Francaisdefrance's Blog

29/07/2011

Norvège : essayez d’y voir clair…

De quoi se poser bon nombre de questions…


FDF

.

Il faut toujours voir au-delà des fadaises envoyées dans les médias contrôlés…

D’ailleurs, il faut TOUJOURS procéder ainsi, chercher ce que cela peut cacher, ce qu’il y a derrière…

A ce jeu, on peut se fourvoyer, mais on a finalement moins de risque que de croire béatement les niaiseries distillées à longueur de temps.

Il faut donc chercher ce que les « Zilus » pourraient bien avoir à reprocher au gouvernement Norvégien, et qui pourrait justifier cette première sommation ?

1) Dans le cadre de l’OTAN, la Norvège intervient en Libye avec 6 chasseurs F-16.

Or, elle avait annoncé son retrait le 1er août, soit 2 mois avant la fin du mandat de l’OTAN.

2) La Norvège juge la candidature de la Palestine à l’ONU légitime (18 juillet 2011)

***********************************************************************************************************************************************************************

 Le ministre norvégien des Affaires étrangères a estimé lundi que la candidature de la Palestine aux Nations unies était « tout à fait légitime ». Face au blocage des négociations de paix avec Israël, l’Autorité palestinienne cherche depuis plusieurs mois à « internationaliser » la recherche d’une issue au conflit proche-oriental. Et son président Mahmoud Abbas souhaite obtenir la reconnaissance d’un statut de membre à part entière des Nations Unies, lors de la prochaine Assemblée générale de l’Onu, prévue en septembre.
« Nous allons considérer avec beaucoup d’attention le texte qui sera proposé par les Palestiniens au cours des prochaines semaines », a déclaré le ministre norvégien, Jonas Gahr Stoere, à l’occasion d’une conférence de presse conjointe avec Mahmoud Abbas.
« La Norvège estime qu’il est parfaitement légitime que le président de l’Autorité palestinienne se présente devant l’Onu avec une telle
requête », a-t-il ajouté, précisant que parallèlement, la poursuite des négociations avec Israël devait perdurer.
Le projet de l’Autorité palestinienne a très peu de chances d’aboutir puisque les États-Unis ont déjà fait savoir qu’ils utiliseraient leur veto au Conseil de sécurité.
La Norvège est très impliquée dans la tentative de résolution du conflit israélo-arabe, notamment depuis la signature des Accords d’Oslo, en 1993.
3) Le Pr Dershowitz n’est pas le bienvenue en Norvège (29 mars 2011)
Le Pr Dershowitz s’est heurter à un refus lorsqu’il avait demandé de rencontrer les dirigeants norvégiens. Et lorsqu’il a émis le souhait de donner une conférence dans les universités d’Oslo et de Trondheim, on lui a fait comprendre qu’il ne serait pas le bienvenu en raison de ses prises de position en faveur d’Israël. Il a lu alors les premières lignes d’une pétition rédigée par des professeurs norvégiens, appelant au boycott d’Israël qui selon les signataires, « occupait une terre palestinienne depuis 1948 ». Il a conclu tout naturellement en soulignant que ce n’était pas seulement « l’occupation » (depuis 1967) qui était dénoncée dans cette pétition mais aussi l’existence même d’Israël.

4) La Norvège demande à l’Ambassade Israélienne de déménager (18 février 2011)
Les autorités officielles Norvégiennes ont demandé, à l’ambassade Israélienne d’être relocalisé en dehors d’Oslo d’ici un an, en effet elle perturbe les riverains qui craignent pour leur sécurité. Le 18 février, l’ambassade Israélienne a Oslo, a reçu une notification officielle du gouvernement Norvégien, formulant que l’ambassade devait trouver un autre site d’ici 2012 selon le quotidien Israélien Yediot Aharonoth.

La Ville d’Oslo, Ville du Processus de Paix, a également forcé l’ambassade US à se retirer du centre ville d’Oslo pour être relocalisée dans une banlieue lointaine d’Oslo.
5) En octobre 2010, la Norvège a interdit des exercices de sous-marins israéliens, construits en Allemagne, dans ses eaux.

Jonas Gahr Stoere, le ministre des Affaires étrangères norvégien, a déclaré, pour l’occasion, que la Norvège n’exportait pas de « matériel ou de services dans le domaine de la défense vers des pays où la guerre menace ». 
6) En août 2010, la Norvège se désengage de deux investissements israéliens jugeant ces sociétés moralement condamnables.
7) En juin 2010, la Norvège a exigé une enquête internationale sur l’abordage meurtrier par Israël de la flottille turque vers Gaza.
8) La Norvège reste le seul pays où les habitants ont exigé une grève quasi-générale lors du massacre de Gaza en 2009.
9) En 2006, une crise diplomatique a éclaté entre les deux pays suite à des propos tenus par l’ambassadrice d’Israël.
10) La Norvège est classée antisémite par les lobbies sionistes.

