Francaisdefrance's Blog

19/03/2012

Ah ça ira, ça ira, ça ira…

Méluche a pris la Bastille… Sans culotte…

FDF

.

LA BASTILLE A MELENCHON, PIÈGE A TONTON

                     A bas les privilèges!!

            Mélenchon, à la tête de ses sans-culottes qui ne manquent  d’aucun culot, a repris à lui tout seul la Bastille médiatique.

           C’est un évènement hystérique!

            On aura tout vu, même la reconquête marcheuse d’un  symbole qui n’appartient à personne sinon à l’histoire de France,  que Mélenchon le tout premier malmène par son tri sélectif.  Robespierre rond de cuir est de retour,dans son fauteuil sénatorial  que pousse tout un peuple dit de gauche venu en car, rouge  d’excitation pseudo-plébéienne.

          Quel mauvais cinéma! Ce n’est pas la Bastille qu’il faut  prendre, c’est la nuit du 4 Août qu’il faut renouveler!

         Virer tous ces incapables verbeux voleurs de symboles qui depuis  des années plombent la France de dettes, de déficits,  d’immigration ruineuse, d’abandon des frontières, de main-mise  des banques, de prébandes de toutes sortes, de copinage, de    confiscation de toute vie démocratique!

         A bas les privilèges dont le tout premier,le jeune sénateur  socialiste élu à trente cinq ans Mélenchon, profite depuis des  lustres sans  passer la main.

         Trente ans de parti socialiste, celà rend forcément  révolutionnaire, tranquillement révolutionnaire.  Un féroce de la  force tranquille, le Mélenchon à tonton qui prône l’insurrection  civique!

        Les communistes et le civisme, ça fait froid dans le dos. C’est  beau comme une tête de guillotiné que le vent ballotte à la  lanterne! 

       Si sous les pavés il y avait la plage, sous les lieux de rendez-  vous, il y a le gag: Mélenchon à l’Opéra Bastille, Hollande au cirque d’hiver! La société du spectacle s’affiche!

      La ballade des bobos heureux à la Bastille c’est bien, sauf que la Bastille n’existe plus.

      En revanche, les privilèges existent toujours aussi sûrement  que le mois d’Août dans le calendrier. A se tromper de symbôle,  on se trompe de vérité. Il faut abolir les privilèges de la  République, qu’on  ne finirait pas d’énumérer dans tous les  domaines. La prise de la Bastille aujourd’hui, c’est du Disneyland  politique, l’abolition des privilèges, c’est le réel.

      Pourquoi députés et sénateurs touchent-ils une sorte de  chômage s’ils ne sont pas réélus?

      Pouquoi les juges ne sont-ils pas responsables?

      Pourquoi l’URSSAF peut-elle se fabriquer des titres à elle même?

      Pourquoi la CGT a-t-elle des châteaux?

      Pourquoi les subventions pleuvent toujours sur les mêmes?

      Pourquoi Nicolas Sarkozy nomme-t-il tous ses amis au conseil  économique et social? 

      Et ainsi de suite!!!

  Faisons de la nuit du 4 Août un évènement essentiel enfin  célébré. Rejoignez le mouvement national pour l’abolition des  privilèges modernes. La vrai Bastille est là, l’autre n’est que pastille pour révolutionnaire enroué.

Gilbert Collard

.

Source: http://www.gilbertcollard-leblog.com/

.

20/01/2012

Retour sur une contre propagande…

En 1945, ce sont les musulmans qui ont libéré l’Alsace! Vous ne le saviez pas? Et ben si. « Le fameux » film propagandiste « Indigènes » « Indigestes« , sorti en 2006 n’a pas eu le succès escompté… Et pour cause. Beaucoup de celles et ceux qui l’ont vu ont flairé le message même pas caché dans ce film…

FDF

.

Photo d’illustration

.

Indig_nes

Merci à S.C…

29/06/2011

Sarkö-Fillon: « je t’aime, moi non plus »…

Pas besoin d’aller vous enfermer dans les salles obscures, en ce moment. Tout se joue  en « direct-live », en France. Entre Martine Aubry qui annonce sa candidature à la présidentielle 2012 en occultant les primaires du PS, Europe Ecologie qui fait pitié tant les acteurs sont pitoyables et Sarkö Ier qui normalement devrait emporter le premier prix d’interprétation au prochain festival de Cannes tellement son jeu est évident, nous sommes aux premières loges avec les médias… Quel cinoche!

FDF

.

« P….., encore un an ! »

Sarkozy et Fillon jouent l’unité pour contrer le PS

Le chef de l’État s’est affiché au côté de son Premier ministre pour jouer du contraste avec la joute électorale qui s’engage au PS.

