Francaisdefrance's Blog

01/06/2011

Ca continue…

Au suivant !

FDF

.

Dans le Grand Journal de Canal+ diffusé lundi 30 mai, Luc Ferry a affirmé qu’un ancien ministre français avait eu des relations pédophiles au Maroc.

Voir: http://rutube.ru/tracks/4486038.html?v=b18f7dec790d6e3e940f77949379d7df&autoStart=true&bmstart=1000

_
L’affaire m’a été racontée par les plus hautes autorités de l’Etat.
Luc Ferry

Luc Ferry sur Canal+ le 30 mai 2011 :

« Les journalistes ne peuvent pas dire les choses qu’il savent parce qu’ils tombent sous le coup de la diffamation (…) Regardez, le dernier exemple en date est frappant. Dans les pages du Figaro Magazine de cette semaine, vous avez un épisode qui est raconté d’un ancien ministre, qui s’est fait poisser à Marrakech, au Maroc, dans une partouze avec des petits garçons« .

Lu sur le Figaro Magazine :

À Marrakech, un ex-ministre « s’amuse »

La loi du silence peut aussi couvrir des crimes à l’étranger. Il y a quelques années, des policiers de Marrakech effectuent une descente nocturne dans une villa de la palmeraie où une fête bien spéciale bat son plein. Les participants, des Français, sont surpris alors qu’ils « s’amusent » avec de jeunes garçons. Comme il se doit, la police embarque les adultes pris en flagrant délit. Parmi eux, un personnage proteste avec véhémence.
Au commissariat, son identité est confirmée : il s’agit d’un ancien ministre français.

Le consul de France local est aussitôt avisé, qui informe à son tour l’ambassade à Rabat. L’affaire est rapidement arrangée et « l’excellence », libérée sur-le-champ, peut embarquer dans un avion pour la France. Aucune procédure ne sera engagée contre quiconque au Maroc. Et, bien que le tourisme sexuel soit, en principe, poursuivi par la justice française, cet homme n’aura aucun ennui à son retour.

Notre source marocaine craint pour sa carrière, l’affaire a été étouffée. Faute d’éléments de procédure ou de témoignage, la loi nous interdit légitimement de nommer le personnage.

Édition du 31/05/2011 :

Les Grandes Gueules sur RMC reviennent sur les déclarations de Luc Ferry :

« Luc Ferry est extrêmement condamnable pour ce qu’il vient de faire et de dire ».
« S’il a connaissance de faits qu’il ne les dénonce pas, c’est un complice ».
« Le déni de cette réalité là est en réalité le meilleur carburant de l’extrême droite ».

Sources : Europe 1, Le Figaro Magazine, Merci à Mimi et à Fred pour la photo de l’article du Figaro Magazine et http://www.defrancisation.com/

18/09/2010

Les contribuables français subventionnent les ONG palestiniennes !

5 millions d’euros !

C’est le montant de la convention de financement que vient de signer le Consul de France à Jérusalem, au profit de diverses ONG (*) : beau jackpot à la grande roue du gaspillage des deniers publics.
Comme de juste au pays des Lumières mondialistes, cette somme ne contribuera pas à soutenir l’action d’associations venant en aide à nos concitoyens, mais remplira les caisses d’ONG… made in Palestine !

Curieusement, l’information n’a guère été diffusée par les gouvernants et les médias : par crainte que cet apport à des caisses déjà bien garnies par les pays arabes – solidarité confessionnelle oblige – apparaisse aux yeux du public pour ce qu’il est ? C’est-à-dire un tribut versé aux potentiels futurs maîtres de l’Europe, les descendants de Mahomet.

Le règlement du conflit israélo-palestinien n’en finit pas d’échouer sur les écueils de la provocation unilatérale des palestiniens, et des trop prévisibles ripostes de Tsahal : dans ce contexte, comment l’Etat français peut-il contribuer à l’enlisement de la situation, alors-même que la majorité des ONG palestiniennes ne sont souvent que des cache-sexe du terrorisme islamique ?

« On arrive dans le mur ? Accélère ! ».

(*) http://www.consulfrance-jerusalem.org/france_jerusalem/spip.php?article2680

source : chroniquespatriotes75