Francaisdefrance's Blog

10/11/2011

Horreur islamophobe en Suède !!!

Pitié, pitié! Arrêtez l’islamophobie! Vous semez la peur chez les musulmans. C’est en Suède que s’est déroulé ce nouvel acte horrible de terrorisme à l’encontre d’un « fidèle » de la religion d’amour, de paix et de tolérance.

L’auteure de ces faits ignobles devra aller brûler en Enfer! Et maudite au nom d’Allah pendant 126 445 générations ! Voilà! Non mais…

FDF

.

Mais ça, ce n’est pas une horreur:

http://www.liveleak.com/view?i=504_1238691910

Une jeune fille de 17 ans fouettée en public pour avoir osé refuser d’épouser un vieux con de commandant taliban…

*************************************************************************************************************************************************************

Suède:

« C’est alors que l’horreur a commencé. Comme l’a raconté notre dévot au site d’information suédois Nyheter24, « J’ai commencé à prier mais la contrôleuse est arrivée et m’a poussé trois fois dans le dos. Elle a failli me culbuter. Puis elle m’a dit : “Montrez-moi votre billet !” . Le musulman a refusé de montrer son titre de transport « car il estimait qu’il ne pouvait pas interrompre ses prières une fois qu’il les avait commencées « .

 La dernière abomination islamophobe a eu lieu en Suède et a bouleversé les musulmans dans toute l’Europe. Des sites comme « Islamophobia Watch »  et « Islam in Europe. The premier source for news about the Muslim community in Europe »  s’en sont immédiatement fait l’écho, sous le titre terrifiant « Un musulman jeté hors d’un train pour avoir prié ».
Figurez-vous qu’un « pieux musulman » qui retournait en train de Stockholm jusqu’à Flen (dans la banlieue de la capitale suédoise), où il réside, « a eu besoin d’accomplir certaines de ses prières quotidiennes. Pour ne pas déranger ses compagnons de voyage, il s’est rendu dans un compartiment calme et isolé, comme il l’avait déjà fait plusieurs fois dans le passé ».
C’est alors que l’horreur a commencé. Comme l’a raconté notre dévot au site d’information suédois Nyheter24, « J’ai commencé à prier mais la contrôleuse est arrivée et m’a poussé trois fois dans le dos. Elle a failli me culbuter. Puis elle m’a dit : “Montrez-moi votre billet !” ». Le musulman a refusé de montrer son titre de transport « car il estimait qu’il ne pouvait pas interrompre ses prières une fois qu’il les avait commencées ».
On l’a alors averti qu’il aurait à descendre du train à la station suivante et, comme il refusait, les contrôleurs ont appelé la police. Le musulman a finalement dû retourner à Stockholm et « pour ne pas être contraint d’errer dans les rues de la capitale, il s’est rendu dans une mosquée où il a passé la nuit ».
Le musulman s’est plaint auprès du service clientèle des Chemins de fer suédois, qui lui ont envoyé en dédommagement un bon de transport de 1.000 couronnes (environ 100 euros). Il n’entend pourtant pas en rester là et a dénoncé les Chemins de fer à l’équivalent suédois de la Halde, les Diskrimineringsombudsmannen, une agence gouvernementale qui emploie 90 personnes pour lutter contre toutes les formes de discrimination.
La ville de Flen comprend une importante communauté musulmane, qui a récemment pu transformer en mosquée une ancienne église chrétienne (pentecôtiste), les pentecôtistes ayant voulu ainsi « montrer leur amour chrétien vis-à-vis des musulmans ». Une vidéo en arabe montre la transformation et souligne, sur fond de prière du muezzin, la disparition de la croix qui ornait auparavant la façade (à partir de 03:50 et particulièrement à partir de 04:35): http://youtu.be/ypuxGb6vR7g
.
Source: http://fr.novopress.info

08/09/2011

L’islamisation des esprits sur le petit écran…

Vade retro, islamanas !

.

« Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant ».
« le paradis est à l’ ombre des épées ».

Mahomet.

.

Désormais, il passe par le petit écran… Sauvons au moins nos enfants !

FDF

.

Pourquoi les croix et les cochons sont-ils interdits dans les dessins animés télévisés destinés aux enfants ?

Trois-petits-cochons.gif

« Depuis quelques mois, nous recevons régulièrement des alertes de gens travaillant pour les télévisions privées et publiques qui s’inquiètent des pas de géant de l’islamisation des esprits sur le petit écran.

Il y a de quoi.

Figurez-vous qu’il serait interdit,  sous prétexte de laïcité, de filmer des croix…    On peut imaginer les acrobaties des cameramen obligés de filmer, par exemple, des cimetières ou des chapelles… sans croix ! Quant aux vampires, ils se portent fort bien puisqu’il n’y a plus de croix pour les repousser avec le fameux « Vade retro, Satanas ! »  On a du mal à comprendre quel rapport il y a là avec la laïcité, sachant que la croix, symbole païen universel, devenu un temps symbole chrétien, est devenu symbole de mort dans les cimetières ou les prises de notes, et que, forcément, les croix foisonnent dans nos pays chrétiens, témoins de notre histoire, de notre héritage !

