Francaisdefrance's Blog

29/08/2011

Affaire DSK: « avenir incertain » pour Nafissatou Diallo…

Il fallait s’y attendre: elle a nuit à l’image « pure » de DSK, surnommé « le Sein Saint », à celle du Parti Socialiste en pleine bagarre des primaires et celle de la France en général. On ne peut pas lutter contre DSK. On ne DOIT PAS lutter contre DSK! Ca ne se fait pas. Même si le personnage n’est pas spécialement un exemple… Le pot de terre contre le pot de fer…

Ignoble.

FDF

.

On se s’attaque pas à un DSK…

.

Vilipendée par la presse new-yorkaise, sur le point de perdre son emploi : la femme de chambre qui accusait DSK de « crimes sexuels » est désormais confrontée à un avenir très incertain.

« Nafissatou Diallo doit être mise dans un avion pour sa Guinée natale aussi vite que possible » affirmait un éditorial du New York Post. En trois mois, Nafissatou Diallo est passée de l’anonymat à une célébrité planétaire. La vie privée de cette guinéenne du Bronx a été disséquée publiquement par les procureurs, ainsi que par la presse. Et la victime d’hier est la paria du jour.

Mère célibataire et employée modèle

Personne pourtant n’aurait pu prévoir ce retournement de situation : cette mère célibataire de 32 ans (http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2628p052-057.xml1/) qui élève seule une fille de 15 ans était considérée comme une employée modèle au Sofitel de New York, où elle travaillait depuis trois ans. Elle y donnait « entière satisfaction tant en ce qui concerne la qualité de son travail que de son comportement » expliquait le patron de l’hôtel Jorge Tito lorsque le scandale éclatait, le 14 Mai.
Ses voisins parlaient d’une femme discrète et sans problème. Quant aux procureurs, ils ont commencé par la décrire comme « honnête », trouvant « plausible » son récit de l’agression présumée dans la suite occupée par Dominique Strauss-Kahn.

Revirement de situation

Mais aujourd’hui, rien ne va plus dans le monde de Nafissatou Diallo. L’image publique de la victime supposée a changé du tout au tout. Les révélations se succèdent, mettant en doute sa parole et ternissant son image : elle aurait menti pour obtenir l’asile aux États-Unis. Elle aurait fourni un récit erroné des faits aux enquêteurs. Elle aurait appelé un ami emprisonné pour trafic de marijuana pour discuter avec lui de l’éventuel profit financier qu’elle pourrait tirer de l’affaire. Elle possèderait plusieurs comptes en banque sur lesquels des dizaines de milliers de dollars auraient été déposés. Dernier rebondissement en date, ses avocats auraient tenté d’obtenir un arrangement à l’amiable avec le directeur du FMI.

L’abandon des poursuites a fini par achever sa réputation de victime. Le groupe Accor, dont fait partie le Sofitel, a fait savoir que des discussions allaient avoir lieu avec les avocats de Mme Diallo pour déterminer les suites à donner à son contrat de travail.

Les avocats de DSK ne se prive pas pour l’attaquer, durement. « Une femme monstrueuse ou pathétique, ou les deux », a ainsi affirmé Benjamin Brafman, l’avocat de DSK, en ajoutant qu’elle avait probablement été manipulée.

Le New York Post va jusqu’à réclamer son expulsion immédiate des États-Unis, en reprenant dans un éditorial la liste de tous ses mensonges. Pour tout ce qui lui arrive actuellement, « elle n’a qu’elle à blâmer » ajoute le journa. Elle avait été ostracisée par la communauté guinéenne pour être la femme « qui n’avait pas eu de chance.» L’issue spectaculaire de la procédure pénale contre Dominique Strauss-Kahn « va rendre les choses encore pire » confiait au New York Times une compatriote.

Quant à la procédure civile rien ne dit qu’elle l’emportera, estiment les experts. L’abandon des poursuites pénales a été « une claque énorme », explique l’avocate Toni Messina.

La question de sa crédibilité se reposera au civil, ajoute cette dernière, en estimant que la seule chance pour Nafissatou Diallo serait que Dominique Strauss-Kahn ne se présente pas, et soit condamné par défaut.

Source:  Jeuneafrique.com

21/07/2011

Nouvelle lettre à Martine Aubry; le peuple de la Toile gronde…

Et si ce n’était que les webmestres et autres « accros du Web » qui rouspétaient… A mon avis, elle va avoir le retour de bâton de ses menaces, la mère Aubry…

FDF

.

Dessin emprunté à NOVOPRESS-INFO

.

Lettre de Sorel Zissu à Martine Aubry-Brochen candidate aux primaires socialistes.

