Francaisdefrance's Blog

03/08/2011

Calamity-Tine…

En plus, ça rime avec Poutine, le champion de la répression et de l’interdiction de la liberté d’expression. Et voilà notre reine du Parti Socialiste qui met ses menaces à exécution… Prions ensemble pour qu’elle ne prenne pas les rênes de la France en 2012; ce serait un véritable holocauste pour les blogueurs et Webmestres qui oseraient ne serait-ce que citer son nom… Comme je l’évoquais dans un précédent post, on dirait que Martine Aubry cherche à réunir des fonds pour sa campagne. De façon fort peu courtoise; de façon méprisable, même… Pas du tout digne d’une candidate aux primaires puis probablement aux présidentielles.

On est tous avec toi, Francis.

FDF

.

La chasse est ouverte, pour Martine Aubry…

Francis Neri, son premier « gibier ».

Martine Aubry poursuit un blogueur pour diffamation!

La candidate à la primaire socialiste passe à l’attaque. Comme elle l’avait affirmé début juillet, Martine Aubry a décidé de poursuivre en diffamation ceux qui colportent des rumeurs sur elle et son mari.

Première personne visée, Francis Néri. Ce retraité âgé de 71 ans, ancien adhérent de l’UMP, a publié sur son blog le 11 juillet dernier un texte intitulé La Martine de Lille, propageant des rumeurs sur la vie privée de la socialiste.

Assigné par Martine Aubry et son mari Jean-Louis Brochen, le blogueur strasbourgeois comparaitra le 12 septembre prochain devant le tribunal de grande instance de Paris.

Dans son texte, Francis Néri, ancien responsable du mouvement anti-islam résistance républicaine, présente Jean-Louis Brochen, ancien avocat, comme « un défenseur des provocateurs salafistes et communautaristes ». L’homme propage également des rumeurs sur l’état de santé de la maire de Lille.

Quant à lui, Francis Néri reproche à Martine Aubry de ne pas avoir « pris la précaution » de lui demander de retirer son article, chose qu’il aurait faite immédiatement selon lui.

Le parti socialiste soupçonne la droite d’être à l’origine de ces ragots, qui visent à destabiliser et décrédibiliser la candidate. Le blogeur encourt jusqu’à 4000 euros d’amende…

Source: http://www.ladepeche.fr/