Click here to find out more!

« Nicolas Sarkozy en déplacement dans le fief de François Fillon, ce n’était pas arrivé depuis 2007. Et pour cause, les relations entre le président et son Premier ministre ont longtemps été tendues. Mais mardi matin, les deux hommes affichent une parfaire unité au cours d’un déplacement sur le thème de la sécurité alimentaire à Sablé-sur-Sarthe.

L’occasion est trop belle de parasiter l’entrée en campagne de Martine Aubry. La première secrétaire du PS annonce le matin même sa candidature à la primaire depuis sa ville de Lille. Au moment même où elle prononce son discours, Nicolas Sarkozy et François Fillon visitent un élevage de poulets jaunes de la coopérative de Loué… L’objectif : montrer que l’exécutif est au service des Français quand le PS court le risque d’étaler ses divisions pour départager Hollande, Montebourg, Valls, Royal et Aubry.

Le « sens de l’État de Fillon« 

Lâcher de poulets en dehors de leur abri, caresse d’un poussin, arrêt devant un buffet de produits locaux… l’image est soignée. Nicolas Sarkozy et François Fillon, venus en hélicoptère, se rendent dans l’exploitation dans la même voiture. Tous deux en costume gris, l’un rayé, l’autre uni, s’accordent même un très court aparté, pour mieux scénariser leur entente. « Nous sommes très fiers que la deuxième visite d’un président de la République, après le général de Gaulle, soit celle de Nicolas Sarkozy », déclare un peu plus tard le chef du gouvernement en inaugurant la table ronde sur la sécurité alimentaire qui conclut la visite.

Nicolas Sarkozy, lui, se charge de répondre par avance à ceux qui pourraient s’étonner de voir les deux hommes sur les terres de François Fillon : « Le fait qu’il soit Premier ministre et enfant de la Sarthe, ça ne doit tout de même pas m’empêcher de venir ! » lance-t-il devant 2 000 personnes, dont les quelque 1 030 producteurs de poulets de Loué, success story de la région. Et le chef de l’État de vanter le travail de son Premier ministre : « François Fillon s’est dédié depuis quatre ans au service de la France. » Tonnerre d’applaudissements dans la salle. Alors Nicolas Sarkozy en rajoute : « Ce fut toujours pour moi un grand soutien que de pouvoir compter sur le conseil et le sens de l’État de François Fillon. » Oublié, le temps où il le traitait de simple « collaborateur« …

Tacle à Martine Aubry

Nicolas Sarkozy soigne aussi son image de président au service des Français. Comme lors de sa conférence de presse à l’Élysée la veille, il vante son action en faveur « de l’intérêt général ». « C’est la spécificité du rôle de François Fillon comme du mien : coller aux préoccupations des Français. » Et la préoccupation du jour, c’est l’agriculture. Nicolas Sarkozy n’a pas assez de mots pour vanter la qualité des produits, dont les poulets Label rouge sont érigés en symbole. « Vous ne vous en sortirez que par la qualité (…) c’est encore plus important que le prix », avance-t-il, en appliquant son raisonnement à l’industrie. Pour les y aider, le président se prononce pour réserver une partie du marché de la restauration collective pour « les produits de qualité ». Une volonté déjà affichée le 15 juin dernier par Martine Aubry, lors de son déplacement chez un éleveur de l’Oise. Le chef de l’État dénonce enfin les importations incontrôlées de productions dont la traçabilité n’est pas toujours assurée. Avant d’apostropher la grande distribution : « Partagez la valeur avec les éleveurs ! »

Mais au-delà de l’agriculture, c’est l’ensemble de sa politique que le président défend. « De la sécurité alimentaire à la sécurité routière », le président trace une parallèle. Avec au passage un nouveau tacle à Martine Aubry et les 35 heures. « Le travailler moins (…) on a vu ce que ça a donné, des chômeurs en plus et des salaires en moins. » On ne saurait être plus clair, le président est en campagne sans le dire. Avec le soutien de son Premier ministre. »

Lu sur Le Point.fr

11/06/2011

Violence antiflics en augmentation… 19 policiers blessés en 2010 par la racaille !

Il va falloir vraiment faire quelque chose; de « concret »… Avant que l’on commence à compter les morts…

FDF

.

La police aux Tarterêts : « Au mieux, on nous dit “enculés” »

S’il assure que « la police a changé », l’un de ses hommes, interrogé par Rue89, déplore « une volonté de tuer » dans la cité.

Trois policiers français regardent un immeuble de Corbeil-Essonnes (Essonne), novembre 2005 (Franck Prevel/Reuters).

