Francaisdefrance's Blog

10/06/2011

Du viagra pour Mouammar Kadhafi !

Ce con vient d’inventer une nouvelle arme de guerre: le viagra. Son armée serait elle composée de mâles impuissants?  On aurait pu lui prêter DSK; ça lui coûterait moins cher…

FDF

Arme de pénétration massive pour les soldats du Guide…

.

La CPI accuse le colonel Kadhafi d’utiliser le viol comme arme de guerre.

La Cour pénale internationale (CPI) a réuni des preuves démontrant que le leader libyen a lui-même ordonné le recours au viol pour intimider les opposants à son régime. Des containers de boîtes de Viagra auraient été acheminés en Libye à cette fin.

 Les enquêteurs de la Cour pénale internationale (CPI) ont des preuves que Mouammar Kadhafi a encouragé les viols d’opposants en Libye, ce qui pourrait faire l’objet d’un nouveau chef d’inculpation, a dit mercredi le procureur de la CPI.

Luis Moreno-Ocampo a requis en mai un mandat d’arrêt contre Mouammar Kadhafi pour crimes contre l’humanité, ainsi que contre son fils Saïf al Islam et le chef des rensignements libyens, Abdoullah al Senoussi.

Les accusations de viols d’opposants en Libye ne sont pas nouvelles. En avril, l’ambassadrice américaine aux Nations unies, Susan Rice, a affirmé que les hommes de Kadhafi étaient alimentés en Viagra, traitement indiqué contre l’impuissance sexuelle.

« Maintenant, nous recevons des informations indiquant que Kadhafi a lui-même décidé (d’autoriser les viols) et cela est nouveau », a dit Moreno-Ocampo lors d’une conférence de presse au siège de l’Onu.

« Cela n’avait jamais fait partie de ses techniques de contrôle de la population. Le viol est un aspect nouveau de la répression« , a déclaré le procureur de la CPI.

Moreno-Ocampo a indiqué que ses enquêteurs avaient trouvé « quelques éléments » confirmant l’achat de « médicaments du type du Viagra ».

Il y a, a-t-il dit, des preuves que la Libye achetait des « containers entiers » de ces drogues « pour augmenter la possibilité de violer des femmes ».

Il est difficile de savoir à quel point le viol était répandu, a dit Moreno-Ocampo, ajoutant que, selon ses informations, il y avait plusieurs centaines de victimes dans certaines régions.

Source: http://www.france24.com/fr/

19/05/2011

Crimes de génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre à l’encontre de Kadhafi…

Encore un « beau coco », celui-là… Et il se fout de nous, en plus… On a pu avoir Ben Laden; je ne vois pas pourquoi cet abruti passerait entre les gouttes. Il y a des « spécialistes », pour ça…

FDF

.

Kadhafi accusé de crimes contre l’humanité, les faits reprochés.

Ecrit par redaction à l’internationalmai 17, 2011

416px-Muammar_Abu_Minyar_al-Gaddafi_in_Dimashq

Le Procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno-Ocampo, a déposé lundi auprès des juges de la CPI une requête demandant le lancement de mandats d’arrêt contre le dirigeant libyen, Mouammar Abu Minya Kadhafi, son fils, Saïf Al Islam Kadhafi, et le chef du renseignement militaire, Abdullah Al Sanousi, pour des crimes contre l’humanité commis en Libye depuis février 2011.

Le Bureau a recueilli des éléments de preuve directs attestant « que Mouammar Kadhafi a lui-même donné des ordres, que Saïf Al Islam a organisé le recrutement de mercenaires et qu’Al Sanousi a participé aux attaques lancées contre des manifestants », a fait lundi savoir le Bureau du procureur de la CPI par communiqué.
Le Bureau déclare aussi disposer d’informations selon lesquelles les trois hommes ont tenu des réunions dont le but était de planifier ces opérations.

Des allégations de viols à grande échelle, aussi…

Le Bureau du procureur estime que les éléments de preuve rassemblés montrent que des civils ont été attaqués dans leurs foyers, que des manifestations ont été réprimées par des tirs à balles réelles sur la foule, que des armes lourdes ont été utilisées contre des personnes qui participaient à des cortèges funèbres et que des tireurs isolés avaient été positionnés pour tuer des personnes qui quittaient la mosquée après la prière.

