Francaisdefrance's Blog

02/08/2011

Syrie: on tue après la prière, durant le ramadan…

Attention, les gars! Pas de massacres avant la prière! C’est compris ?

.

Respect aux autorités syriennes et à leur chef, le beau Bashar El-Assad… Pas de répression avant la prière, mon frère! Mais on massacre au tank, c’est plus vite fait.  Sympa, non?

FDF

.

Dix civils ont encore été tués dans le pays lundi soir, après la prière de la rupture du jeûne du ramadan. Le Conseil de sécurité de l’ONU, réuni en urgence, ne s’est accordé sur aucune décision concrète.

• La répression a fait 24 morts lundi

Le début du ramadan n’a pas stoppé la répression en Syrie. Vingt-quatre civils ont été tués lundi dans le pays par les tirs des forces de sécurité, dont dix après la prière du soir de rupture du jeûne, a affirmé Rami Abdel Rahmane, président de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme.

À Hama, fief de l’opposition, l’offensive de l’armée syrienne s’est poursuivie lundi soir. Des chars de l’armée syrienne ont pilonné un quartier résidentiel de la ville rebelle du centre du pays, selon un militant joint sur place par téléphone. Lundi matin, des bombardements de tanks avaient tué quatre civils. La veille, cent personnes avaient déjà péri, faisant de dimanche l’un des jours les plus sanglants de la révolte.

Plus tôt dans la journée, des chars sont entrés dans la ville d’al-Boukamal, à la frontière irakienne, où les communications ont été coupées. Des blindés sont également entrés dans al-Houla, au nord-ouest de Homs, au centre du pays, où des tirs nourris ont été entendus. Différents témoignages font aussi état d’une attaque imminente contre Deir Ezzor. Plus de 80 chars et des équipements militaires ont été vus en train de converger vers cette cité de l’est de la Syrie où de premiers affrontements ont fait ce week-end 19 morts.

• Le Conseil de sécurité de l’ONU réuni en urgence

Les violences du week-end à Hama ont provoqué à l’ONU une réunion de consultations d’urgence. Européens et Américains, qui ont déjà adopté des sanctions contre le régime syrien, ont cherché à obtenir une condamnation de Damas mais sans résultat concret.

La Grande-Bretagne la France, l’Allemagne et le Portugal, soutenus par les États-Unis, veulent pousser à l’adoption d’une résolution condamnant la répression, qui pourrait être à nouveau débattue mardi. Des diplomates ont cependant indiqué qu’il était plus probable que le Conseil de sécurité se mette d’accord sur une simple déclaration, non contraignante. La Russie et la Chine, deux des cinq membres permanents du Conseil, avaient déjà menacé d’opposer leur veto à un projet de résolution, soutenues par le Brésil, l’Inde et l’Afrique du Sud.

Moscou et Pékin sont furieux que l’Otan se soit servi de résolutions sur la Libye pour justifier les attaques aériennes contre le régime de Mouammar Kadhafi, et craignent que l’adoption d’une résolution sur la Syrie ouvre la voie à une campagne militaire contre Bashar al-Assad, ce que les responsables européens et de l’Otan ont vivement démenti lundi.

Au cours des discussions à huis clos, un haut responsable de l’ONU a souligné qu’en plus des morts, on compte 3000 disparus et 12.000 personnes jetées en prison depuis le début des manifestations contre le régime syrien en mars.

• Bashar el-Assad félicite ses troupes

«Je salue chaque soldat et le félicite à l’occasion du 66e anniversaire de la création de notre armée», a déclaré le président syrien lundi, au lendemain de la répression qui a fait 100 morts à Hama. «Vous tous représentez l’orgueil et la fierté», a-t-il lancé, faisant fi des réactions de la communauté internationale horrifiée. «Je suis absolument certain que nous sommes capables de faire échouer ce nouvel épisode du complot bien ourdi, qui vise à morceler la Syrie, en prélude à la division de la région entière en petits États qui se battent entre eux», a-t-il martelé. Depuis le début de la contestation, les autorités accusent des «groupes armés» et des «terroristes» de répandre le chaos dans le pays, en s’infiltrant parmi les manifestants et en usant de la violence.

