Francaisdefrance's Blog

09/03/2012

A Longpont-sur-Orge, on respecte les musulmans mais pas les chrétiens !

Photo d’illustration du centre de Longpont-sur-Orge

.

Cette préférence (soumission) à l’islam nous pose encore beaucoup trop de problèmes. Nous les avons tolérés; petit à petit ils se sont organisés, et nos « élites » les ont laissé faire… On en voit le malheureux  bilan.

Un retour en arrière ne pourra qu’être violent… Car ils ne comprennent que ça. Triste réalité, mais je pense que nous n’y échapperons pas.

FDF

.

Lu ici :

« La municipalité d’extreme-gauche de Longpont poursuit sa politique christianophobe dans les cantines scolaires. En effet, le menu affiché dans les écoles prévoit du rôti de porc ce vendredi. Il précise également que ceux qui ne mangent pas de porc pourront avoir de la dinde. Quant à ceux qui ne mangent pas de viande pour respecter le carême, ils n’ont le droit à rien.

Pourquoi la municipalité pratique t-elle le respect pour les musulmans et pas pour les chrétiens ? »

Commentaires

Pour répondre à la question, je pense que l’on respecte d’avantage les musulmans car eux savent se faire entendre

L’Eglise de France reste bien silencieuse face à de nombreux sujet à caractère christianophobe et les fidèles ne réagissent que très peut.
Prenons l’exemple du halal, les musulmans se sont fait entendre et ajourd’hui les Chrétiens de France en sont réduit à manger halal.

Même s’il n’y a pas d’interdit alimentaire dans notre religion, manger halal peut s’apparenter à une apostasie puisque une rémunération non négligeable est attribuée au culte musulman pour la reconnaissance halal de la viande, de ce fait, un chrétien mangeant halal en toute connaissance de cause subventionnerai un autre culte religieux que le culte Catholique.

Mobilisons nous et faisons entendre notre voix !

Source: http://lesalonbeige.blogs.com/

01/07/2011

La mosquée de Genevilliers transformée en fourrière…

Les voilà à nouveau « heurtés », les momos… Concernant l’édification des mosquées, on dirait que l’on inverse la vapeur… Et c’est du radical, là. Mais même pour une fourrière, les lieux sont « souillés », maintenant… Ben quoi! On fait comme eux.

FDF

.

Lu sur: http://www.trouvetamosquee.fr :

« A Gennevilliers, l’Etat prévoit de fermer la mosquée du 5 route Principale du port. Il est prévu de remplacer  la mosquée actuelle par une fourrière qui on l’imagine doit rapporter bien plus à l’Etat, qu’un lieu de culte musulman.

L’association existe depuis 30 pour preuve cet article publié à l’époque.

Association cultuelle El HOUDA mosquée Mosquée inaugurée en 1981, remplacée par une fourrière en 2011

Pour faire part de leur indignation, l’association a adressé une lettre au Ministre de l’intérieur, Claude Guéant.

Monsieur le ministre,

C’est en votre qualité de ministre en charge des cultes que je vous écris à l’égard de la mosquée située au 5 Route Principale du Port dans la commune de Gennevilliers.
En effet, la préfecture des Hauts-de-Seine a demandé au Conseil Général de mettre à disposition de l’Etat le terrain situé  au 5 Route Principale du Port à Gennevilliers afin d’y établir une fourrière.

Le lieu de culte situé à ladite adresse, que le département a mis à disposition des musulmans en 1981, accueille encore aujourd’hui un nombre important de fidèles puisque chaque vendredi plus de 400 personnes y prient.

Par ailleurs, la mosquée Ennour de Gennevilliers, rue Paul Vaillant-Couturier, d’une capacité d’accueil de 2500 personnes, reçoit chaque vendredi plus de 3500 fidèles et cela dans des espaces non destinés à la prière à savoir le parking sous terrain à côté des voitures garées.

Il est incontestable que les musulmans gennevillois aspirent à pratiquer leur culte dans la dignité et le respect des lois de la République.

Cependant, en reprenant ainsi le terrain situé au 5 Route Principale du Port à Gennevilliers, le département et l’Etat forcent les fidèles, priants actuellement dans ce lieu, à aller prier sur la voie publique face à la mosquée Ennour.

