Francaisdefrance's Blog

14/10/2011

L’Irlande tombe sous les coups de la charia !

Alerte rouge!

L’islam radical s’est installé en Irlande !

Quand on nous parle d’islamisation sournoise… Les Irlandais ne semblent pas l’avoir vur venir, celle-là. Plus que jamais, soyons vigilants et ne cédons pas un seul pouce de terrain!


FDF

.

 

« En août dernier les services d’immigration et de naturalisation irlandais ont refusé d’approuver le visa d’entrée du Sheikh Yousuf al-Qaradawi, cet Imam égyptien, chef spirituel des Frères Musulmans qui est également l’une des figures éminentes  de la TV arabe par satellite, al-Jazeera. Dans ses ouvrages, al-Qaradawi avait pris la défense des bombes suicides non comme moyen terroriste mais comme « résistance » légale. Il avait prôné la peine de mort pour les homosexuels et les apostats, et mis à l’index les pays arabes séculiers considérés comme incroyants.

Les responsables de l’immigration en Irlande semblent lui avoir interdit l’entrée sur le territoire du fait de sa description des bombes suicides  destinées aux israéliens et qualifiées de « martyr fait au nom de dieu ». L’interdiction de l’Irlande vient à la suite d’interdictions semblables pratiquées aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Jusqu’en février dernier, sous le gouvernement du Président égyptien  Hosni Moubarak, il lui était aussi interdit de pénétrer en territoire égyptien.

Le problème est que al-Qaradawi est également  le chef du Conseil Européen de la Fatwa et de la Recherche (ECFR) fondé en mars 1997, et basé à Roebuck Road, 19, Clonskeagh, Dublin – ce qui a conduit les Irlandais à prendre cette décision qui semble quelque peu naïve.

Comme il est établi sur le site officiel du Conseil, ses objectifs principaux sont les suivants :  » Approcher les savants qui vivent en Europe et favoriser leurs rapprochements afin d’unifier leurs opinions sur la légalité et les questions juridiques qui concernent les grandes questions de Droit.  Edicter des Fatwas qui satisfassent les besoins collectifs des musulmans  d’Europe, résoudre divers problèmes et réglementer leurs interactions avec la Communauté européenne, le tout  en tenant compte des règles et des objectifs de la Charia. Publier des études et des compte – rendus de recherches pour résoudre les questions juridiques qui apparaissent en Europe de façon à atteindre et satisfaire les objectifs de la Charia dans l’intérêt de tous en Europe »

En résumé, les lois de la Charia sont déjà installées en Europe mais personne  apparemment ne s’en est rendu compte.

Le Conseil a été fondé à l’initiative de la Fédération des Organisations Islamiques d’Europe (FIOE) idéologiquement  liée aux Frères Musulmans. Il vous suffit de parcourir la liste de ses membres et vous verrez que son Président n’est autre que Yusuf al-Qaradawi; et que l’un de ses membres éminents Rached al-Ghannouchi – le leader du parti tunisien al Nahdha, lié aux Frères Musulmans. – ne manque jamais de formuler des attaques contre Israël et contre les intellectuels libéraux. Le vice-président Faisal Mawlawi, qui en 2004 sur le site http://www.islam-online.net disait que  « Les opérations martyres sont complètement différentes du suicide qui  est interdit.  Quiconque meurt dans une mission suicide est béni de Dieu. J’invite tous les palestiniens à ne pas hésiter à conduire de telles opérations. »

Le Conseil semble aussi se consacrer à publier des Fatwas ou des édits religieux qui ne sont pas encore mis en ligne en anglais sur son site internet. Bien que les Fatwa aient en général une valeur universelle non coercitive pour les musulmans, dans l’esprit de l’islamisme radical, il est clair que quiconque s’adresse à un mufti et lui pose une question, a intérêt à suivre son avis. La première Fatwa concerne l’autorisation pour un musulman de vivre de manière permanente dans un pays non musulman. La Fatwa est la suivante : « Notre avis est qu’un musulman ne devrait jamais vivre au milieu de non -musulmans s’il met en danger son identité islamique, sauf s’il n’a aucun autre choix».  Ainsi si un musulman vit dans un lieu où sa vie, sa religion et ceux dont il a la responsabilité sont en danger, alors il doit émigrer. » On présume que le territoire non – musulman est l’Europe.  

La Fatwa quatre concerne la punition pour ceux qui commettent le crime d’Apostasie et il faut noter que la peine n’est pas toujours la mort, qui devrait seulement s’appliquer quand le musulman qui a abandonné l’Islam l’annonce publiquement et critique son ancienne religion.

 

Actuellement, le site web du « Conseil Européen pour la Fatwa et la Recherche » est uniquement disponible dans sa version arabe et aucun de ses membres n’est européen. Il ressemble davantage à un « gouvernement islamique » en Europe.

Ce qui est plus inquiétant c’est de savoir qu’il existe en Europe une institution juridique islamique qui publie des Fatwas depuis longtemps sans respecter les valeurs éthiques universelles – pour le moins en l’occurence, le respect de la vie humaine – et qui considère que les institutions européennes sont de simples outils qui doivent lui permettre d’accéder au pouvoir.   