Source: http://www.lefigaro.fr/

18/03/2011

La « dernière » de Sarkö Ier: nous sommes en guerre !!!

Je suis hors de moi!

On ne le pensait pas capable de ça. On le sait capable de tout, mais de ça? Il faut désormais faire face à la réalité: nous sommes en guerre !!! Sarkö Ier a tellement insisté et harcelé l’ONU que celle-ci a finalement accepté des frappes aériennes en Libye, chez l’ex grand pote du président de la République Française. Sarkö vient donc de provoquer le massacre de civils libyens! C’est incroyable. Depuis le temps que partout circulait le bruit que cet homme était dangereux… Et dire qu’il est encensé ce matin dans tous les médias « d’avoir eu le courage » de faire bombarder la Libye! Du « courage »? Non mais on rêve!

Il en faut du courage pour faire mourir femmes et enfants sous un déluge de bombes…

Mais je crois qu’il faut s’attendre à des « retombées » non négligeables. Contrairement à ce que l’on veut nous faire croire, le Guide Suprême » a encore des amis, lesquels sont nos ennemis. On doit donc s’attendre à une riposte. La troisième guerre mondiale (et la dernière…) est à nos portes. Merci pour tout, monsieur le président.


Que Dieu nous garde…

FDF

.

Libye : la France va participer aux frappes imminentes !


L’ONU a donné jeudi soir son feu vert à une opération militaire. La Libye n’a «pas peur», a rétorqué vendredi l’un des fils de Mouammar Kadhafi, Seif al-Islam. Paris, Londres et Washington ont commencé à coordonner une stratégie.


Les frappes militaires interviendront «dans quelques heures» et les Français y «participeront», a annoncé vendredi le porte-parole du gouvernement François Baroin. Le Conseil de sécurité de l’ONU a voté jeudi soir en faveur d’un recours à la force contre les troupes du colonel Mouammar Kadhafi, ouvrant la voie à des frappes aériennes en Libye. La résolution 1973 adoptée par le Conseil autorise en effet «toutes les mesures nécessaires» pour protéger les civils (FDF: Il est certain que les bombes vont forcément éviter les civils…) et imposer un cessez-le-feu à l’armée libyenne.

«Ce sera l’honneur du Conseil de sécurité d’avoir fait prévaloir en Libye la loi sur la force, la démocratie sur la dictature, la liberté sur l’oppression», a déclaré Alain Juppé à New York.

Dans la foulée, plusieurs pays se sont positionnés pour participer à la mise en oeuvre de la résolution. Le président américain Barack Obama a appelé Nicolas Sarkozy et le premier ministre britannique David Cameron pour coordonner une stratégie. L’Union européenne s’est dite prête à «mettre en oeuvre» la résolution, dans la limite de ses compétences. La question sera à l’ordre du jour d’une réunion des ministres des Affaires étrangères prévue lundi à Bruxelles, puis d’un sommet des chefs d’Etat et de gouvernement programmé jeudi et vendredi. À l’Otan également, les représentants des 28 Etats membres doivent se réunir vendredi pour décider des suites à donner à la résolution de l’ONU.

Tripoli «prêt à un cessez-le-feu»

Du côté des pays arabes, le Qatar et les Emirats arabes unis vont participer aux opérations militaires, a affirmé un diplomate onusien. Le Canada aurait quant à lui décidé d’envoyer six avions de chasse, selon les médias locaux. La Norvège a aussi annoncé sa participation. En revanche, Berlin a déjà prévenu qu’aucun soldat allemand ne se joindrait pas à cette intervention, qui comporte, selon son chef de la diplomatie, des «risques et des dangers considérables»…

Suite et source: http://tinyurl.com/6kveccd

07/03/2011

Le dessin du jour…

On en rigole ou pas…

FDF

.