Madame,

Je viens d’apprendre que vous avez entamé des procédures judicaires à l’encontre des sites Internet dont le blog « Puteaux Libre » de M. Gérard Brazon, blog que je consulte de par sa liberté de ton et son courage pour braver la chape de plomb du politiquement correct.

En lisant les articles concernant votre couple, je n’ai rien trouvé de « diffamant », uniquement des critiques et des satires dans la longue tradition française à l’égard des personnalités politiques ou autres. Je dirais même d’une « férocité » moindre que tant de médias pendant l’histoire de notre pays.

En effet, le rédacteur de ce blog n’a fait que rappeler le choix particulier pour la défense juridique de certains groupes et personnes par votre mari, Maître Brochen, et votre penchant de favoriser certaines organisations communautaristes, même s’ils sont un peu borderline par rapport aux lois républicaines (je me réfère  à l’accueil enthousiaste et chaleureux de la conférence de la Ligue Islamique du Nord au Palais de Congrès de Lille en mars 2008), la création d’horaires séparés pour les femmes dans le piscines municipales (décision dont  vous avez dû faire marche arrière) et j’en passe. Initiatives dont votre mari autant que vous-même avez parfaitement le droit de mener, mais il faut aussi avoir le courage de les assumer !

Les menaces de poursuites civiles et pénales émanant de vos avocats (8 avocats, rien de moins !!) ont  conduit à la menace de suppression du blog par son hébergeur. Ceci s’appelle en bon français de la censure pour délit d’opinion, et ceci amène de ma part quelques réflexions.

1  Aucun de vos compétiteurs aux primaires du PS n’a fait usage de telles mesures, bien que  ils ont été et ils sont aussi objet de critiques, d’attaques et de satires. Je présume qu’eux, ils n’ont rien à cacher devant les électeurs.

2  Par ces attaques vous pensez fermer des sites et décourager des gens, des professionnels des médias, de dévoiler des aspects par très réjouissants de votre action. Je suis sure que vous vous trompez dans cette analyse, car le peuple de France n’aime pas les censeurs et encore moins l’essai de museler l’opinion. Les rumeurs (même certaines infondées) ne vont que s’accroitre, d’autre blogs apparaitrons, se multiplierons, un énorme buzz médiatique peut s’emparer de l’Internet qui nuiront encore plus à votre crédibilité, déjà fortement entamée.

3  Votre action préfigure d’autres, inquiétantes de la part d’une personne censée accéder au plus haut niveau de l’Etat. Ceci me rappelle d’autres temps, que je pensais révolus, où votre prédécesseur en tant que Premier Secrétaire de PS, devenu Président de la République donc le garant de la légalité républicaine, et qui a utilisé les moyens de l’Etat, du contribuable, pour payer des barbouses et ordonner des écoutes téléphoniques illégales, pour préserver ses secrets d’alcôve.

Si c’est celui le message que vous voulez donner aux électeurs, c’est réussi.

4  Bien que hors contexte, je me permets de vous rappeler une autre facette de votre action ; votre collègue et candidat aux primaires, Maître Montebourg a fait un rapport détaillé et circonstancié sur les disfonctionnements gravissimes (c’est un euphémisme) constatés à la fédération socialiste du Bouche du Rhône, disfonctionnements qui ont conduit  Maître Montebourg à proposer la mise sous tutelle de la dite fédération. Quelle suite avez-vous donné à ce rapport, en qualité de première Secrétaire du PS ? Enfoui dans les tiroirs de la rue de Solferino !   

Je me permets d’envoyer cette lettre à tous les médias plus connu ou moins connu, en espérant que vous allez me poursuivre aussi en justice. Je n’ai pas les moyens financiers de me défendre face aux escouades de vos avocats, mais bien que simple citoyen, je ne renie et je ne renierai rien de ce que je vous ai écris.

Vous souhaitant une bonne réception de la présente

Sorel ZISSU

Pillé chez Gérard Brazon

07/07/2011

La Corée du Nord va présider la Conférence du désarmement des Nations unies…

Nous ne sommes pas le 1er avril et ce n’est pas une blague…

FDF

.


Pour le général de Gaulle, l’ONU était un machin. Sauf qu’en matière de droit international, c’est la référence. A chaque intervention militaire, l’on prend généralement le soin de préciser que l’on agit sous le mandat des Nations unies…

Mais quand l’ONU nomme la Libye à la tête de la Commission des droits de l’homme, en 2003, l’on se dit que quelque chose tourne pas rond et que c’est un peu comme confier les clés du bar à un alcoolique. Et le 1er juillet, l’organisation internationale a récidivé en plaçant la Corée du Nord à la tête de la Conférence du désarmement, pendant quatre semaines.

