Francaisdefrance's Blog

02/02/2012

L’acharnement nauséabond du MRAP…

C’est tout ce qu’ils savent faire depuis qu’ils ont appris le terme « porter plainte »… Les autres cantines du même genre aussi, d’ailleurs. Ils n’ont pas assez des subventions de l’Etat ? Il faut faire payer les blancs, les patriotes, les vrais Français?

C’est pire que de l’acharnement: c’est de la chasse aux sorcières; de l’épuration ethnique légalisée. Ca commence sérieusement à peser, tout ça…

Et pourtant, les gens du MRAP, entre autres, n’ont pas les « cuisses propres »: http://tinyurl.com/6wb9ago

Archives: http://tinyurl.com/8gnkhs

.

Acharnement : un an après, le Mrap porte plainte contre deux intervenants des Assises de Charenton

Nous avons reçu lundi soir, à 17 heures 42, un mel de la Préfecture de police de Paris. Le policier nous expliquait qu’étant en charge d’une instruction délivrée par la vice-procureur de la République au Tribunal de Grande Instance de Paris, il devait procéder à l’audition de Jacques Philarchein.

Intrigués, nous nous sommes souvenus d’une menace du Mrap, survenue le 20 décembre 2010, quelques heures après la fin des Assises internationales sur l’islamisation de nos pays, qui s’étaient tenues espace Charenton. Les noms de Jacques Philarchein et de Renaud Camus étaient cités, et celui de Tom Trento évoqué. L’écrivain nous a confirmé avoir reçu le même texte, le même jour, signé du même gardien de la paix. Fort de cette information, Jacques a donc appelé la Préfecture. Le policier, bien que prudent, n’a pas démenti le fait que la plainte vienne du Mrap, et soit liée aux Assises. Jacques Philarchein et Renaud Camus seront donc interrogés à la Préfecture de police d’ici quelques semaines. Pour nos lecteurs, voilà le scenario que nous avons reconstitué, et à notre avis, il n’y a guère de risque d’erreur.

1. Malgré la lettre au préfet d’Alexis Corbière, lieutenant de Mélenchon, relayée par Delanoé, demandant l’interdiction de l’initiative, malgré les menaces de Forsane Alizza contre le propriétaire de l’espace Charenton, malgré une contre-manifestation de 50 personnes, dont Fourest, Bouteldja, et les « anti-racistes », les Assises internationales sur l’islamisation de nos pays ont bien pu se tenir le 18 décembre 2010.

2. Elles ont eu un succès retentissant, une salle comble, 1200 personnes, et 600.000 internautes qui, durant le week-end, ont regardé les vingt-cinq interventions, en direct ou en différé.

3. Le 20 décembre, les cerbères du Mrap fustigeaient Tom Trento (américain) et sommaient les pouvoirs publics de poursuivre Renaud Camus et Jacques Philarchein. Pourtant, aucun des cent journalistes présents ce jour espace Charenton n’a, dans les jours suivants, relevé la moindre phrase permettant de lancer une polémique médiatique contre l’initiative. Les policiers présents dans la salle, et les vidéos disponibles sur le net, n’ont pas davantage convaincu les pouvoirs publics qu’il y avait lieu de poursuivre le moindre intervenant, et pas davantage les organisateurs.

4. Marri, le MRAP a visiblement déposé une plainte qui  a donné lieu à ouverture d’une enquête, probablement peu avant l’expiration de la prescription, soit le 18 décembre 2011.

5. Le Parquet de Paris  a décidé que la plainte ne devait pas être classée comme l’avait fait le Parquet d’Auxerre avec celle de Christine Tasin contre le rappeur Cortex, mais instruite.

Voilà les faits, et il nous étonnerait fort que l’avenir nous donne tort. Les policiers vont donc interroger les deux intervenants. Après ces auditions, le ministère public décidera s’il donne suite à la plainte du Mrap, et donc, dans ce cas, de faire convoquer à la 17e chambre Jacques et Renaud Camus. Mais à partir du moment où il n’a pas classé la plainte, la logique voudrait que nos deux amis connaissent à leur tour le charme des tribunaux parisiens…

A trois jours du procès de Pascal Hilout et Pierre Cassen, ce nouvel épisode confirme, s’il en était besoin, que les nouveaux inquisiteurs de l’anti-racisme sont prêts à tout pour faire taire les Résistants… et que ces procès à répétition ne dérangent pas trop le pouvoir, qui laisse faire.