Une fois de plus, la même histoire a été rejouée au pied des tours grises de l’une des pires cités de France : des voyous excités et des policiers surarmés et fatigués se sont fait la guerre. Et ce dimanche 5 juin, aux Tarterêts à Corbeil-Essonnes (Essonne), un projectile perdu a gravement blessé une enfant qui passait par là. Une enquête est en cours pour déterminer s’il s’agit d’un tir policier – une balle de flashball – ou d’autre chose.

L’émotion a été vive dans la cité, même si les habitants sont habitués à ces échauffourées quasi quotidiennes. Depuis janvier 2011, 21 policiers ont été blessés dans cette cité. Une violence antiflics en augmentation : en 2010, sur l’année entière, 19 ont été blessés.

Peu de policiers acceptent de témoigner. La pression de leur hiérarchie et l’approche de la présidentielle – « trop sensible » – les dissuadent de parler. L’un d’entre eux a pourtant accepté de nous raconter le quotidien de la police des Tarterêts.

Un policier de Corbeil-Essonnes : « Il y a une volonté de tuer »

Ils sont une centaine au commissariat de Corbeil-Essonnes, dont une trentaine à la BST, la brigade spéciale de terrain, mise en place par l’ex-ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux, en remplacement des unités territoriales de quartier (Uteq). Ce dimanche-là, ils accompagnent les pompiers appelés pour des feux de véhicules :

« Les pompiers ne vont plus jamais seuls dans ce quartier. La police les accompagne systématiquement. C’était un guet-apens. Ça se passe toujours comme ça : on appelle pour un feu de poubelle ou de voiture et des dizaines d’individus fondent sur les policiers dès qu’ils ont mis le pied à terre. Parfois, ils s’y mettent à cinquante. Il y a une volonté de tuer. »

Bruno Piriou, élu communiste de la ville, et candidat malheureux aux municipales, présage le pire dans ce quartier si rien n’est fait :

« On est dans une logique guerrière. Si on ne se penche pas sérieusement sur ce problème, il y aura des morts. »…

Suite et source: http://www.rue89.com/2011/06/10/la-police-aux-tarterets-au-mieux-on-nous-dit-encules-208603

06/12/2010

Le fantasme turc…

Mais non. L’exigence de la Turquie de son entrée dans l’Union Européenne est sans arrière pensée… Nous aurons bientôt l’occasion d’en reparler..


FDF

Allez; je vous la « replace ». Bonne semaine…:

.

Mavi Marmara: la version turque au cinéma

Les relations déjà tendues entre Israël et la Turquie sont sur le point de devenir encore plus fragiles.

Des chaînes TV turques et les cinémas locaux ont commencé à diffuser des bandes annonces d’une violence rare, d’un futur film extrêmement anti-israélien, mettant en scène un fantasme désormais officiel : tuer un maximum de soldats israéliens pour « venger » la mort de 9 militants lors de l’affaire de la flottille du Mavi Marmara.

