Francaisdefrance's Blog

27/02/2012

La France sous le Djihad…

Dire que ça « braille » de tous côtés comme quoi il n’y AUCUN lien entre les racailles « issues de l’immigration » et l’islamisme… Dire qu’il y en a qui croient encore ça…

FDF

.

http://www.dailymotion.com/video/xa3bl_la-france-sous-le-djihad_news

.

Cette vidéo illustre l’avenir de nos banlieues : la charia imposée à un café de Belleville à Paris par les « jeunes » du quartier.
Ou bien est ce le djihad made in France ?

Une police spéciale qui fait respecter leurs volontés  :  

« SI TU NE FAIS PAS CE QU’ON TE DIS  TON ÉTABLISSEMENT SERA  BRULé AU COCKTAIL MOLOTOV »

Merci à JC JC…

20/11/2011

« De paris au Yemen, ces Francais qui choisissent l’islam radical »: à ne pas manquer ce dimanche.

Une émission à voir absolument. Ca devrait raviver les esprits de résistance…
FDF

http://rutube.ru/tracks/5009312.html?v=04f2a8b9049ab95ff8ca5b0ee2ba840e

.

La version « momos »:

Surtout pour ce qui pensent que l’islam peut s’intégrer à la démocratie et à la République.
Dimanche 20 novembre, Enquête Exclusive
: l’islam authentique (quel honneur dis donc…) . Abou Hamza, porte parole du groupuscule  extrémiste Forsane Alizza,(qui sévit en EUROPE – et à une « succurlale de haine en France »)  s’exprimera, alors qu’il à été condamné pour  propos à caractère réaciste, et violent  puis que d’autres procédures sont en cours.
Nous attendons donc de voir le contenu final de ce reportage pour nous faire notre propre idée en espérant  que la plus grande partie  du message de Forsane Alizza sera transmis en toute vérité sans manipulation et qu’il en sera ainsi de même pour tous les frères qui paraîtront à l’image au Yemen en France ou ailleurs.

Reportage sur Forsane Alizza dans Enquête Exclusive (vidéo)

.

 

« Dimanche 20 novembre, Enquête Exclusive fête sa 200ème avec l’islam authentique (quel honneur dis donc…) avec pour titre “De paris au Yemen, ces Francais qui choisissent l’islam radical”. Ce titre, ainsi que l’énoncé,  avec des mots bien sélectionnés, nous annoncent vaguement à quelle sauce nous pourrions bien être mangés, nous, islamistes…

Pour sa 200e édition, Bernard de La Villardière et Enquête Exclusive vous proposent un document exceptionnel au coeur de l’Islam radical, des madrasas yéménites jusqu’aux cellules du camp de Guantanamo où 171 terroristes sont toujours détenus par les autorités américaines. Ils s’appellent Romuald, Grégoire ou Nils, ces jeunes gens ont quitté le confort de leurs vies en France, au Luxembourg ou en Suède pour vivre leur foi au Yémen. Ce pays en proie à la guerre civile est pour ces jeunes convertis le berceau de l’Islam qu’ils estiment le plus pur mais aussi le plus radical.

Souvent polygames, leurs épouses les ont suivis dans cette aventure. Comment élèvent-ils leurs enfants dans leur pays d’adoption ? En France, comment leurs familles ont-elles réagi à leur choix ? Et surtout, jusqu’où sont-ils prêts à aller au nom de l’Islam ?

Car le Yémen est aujourd’hui un vivier de choix pour les mouvements terroristes. Dans les écoles coraniques, les prêches des imams sont rarement surveillés et souvent violents. Les lieutenants d’Al Qaeda y recrutent régulièrement les auteurs d’attentats. Leur cible de prédilection : ces jeunes européens un peu perdus et souvent fascinés par les armes et le Djihad. L’organisation terroriste dirige plusieurs camps d’entraînement dans le pays ; le Yémen est devenu sa base arrière la plus active. Un document de Saddek Chettab et François-Xavier Trégan, pour TV presse et Enquête Exclusive.

