Francaisdefrance's Blog

02/11/2010

Colis piègé pour Sarközy: de quoi bien remonter dans les sondages…

Effectivement, ça tombe bien cette new… Sarkö dégringole dans les sondages, c’est de pire en pire. Alors quoi de meilleur qu’un coup médiatique de la sorte pour le faire rebondir? Bon; c’est de bonne guerre (souvenez-vous du coup des lettres de menaces avec une balle à l’intérieur…) mais à force, ça lasse… Faut pas nous prendre QUE pour des cons…


FDF

.

Horreur, malheur! Un colis piégé adressé à Sarkozy !

Athènes

Les anarchistes grecs  voulaient protester contre  l'inculpation de membres du groupe de Tarnac, soupçonnés de sabotage. / Photo AFP
Les anarchistes grecs voulaient protester contre l’inculpation de membres du groupe de Tarnac, soupçonnés de sabotage. / Photo AFP

C’est la série noire des colis piégés. Après ceux postés depuis le Yémen, vendredi, à destination des États-Unis, c’est Nicolas Sarkozy qui était pris pour cible, par un des quatre paquets piégés découverts hier par la police athénienne. Selon les enquêteurs, il ne s’agit pas cette fois d’Al-Qaïda, mais le fait de jeunes anarchistes grecs. Quatre suspects ont été arrêtés. L’un d’eux était recherché pour extrémisme anarchiste.

Les trois autres colis étaient adressés à des ambassades à Athènes.

L’affaire, confiée à la brigade anti-terroriste, a démarré avec l’explosion d’un premier colis piégé hier, destiné à l’ambassade du Mexique, qu’un inconnu venait de déposer dans une société de messagerie express du centre de la capitale grecque. Le jugeant suspect, l’employée l’avait jeté par terre, déclenchant la déflagration, de faible puissance, qui l’a légèrement blessé à la main.

Très vite, des artificiers ont neutralisé un deuxième paquet piégé, adressé à l’ambassade des Pays-Bas, qui avait été déposé dans une agence proche, avant qu’un ratissage de la zone ne conduise à l’arrestation de quatre suspects, deux hommes et deux femmes.

Ils ont d’ailleurs retrouvé entre les mains des deux hommes, âgés de 22 et 24 ans, des armes et surtout deux autres colis piégés, l’un adressé au chef de l’Etat français, l’autre à l’ambassade de Belgique.

« Dans le cas de M. Sarkozy, il est évident que ce paquet n’aurait jamais pu atteindre son destinataire », a indiqué un porte-parole de la police locale qui a qualifié l’affaire « d’assez ridicule ».

Hier, L’Élysée s’est refusé à tout commentaire. (Tu penses… FDF).

Source: http://tinyurl.com/2d8jpcm