Francaisdefrance's Blog

19/11/2011

Blagounette: le perroquet raciste.

Allez; une petite blague pas méchante… Il y en a encore qui vont se sentir « heurtés », mais je les em…..

FDF

.

L’épicière d’un petit village avait un ببغاء, درة, مُسْتَقْبِل بَث مِجْهاري, مُكَبِّر صَوْت, مُكَبِّر للصَّوْت  (perroquet), « Coco », qui parlait.
Tous les matins elle sortait sa cage et la mettait devant son étal de fruits et légumes.
Un jour, Djamel  qui passait par là, s’arrête devant la cage du perroquet.
Coco se met à crier :
« A mort, les Arabes. A mort les Arabes ».

Interloqué, n’en croyant pas ses oreilles Djamel passe son chemin mais le lendemain, pour en avoir le cœur net, il repasse devant l’épicerie, s’arrête de nouveau devant la cage et de nouveau le perroquet : « A mort les Arabes. A mort les Arabes ».
Djamel furieux entre dans le magasin et menace l’épicière :
– Je repasserai demain et si ton perroquet me dit encore « A mort les Arabes » je lui coupe le cou.

La pauvre femme qui tenait beaucoup à son Coco se demande comment faire pour lui éviter de se faire zigouiller.
« Mon Dieu venez-moi en aide ! »
Subitement il lui vient une idée. Mr le Curé a aussi un perroquet ! je vais lui demander de faire l’échange avec le mien pour quelques jours.

Le lendemain, Djamel repasse devant la cage du perroquet…. rien, il ne dit rien ! Étonné, il poursuit son chemin, fait demi tour, repasse devant la cage…toujours rien ! pas un mot ! complètement indifférent.

Alors Djamel se dit, je vais le provoquer pour le faire réagir.
Il se met lui chuchoter :
– « A mort les Arabes ! A mort les Arabes ! A mort les Arabes ! »
Alors le perroquet se tourne vers lui et lui répond :
« Que Dieu vous entende, mon enfant ! »

Merci à JC JC…

13/11/2010

Jets d’excréments et tags insultants sur l’église Saint-Jean à Avignon

Encore un coup des sous-merdes… Des excréments ont été projetés sur l’église…
FDF
.

Des tags obscènes sur les murs de l’église

Mercredi, église Saint-Jean. Le père Gabriel, curé de la paroisse, s’adresse à la presse, presque en désespoir de cause. C’est que depuis plusieurs mois, son église est la cible de tags injurieux et obscènes, de jets d’excréments… Et la semaine dernière, le feu a été mis au cyprès qui jouxte le bâtiment religieux, risquant de propager les flammes à l’église. Pour ce prêtre, « ces actes ont un lien direct avec ce qui se passe en Irak où des Chrétiens ont été agressés ». D’emblée, le père Gabriel parle de tensions inter-communautaires et dénonce un « climat de plus en plus agressif et violent entretenu par un petit groupe de jeunes de 12/13 ans jusqu’à 16 ans ». Dans un premier temps, le père Gabriel a cru à des « incivilités » de jeunes désoeuvrés du quartier. Des bêtises d’ados en mal de provocation.

« On va vous griller, vous et votre église »
 

Puis, quelques jours avant l’incendie du cyprès, un jeune est entré dans l’église, en pleine messe, urinant sur le parvis avec cette phrase terrible, : « On va tous vous griller, vous et votre église ». Le curé de la paroisse a déposé plainte au commissariat ce 9 novembre.
Comment l’ensemble de faits aussi graves perpétrés envers un lieu de culte, quel qu’il soit, a-t-il pu passer inaperçu auprès des pouvoirs publics? A la mairie, le chef de cabinet s’avoue « choqué et abasourdi ». « Nous avons appris les faits par la presse ce matin-même » reconnaît-on au cabinet du maire. Abasourdi par les faits eux-mêmes, mais aussi par l’absence de relais et le manque de remontée d’informations du quartier jusqu’à la mairie… « Nous avons retracé tous les courriers reçus en mairie ces derniers mois, rien ne concerne l’église Saint-Jean ».