Le respect de l’ordre public et de la sécurité des citoyens est une responsabilité qui incombe aux pouvoirs publics, et plus particulièrement à la préfecture qui voit sa responsabilité engagée dans l’hypothèse d’une circonstance malheureuse qui surviendrait aux fidèles durant leur culte.

Face à cette situation, non satisfaisante pour aucun des partis, l’association El Houda, préconise la construction d’un nouveau lieu de culte dans la commune de Gennevilliers.

En effet, lors de votre allocution devant les représentants de la conférence des responsables de culte en France, le vendredi 15 avril 2011, vous avez, monsieur le ministre, affirmé votre intention de mettre fin aux prières de rues et de permettre la création d’un « groupe de travail interministériel afin de trouver des mesures juridiques appropriées pour la construction de lieux permettant de mettre fin aux prières sur la voie publique ».

Par ailleurs, suite à l’abandon du débat sur la laïcité et l’islam pour lequel, nombre de personnalités du parti de la majorité,  ont émis des doutes quant à l’utilité et l’impact négatif contribuant à la stigmatisation de la communauté musulmane, l’Etat, que vous représentez ne peut ignorer cette problématique.

L’association El Houda, depuis sa création, a déjà 200 adhérents et a lancé une pétition demandant la non fermeture de la mosquée située 5 Route Principale du Port à Gennevilliers  jusqu’à trouver une solution pour les fidèles qui y prient. Cette pétition a d’ores et déjà reçu la signature de plus de 600 personnes.

Nous vous informons également, Monsieur le ministre, que nous avons organisé, avec d’autres associations et des personnalités, une conférence débat sur la question de l’insuffisance des lieux de culte au niveau national, le vendredi 6 mai à 15h au 5 route Principale du Port à Gennevilliers.

L’association El Houda souhaiterait avoir une entrevue avec vous afin de trouver des solutions permettant de répondre au mieux aux intérêts de tous les acteurs concernés par ce dossier.
Gennevilliers, le 11 mai 2011

Le président de l’association El HOUDA »

29/11/2010

Acheter halal c’est payer la balle qui tuera un soldat français en Afghanistan.

Au cas fort probable où Youtube censure la vidéo vous pourrez toujours la visionner chez livingscoop, qui lui ignore la censure, à cette page: 

http://www.livingscoop.com/watch.php?v=MTEwOA==

Les fonds récupérés par la taxe islamique sur le commerce halal se retrouvent dans les caisses du culte musulman qui peut très bien le transmettre sous forme de dons au Comité de Bienfaisance et de Secours aux Palestiniens (CBSP) fortement suspecté de financer le Hamas considéré comme un groupe terroriste par beaucoup de pays occidentaux. Lisez plutôt ceci:

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-orient/des-fonds-francais-pour-le-hamas_731659.html

Voilà comment une ménagère française non musulmane, en achetant halal, peut payer la balle « halal » qui tuera un de nos soldats en Afghanistan.

Nos gouvernants sont-ils si irresponsables et incompétents pour envoyer nos soldats en Afghanistan se faire tuer par des balles « halal » et puis la larme à l’oeil aller déposer quelque médaille sur le cercueil des défunts?

Exigeons le label « viande casher ou halal  » pour toute viande provenant d’un animal abattu rituellement ce que le pouvoir refuse avec la dernière énergie pour nous obliger à « éponger » les surplus de viandes rituelles à notre insu. c’est un scandale absolu. Les citoyens ont le droit de refuser de subventionner un culte ainsi que de cautionner un abattage barbare.

Qui votent les lois en France? Nos députés. Alors faisons leur savoir que la grande majorité des Français exige l’étiquetage casher/halal de toute viande rituelle. Qu’ils n’oublient pas qu’ils sont les représentants du peuple.

http://directdemocratie.wordpress.com

On applique la bonne vieille méthode SITA inspirée par Amnesty International: envoi d’un courrier, dans une enveloppe timbrée, par la poste ( http://tinyurl.com/6r4fsu et http://tinyurl.com/592ezu)

Quoi mettre dans l’enveloppe?

http://www.geocities.jp/plateforme_sita1/action_sita_presse.html Le présent article au format PDF (1 page):
à compléter par ce document historique de Paul Weston en 3 pages:
Un timbre au tarif de base “20 grammes” permet d’envoyer deux feuilles soit 4 pages en tout.
A qui envoyer les courriers?
A votre député ou même à d’autres députés déjà soumis à l’islam dont vous trouverez les noms et adresses postales à cette page: http://www.assemblee-nationale.fr/qui/
ATTENTION: pas d’insultes ni de menaces dans un courrier SITA. Ceux qui se laisseraient aller à de telles pratiques le feraient sous leur entière responsabilité.

