Francaisdefrance's Blog

23/05/2011

Y’a bon subventions by Banania et Co…

Le (Mrap) a obtenu (19 avril 2011) devant la cour d’appel de Versailles que Nutrimaine, société titulaire de la marque Banania, fasse cesser la vente de produits portant le slogan « Y’a bon ». les militants du Mrap et du Collectif des Antillais, Guyanais et Réunionnais (Collectif Dom), avaient déjà en 2006, convaincu la firme de signer un protocole d’accord, à travers lequel elle s’engageait à radier la formule de son vocabulaire et de son marketing. Mais voilà, Le Mrap, ainsi que le collectif DOM, ont fait constater par huissier la présence en 2008 de produits dérivés portant le message « Y’a bon », accolé à la marque et à la célèbre image du tirailleur sénégalais, dans une boutique parisienne et sur un site Internet.  

Dans son arrêt, la cour a considéré que la société Nutrimaine devra faire disparaître « sous quelque forme et quelque soit le moyen, la fabrication et la commercialisation de toute illustration sur laquelle apparaîtrait » la fameuse phrase. Elle a prononcé une astreinte de 20.000 euros par jour par infraction constatée.  

Source : http://www.lexpress.fr/styles/minute-saveurs/y-a-bon-banania-disparaitra-bel-et-bien_994798.html

Adresse postale du MRAP:

Adresse postale de SOS-RACISME

Adresse postale de la LICRA 

 

Adresse postale du Collectif DOM

 

Adresse postale le CRAN 

 

Evoyer une affiche Banania (Disponible uniquement en noir et blanc )

à / au:

Adresse postale du MRAP

Adresse postale de SOS-RACISME

Adresse postale de la LICRA

Adresse postale le CRAN (bas de page)

 Contacter le webmaster >>>>>ICI           Signaler des images racistes>>>>>>ICI

 

Ah, les salauds !

24/03/2011

« Y’a bon Banania »: réclamations du Mrap…

Franchement, il y en a qui n’ont pas grand-chose à foutre! On en a marre, de cette stigmatisation mal placée, qui déboule sur des procès stériles sauf pour les accusés qui doivent payer des dommages et intérêts à ces associations afin que celles-ci puissent pratiquer le racisme anti-blanc de façon « légale »… Ils devraient faire des « testings » dans les familles qui en ont « planqué » (du Banania) dans leurs armoires de cuisine. C’est pas une bonne idée, ça? Demandez à SOS Racisme (anti-blanc); ils ont l’habitude…

.

Et pour ça, le Mrap, vous ne bougez pas le c.. ??? Il y a du pognon à se faire, aussi… Il y a du « sale blanc » qu’il faut faire cracher au bassinet:

Marine, vite !!!

FDF

.

Le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap) a estimé aujourd’hui devant la cour d’appel de Versailles que la société titulaire de la marque Banania n’avait pas respecté un accord sur la fin du slogan publicitaire « Y’a bon ». 

L’association, déboutée en première instance en 2009 par le tribunal de Nanterre, et le Collectif des Antillais, Guyanais et Réunionnais (Collectif Dom) avaient signé début 2006 avec la société Nutrimaine un protocole d’accord qui consacrait l’abandon de ce slogan jugé dévalorisant pour les Noirs. Le protocole prévoyait un délai d’écoulement des stocks de 8 mois au profit des licenciés de Nutrimaine.

Le Mrap, qui a fait constater par huissier la présence en 2008 de produits dérivés portant le message « Y’a bon » accolé à la marque et à la célèbre image du tirailleur sénégalais dans une boutique parisienne et sur un site internet, a réclamé au total 650.000 euros de dommages et intérêts à la société. « Je veux bien croire qu’il y a des erreurs aléatoires, je veux bien croire que c’est le joyeux bazar chez les licenciés mais Nutrimaine s’était engagé » dans le protocole d’accord à « faire cesser » la fabrication et la commercialisation des produits litigieux, a plaidé Me David Marty, l’avocat du Mrap. « La marque ‘Y’a bon Banania »existe depuis 1914, c’était une autre époque, il ne s’agit pas de refaire l’histoire mais en 2005, nous avions assigné l’entreprise en justice car nous considérions que cette marque était contraire à l’ordre public », a-t-il rappelé.

Pour l’avocate de Nutrimaine, Me Isabelle Leroux, « il n’est pas démontré que la société, qui n’est plus titulaire de la marque ‘Y’a bon’ mais reste titulaire de ‘Banania’, ait commis une faute ». « Des produits portant ‘Y’a bon’, il est fort probable que vous en trouviez dans dix, vingt ou cent ans dans les cuisines des ménagères et les antiquaires et Nutrimaine ne s’était pas engagé à rapatrier les produits qui se trouvent dans les cuisines », a-t-elle lancé, en ajoutant que Nutrimaine est « maître de ce que font uniquement ses licenciés », et non les revendeurs.

La cour d’appel rendra son arrêt le 19 mai.

Source: http://www.lefigaro.fr/