Francaisdefrance's Blog

13/10/2010

Immigration: Georges Marchais avait raison…

Ce n’est pas spécialement mon égérie politique, Georges Marchais; mais là, force est de constater que déjà en 1981, il avait soulevé un épineux problème. Personne ne l’avait pris au sérieux… On voit maintenant que la situation n’a fait qu’empirer…

FDF

 


C’ était en 1981 ! Il faut avoir de la mémoire ….mais il est bien temps !!! 

Extraits d’une lettre que Georges Marchais a adressé en 1981 au recteur de la mosquée de Paris
 

qui venait de s’indigner de la destruction au bulldozer le 24 décembre 1980, veille de Noël,

d’un foyer de 300 travailleurs maliens par Paul Mercieca alors maire communiste de Vitry :

« Je vous le déclare nettement : oui, la vérité des faits me conduit à approuver, sans réserve, la riposte de mon ami Paul Mercieca. Plus généralement, j’approuve son refus de laisser s’accroître dans sa commune le nombre, déjà élevé de travailleurs immigrés.En raison de la présence en France de près de quatre millions et demi de travailleurs immigrés et de membres de leur familles la poursuite de l’immigration pose aujourd’hui de graves problèmes.Il faut les regarder en face et prendre rapidement les mesures indispensables.La cote d’alerte est atteinte. C’est pourquoi nous disons : il faut arrêter l’immigration, sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage. Je précise bien : il faut stopper l’immigration officielle et clandestine. Il faut résoudre l’ important problème posé dans la vie locale française par l’immigration.Se trouvent entassés dans ce qu’ il faut bien appeler des ghettos, des travailleurs et des familles aux traditions, aux langues, aux façons de vivre différentes. Cela crée des tensions, et parfois des heurts entre immigrés des divers pays.Cela rend difficiles leurs relations avec les Français.Quand la concentration devient très importante (.), la crise du logement s’ aggrave, les HLM font cruellement défaut et de nombreuses familles françaises ne peuvent y accéder. Les charges d’ aide sociale nécessaires pour les familles immigrés plongées dans la misère deviennent insupportables pour les budgets des communes « .
Signé : Georges MARCHAIS , Secrétaire Général du PCF 1972/1994 ( et habitant de Champigny sur Marne ).

Pour une fois, il avait bien raison…


28/08/2010

Villeneuve d’Asq: 1, 66 fidèles au M2…

L’amour de Momo demande parfois beaucoup d’abnégation…

500 fidèles dans 300 mètres carrés, ça fait euhhhhhhhhhhhhhhh 1, 66 muzz au m2… C’est vrai que c’est pas un boulevard.  Mais il y a pire ailleurs. Sortez vos mouchoirs…

FDF

Se serrer pour prier dans 300 m², en attendant la grande mosquée…

28.08.2010

Villeneuve-d’Ascq: Comment vit-on sa foi quand l’exercice du culte est compliqué ?

Pour quelques mois encore, dans l’attente impatiente de la plus grande mosquée au nord de Paris.

13 h 30, ce vendredi. C’est l’heure de la prière à la mosquée Attaoubah de l’allée Offenbach, dans le quartier Résidence. Ramadan oblige, les fidèles sont plus nombreux que d’habitude. Les jeunes, surtout, pour qui « cette période est l’occasion de renouer avec l’islam », explique Mohammed El Mokhtari. Il y a bien 500 personnes. Le secrétaire général de l’association propriétaire du bâtiment depuis trente ans sourit : « Heureusement, il ne pleut pas. » Les derniers arrivés peuvent poser leurs tapis à l’extérieur. Mais ils se contenteront de tendre l’oreille pour recevoir le prêche de l’imam. Ce qui n’est pas conforme à la tradition musulmane, selon laquelle chaque pratiquant doit avoir un contact visuel avec le religieux.

Mais il n’y a pas que les retardataires qui ne vivent pas leur foi comme il le faudrait. Ici, les femmes prient dans une salle isolée de 75 m²… Au manque d’espace, s’ajoute la chaleur. « L’été, il fait trop chaud parce qu’on est trop serrés, et l’hiver, il fait trop chaud aussi parce que le chauffage marche trop fort ! », soupire M. El Mokhtari. Certains musulmans villeneuvois, d’ailleurs, préfèrent fréquenter les mosquées voisines, celles de Lille, plus souvent celle de Mons-en-Baroeul. Le bâtiment est tellement inadapté que l’association propriétaire, l’Association d’animations et d’échanges culturels (AAEC), a dû arrêter les temps de parole qu’elle animait avec les jeunes, « autour de la religion, mais pas seulement ». Mais l’association s’obstine à y organiser des repas pendant le ramadan. Ce soir, d’ailleurs, ce sera avec la communauté chrétienne de la ville nouvelle, invitée à rompre le jeûne dès 21 h…


Suite et source: http://tinyurl.com/262xdjc