Pour que nos lecteurs aient l’ensemble du dossier, nous vous proposons d’écouter les deux interventions incriminées. Vous remarquerez qu’entre les propos tenus par Jacques et les propos rapportés par le Mrap, il y a quelques différences notoires.

Cyrano

Jacques Philarchein le 18 décembre 2010
YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=BJCYak9NFM8&feature=player_embedded

Renaud Camus le 18 décembre 2010

http://www.dailymotion.com/video/xg6p9l_r-camus_news#from=embed

Communiqué du Mrap du  20 décembre 2010

Assises anti-islam : le MRAP avait raison de demander leur interdiction, et étudiera des poursuites pénales contre certains propos

— Mots-clés associés : communiqués

Le MRAP avait demandé, ensemble avec d’autres, l’interdiction du congrès raciste qui s’est tenu le week-end dernier à Paris sous le titre « Assises sur l’islamisation de nos pays ». Ce ne fut cependant pas la position du ministère de l’Intérieur et du préfet de police de Paris. Ce dernier avait autorisé les « Assises », tout en avertissant qu’il plaçait des fonctionnaires de police à l’intérieur pour relever d’éventuels propos violant la Loi.

Or, le MRAP demande publiquement aux autorités quel est le bilan qu’elles tirent finalement, aujourd’hui, des propos entendus lors de ces « Assises ». Certains sont tout simplement grotesques, tel que le propos de cet activiste anti-musulman des Etats-Unis qui expliqua doctement que les musulmans hostiles à l’Occident seraient aujourd’hui « une menace plus perfide et plus mortelle » qu’ « Adolf Hitler en ses meilleurs jours ».

D’autres, en revanche, ne sont pas simplement choquants mais tombent sous le coup de la Loi, à titre d’incitation publique à la haine.

L’écrivain Renaud Camus prétend, ainsi, que l’immigration obéit à un gros plan – d’autres parleraient de complot anti-national – pour arriver « à un grand remplacement », celui du peuple par les arrivants. Ainsi explique-t-il l’insécurité : « Nous n’avons pas affaire à des voyous, mais à des soldats », dont l’objectif serait de faire fuir les « indigènes » blancs. L’immigration d’hommes, de femmes et d’enfants n’est pas seulement décrite dans les termes du complot, mais présentée comme une agression militaire.

Un autre orateur, Jacques « Philarcheïn », présenta les immigrés comme des « faux pauvres », opposés à des « travailleurs la plupart du temps nationaux ». Alors qu’il parle d’immigration en général, l’orateur a prétendu que ces « pauvres de revendication et non pas de condition » vivraient, en réalité, fort bien « grâce aux prestations sociales et au crime ».

Le MRAP interpelle les pouvoirs publics pour savoir quelles sont les poursuites qu’ils comptent engager, aujourd’hui. De son côté, il étudiera les moyens de poursuites judiciaires à engager par lui-même.

Paris, le 20 décembre 2010.

http://www.mrap.fr/contre-le-racisme-sous-toutes-ses-formes/lutte-contre-lislamophobie/assises-anti-islam-le-mrap-avait-raison-de-demander-leur-interdiction-et-etudiera-des-poursuites-penales-contre-certains-propos/?searchterm=Philarche%C3%AFn-

Source: http://ripostelaique.com/

.

Bonus: http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20080206122250AATTtdu

16/01/2012

« Pour sauver leur fond de commerce, les antiracistes ont dénaturé le mot racisme » !

Le racisme, c’est « à la tête du client »… On peut être taxé de raciste pour un mot, un texte, une parole, un regard de reproche à un « jeune de banlieue », un avis contraire à l’islamisme, une dénonciation des actes barbares commis par des islamistes et/ou des musulmans, en s’offusquant que l’on brule notre drapeau national, que l’on salisse nos églises, nos monuments aux morts, nos cimetières, en se révoltant contre des « jeunes » qui caillassent nos forces de police, en mettant au jour les actes de barbaries commis par des gens « issus de l’immigration » sur notre terre de France, etc… La liste est loin d’être exhaustive.