« La Vallée des Loups – Palestine » sera sur les écrans le 28 janvier.
Il est actuellement promu comme étant une «fiction anti-sioniste visant à sensibiliser
aux souffrances des palestiniens».
La production de 10 millions de dollars fait de ce film le plus cher de l’histoire du cinéma turc.
Le production met un scène un agent secret turc qui assassine sauvagement des soldats
des FDI dans le but de retrouver et d’exécuter l’officier israélien qui a planifié le raid sur le Mavi Marmara.
Les israéliens sont dépeints comme une «nation d’assassins»
qui cherchent à construire un «Grand Israël» sur les «corps des Palestiniens» .
Le film est le troisième de la série « La vallée des loups ».
Des longs métrages décrits par le monde arabe comme «le Rambo des temps modernes» .
La série TV et les longs métrages sont tous tournés avec un relent ultra-nationaliste et raciste,
dirigé contre les kurdes, les américains et les juifs (notez les juifs, pas Israël).
Le premier long métrage, « La Vallée des loups – Irak », a été diffusé il y a quatre ans
et a provoqué l’indignation dans le monde juif.
Il dépeint des médecins juifs prélevant des organes d’Irakiens avant de les envoyer en Israël
pour des greffes.
La série est extrêmement populaire en Turquie.
C’est cette même série qui avait provoquée la colère israélienne du mois de janvier dernier,
lorsque Danny Ayalon s’était assis légèrement “plus haut” que l’ambassadeur de Turquie en Israël.
Malgré les demandes israéliennes, Ankara avait refusé de retirer la série des écrans.
La production de « La Vallée des Loups – Palestine » a commencé avant-même le raid
sur la flottille du mois de mai 2010.
Les scénaristes ont simplement utilisés l’incident à leur avantage et l’ont incorporé dans leur histoire.
Le film présente la version turque du raid anti-terroriste, montrant des passagers non-armés
et pacifiques du Marmara fuyant devant des soldats de Tsahal assoiffés de sang.
Le héros, Alemdar, va donc tuer des dizaines de soldats israéliens, qui sont montré en train
d’abuser des Palestiniens innocents.
Dans une des scènes, l’agent turc découvre comment «Moshé brûle les villages et tue des enfants».
Sur le site Web du film, les producteurs ont écrit vouloir «attirer l’attention du monde vers la Palestine,
où les gens sont confrontés à l’un des plus grands drames de l’humanité».
«Notre héros agit pour les droits des opprimés» affirme le réalisateur Zubeyr Sasmaz.
«Nous parlons de choses que les gens ne veulent pas entendre» déclare  son frère, Necati Sasmaz
qui tient la vedette dans le film.
«Jusqu’à présent nous n’avons vu que les héros de l’Ouest tels que Rambo et James Bond.
Pour la première fois dans l’histoire du cinéma, il y a un protagoniste invincible venant du Moyen-Orient».
La bande-annonce a déjà reçu des retours enthousiastes des spectateurs sur YouTube où l’on
peut par exemple lire : «Laissez ces chiens de juifs crever.
Je bénis celui qui a réalisé ce film. Israël paiera pour être des assassins»…
Le film a été largement été couvert par les médias turcs, ainsi que par la presse internationale.
Comme ses prédécesseurs, le film est prévu pour être un énorme succès au box-office.

.

« Les mosquées sont nos casernes, les coupoles nos casques, les minarets nos baïonnettes et les croyants nos soldats. »

Erdogan (1998)

Voir la bande annonce Sources :Eldad Beck, Yediot AharonotJSSNews

24/09/2010

En France, il ne « passe pas ». Roschdy Zem tourne dans un film américain…

Eh ben, je les plains, les américains. Avec cet oiseau là, les emmerdes vont commencer. Il chope la grosse tête, Roschdy Zem. Ca m’étonneait que les autres acteurs du cru apprécie ses compositions cinématographiques remplies de haine et de sournoiserie que l’on lui a permises en France… D’ailleurs, pourquoi il la quitte la France? Ce n’est pas une question de fric? Ses rôles ambigus anti-français n’ont pas eu le succès escompté. Et pour cause… La guerre d’Algérie rappelle de douloureux souvenirs à beaucoup de personnes du continent.

FDF

.

Les Arabes ne terrorisent plus Hollywood!

Roschdy Zem à la Mostra de Venise le 3 septembre 2010

Roschdy Zem à la Mostra de Venise le 3 septembre 2010 SIPA/DARCON

Dans une interview donnée il y a quelques années, Roschdy Zem expliquait qu’il n’avait encore jamais joué dans des films américains, non parce qu’ils ne le contactaient pas, mais parce qu’ils ne le faisaient que «pour des rôles d’Arabes terroristesAujourd’hui il tourne un thriller avec Sigourney Weaver et Bruce Willis. Le temps des arabes de service à Hollywood, c’est terminé.

11 septembre

«Les préjugés voudraient que l’on dise que depuis le 11 septembre, tout s’est détérioré. Mais c’est faux. On leur propose de vrais rôles où leurs origines n’ont pas d’importance. La qualité de leur œuvre efface leurs origines, peut-être même plus qu’en France», analyse Nicolas Brigaud-Robert, agent de Tahar Rahim (d’origine algérienne) et de Hiam Abbass (d’origine palestienne).

Les propositions? «Très éclectiques». Des films d’époques, en costume, des comédies. Tahar Rahim vient ainsi de tourner au côté d’Antonio Banderas et s’apprête à en tourner un autre de Jean-Jacques Anaud –réalisateur français – mais produit en partie par la Warner.

Dans les années pré-11 septembre, les rôles donnés aux acteurs d’origine arabe aux Etats-Unis, américains comme étrangers, étaient très souvent ceux de terroristes. L’acteur Sayed Badreya (Iron Man, Stargate, Seinfeld) par exemple, avait eu du mal à trouver des rôles en arrivant à Hollywood, en début de carrière. Il s’était donc fait pousser une barbe, s’était fait un look du stereotype du terroriste, et les scénarios lui étaient alors tombés dessus les uns après les autres, «parce que c’était ça qu’ils voulaient.»

