Francaisdefrance's Blog

31/12/2011

Un « demandeur d’asile » se comporte comme un sauvage à la préfecture !

Demandeur d’asile… Un clandestin, en fait. Vu son comportement relaté plus bas, tout porte à croire que c’est d’un asile d’aliénés dont il a besoin.

FDF

.

QUAND ON VOUS DIT QUE LIRE  et RECITER LE CORAN  REND  MALADE
IL VA BIEN FALLOIR  NOUS CROIRE à FORCE ……………….CERTAINS DOIVENT S’IMAGINER QU’ILS PEUVENT EN TOUTE IMPUNITé SE CONDUIRE EN SAUVAGES COMME AU BLED ………
BEN NON MES BONS AMIS…

JC JC…

.

« Lundi après-midi, il s’est soudainement emporté. L’homme s’est emparé d’un extincteur pour le vider sur une employée du service. Il a aussi cassé différentes vitres et des objets de décoration.
Il a été écroué à la maison d’arrêt de Tours.
« 

Le préfet a saisi le procureur de la République d’une plainte envers un homme âgé d’une trentaine d’années qui, lundi, a fait un esclandre dans les locaux du service des étrangers à la préfecture.
L’homme, qui se prétendait iranien au départ, avait vu sa demande d’asile rejetée. Il avait alors déposé un recours contre cette décision et venait très régulièrement s’enquérir du résultat auprès des fonctionnaires de la préfecture.
Lundi après-midi, il s’est soudainement emporté. L’homme s’est emparé d’un extincteur pour le vider sur une employée du service. Il a aussi cassé différentes vitres et des objets de décoration.
Après son interpellation, il est rapidement apparu qu’il n’était probablement pas iranien. L’homme avait, en effet, refusé l’interprète en perse qui lui avait été proposé. Le demandeur d’asile a finalement admis qu’il était kurde irakien.
Au cours de l’audience de comparution immédiate, hier, l’homme a eu bien du mal à donner son avis sur la procédure. Le tribunal lui a, en tout cas, octroyé un délai, jusqu’au 25 janvier, pour préparer sa défense. Il a été écroué à la maison d’arrêt de Tours.

Source: http://www.lanouvellerepublique.fr/

20/12/2011

Un SDF tunisien en situation irrégulière tente de tuer une femme en la maintenant sur les rails du tramway qui arrivait!

Mais quelles pourritures! Des barbares comme celui-ci, il faut vite s’en débarrasser !

Ce meurtrier en puissance va être présenté au Parquet: à vous, défenseurs de l’immigration clandestine, de vous manifester; c’est une chance pour la France, ce type!

Mais ce « réfugié politique » ne risque pas grand-chose à part un retour dans son pays. D’où il reviendra d’ici peu sous un autre nom…

On est mal.

FDF

.


IL  MAINTENAIT SA VICTIME SUR LES RAILS  DU TRAMWAY  QUI ARRIVAIT  POUR  LA FAIRE MOURIR !


« Nous devons les accueillir dignement »

.


L’intervention d’un conducteur de tramway de la ligne T1 a sauvé une jeune fille d’une agression particulièrement brutale, jeudi soir à la station « Rue de l’Université », à Lyon 7 e. La victime se trouvait à proximité de la station quand un homme a essayé de lui arracher son sac.Elle a résisté, son agresseur a alors tenté de s’emparer de son téléphone mais n’a pas eu plus de succès. Furieux, il a alors jeté la jeune femme à terre, sur la voie du tramway, et l’a maintenue au sol, alors qu’un tramway quittait son arrêt et se dirigeait, à faible allure heureusement, vers eux.
De loin, le conducteur, a d’abord cru à une bousculade entre étudiants mais, en approchant, il a compris la gravité de la situation. Il a pu freiner, à quelques mètres seulement de la jeune fille terrorisée, que son agresseur plaquait toujours sur les rails.Sortant de sa cabine, il s’est précipité vers elle, pour lui porter assistance et, aidé par des témoins, il a réussi à interpeller l’agresseur, ainsi qu’un homme qui l’accompagnait. Les deux hommes ont ensuite été remis à la police et placés en garde à vue à la brigade criminelle de la Sûreté. L’agresseur, un SDF tunisien en situation irrégulière, âgé d’une trentaine d’années a reconnu les faits.
Il a été présenté hier au parquet, en vue d’une comparution immédiate. Aucune charge n’a été retenue contre son ami qui, selon des témoins, lui aurait même demandé de ne pas s’acharner sur la jeune femme (FDF: un brave homme, en fait…).
Source: http://www.leprogres.fr/


17/10/2010

S’il y a d’évidents et de forts avantages à vivre en France, y en a-t-il encore à être français ?

Et encore du Gérard Brazon! Intarissable, l’homme au chapeau…

FDF

.

Dissertations sur les clandestins (« sans papiers ») et autres…

Je vous donne un texte sympatique qui résume une vérité édulcorée qui devrait ne pas plaire à notre bien pensance qui considère que la France est riche (avec ses 1500 milliards de dettes) et qu’elle peut donc recevoir toute la misère du monde sinon… sachez-le, vous êtes un égoïste franchouillard voire pire!