En revanche, un mutisme complet est constaté sur le racisme anti-blancs… Car il est plus présent qu’on ne pourrait le croire…

La lutte anti-raciste n’est pas l’apanage de quelques associations fort bien subventionnées pour traîner le « blanc » dans la boue et le faire payer afin de renflouer leurs caisses. C’est pourtant ce qui se passe, en France, chez NOUS.

Il est temps d’inverser la vapeur. Le Français gronde; le peuple gronde et ça, ce n’est pas un bon signe.

FDF

.

Les dirigeants de l’E-zine RIPOSTE LAIQUE (http://ripostelaique.com/ ) Pierre Cassen, et Pascal Hilout passeront donc devant la 17e chambre correctionnelle, le vendredi 3 février, à partir de 13 h 30, au Palais de Justice de Paris. Leur crime : pour le premier, avoir assumé, en tant que rédacteur en chef, la responsabilité de deux éditos, dont l’écriture d’un d’entre eux. Pour le second, avoir, sous le nom de Cyrano, écrit le deuxième. Ont-ils formulé des choses graves ? Nous vous laissons en juger, en lisant ces deux articles, repris par le site « Poste de Veille » :

http://www.postedeveille.ca/2011/01/france-la-ligue-des-droits-de-lhomme-veut-condamner-riposte-la%C3%AFque-au-goulag.html

Selon la Ligue des Droits de l’Homme, initiatrice de la plainte, soutenue par le MRAP, la LICRA et le CCIF, ces deux textes constitueraient une incitation à la haine « à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée ».

Le philosophe Radu Stoenescu ne résumait-il pas la réalité de ce procès, dans un article intitulé « Pour sauver leur fond de commerce, les antiracistes ont dénaturé le mot racisme »

Nous sentons monter une exaspération, une colère sourde, contre ces associations qui, vivant largement des subventions publiques, ont perverti le légitime combat antiraciste, en le transformant en idéologie sectaire, au service du multiculturalisme et de l’islamisation. Les Français ne supportent plus que la moindre critique de l’islam, la moindre allusion aux origines de la majorité des délinquants soit immédiatement qualifiée de « racistes ». Cela leur est d’autant plus insupportable que nombre d’entre eux subissent, dans leur quotidien, des agressions verbales ou physiques, en raison de leur origine ou de la couleur de leur peau, et que, dans ces cas là, les prétendues associations antiracistes brillent par leur silence, théorisant la doctrine d’un Sopo ou d’une Bouteldja affirmant que le racisme anti-blanc n’existerait pas !

Faut-il rappeler que la LDH, qui a instruit ce procès, a un budget de 2 millions d’euros l’année. On peut penser que la LICRA et le MRAP tournent aux environs de 1 million d’euros l’année. Quant au quatrième compère, le Collectif contre l’Islamophobie en France (CCIF), honteusement reconnu d’utilité publique, il ne cache pas, par la bouche de son président, le but des procès qu’il intente, et ses besoins d’argent !

On peut, sans se tromper, affirmer que le rapport de forces financier entre Riposte Laïque et ses accusateurs se situe de un à mille. Le journal n’a aucun permanent, ils en ont plusieurs dizaines. Il n’a pas de local, ils bénéficient de dizaines de bureaux à Paris et en province. RL ne touche aucune subvention, les leurs se comptent en centaines de milliers d’euros chaque année, que cela vienne de l’État ou des collectivités locales. Quand ils organisent une initiative comme « L’apéro saucisson-pinard » ou « Les assises internationales sur l’islamisation de nos pays », ils les autofinancent, ils bénéficient, eux, malgré leurs subventions, de participations exceptionnelles qui remplissent encore davantage leurs caisses. Ils n’ont jamais cherché à faire interdire une de leurs actions, ou appeler à des contre-manifestations, quand ils multiplient menaces et intimidations. Les Résistants ne peuvent multiplier les procès à répétition, malgré toutes les calomnies, menaces et insultes subies (voir entre autres l’article le plus ignoble, de Fiammetta Venner paru dans une revue de la Licra, ou celui de Bernard Henry Levy qui vaut une mise en examen de son auteur, suite à une plainte du Bloc Identitaire), ils ont à leur disposition des avocats capables de multiplier intimidations et plaintes contre leurs adversaires. Cassen et Hiloul jouent leur peau dans ce procès, pour eux, c’est une goutte d’eau dans l’océan.

