Francaisdefrance's Blog

11/08/2011

Par peur des émeutiers, des groupes d’auto-défense se forment en Grande Bretagne… Et ça inquiète les autorités.

Je ne vois vraiment pas pourquoi les autorités s’inquiètent. En Grande-Bretagne, face à une police impuissante (par faute de moyens), les racailles mettent le pays à feu et à sang. Le peuple en a assez de subir les excès de violence. Le peuple veut une justice, et un sentiment de sécurité; ce qu’il n’a pas. Donc le peuple prend les armes pour se défendre lui-même. Car le peuple, lui, est au coeur du conflit et sa réaction tient de l’instinct de survie. Quoi de plus logique?

Tout faux, Steve Kavanagh; tout faux…

FDF

.

Carte des émeutes et pillages à Londres et sa banlieue…

.

Les groupes d’auto-défense inquiètent en Angleterre…

Depuis lundi, commerçants et habitants se regroupent pour protéger leurs rues des émeutiers. Ces initiatives ont été condamnées par la police, qui craint des échauffourées supplémentaires et veut éviter de diviser ses forces.

Les milliers de policiers -16.000 à Londres- faisant face aux émeutiers mardi soir n’étaient pas les seuls à faire respecter l’ordre dans les villes britanniques. Des centaines de commerçants et d’habitants ont également patrouillé dans les rues pour protéger leur quartier et leurs magasins. De très nombreux groupes d’auto-défense ont émergé à Londres depuis lundi pour pallier à une police jugée trop timorée à intervenir pour arrêter les pillages. Des initiatives similaires se montent dans les autres localités du pays, touchées par les violences. Le phénomène préoccupe la police, qui a condamné mercredi l’existence de tels groupes.«La dernière chose dont j’ai besoin sont des justiciers autoproclamés qui ont dû boire un coup de trop. Ils accaparent des policiers, qui ne peuvent remplir leur mission première : empêcher les pillages», a mis garde, mercredi, Steve Kavanagh, commissaire adjoint de la police londonienne. «Ce sont des petits groupes de gens frustrés et en colère, ce qui est très compréhensible au vu des événements de ces derniers jours. Mais lorsque la télé montre des endroits où la police est absente, c’est parce que nos hommes doivent désormais aussi s’occuper de ces soi-disant défenseurs», a-t-il souligné. Cette mobilisation citoyenne est également critiquée par les associations de terrain qui redoutent de futures tensions entre communautés…
Suite et source: http://tinyurl.com/3j4au74