En fait, cette présidence est attribuée automatiquement à chacun des 65 pays qui sont membres de cette instance, dont la mission est de veiller à la non-prolifération des technologies sensibles, tels que les armes nucléaires ou les missiles balistiques. Il suffit d’attendre son tour puisque la désignation se fait par ordre alphabétique. Et l’on n’est pas au bout de nos peines puisque l’Iran et la Syrie sont sur la liste. Il ne faut guère s’étonner, après, que cet organisme n’ait pas fait progresser d’un iota les dossiers qu’elle a à traiter depuis près de 15 ans…

Le Canada a cependant réagi en demandant à la Corée du Nord de quitter la présidence de la Conférence du désarmement, en faisant valoir qu’elle n’avait « tout simplement pas la crédibilité requise pour présider un organe de désarmement nucléaire ».

Le fait est… La Corée du Nord a augmenté ses capacités de production de matières fissiles à usage militaire et participé à la construction d’une usine nucléaire en Syrie (laquelle a été détruite lors d’un raid aérien israélien en septembre 2007), se livre au commerce de missiles et de technologies nucléaires avec l’Iran et la Birmanie.

Son représentant aux Nations unies, So Se Pyong, a commenté la nomination de son pays en se disant « prêt à accueillir toute proposition constructive qui pourra renforcer le travail et la crédibilié de la Conférence sur le désarmement ». Le monde réel est parfois aussi drôle qu’un numéro des Monty Python…

Source:  http://www.opex360.com/2011/07/07/la-coree-du-nord-va-presider-la-conference-du-desarmement-des-nations-unies-et-ce-nest-pas-une-blague/

13/09/2010

Roms: Besson botte en touche…

Après le coup en douce qu’il nous a fait concernant le lieu de son mariage, on ne peut que douter sur la fiabilité des dires de notre ministre de l’immigration… La crédibilité, c’est très important; surtout quand on est au Gouvernement… A mon avis, tous ces remous vont lui coûter sa place lors du prochain remaniement. Et il ne devrait pas être le seul… A sa décharge: on ne lui a pas refilé le meilleur ministère… Mais bon, il n’était pas obligé d’accepter non plus.

FDF

Roms: Eric Besson pas au courant…

Alors que la polémique enfle autour de la circulaire du ministère de l’Intérieur qui vise à démanteler les camps illégaux, et « en priorité » ceux des Roms, Eric Besson a déclaré sur France 2 qu’il ne connaissait pas cette directive. « Je n’en étais pas le destinataire« , a-t-il ajouté, avant de confirmer lors d’une conférence de presse.

On attendait la réaction du gouvernement. Et celle d’Eric Besson ne s’est pas fait attendre. Lundi matin, sur le plateau des 4 Vérités de France 2, le ministre de l’Immigration a déclaré qu’il n’était pas au courant de la circulaire de la place Beauvau. « Je ne la connaissais pas. Je n’en étais pas le destinataire« , a assuré celui qui, la semaine dernière, avait indiqué que « la France n’avait pris aucune mesure spécifique à l’encontre des Roms« . Le ministre n’a pas hésité non plus à renvoyer la balle dans le camp du ministère de l’Intérieur, à l’origine de la directive datée du 5 août dernier. « Je ne sais pas si c’est une maladresse, c’est au ministère de l’Intérieur et plus exactement au directeur de cabinet (Michel Bart, ndlr) d’en répondre« , a-t-il estimé.

Ironie du sort, un peu plus tard dans la matinée, Eric Besson tenait une conférence de presse au ministère de l’Immigration. Le sujet? Le bilan de son action sur les huit premiers mois de l’année et le programme pour les quatre prochains. Une réunion dominée, au final, par l’existence de cette circulaire. Le ministre a réaffirmé sa position, insistant sur le fait que la directive émanait du ministère de l’Intérieur ou plutôt du directeur de cabinet de Brice Hortefeux, Michel Bart, ce qui n’est « pas la même chose en termes hiérarchiques« . En charge du dossier, Eric Besson – qui a dit de ne pas vouloir « se dédouaner » – s’est également étonné de la portée d’une telle directive alors que la place Beauvau n’est pas responsable des reconduites à la frontière. « Il y a une circulaire plus importante (…) Celle signée le 24 juin dernier avec Brice Hortefeux » qui explique les conditions de démantèlement des campements illicites ou encore celle du 10 septembre sur les conditions de séjour des ressortissants européens. Elles sont, selon le ministre, « parfaitement républicaines« .

« Traités sur un pied d’égalité« 

Eric Besson a également tenu à insister sur le bien-fondé de la politique actuelle…

Suite et source: http://tinyurl.com/3y2g2uo