A double tranchant…

Certes, nous connaissons bien la méthode des médias occidentaux concernant leur dextérité à manipuler “sons” et “images”, à mélanger le faux avec le vrai, le vrai avec le faux et à changer radicalement le contexte d’une situation et peuvent arriver à faire prendre des vessies pour des lanternes… Ceci étant dit, il est important de préciser que le contenu de ce reportage pourrait bien ne pas retranscrire exactement le message que Abou Hamza, porte parole de Forsane Alizza, ainsi que son équipe ont cherché à faire passer lors des interviews et que certains propos puissent être détournés subtilement de leur sens. A la vue  du cocktail molotov qu’Enquête  Exclusive nous propose pour sa 200ème, il ne nous surprendrait pas que notre passage à l’image soit astucieusement placé entre deux attentats, ou bien entre la guerre civile d’un coté et Al Qa’ida de l’autre. Nous voyons déjà certains venir avec leurs grands sabots, (ou plutôt, leurs grandes babouches) et nous parler  de l’image de l’islam que nous salirions davantage… nous leur répondons tout simplement, l’image de l’islam peut-elle être plus salie qu’elle ne l’est déjà? Les attaques et les caricatures à l’encontre de l’islam ne nous montrent-elles pas justement à quel point leur méthode du silence a échoué et a contribué à l’accroissement de l’islamophobie en France? Il y a aussi les amalgames que certains pourraient faire, nous concernant avec les pseudos salafis, et nos convergences sur certains points en matière de fiqh ou autres, ne nous font pas oublier l’énorme fossé qui se trouve entre nous et eux lorsque des sujets comme le jihad, la hijra, les gouverneurs et  les manifestations, sont  abordés. Toujours est-il que nous prenons le bien là où il se trouve même si celui- ci est à prendre chez notre pire ennemi…

Nous attendons donc de voir le contenu final de ce reportage pour nous faire notre propre idée en espérant  que la plus grande partie  du message de Forsane Alizza sera transmis en toute vérité sans manipulation et qu’il en sera ainsi de même pour tous les frères qui paraîtront à l’image au Yemen en France ou ailleurs. »

Source: des momos… et http://blog.sami-aldeeb.com/

14/11/2011

Débordements lors de la marche blanche pour le braqueur du bijoutier de Tilff !

Une « marche blanche » ??? Laissez moi rire.

LIEGE: D’autres incidents ont encore eu lieu au centre de Liège entre 20h et 23h samedi soir, à la suite des funérailles de Jordy Makono Kasavubu, abattu par le bijoutier qu’il tentait de braquer à Tilff.

Plusieurs véhicules ont été dégradés et un bus des TEC a été touché par un cocktail Molotov engendrant des dégradations superficielles. La façade de la Maison du Peket a également été prise pour cible par un jet de cocktail Molotov et du mobilier urbain a été détérioré.

Tout est prétexte pour casser, commettre des « incivilités », dégrader, brûler, user de violence, etc… chez ces gens là…

Lamentable.

FDF

.

Emeutes à Liège: d’autres incidents samedi soir !

Voir: http://bruxellesmabelle.wordpress.com/2011/11/11/debordements-lors-de-la-marche-blanche-pour-le-braqueur-du-bijoutier-de-tilff/

http://www.rtbf.be/info/societe/detail_manifestation-en-memoire-du-braqueur-du-bijoutier-de-tilff?id=7062873

.

Merci au « têtu modeste »…

02/11/2011

Là, « ILS » vont trop loin: la rédaction de Charlie Hebdo détruite par un incendie criminel !

Franchement, je ne pensais pas les adeptes de Momo aussi cons et d’une bassesse aussi extrême! Encore une preuve de l’idéologie malsaine colportée par l »islam. Les « heurtés » se sont manifestés avant de l’avoir été. Grandiose!

Tous mes encouragements à Charb et à son équipe et il faut considérer cet acte de terrorisme comme une nouvelle manifestation d’amour, de paix et de TOLERANCE…

Et je pense que ça ne va pas vous freiner dans votre excellent travail où l’humour l’emporte sur des considérations venues d’un autre âge… Enfin, nos politiques (pas tous…) « condamnent » cet acte. Ca sent les élections…

FDF

Ce qui a déclenché « l’attentat »…

.