Le père Gabriel sera reçu lundi en mairie

Autre motif de stupéfaction, le fait que l’archevêché n’ait pas téléphoné directement au maire pour signaler ces actes qualifiés « d’intolérables ».
Des actes qui, pour certains riverains du quartier Saint-Jean ne seraient que la face émergée de l’iceberg déplorant un « prosélytisme religieux ». Une tension inter-communautés qui devra être prise en compte par l’archevêché et le représentant du culte musulman. Localement, on apprenait ce soir que le père Gabriel sera reçu en mairie dès lundi 8 h 30, son agenda ne lui permettant pas de rendez-vous avant. « Nous allons mettre en place un groupe de travail composé de la police nationale et municipale mais aussi des services techniques de la ville afin de répondre le plus rapidement possible à cette situation » conclut le chef de cabinet.
N’ayant pas réussi à joindre l’archevêché ce soir, nous ferons, nous l’espérons, connaître sa position dès demain.

Source: http://tinyurl.com/357nkvk

13/10/2010

Profanation d’une église à Besançon (Doubs): personne ne « condamne » ?

Ahhhhhhhhhhh, c’eût été une mosquée, nul doute que les « je condamne », les « tout sera mis en oeuvre », les « c’est un crime odieux », les « la communauté musulmane demande la tête des coupables » et j’en passe, auraient fusé de tous cotés. Mais dans le cas présent, c’est une église… Personne ne s’insurge; mis à par le curé qui ira timidement porter plainte… Pas mal, non?

FDF

.

Doubs : profanation de l’église de la Madeleine !

 

Besançon.

C’est un lecteur qui nous a alertés. « Vous vous rendez compte ? » En arrivant ce dimanche à l’église, il a été à juste titre révolté de constater que les portes étaient couvertes d’inscriptions injurieuses. « C’est inadmissible que l’on s’en prenne ainsi à des lieux de culte. Qu’il s’agisse de synagogues, d’églises, de temples ou de mosquées, tous ont droit au respect ! »

Notre lecteur s’en est ouvert au curé de l’église qui selon lui s’est réservé le droit d’aller porter plainte. Sachant que les services municipaux ne devraient pas tarder à recouvrir les inscriptions injurieuses qui, pour écrites en anglais « All catho are bastards », associés au A cerclé d’anarchie ponctué des trois points de ’’mort aux vaches’’n’en proclament pas moins que « Tous les catholiques sont des salopards ». Injustifiable et inacceptable.

source : publié dans l’Est Républicain

09/10/2010

Le projet de mosquée d’ Annemasse en débat. Débattez, débattez…

150 personnes… Preuve que le sujet intéresse un tas de monde… Tolérance, respect, nation, Si ils veulent un coup de main pour la première pierre, je verrai si j’ai un moment de libre. Et puis d’ici là…

FDF

.

Jeudi soir, environ 150 personnes ont assisté au débat organisé par la municipalité d’Annemasse sur le thème “république laïque et liberté des cultes”. Il s’agissait en fait de discuter du projet de mosquée souhaité depuis des années par le CCMA (Centre culturel des musulmans d’Annemasse). Les musulmans de l’agglomération annemassienne n’ont pas de *lieu de culte digne de ce nom.

Les 12 maires et membres du bureau d’Annemasse Agglo ont rédigé une déclaration commune dans laquelle ils s’engagent à faciliter les choses au plan technique et administratif. Le texte mentionne un protocole d’accord à conclure avec les responsables de la mosquée, demandant que le projet s’inscrive dans le« respect de la primauté de la nation, respect des valeurs de tolérance mutuelle, respect de l’indépendance des cultes et non ingérence de ces derniers dans le domaine politique.»

Outre les responsables du CCMA et l’imam de la mosquée, le curé, le pasteur et le rabbin ont participé à ce débat.

Source: http://tinyurl.com/26l4r9c

*Attention! Loi de 1905 !!! L’Etat ne subventionne aucun culte… Alors, c’est bien un lieu de culte et/ou une mosquée, non? Les maires présents s’engagent à « faciliter les choses au plan technique et administratif »… On sait ce que cela veut dire… Un « petite enveloppe », en fait. Attention au Tribunal Administratif !

FDF