Il est grand temps que l’Europe en général et l’Irlande en particulier commencent à interdire l’entrée sur leur territoire respectif non seulement à des Imams, mais aussi à des institutions et des associations liées à ces personnes et qui ne sont pas seulement dangereuses pour les Européens, mais aussi pour une majorité de musulmans qui ne souhaitent pas se radicaliser. »

Traduit de l’anglais par Nancy VERDIER

http://www.hudson-ny.org/2484/radical-islam-ireland

Piqué à Gérard Brazon

05/05/2011

On a du mal d’y croire. Et pourtant…

Il ne va pas se faire que des amis, le préfet… C’est le genre de décision qui pourrait réveiller bien des consciences… La préférence non-nationale bat son plein.

FDF

.

Le préfet Carenco autorise un séminaire d’islamistes…et interdit la marche des Identitaires !

jean-francois-carenco-a-dit-non-a-la-marche-des-cochons-prevue-le-14-mai-photo-d-archives-pier.jpg

La préfecture interdit la « marche des cochons »…mais autorise un séminaire d’islamistes prônant la haine et la violence dans leurs livres. Un deux poids deux mesures scandaleux  qui n’honore pas la république. Explications.

Jean-François Carenco, le préfet de la Région Rhône-Alpes, a pris ce 4 mai un arrêté interdisant l’organisation de la « marche des cochons », une manifestation contre le halal dans les établissements publics et les entreprises d’Etat (comme Quick où le halal est exclusif dans de nombreux restaurants) prévue à Lyon le samedi 14 mai. Les organisateurs, membres du Bloc identitaire, veulent aussi alerter leurs compatriotes sur un mode d’abattage sans étourdissement préalable, contraire aux acquis législatifs en terme de bien être animal.   « Cette manifestation islamophobe et provocatrice est une atteinte au consensus de notre République », a affirmé le préfet. Avant d’ajouter : « La liberté d’expression est un principe fondamental, mais là c’est de la provocation ».

Le groupe d’identitaires lyonnais à l’origine de cette « marche des cochons » a décidé de déposer un recours devant le tribunal administratif. « L’État de droit est sur le point de céder face aux pressions communautaires »

Par contre le préfet trouve sûrement consensuel le prochain séminaire de la très républicaine Grande Mosquée de Lyon du 28 mai 2011, dont l’invité vedette est un théoricien du djihad offensif, Said Ramadan Al-Bouti, bien connu des spécialistes de l’islamisme. Nous avions déjà disséqué ses ouvrages et prises de position dans un article précédent, avec des scans de ses ouvrages où il prône l’action secrète subversive pour renverser les gouvernements mécréants quand le djihâd offensif ne peut tourner à l’avantage de l’islam. Pour faire court, le professeur syrien de pensée arabe à l’université de Bordeaux, Ghassan Finianos, a précisé dans son livre Islamistes, apologistes et libres penseurs (Presses Universitaires de Bordeaux, 2006) que le maître à penser de la mosquée de Lyon « justifie la violence en vue de la conquête du pouvoir et, par conséquent, de la propagation des valeurs de l’islam ». (page 71)

Mais bon, monsieur le préfet est peut être mieux informé que les islamologues de l’université de Bordeaux pour juger que l’islam fait partie du « consensus républicain ».

 La Grande mosquée de Lyon (financée par l’Arabie Saoudite qui comme chacun sait pratique le consensus, un ami prêtre y officie actuellement dans la clandestinité au risque de la prison) a également invité pour animer sa sympathique journée d’islamophilie républicaine deux membres du sulfureux « Conseil européen de la fatwa et de la recherche »(CEFR), Mohamed Al Hawari et  Tahar Mehdi. Ces deux là ne semblent pas perturbés des prises de positions de leur directeur, Youssef Al-Qaradawi, qui préside le CEFR, militant dans ses livres et dans ses apparitions médiatiques pour le meurtre des apostats et des homosexuels et des Juifs, pour le mariage des fillettes dès 9 ans, entre autres choses évidemment compatibles avec notre code civil. Qaradawi, si Mr le préfet n’est pas encore conquis par la  référence consensuelle des savants de la Grande Mosquée de Lyon, a déclaré sur Al-Jazeera le 29 janvier 2009 :

 « Tout au long de l’histoire, Allah a voulu imposer aux Juifs des hommes pour les punir de leur corruption. La dernière punition fut infligée par Hitler (…) il réussit à les remettre à leur place. Ce fut une punition divine pour eux. Le souhait d’Allah est d’amener la prochaine [punition]  par la main des croyants (…) Si Allah m’en donne la force, je voudrais aller sur la terre du Jihad et de la résistance, fut-ce en fauteuil roulant, et je tirerai sur les ennemis d’Allah, les Juifs « .

Affirmer que Carenco pratique la discrimination positive au bénéfice des islamistes psychopathes (qui eux bénéficient de la liberté de réunion, et qui ne causent pas de troubles à l’ordre public) au détriment des Français qui tiennent à leur identité (qui bien que s’inscrivant dans le jeu démocratique légal, sont suspectés de causer des « troubles ») est donc une réalité factuelle. Comme en 1940, des préfets choisissent leur camp. Carenco, comme d’autres avant lui, sera une star des livres d’histoire.

Source: http://www.islamisation.fr/