C’est leur logique inquisitrice qui a amené devant les tribunaux des personnes respectables comme Michel Houellebecq, Fanny Truchelut, Éric Zemmour, Marie-Neige Sardin, aujourd’hui Pierre Cassen et Pascal Hilout, et combien d’autres de malheureux concitoyens, salis, calomniés, insultés et parfois ruinés par les nouveaux Torquemada de l’antiracisme. Leur crime : ne pas aimer l’islam, le message peu amical qu’il véhicule sur notre territoire, et oser le dire !

Ce procès révolte nombre de nos amis, et plus largement des lecteurs qui, bien que ne partageant pas toujours les écrits de Riposte Laïque, connaissent Pierre et Pascal. Chacun sait que leur place n’est pas devant un tribunal. Personne ne les imagine tenir le moindre propos raciste. Chacun comprend que les maîtres-censeurs, incarnation d’un effrayant totalitarisme de la pensée, battu politiquement, veulent « se faire » Riposte Laïque, en frappant à la caisse. Ils rêvent de faire taire définitivement un journal qui les dérange, et à qui ils ne pardonnent pas une liberté de ton, voire parfois un humour totalement étranger à leur dogmatisme.

Le 3 février, nous faisons confiance à Pierre, Pascal, et à Maître Joseph Scipilliti, pour défendre l’honneur de Riposte Laïque, et hisser haut nos valeurs fondatrices : laïcité, république, nation, droit des femmes, liberté de conscience, démocratie, droit au blasphème, et surtout, amour de la France de Voltaire.

Source: http://ripostelaique.com/

27/07/2011

Joffrin joue les inquisiteurs… Un rôle où il devrait exceller. Mais voilà: un peu de crédibilté ne lui serait pas superflu…

Vous vous souvenez de la minable intervention de Joffrin dans une récente émission où l’invité principale était Marine Le Pen? Eh bien, la leçon qu’il a reçue ce jour là ne l’a pas calmé. Il réitère sa haine sur les sites patriotes et résistants qui ne pensent pas comme lui. Et pratique par la même occasion la diffamation dont il est un fervent utilisateur. Et ce « monsieur » se réfugie même dans les bras de Sarkö pour jouer les inquisiteurs. Lamentable…

FDF

.

Mais c’est qu’il mordrait, l’affreux Jojo !


Joffrin somme Sarkozy de faire taire Riposte Laïque et le diffame sans vergogne !


Lors de l’édito intitulé « Lozes a osé : L’apéro saucisson-pinard coupable du drame d’Oslo », Cyrano s’interrogeait devant l’offensive politicienne qui suivait le drame norvégien : « Va-t-on voir fleurir des pétitions demandant la fermeture de nos sites, l’interdiction de certains partis politiques, ou le licenciement de journalistes mal-pensants ? »

Jamais en retard d’une croisade, Laurent Joffrin, né Mouchard, n’a pas tardé à donner raison à notre éditorialiste, dans « Le Nouvel Observateur » en ligne. (1)
« En France, trois sites se sont fait une spécialité de l’idéologie antimusulmane contemporaine : fdesouche.com, bloc-identitaire.com et ripostelaïque.com. Point de terroristes, évidemment, chez ces gens-là. Mais une agressivité verbale telle qu’elle finit par distiller une sémantique de guerre civile. Non dans les pages d’accueil ou dans les textes programmatiques, qui restent tenus par une obligation de réserve publique. Mais dans les forums de débats hypocritement laissés sous la responsabilité des contributeurs et dont on ne comprend pas que les pouvoirs publics les laissent libres de répandre diffamation et injures raciales. » Dans cette sous-culture de la haine et de l’anonymat, les musulmans sont un ennemi atavique. On les appelle « les muzz », mais aussi « les rats » ou « les blattes », et l’on attend avec impatience « l’épouillement de l’Europe »…


Suite et source: http://tinyurl.com/3t9yg83

19/07/2011

La nouvelle France…

Sur le fond, on pourrait la nommer FRANCARABIA, car tout le monde (ou presque) s’y met pour que le « changement » soit le fer de lance des présidentielles 2012… Et si on pratiquait le « changement » à l’envers? Par exemple refaire briller le patriotisme et l’amour de NOTRE patrie. Mais ça, c’est une autre histoire; de France…

FDF

.