Votre courrier SITA est prêt, il vous reste à le timbrer et à le poster . Si vous le souhaitez vous pourrez aussi suivre les consignes facultatives suivantes.

Invitation au sitathon

Eventuellement, vous pouvez recenser vos actions au Sitathon, http://sitathon.blogspot.com/ afin d’inciter d’autres internautes à agir ainsi et vous inscrire à la lettre d’information alertes-sita.blogspot.com pour être averti des prochaines actions.

–Information sur SITA

Pour des informations plus détaillées sur les actions SITA, vous pouvez consulter le kit SITA à la page:

http://planete-sita.bravehost.com/kitsita.html

Vous avez une enveloppe, un timbre alors vous avez le……………… P O U V O I R ………de dire son fait à toute personne publique.

C’est la nouvelle façon de voter;c’est efficace:tinyurl.com/C44RVR

Bonus: http://www.youtube.com/watch?v=n9dDa5dN4ys

13/11/2010

Jets d’excréments et tags insultants sur l’église Saint-Jean à Avignon

Encore un coup des sous-merdes… Des excréments ont été projetés sur l’église…
FDF
.

Des tags obscènes sur les murs de l’église

Mercredi, église Saint-Jean. Le père Gabriel, curé de la paroisse, s’adresse à la presse, presque en désespoir de cause. C’est que depuis plusieurs mois, son église est la cible de tags injurieux et obscènes, de jets d’excréments… Et la semaine dernière, le feu a été mis au cyprès qui jouxte le bâtiment religieux, risquant de propager les flammes à l’église. Pour ce prêtre, « ces actes ont un lien direct avec ce qui se passe en Irak où des Chrétiens ont été agressés ». D’emblée, le père Gabriel parle de tensions inter-communautaires et dénonce un « climat de plus en plus agressif et violent entretenu par un petit groupe de jeunes de 12/13 ans jusqu’à 16 ans ». Dans un premier temps, le père Gabriel a cru à des « incivilités » de jeunes désoeuvrés du quartier. Des bêtises d’ados en mal de provocation.

« On va vous griller, vous et votre église »
 

Puis, quelques jours avant l’incendie du cyprès, un jeune est entré dans l’église, en pleine messe, urinant sur le parvis avec cette phrase terrible, : « On va tous vous griller, vous et votre église ». Le curé de la paroisse a déposé plainte au commissariat ce 9 novembre.
Comment l’ensemble de faits aussi graves perpétrés envers un lieu de culte, quel qu’il soit, a-t-il pu passer inaperçu auprès des pouvoirs publics? A la mairie, le chef de cabinet s’avoue « choqué et abasourdi ». « Nous avons appris les faits par la presse ce matin-même » reconnaît-on au cabinet du maire. Abasourdi par les faits eux-mêmes, mais aussi par l’absence de relais et le manque de remontée d’informations du quartier jusqu’à la mairie… « Nous avons retracé tous les courriers reçus en mairie ces derniers mois, rien ne concerne l’église Saint-Jean ».

Le père Gabriel sera reçu lundi en mairie

Autre motif de stupéfaction, le fait que l’archevêché n’ait pas téléphoné directement au maire pour signaler ces actes qualifiés « d’intolérables ».
Des actes qui, pour certains riverains du quartier Saint-Jean ne seraient que la face émergée de l’iceberg déplorant un « prosélytisme religieux ». Une tension inter-communautés qui devra être prise en compte par l’archevêché et le représentant du culte musulman. Localement, on apprenait ce soir que le père Gabriel sera reçu en mairie dès lundi 8 h 30, son agenda ne lui permettant pas de rendez-vous avant. « Nous allons mettre en place un groupe de travail composé de la police nationale et municipale mais aussi des services techniques de la ville afin de répondre le plus rapidement possible à cette situation » conclut le chef de cabinet.
N’ayant pas réussi à joindre l’archevêché ce soir, nous ferons, nous l’espérons, connaître sa position dès demain.

Source: http://tinyurl.com/357nkvk