Francaisdefrance's Blog

27/01/2012

Les Français pas confiants vis à vis de l’islam… Auraient ils compris ?

Ponction dans l’opinion des Français. Ils ne sont pas dupes; mais ont du mal de réagir. Ca viendra…

Nous somme là pour les y aider…

FDF

.

Pour 76% des Français, «l’islam progresse trop en France»

 Et grâce à qui ?
.

Selon un sondage sur les valeurs des Français (à six mois) de l’élection présidentielle, réalisé du 2 au 4 novembre par l’Ifop pour Europe 1 et Paris Match , 76 % des Français estiment que « l’islam progresse trop en France ». Un chiffre en progression de 5 points par rapport à une question similaire posée il y a tout juste un an.

L’enquête montre également que la laïcité est une valeur plébiscitée par 81 % des Français (+ 1 point par rapport à l’automne 2006), mais derrière l’effort, le travail ou l’entreprise.

Ce sondage qui, selon l’Ifop, montre que « les Français plébiscitent des valeurs qui sont au cœur du pacte républicain » (liberté, égalité, fraternité), souligne donc aussi « une radicalisation des Français sur des sujets de crispation identitaire ». Ils ne sont par exemple que 14 % à estimer que « l’État devrait aider financièrement à la construction de mosquées » (contre 28 % au printemps 2006).

Enfin, 76 % des Français disent n’avoir « plutôt pas confiance » dans les autorités religieuses, ce qui place les religions parmi les institutions qui leur inspirent le moins confiance : aussi peu que les médias, mais plus que les partis politiques qui arrivent bons derniers (85 % de défiance). Seules institutions à rassembler une majorité de Français leur faisant confiance : les maires (67 %).

Source : http://fninfos.fr/

13/09/2010

Roms: Besson botte en touche…

Après le coup en douce qu’il nous a fait concernant le lieu de son mariage, on ne peut que douter sur la fiabilité des dires de notre ministre de l’immigration… La crédibilité, c’est très important; surtout quand on est au Gouvernement… A mon avis, tous ces remous vont lui coûter sa place lors du prochain remaniement. Et il ne devrait pas être le seul… A sa décharge: on ne lui a pas refilé le meilleur ministère… Mais bon, il n’était pas obligé d’accepter non plus.

FDF

Roms: Eric Besson pas au courant…

Alors que la polémique enfle autour de la circulaire du ministère de l’Intérieur qui vise à démanteler les camps illégaux, et « en priorité » ceux des Roms, Eric Besson a déclaré sur France 2 qu’il ne connaissait pas cette directive. « Je n’en étais pas le destinataire« , a-t-il ajouté, avant de confirmer lors d’une conférence de presse.

On attendait la réaction du gouvernement. Et celle d’Eric Besson ne s’est pas fait attendre. Lundi matin, sur le plateau des 4 Vérités de France 2, le ministre de l’Immigration a déclaré qu’il n’était pas au courant de la circulaire de la place Beauvau. « Je ne la connaissais pas. Je n’en étais pas le destinataire« , a assuré celui qui, la semaine dernière, avait indiqué que « la France n’avait pris aucune mesure spécifique à l’encontre des Roms« . Le ministre n’a pas hésité non plus à renvoyer la balle dans le camp du ministère de l’Intérieur, à l’origine de la directive datée du 5 août dernier. « Je ne sais pas si c’est une maladresse, c’est au ministère de l’Intérieur et plus exactement au directeur de cabinet (Michel Bart, ndlr) d’en répondre« , a-t-il estimé.

Ironie du sort, un peu plus tard dans la matinée, Eric Besson tenait une conférence de presse au ministère de l’Immigration. Le sujet? Le bilan de son action sur les huit premiers mois de l’année et le programme pour les quatre prochains. Une réunion dominée, au final, par l’existence de cette circulaire. Le ministre a réaffirmé sa position, insistant sur le fait que la directive émanait du ministère de l’Intérieur ou plutôt du directeur de cabinet de Brice Hortefeux, Michel Bart, ce qui n’est « pas la même chose en termes hiérarchiques« . En charge du dossier, Eric Besson – qui a dit de ne pas vouloir « se dédouaner » – s’est également étonné de la portée d’une telle directive alors que la place Beauvau n’est pas responsable des reconduites à la frontière. « Il y a une circulaire plus importante (…) Celle signée le 24 juin dernier avec Brice Hortefeux » qui explique les conditions de démantèlement des campements illicites ou encore celle du 10 septembre sur les conditions de séjour des ressortissants européens. Elles sont, selon le ministre, « parfaitement républicaines« .

« Traités sur un pied d’égalité« 

Eric Besson a également tenu à insister sur le bien-fondé de la politique actuelle…

Suite et source: http://tinyurl.com/3y2g2uo