D’autres éléments de preuve indiquent que des actes de persécution se poursuivent dans les zones sous le contrôle des troupes loyales au dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, dont les hommes préparent des listes de dissidents présumés qui sont actuellement arrêtés, emprisonnés, torturés et font l’objet de disparitions forcées.

« Il ne s’agit pas seulement de crimes perpétrés à l’encontre des Libyens. Il s’agit de crimes contre l’humanité tout entière », a déclaré lundi M. Moreno-Ocampo dans un communiqué.
Cette affaire est la première que le Bureau du procureur ouvre dans le cadre de la situation en Libye. Le Bureau poursuivra ses enquêtes sur les allégations de viols à grande échelle, des crimes de guerre commis par les différentes parties au cours du conflit armé qui a éclaté à la fin du mois de février et des attaques dont ont fait l’objet des Africains sub-sahariens considérés à tort comme des mercenaires.

« Aucune impunité ne sera tolérée pour de tels crimes en Libye », a martelé M. Moreno-Ocampo. Il appartient désormais aux juges de la CPI de se prononcer. Ils peuvent faire droit à la requête, la rejeter ou demander au Bureau du Procureur de rassembler davantage d’éléments de preuve. Le Procureur n’a pas sollicité l’intervention des forces internationales pour exécuter les mandats d’arrêt, indique le Bureau.

« Si la Cour délivre effectivement ces mandats et que les trois personnes qui en font l’objet demeurent en Libye, il incombera en premier lieu aux autorités libyennes de les arrêter. Lorsque le moment sera venu, l’exécution des mandats d’arrêt sera le moyen le plus efficace d’assurer la protection des civils qui font l’objet d’attaques en Libye et ailleurs », a souligné le Bureau du Procureur.

La Cour pénale internationale est une cour permanente et indépendante qui mène des enquêtes et engage des poursuites à l’encontre de personnes accusées des crimes les plus graves ayant une portée internationale tels que les crimes de génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre.

Photo CC/James (Jim) Gordon : Kadhafi en 2009

Source: http://www.toulouse7.com/

17/05/2011

Des mandats d’arrêt en vue pour Kadhafi, son fils et son chef du renseignement.

Eh ben, ils auront mis le temps… Il y en a d’autres à dénoncer, aussi. Mais chacun son tour…

FDF

.

Mouammar Kadhafi visé pour crimes contre l’humanité par la CPI

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno-Ocampo, a requis lundi des mandats d’arrêt contre Mouammar Kadhafi, son fils Saïf al Islam et le chef des renseignements libyens, Abdoullah al Senoussi, pour crimes contre l’humanité.

Ces recommandations vont être étudiées par les juges du tribunal de La Haye, qui devront décider si les éléments réunis par le procureur sont suffisants pour émettre les trois mandats.

La CPI a été saisie en février par le Conseil de sécurité de l’Onu pour enquêter sur les violences commises par les forces de sécurité contre des manifestants en Libye, qui ont fait des milliers de morts depuis le début de l’insurrection mi-février.

Luis Moreno-Ocampo avait fait savoir il y a deux semaines qu’il disposait de « preuves solides » de crimes contre l’humanité et qu’il recommanderait l’émission de trois mandats, sans nommer les intéressés, en présentant des photographies, des vidéos et des témoignages émanant de sources gouvernementales.

Il expliquait que le fait de tuer des civils désarmés pouvait être qualifié de crime contre l’humanité, et mentionnait également le crime de persécution – arrestations massives, torture, disparitions forcées.

« Le bureau a rassemblé des preuves directes d’ordres donnés par Mouammar Kadhafi lui-même, des preuves directes de l’organisation par Saïf al Islam du recrutement de mercenaires et des preuves directes de la participation de Senoussi aux attaques contre les manifestants », a-t-il déclaré lundi.

Le magistrat argentin a ajouté que les trois hommes avaient tenu des réunions pour « planifier les opérations » de répression et que Mouammar Kadhafi avait utilisé son « autorité absolue pour commettre des crimes en Libye ».

« CRÉATURE DE L’OCCIDENT »

Un porte-parole des rebelles dans la ville assiégée de Misrata a salué une « décision importante ». Le secrétaire au Foreign Office, William Hague, a souligné que cette requête rappelait à tous les acteurs du régime libyen que « les crimes ne resteront pas impunis »…

Suite et source: http://www.lepoint.fr/fil-info-reuters/mouammar-kadhafi-vise-pour-crimes-contre-l-humanite-par-la-cpi-16-05-2011-1331287_240.php