans la journée, au Mali, des sources au sein de services de sécurité et de renseignement avaient assuré à l’AFP que l’inquiétude était à son comble sur le sort du Français, impliqué dans l’action humanitaire. « Les nouvelles de Germaneau ne sont pas bonnes », a déclaré l’une de ces sources. « On est très inquiet au moment où de folles rumeurs et des informations lugubres circulent sur son sort ».

Dimanche, le ministère français des Affaires étrangères avait déclaré que « depuis l’enlèvement de notre compatriote, les ravisseurs, en dépit des efforts des autorités françaises, ont refusé tout dialogue et n’ont formulé aucune revendication précise ».

Et les deux autres otages d’Aqmi?

Outre Michel Germaneau, Al Qaeda au Maghreb islamique détient deux ressortissants espagnols depuis maintenant 8 mois. Madrid n’avait pas caché leur inquiétude à la suite du raid franco-mauritanien, en fin de semaine dernière. Ce lundi, le site du quotidien El Pais, comme la plupart des médias nationaux, précisent que les deux Espagnols ne sont pas aux mains du même groupe que l’otage français. La katiba d’Abou Zeid le détenait, alors que Albert Vilalta et Roque Pascual sont retenus par celle de Mokhtar Belmokhtar. Un groupe « dangereux mais moins agressif que les commandos rapides d’Abou Zeid, plus ambitieux géographiquement, et encore plus expéditifs dans leurs méthodes », expliquait Jean-Pierre Filiu, spécialiste d’Al Qaeda, vendredi dernier.

Les ravisseurs de M. Germaneau avaient diffusé le 14 mai une photo où il paraissait très fatigué ainsi qu’un appel à l’aide de l’otage au président français Nicolas Sarkozy, qui, le 12 juillet, a fait part de sa « brûlante inquiétude ». Aqmi avait aussi publié un message à l’attention de Paris où le groupe menaçait de tuer le Français sous 15 jours si Paris ne répondait pas à ses demandes.

« Depuis cette date nous n’avons ni négociation, ni preuve de vie, ni revendication, avec même le refus d’une médiation médicale », avait assuré samedi une source française au ministère de la Défense. M. Germaneau était détenu par la cellule d’Aqmi dirigée par l’émir algérien Abdelhamid Abou Zeid, un extrémiste décrit comme « violent et brutal », qui avait déjà exécuté, il y a 13 mois, un otage britannique, Edwin Dyer, enlevé six mois auparavant.

Londres avait refusé de céder aux exigences d’Aqmi, qui réclamait des Britanniques qu’ils oeuvrent en faveur de la libération de plusieurs membres de l’organisation prisonniers dans des pays du Sahel. Ces mêmes exigences ont été formulées par Aqmi – qui détient également deux otages espagnols – pour épargner Michel Germaneau. Mais selon Paris, aucune information n’a été fournie par les ravisseurs sur l’identité ou le lieu de détention des prisonniers qu’ils voulaient voir libérer.

Source: http://tinyurl.com/392lo3k