11) La Norvège se lance à la découverte d’un eldorado pétrolier dans l’Arctique
http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20110708trib000635164/la-norvege-se-lance-a-la-decouverte-d-un-eldorado-petrolier-dans-l-arctique.html

On voit très bien d’où pourrait venir un coup fourré…

D’autant que la veille de l’explosion, des artificiers sont intervenus sur le bâtiment, qu’il est présumé que l’explosion venait du sous-sol et non (ou pas seulement) d’une voiture, et que le présumé responsable n’était pas seul, comme c’est toujours le cas dans ce genre d’embrouille…

On peut aussi penser que ce tueur, qui aurait abattu de sang-froid autant de personnes (!) a du subir un lavage de cerveau comme les services secrets US savent si bien le faire. Voir le projet Monarch où comment on peut manipuler un cerveau par l’insertion d’un mot-code déclencheur de la folie meurtrière.

En outre, les 2 heures qu’a mis la police pour intervenir sur l’île, semblent bien longues, d’autant que contrairement à ce qui a été dit, le tueur présumé était surveillé par la police depuis des mois !

Dernier point : le « manifeste » de Behring Breivik est un grossier plagiat de Théodore Kaczynski…

28/11/2010

L’administration Obama reste résolument hostile à Israël…

A lire…

FDF

.


Elle jette en ce moment toutes ses forces dans la bataille destinée à faire céder Binyamin Netanyahu et le gouvernement israélien. Elle fait des propositions conditionnelles mirobolantes : une livraison d’avions F 35 contre un gel des constructions en Judée-Samarie et contre une assurance que les Etats-Unis continueront à se tenir du côté d’Israël aux Nations Unies. Netanyahu se voit d’ores et déjà critiqué par certains pour avoir manifesté l’intention d’accepter.

En fait, je dirai qu’il gagne du temps, car il sait que bientôt l’administration Obama se trouvera très dépourvue. Il sait aussi que Barack Obama gardera des capacités de nuire, et a pour ferme intention d’en finir avec le conflit israélo-arabe d’une manière très néfaste pour Israël. Je détaille tout ce que prépare Obama dans le prochain numéro de l’excellente revue Israël magazine (1).

Netanyahu sait aussi qu’il y a, derrière le comportement de l’administration Obama, une volonté de focaliser l’attention internationale sur Israël, pendant que la même administration Obama fournit des armes en quantité inquiétante à l’Arabie Saoudite, et sabote l’Otan de l’intérieur en y renforçant la position de la Turquie, alliée de l’Iran (voilà que le dispositif de défense anti-missiles américain qui devait être déployé en République tchèque et en Pologne le sera sur le territoire turc).

Il sait aussi que l’administration Obama entend permettre à l’Iran de gagner du temps et d’avancer vers l’arme nucléaire. Et il sait que celle-ci constituerait un péril mortel pour Israël.

Fort heureusement, des gens très inventifs, des génies de l’informatique (on ne sait pas qui, et je me garderai d’énoncer des hypothèses, même si j’ai des idées sur le sujet), ont mis au point un virus extraordinaire qui permet de placer en suspens la question de savoir s’il faut frapper ou non. De fait, pourquoi frapper si l’ennemi est mis hors d’état de nuire d’une autre façon ? Or, ce virus extraordinaire, Stuxnet, agit depuis plusieurs semaines sur les ordinateurs du programme nucléaire iranien, qui se trouve gravement infecté.

Et selon des rapports dignes de foi rédigés par divers organismes scientifiques, Stuxnet apparaît avoir été conçu tout spécialement pour faire dysfonctionner les centrifugeuses iraniennes, et pour susciter une variation erratique de leur vitesse de fonctionnement, qui les conduit à l’autodestruction.

Faut-il le dire ? L’autodestruction empêche la production d’uranium enrichi, et sans uranium enrichi…

J’écrivais dans la « Septième dimension » que les guerres du futur auraient une dimension virtuelle et passeraient par l’immatérialité. J’écrivais aussi que, quand bien même l’intelligence et l’innovation n’étaient pas nécessairement l’apanage des sociétés ouvertes, celles-ci, par leur aptitude à produire du capital intellectuel et à susciter de la créativité, avaient la possibilité de garder plusieurs longueurs d’avance et les garderaient sans aucun doute.

Ceux qui connaissent la véritable histoire des années Reagan (j’ai traduit, annoté et préfacé les Ecrits personnels de Ronald Reagan, et il en reste des exemplaires disponibles), savent que c’est très largement par le lancement du programme d’Initiative de défense stratégique, que l’administration Reagan a annihilé la possibilité, pour l’Union soviétique, d’inspirer la peur et de conquérir, ce qui a conduit à l’effondrement qu’on sait. L’intelligence américaine a permis à l’époque de gagner : sans qu’il soit nécessaire de tirer un seul coup de feu.

Ceux qui, plus tard, écriront l’histoire du Proche-Orient, auront sans aucun doute des récits passionnants à faire sur le rôle de virus informatiques bien conçus, dans la mise hors d’état de nuire d’un régime profondément néfaste, installé à Téhéran depuis trop longtemps. L’intelligence de quelques-uns pourrait permettre de gagner.

On ne sait pas qui sont ces « quelques uns ». Officiellement on ne sait pas. Mais j’ai des idées sur le sujet, et je parie que vous qui me lisez, vous avez des idées sur le sujet vous aussi.

Guy Millière

(1) http://www.israelmagazine.co.il/