La France d’Eva Joly et de Sopo, c’est la nouvelle civilisation d’Aubry-Hollande !

Deux personnalités de « gôche » viennent de se distinguer, durant le week-end du 14 juillet. Commençons par un de nos meilleurs amis, celui qu’affectueusement nous appelons le commissaire Sopo, et que notre dessinateur Ri7 dessine souvent en tenue de galopin en culotte courte avec un maillot sur lequel est écrit « Super Mouchard ». Au lendemain du 14 juillet, le président de SOS Racisme paraissait sur son nuage. Grâce à la générosité de la mairie de Paris (230.000 euros de subvention !), et de quelques sponsors comme LVMH (et Bolloré, l’ami de Sarko), SOS Racisme venait d’organiser un concert gratuit pour l’égalité, auxquels les médias attendris attribuaient sans sourciller 500.000 participants, voire 1 million pour certains. Sans doute émoustillé, Sopo, dès le lendemain, eut envie d’en découdre, sur l’émission « Carrément Brunet » de RMC, avec notre ami Jean Robin, auteur d’un livre intitulé « La nouvelle extrême droite », que Lucette Jeanpierre avait évoqué dans une critique parue dès la sortie de l’ouvrage (1).

Lors de cet échange, Sopo se montra fort ennuyé quand le fondateur des éditions Tatamis l’interpella sur le racisme anti-blanc, et lui demanda pourquoi son association ne déposait jamais plainte quand cela se produisait. Un lecteur du site « Fdesouche » résume ainsi les méthodes de débat du président de SOS Racisme face à une telle question.

1re étape :
– Je contre mon adversaire en éludant le sujet ou la question abordée
– Je réponds partiellement à la question mais je relativise, voire nie les évidences
 

2ème étape :
– Je m’efforce de traiter le sujet de manière la plus évasive possible afin de noyer l’auditeur et de lui faire oublier le point de départ du débat,
– Je retourne moi même les questions et répétant toujours la même chose mais de façon différente…

…Suite et source: http://tinyurl.com/6fbe5e8

07/06/2011

Scènes de la vie ordinaire…

Et en outre, pas mal font partie en même temps des trois « tendances »… On est mal.

FDF

.

Islamistes, gauchistes et racailles : les trois piliers d’un fascisme qui veut détruire la France !

Cela se passe au coeur de l’Europe, en plein XXIe siècle. Notre collaborateur Pascal Hilout, à Stuttgart, s’est retrouvé, à son corps défendant, au milieu de 300 gauchistes et de quelques islamistes qui entendaient agresser les organisateurs d’un colloque sur la réalité de l’islam. Le témoignage qu’il apporte de cette expérience (1) est effrayant, comme l’est celui d’un des organisateurs, qui nous a raconté les intimidations subies. Comme de vulgaires miliciens d’un régime totalitaire, les gauchistes, non contents d’essayer de rendre impossible la liberté d’expression, se transforment en hommes de mains rendant leur propre justice ; ils se permettent de prendre en photo les organisateurs, de les suivre en voiture jusque chez eux et d’incendier le véhicule de quelques-uns…

…Suite et source: http://ripostelaique.com/

01/02/2011

Fourest-Tubiana veulent atomiser Riposte Laïque…

 

Et pourquoi?  Parce qu’ils détestent sa liberté d’expression…

« Le patriote que je suis ne peut commencer cet édito sans rendre un vibrant hommage à l’équipe de France de handball, qui vient d’entrer dans la légende en remportant son quatrième titre de championne du monde. Cette équipe, c’est la France que j’aime. Les joueurs chantent La Marseillaise à pleins poumons (à deux exceptions près). La vedette, Nikola Karabadzic, d’origine serbo-croate, est parfaitement assimilée à notre pays. Tout le monde se retrouve derrière l’amour du maillot et montre une solidarité exemplaire sur le terrain. Peu importe l’origine des uns et des autres, ils sont d’abord français. Ils sont équilibrés, intelligents, et capables d’aligner des phrases de plus de trois mots sans enfoncer des portes ouvertes. Enfin, ce sont des gagneurs et des guerriers, sur le terrain, qui font plaisir à tout un peuple… »

Suite et source: http://www.ripostelaique.com/

.

Il ne faut pas toucher à la liberté d’expression; surtout pas. On voit ce que ça donne en ce moment au Maghreb…

FDF