On peut facilement imaginer les quelques responsables, hystériques dans leur haine du catholicisme, devenir enragés à l’idée de voir apparaître sur nos écrans quelque symbole d’une religion honnie. Pourtant, le catholicisme ne tient plus guère de place dans notre monde et respecte la laïcité, c’est-à-dire la séparation du politique et du religieux… Et séparer les Eglises et l’Etat n’empêche pas les religions, ni les monuments, d’exister…

Question subsidiaire : les interdits concernant les croix chrétiennes sont-ils les mêmes à propos des images de mosquées et de femmes voilées  ?

La question mérite d’être posée, puisque, si l’on en croit nos informateurs et l’examen d’un certain nombre de dessins animés destinés aux enfants, le cochon, animal traditionnel français, est bien en voie de disparition à la télévision.

Il n’y a plus de cochon dans les fermes.

Les enfants n’ont plus de cochon d’Inde.

Les Trois petits cochons disparaissent de nos écrans et de l’imaginaire de nos enfants…

Et tout cela pourquoi ? Je vous le donne en mille !

Pour pouvoir vendre nos productions à l’étranger, dans les pays musulmans, en Arabie Saoudite notamment… là où le cochon est animal non grata pour d’obscures raisons que d’aucuns osent prétendre religieuses !

Il n’empêche. Il n’empêche que l’on est en train de manipuler nos enfants, de faire un lavage de cerveau tel que, peu à peu, par la disparition du cochon de leur imaginaire, on les prépare à trouver à leur tour normal de ne pas manger de cochon et de ne pas même prononcer son nom, dans le pays du saucisson, de la potée et du jambon de Bayonne !  

Bien entendu, vous trouverez de bonnes âmes déguisées en pragmatiques justifier la chose avec l’économie. Comme si, pour vendre quelques films, il était normal de vendre son âme.

La vérité, c’est que ces faits mettent parfaitement en valeur le lien étroit qui existe entre mondialisation, islamisation   et disparition de notre culture.

Que veulent les tenants de la mondialisation ? Un monde sans règles, où vendre et acheter soit le moteur et le but de la société.

Pour cela, que faut-il ? La standardisation, tout simplement. Il faut que des milliards de gens, sur notre planète, partagent le plus possible idées, langue et mode de vie, afin que l’on puisse produire en grandes séries, indistinctement, pour le petit Cambodgien, le petit Français et le petit Marocain.

Alors, après l’américanisation du monde, converti à l’anglais, au fast food, à coca-cola, au taylorisme, à l’interventionnisme sans scrupule etc. nos élites ont déclenché la deuxième étape : imposer l’islam, ses lois et ses interdits en Europe.

Imposer l’islam en Europe va en effet leur permettre non seulement d’avoir des travailleurs serviles et soumis (islam signifie soumission) à leur religion et à leur communauté, ce qui permet le désengagement de l’Etat, mais également d’avoir des consommateurs interchangeables en Afrique et en Europe, tant un seul continent ne peut suffire aux appétits des multinationales et des fonds de pension.  

Alors  gommons les différences en interdisant aux uns leurs caractéristiques (les croix) pour imposer à tous les interdits religieux  des autres…

Quand les publicités pour le jambon seront interdites à la télé, il sera trop tard.

Alors, alors… résistants de tous bords, scrutez les émissions, les films, les dessins animés, envoyez à Résistance républicaine le compte-rendu de vos recherches : combien de chapelles, d’églises, de chapelles filmées sans leurs croix ? Combien de cochons qui auraient dû ou pu apparaître qui ont disparu ?  

Et puis, en même temps, écrivez aux télés, au C.S.A pour signaler l’inacceptable, en attendant que l’on publie un gros dossier qui vous permette d’être des milliers à réagir, à ne pas laisser faire…

Nous devons bien cela à nos enfants. »

Source: http://christinetasin.over-blog.fr/

22/10/2010

Tombes profanées en Algérie. La honte…

En France, on n’a pas de rancune…

En France, un coup de pinceau sur une mosquée et c’est une catastrophe terroriste nationale… En Algérie, on profane des tombes de marins français et personne n’ose l’ouvrir… Surtout pas du coté français… Tout simplement ignoble. Et en outre, on nous provoque:

FDF

.

Trois photos qui devraient nous permettre de réaliser que les morts restent toujours des victimes même aprés avoir été tués des dizaines d’années auparavant. Les marins de Mers el-Kébir qui furent victimes de l’intransigeance d’une autorité maritime fidèle à Pétain qui refusa de se rendre aux Antilles françaises ou dans les ports anglais. Winston Churchil refusait que cette flotte importante, fortement armée et réputée ne tombe entres les mains de l’Allemagne nazi. L’Angletterre subisait seule l’assaut allemand par les airs et refusait donc l’éventualité d’une invasion par les mers.

En conséquence, c’est 1297 marins français qui périrent dans le bombardement anglais contre la flotte française. Une catastrophe.


La catastrophe suivante c’est la façon dont l’Algérie traite les tombes des marins:



La troisième photo après des frais de réparations à la charge de la France et le retrait des croix qui gènaient sans doute les riverains du cimetière.


Alors qu’en France, une profanation d’une tombe musulmane provoque un tollé nationale et des regrets gouvernementaux, les tombes de nos marins sont profanés sans que personne ne réagisse! Ni les journalistes français, ni le gouvernement de Chirac à l’époque, ni la bien pensance et autres affidés de la gauche bobo.

Gérard Brazon

Source: http://tinyurl.com/2w8pd63