Francaisdefrance's Blog

07/05/2011

Marine Le Pen: « La France doit se donner les moyens de stopper en amont la vague migratoire ».

C’est clair, net et sans équivoque. La source de bien de nos nouveaux maux vient de ces « pseudo-expulsions électoralistes ». Ca va ouvrir les yeux de bien des Français…

FDF

Migrants tunisiens : Sarkozy doit cesser la com’ et enfin agir !

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National :

Après le « plan Roms » de l’été 2010, voici le plan com’ de ce printemps 2011 : les pseudo expulsions de Tunisiens par le pouvoir sarkozyste.

Débordé par l’arrivée massive de migrants tunisiens en Europe via l’île italienne de Lampedusa, le gouvernement orchestre en effet depuis plusieurs semaines des reconduites à la frontière devant les caméras, espérant faire croire aux Français qu’il agit dans leur intérêt.

Mais comme d’habitude avec Nicolas Sarkozy, comme au sujet des Roms déjà oubliés, nous sommes face à un spectacle électoraliste, une pitoyable mascarade qui masque une coupable inaction.

Les pseudo expulsions de Tunisiens n’aboutissent en effet jamais, de la faute exclusive du pouvoir sarkozyste : amateurisme devant les tribunaux, qui relâchent presque systématiquement les migrants (encore 121 sur 143 à Marseille cette semaine, alors que les 22 restants ont été reconduits à une frontière italienne qui n’existe plus : ils s’empresseront de revenir en France), et soumission à l’Union européenne, qui fait appliquer au bénéfice des migrants le funeste Traité de Schengen que le pouvoir continue de soutenir.

Pire, le journal Le Monde a récemment révélé que la France négocie, en toute discrétion, une simplification des procédures pour faciliter la venue de travailleurs tunisiens ! Objectif : 9000 cette année, contre 2700 en 2010. Quelle irresponsabilité et quel écart par rapport aux discours mensongers du gouvernement sur l’immigration !

Marine Le Pen, Présidente du Front National, demande au pouvoir sarkozyste d’arrêter les effets de manche électoralistes et d’agir enfin contre l’immigration massive venue du Maghreb.

Dans ce but, le gouvernement doit cesser d’être le plus immigrationiste de ces dernières décennies : 203 000 titres de séjour distribués en 2010, contre 114 000 en 2000, sous Lionel Jospin et selon les chiffres officiels.

La France doit également se donner les moyens de stopper en amont la vague migratoire, en quittant Schengen, ce qui permettra l’établissement de contrôles aux frontières.

Source: http://www.frontnational.com/

04/03/2011

Ca étonne quelqu’un, non ?

Et vont suivre les égyptiens, les marocains, les libyens, les algériens (ah non: ils sont déjà là…), les yéménites, les iraniens, etc…Il va falloir « pousser les murs ».

Les Allocs et la SECU vont prendre encore une sacré baffe. Et notre pouvoir d’achat aussi…

Allez, les assocs pro-clandestins, au boulot. Ca ne va pas manquer. Et il y a de la stigmatisation dans l’air.

Désolé; je ne peux pas en prendre chez moi, j’ai déjà une grande famille…

FDF

.

La police « submergée » par l’afflux de clandestins dans le sud-est de la France

Des dizaines de Tunisiens arriveraient quotidiennement d’Italie.

Des policiers en charge du contrôle de l’immigration ont affirmé jeudi qu’ils étaient « submergés » par l’afflux de clandestins dans le sud-est de la France, venus principalement de Tunisie. Le ministre de l’Intérieur Claude Guéant doit à ce titre se rendre vendredi dans la région niçoise, à la frontière franco-italienne.

Depuis le 1er février, quelque 460 clandestins tunisiens ont été interpellés, dans les Alpes-Maritimes à la frontière franco-italienne, soit dix fois plus que l’an dernier à la même période, a-t-on appris jeudi de source administrative. Une cinquantaine d’autres, venus par la même route, ont, en outre, été interpellés dans les départements voisins du Var et des Bouches-du-Rhône, selon la même source. Sur les 460 personnes arrêtées dans les Alpes-Maritimes, arrivant essentiellement de Tunisie via l’île italienne de Lampedusa, figuraient 27 passeurs.

Des services de police submergés

Depuis le début de l’afflux, une centaine de policiers, sécurité publique, CRS, police aux frontières, sont affectés à la frontière du département. « Il y a des dizaines de clandestins chaque jour venus d’Italie, dont une majorité de Tunisiens », et « nous sommes submergés », ont indiqué ces sources. « Les services de police sont à flux tendu en dépit de renforts et sous la pression hallucinante de flux migratoires venant d’Italie », a ajouté une de ces sources, faisant état de la présence de clandestins tunisiens, notamment aux abords et dans les gares de Nice, Vintimille ou Cannes. « Nous n’en sommes qu’au début », ont déclaré ces sources, affirmant que des prévisions estiment à 15 000 le nombre de personnes susceptibles de venir en France en provenance d’Italie après être arrivées en Europe par l’île de Lampedusa.

Le député-maire (UMP) de Nice, Christian Estrosi, s’est entretenu mercredi avec Claude Guéant pour exprimer ses « inquiétudes concernant les flux migratoires en provenance d’Italie », à la suite notamment de la chute du régime tunisien, a-t-il indiqué mercredi soir.

Source: http://www.lepoint.fr/