La rédaction du journal satirique Charlie Hebdo, qui publie ce mercredi un numéro spécial après les élections en Tunisie, a été détruite dans la nuit de mardi à mercredi par un incendie criminel, a-t-on appris mercredi de source policière, évoquant un jet de « cocktail molotov »

Application de la Charia aux locaux de Charlie-Hebdo

Les locaux de Charlie Hebdo incendiés



Sur Le Parisien du 31 octobre 2011 : « Une couverture qui indigne déjà sur Twitter et Facebook »

Pauvre réaction de Copé sur Europe 1 qui explique qu’il ne faut pas mélanger religion et politique : à croire qu’il n’a jamais été mis au courant que l’islam a toujours été politique…

La rédaction du journal satirique Charlie Hebdo, qui publie ce mercredi un numéro spécial après les élections en Tunisie, a été détruite dans la nuit de mardi à mercredi par un incendie criminel, a-t-on appris mercredi de source policière, évoquant un jet de « cocktail molotov ».


Photographe : Martin Bureau :: La rédaction du journal satirique Charlie Hebdo et la Une du numéro spécial sur les élections en Tunisie, le 1er novembre 2011 à Paris

L’incendie, qui s’est déclenché « aux alentours de 01H00 du matin » au 62 boulevard Davout (XXe arrondissement), est « maîtrisé et n’a fait aucun blessé », a-t-on indiqué de même source.
« Il n’y a pas d’interpellation », a-t-on ajouté, tout en évoquant un jet de « cocktail molotov » pour expliquer l’origine de l’incendie. « L’enquête devra le confirmer », a-t-on toutefois souligné.
Selon le médecin urgentiste et chroniqueur Patrick Pelloux, joint sur place par l’AFP, le cocktail molotov aurait été lancé « sur la devanture et aurait mis le feu au système informatique ».
Le journal, rebaptisé pour l’occasion « Charia Hebdo », a décidé de faire de Mahomet le « rédacteur en chef » de son numéro de ce mercredi, afin de « fêter la victoire » du parti islamiste Ennahda en Tunisie.
« Tout est détruit », a témoigné M. Pelloux. « Le poste de maquette a brûlé et il y a de la suie partout, le système électrique a fondu », a précisé le directeur de la publication, le dessinateur Charb, également joint sur place par l’AFP.


Pour lui, l’incendie est directement « lié » à la publication de ce mercredi.
« Sur Twitter, sur Facebook, on a reçu pas mal de lettres de protestation, de menaces, d’insultes », que la direction du journal s’apprêtait à transmettre à la police, a-t-il expliqué.
Le journal avait déjà reçu des menaces lors de la publication des caricatures de Mahomet en 2006, mais le numéro de ce mercredi « n’a pas la même portée, c’est plus déconnant qu’autre chose », et seule la couverture avait été diffusée au moment de l’incendie, « pas le contenu » du journal, a-t-il souligné.
Les locaux de Charlie Hebdo du boulebard Davout abritent notamment la rédaction, le service de fabrication des maquettes, des bureaux et des stocks merchandising.
La police judiciaire de Paris a été saisie de l’enquête.
Source:  http://actu.orange.fr/

01/02/2011

Délinquance: de mieux en mieux…

A coups de cocktail Molotov, maintenant. Méthodes de racailles, non ? Cherchez le coupable… Quand auront nous le droit de nous défendre contre ces délinquants de plus en plus violents et n’ayant même plus peur de tuer?

FDF

.

Elle refuse de lui donner la caisse de la station-service, le braqueur lui lance un cocktail Molotov !!!

Il était aux environs de 17h30, dimanche, quand un homme a braqué une station-service, à Mulhouse, dans le Haut-Rhin. 

Une station-service située en face du Musée national de l’automobile, précise Europe 1.

Comme l’employée de la station-service refusait de lui remettre la caisse, l’individu lui a lancé un cocktail Molotov au visage, avant de prendre la fuite.

L’employée a été brûlée au visage et dans le haut du corps, indique Europe 1.

La victime a été hospitalisée dans un premier temps à l’hôpital de Mulhouse, avant d’être héliportée vers le centre des grands brûlés de Metz.

Le braqueur est toujours en fuite. Les enquêteurs, qui ont laissé entendre que le butin était « dérisoire », pencheraient pour un « braquage de proximité »…

Source : Europe 1