Le précédent Pearl Harbor…

Suite et source: http://tinyurl.com/2wefnlj

15/09/2010

« Pourquoi je n’irai pas voir le film sur les moines de Tibhirine »…

Lucien Oulahbib surfe sur le film relatant l’affaire des moines de Tibhirine… Du grand art…

FDF

Histoire noire sur écran blanc…

.

Même Valeurs Actuelles -imaginez les autres 🙂 est difficilement lisible lorsqu’il écrit :

 » le film est aussi fidèle à un certain irénisme des moines vis-à-vis de l’islam. Et ce n’est pas sans une certaine gêne, sachant leur destin final, qu’on les voit s’associer à la prière d’un imam qui psalmodie :

« Tu es notre maître, accorde-nous donc la victoire sur les peuples infidèles. »

Mais cela est de peu de poids par rapport au formidable témoignage du pardon accordé par avance par le père de Chergé à son futur bourreau, de la force de la prière qui doit prévaloir sur le fracas des armes (…) « 

Parce que je n’admets pas que l’Eglise du Christ, qui est en Afrique du Nord chez elle depuis au moins la fin du 1er siècle, rase les murs en parlant elle aussi de « terre d’Islam » alors que c’est une terre qui a été envahie par l’islam et ses conquérants arabes. Ses habitants, les citadins berbères et romains, fuirent en Italie, à Byzance, à Rome. A la campagne les tribus semi-nomades qui restèrent crurent avoir affaire à une hérésie chrétienne tel l’arianisme. En tout cas le christianisme, comme le judaïsme, sont bel et bien chez eux, et dans ces conditions les musulmans n’ont rien à exiger, bien au contraire ! C’est ce que ne comprennent pas celles et ceux qui acceptent de faire le dos rond et au fond verront dans le meurtre des moines un sacrifice salvateur rachetant les crimes coloniaux alors qu’il s’agit d’assassinats crapuleux fomentés par des inhumains, des barbares, (peu importe d’où ils viennent, de l’armée ou du maquis) qui ne méritent aucune autre compassion que celle permise par le code de la guerre juste. Une guerre qui n’est donc pas sans merci,compassion et pardon, mais cela ne veut pas dire abandon masochiste, servitude volontaire à un bourreau qui ne mérite pas que l’on accepte de mourir pour son dieu qui n’est, décidément, pas le nôtre.

Aussi est-ce de plus en plus insupportable de lire sans cesse des abandons de souveraineté spirituelle et temporelle en matière de sacrifices rituels par exemple, comme s’il était possible d’ailleurs de comparer pratiques sacrificielles et pratiques culinaires singulières (à ce stade nos naïfs sont en train de faire pression sur tous les restaurants de couscous qui ne faisaient pas de halal).

Mais est-ce que cela voudrait dire que dans cette période de crise faramineuse des dépenses publiques nos dirigeants nous auraient vendu pour un plat de lentilles libyennes et saoudiennes ? Leurs pétrodollars venant acheter à tour de bras des obligations d’Etat, des Euros, afin de soutenir un Etat français qui sans cela serait rétrogradé de sa note AAA ? En Italie Berlusconi crache sur la tombe d’Ornella Fallaci en s’agenouillant devant ce général d’opérette, ce clown habillé en singe savant nommé Khadhafi. On peut désormais se poser la question et chercher à vérifier si nous ne sommes pas désormais dépendants des revenus de l’or noir, ce qui serait de la haute trahison. Bat Ye’or avait donc décidément raison. C’est aujourd’hui aveuglant.

On peut aussi se désespérer de voir un pouvoir s’enferrer dans les affaires jour après jour pendant que la gauche cherche à faire passer son égalitarisme congénital en utilisant cyniquement l’épineuse question des retraites. Et que dire des « roms » et autres gens du voyage alors que nous sommes devenus nous-mêmes des roms et des gens du voyage lorsque dans certains quartiers dans certains transports nous sommes obligés de surfer entre les détraqués armés de tournevis et les nervis des nouvelles sections d’assaut à la chasse au « céfran »le tout protégé par certains syndicats de magistrats et autres officines dites anti-racistes qui en réalité traquent celles et ceux qui ne veulent pas admettre que 2+2=5.2+2 n’égale pas 5, c’est sans doute politiquement incorrect de le dire parce que cela étale une culture arithmétique qui nécessairement stigmatise celles et ceux qui pensent que 2+2=5, mais c’est ainsi, tant pis ; parfois il faut appeler un chat un chat, même si cela fait rager St Germain des Prés. Que faire alors que tout s’effondre ? Songer à faire pendre non pas une seconde écrevisse au Château de Versailles mais des mangas...