Francaisdefrance's Blog

18/10/2010

Abattage rituel : la polémique enfle et la souffrance animale aussi…

18 oct 2010

C’est bientôt la fête du mouton chez les barbares. Et l’on n’a pas fini d’en causer. En tout cas, j’ai l’intention de « mettre le paquet » sur cette ignominie qui n’a rien à faire en Occident et au XXIème siècle. Premier jet…

FDF

 

Dans le battage médiatique autour de l’abattage rituel et des questions de laïcité, pas un mot sur la souffrance animale… Pourtant, c’est bien l’animal égorgé à vif qui souffre en premier lieu de ces méthodes ! Les cris des associations de protection animale sont bien peu portés en écho, et la colère monte…

Dans la presse quotidienne et à la télévision, le débat sur la présence grandissante de la viande « rituelle » (Halal ou Kasher) est omniprésent. La chaîne de restauration rapide « Quick », qui proposait de la viande uniquement halal dans 8 de ses restaurants, étend son offre à 14 autres établissements. La campagne d’affichage d’Isla Délice (un poulet ou un bœuf, tête haute, est associé au message « fièrement halal ») est une provocation pour les associations de protection animale. Comment un animal peut-il être « fier » d’être égorgé à vif ?

C’est une directive européenne qui oblige tout animal à être étourdi avant sa saignée (c’est à dire qu’il sera inconscient lors de sa mise à mort). Cependant, une dérogation existe et permet, dans le cadre des abattages religieux, de se passer de cet étourdissement. L’animal est donc conscient lors de sa saignée et peut malheureusement mettre de longues minutes avant de mourir, accompagnées d’une terrible souffrance. Les associations de protection animale craignent que la dérogation à l’étourdissement ne devienne une règle.

Devant la passivité du gouvernement (malgré ses promesses : voir sur le site) le maigre appui des médias sur les souffrances des animaux et le courant montant et porteur du marché du halal, les associations de protection animale se mobilisent. Des actions communes sont en cours de préparation, et devraient bientôt voir le jour pour, on l’espère, que la voix des animaux soit portée haut et fort.

Morceau choisi de la newsletter de septembre de l’association de Protection Mondiale des Animaux de Ferme: c’est par là http://pmaf.org/lettres/2010/newspmaf_230910.html

.