Du Site Causeur.

Avoir ses papiers en règle ici, à moins d’être très riche, c’est s’exposer à payer ses impôts comme un imbécile et le ticket modérateur comme un larbin. C’est s’exposer à devoir défendre sans cesse, par esprit imbécilement patriote et filial, l’histoire de France, sa culture, ses cathédrales, sa révolution, son Panthéon, son régime de liberté. C’est souffrir jour après jour du poids insoutenable de la mémoire de l’esclavage, de la colonisation, de la collaboration, des croisades et autres fariboles notoirement commises par les Français de toutes les époques. Perdre fortuitement ses papiers, se faire rayer de l’état-civil, c’est au contraire gagner le juste statut d’apatride. Devenir clandestin, c’est le début de la vraie vie. La seule chose que vous perdez provisoirement, c’est le droit de vote. Mais rassurez-vous : vous pouvez compter sur le travail des associations ad hoc qui vous l’obtiendront bientôt. Comme vous résidez de façon immémoriale sur le territoire, vous serez parmi les premiers à pouvoir voter en tant qu’étranger. Juste retour des choses. Pour le reste, quelle différence entre vous et un autochtone ? Vous êtes un être humain comme les autres, et ce n’est pas un morceau de papier qui vous manque qui pourra vous faire traiter comme un moins que rien.

Le statut d’apatride ou de clandestin vous confère des droits inaliénables : l’aide médicale d’Etat, par exemple, vous délivre définitivement de tout souci pour les soins médicaux. La France qui a bien à se faire pardonner vis-à-vis de vous vous offre tout, jusqu’à la chirurgie plastique si vous estimez devoir en bénéficier absolument. Et pensez ! Fini l’impôt sur le revenu, fini le loyer hors de prix : on se doit de vous reloger décemment, c’est votre droit opposable, et ne doutez pas qu’on mettra le paquet. Evidemment, le plus intéressant pour vous est de travailler au noir : pas de charges sociales, pas de revenu déclaré, à vous les allocs. Si vous êtes une femme, n’hésitez pas à ne pas vous marier ou à faire disparaître avec le reste de votre état-civil votre acte marital. Déclarez vivre seule avec quelques enfants, par mesure de justice élémentaire vous toucherez l’API, qui n’est pas d’un montant négligeable. Pour trouver du travail, rien de plus simple : vous êtes assez doué et irremplaçable pour venir pourvoir un poste en manque de personnel qualifié. Votre patron sera sans doute décoré in fine pour avoir pris le risque de faire travailler un clandestin qu’autrement l’inique système aurait réduit à la mendicité.

Par Gérard Brazon

Source: http://tinyurl.com/27fe6ch

10/10/2010

Petit rappel dominical… La « novlangue »…

Attention! Certaines sources ne sont plus valables car obsolètes dans les dates de publication. Mais c’est dimanche, vous avez un peu de temps pour faire les recherches nécessaires. Pas vrai?

FDF

.

Apprenez bien ces nouvelles définitions…

Quelques exemples de la novlangue (nouvelle langue) : les mots façonnent les esprits, puis modifient la manière de penser :

 

 

  • Ne dites plus clandestin mais candidat à l’immigration (Figaro)

  • Ne dites plus clandestin, immigré illégal, ni même sans-papiers, mais privés de papiers(source)

  • Ne dites plus discrimination positive mais encadrement différencié (Belgique) (voir)

  • Ne dites plus quartier à majorité immigrée mais quartier populaire (tous les médias)

  • Ne dites plus ni crimes, agressions, violences, mais plutôt actes de délinquance ou incivilités. Et encore mieux bêtises (source) ou faux-pas (France 2). Récent : les inconduites (CNRS)

  • Ne dites plus émeutes ou guerre des gangs mais incidents (partout)

  • Ne dites plus immigration mais mobilité européenne (Frattini, commissaire européen) (voir)

  • Ne dites plus immigré mais client (bureaucratie finlandaise) (voir)

  • Ne dites plus bandes mais identités de quartier.  (LCI.fr)

  • Ne dites plus des bandes de noirs et d’Arabes mais des jeunes qui se regroupent souvent sur des considérations ethniques » (Belgique) (voir)

  • Ne dites plus  enfants d’immigrés mais enfants issus de familles d’éducations éloignées (source)

  • Ne dites plus attraper les voleurs mais lutter contre les délits d’appropriation (France)(voir)

  • Ne dites plus des vauriens font des graffitis mais des graffeurs habillent la ville de couleurs ». (source

  • Ne dites plus un voyou notoire mais un individu défavorablement connu de la justice(tous les médias)

  • Ne dites plus mosquée mais centre culturel et religieux. (partout)

  • Ne dites plus fusillade mais bagarre par balles (source)

  • Ne dites plus Français  attaché à son pays, à sa culture et fier de son drapeau mais raciste