Francaisdefrance's Blog

05/11/2011

 » En 2014 vous serez peut-être encore réélu, mais en 2020 ce sera nous »

Inutile de préciser de qui peut bien venir cette phrase. Un mot à l’intention de son auteur: en 2020, nous serons toujours là, chez nous; et après aussi. En revanche, vos rangs se seront « éclaircis »… On parie ?

(Monsieur Lemoine: ne soyez pas autant pessimiste. La « Résistance », vous connaissez ?)

FDF

.


« Le courageux maire UMP de Montfermeil, Xavier Lemoine, a donné une

interview à France-Soir (19 octobre) qui aurait mérité d’avoir plus de

retentissement qu’elle n’en a eu. Que dit-il ?« Par angélisme on a

laissé ces communautés s’organiser entre elles. Sous prétexte de

respecter leurs cultures, on n’a pas exigé le respect de notre culture.

On a été pris en otages. Ce que je dis, ce n’est ni du racisme ni de la

discrimination. C’est du bon sens. Il faut défendre les valeurs qui ont

fait la France (…) La plupart des enfants des quartiers ne parlent

pas français à la maison. Ils parlent la langue et ils regardent la

télévision du pays d’origine de leurs parents. Dans les cours de

récréation de ma ville, il y a 40 à 50 nationalités différentes. Et, là

encore, chacun parle la langue d’origine des parents. Les mercredis et

les samedis, ces mêmes enfants sont pris en charge par les écoles

coraniques ou les associations tenues par leurs ambassades. »«

Récemment, un imam est venu me voir et il m’a dit : « Monsieur le maire,

en 2014 vous serez peut-être encore réélu, mais en 2020 ce sera nous.

C’est mathématique, car nous serons majoritaires (…) » Cet imam

faisait allusion au basculement démographique qui, selon lui, se

produira en France. Déjà, en Seine-Saint-Denis, que constatons-nous

? Sur les 1,5 million d’habitants recensés, 500.000 sont titulaires

d’une carte de séjour, 500.000 sont français en vertu du droit du sol

ou des naturalisations et donc sans aucune ascendance française, les

500.000 autres Français ayant des ascendances françaises, plutôt

vieillissants et “déménageants”. Or le taux de natalité des deux

premiers tiers est le double de celui du dernier tiers. C’est

inéluctable, la bascule démographique s’accomplit, comme le décrit très

bien Christopher Caldwell dans son récent livre. »Et surtout ceux qui

le connaissent savent que ce n’est pas un extrémiste.Enfin, M. Hollande

comme tous les autres soss (Sarközy y compris) ne sont ils pas POUR le

droit de votre des étrangers non européens aux élections locales ?Je

pense que nous allons assister incessamment sous peu à la naissance

réelle du premier CALIFAT en France. Etonnant non ?

Reçu par mail…

30/10/2011

De la saine lecture…

Ce n’est pas fait pour vous faire peur; mais pour éveiller votre conscience… Ce n’est pas de la pub gratuite non plus. Mais il est clair que ce livre va rejoindre sous peu ma bibliothèque après une lecture attentive…

FDF

.

COMMENT L’ISLAM VA TRANSFORMER LA FRANCE ET L’EUROPE

« Ce livre expose clairement de quelle façon l’immigration musulmane est en passe de remodeler définitivement l’Occident. »

Il s’agit de la parution en français d’un ouvrage paru aux Etats-Unis en 2009.

Le résumé de la librairie Sauramps est assez éloquent alors je le recopie ci-dessous :

« L’Europe peut-elle rester la même si sa population change ? Selon Christopher Caldwell, la réponse est non.
Une Révolution sous nos yeux constitue la première analyse sans concession des bouleversements colossaux induits par les vagues d’immigration à dominante musulmane que connaît l’Europe de l’Ouest et la France en particulier, depuis un demi-siècle. Observateur scrupuleux de l’Islam et de l’Europe depuis plus de dix ans, Caldwell montre que les élites européennes ont sous-estimé voire totalement éludé les effets sociaux, spirituels et politiques de l’immigration musulmane, qui sont considérables et durables, au profit des effets économiques, qui sont faibles et transitoires.
Alors que des populations d’origine étrangère de plus en plus sûres d’elles-mêmes défient les fondements de la culture européenne, les commentateurs réagissent soit par la peur et la fureur soit par des platitudes évasives. Une Révolution sous nos yeux évite ces deux travers. Par la force d’une documentation méticuleuse et l’honnêteté de son propos, ce livre expose clairement de quelle façon l’immigration musulmane est en passe de remodeler définitivement l’Occident« 

http://www.sauramps.com/une-revolution-sous-nos-yeux-2226308.html

22/10/2011

Islamisation par la démographie: on est mal…

Je ne voudrais pas vous faire peur, mais…

Les chiffres le prouvent… Il va falloir réagir. Mais le monde Occidental est plus « réfléchi »: on ne va pas faire des enfants pour en faire des malheureux. L’avenir est sombre. Les musulmans, persuadés qu’ils vont dominer le monde, s’en foutent royalement. L’invasion par un excès de démographie est leur but; entre autres…

FDF

.

L’Islam, première religion du Monde et défi majeur pour l’Europe !

L’islam est depuis peu, la première religion du monde en termes de nombre d’adhérents. Dans un contexte qui l’a vu se renforcer en Europe, Christopher Caldwell, journaliste américain, doute que le Vieux continent reste le même, avec une population qui change.

Avec 1,3 milliards de fidèles à travers le monde, les Musulmans sont la communauté religieuse la plus importante du monde. L’Islam devance de peu le catholicisme, qui lui, rassemble 1,1 milliards de croyants. Sur les ondes de la radio française RTL, Fréderic Lenoir, directeur de la rédaction du magazine « Le Monde des Religions », a toutefois précisé qu’il fallait prendre en compte les différents courants du christianisme, représenté par 2 milliards de fidèles à travers le monde.  « (…) Sinon, on a le sentiment que le catholicisme représente tous les Chrétiens, ce qui n’est pas vrai du tout (…) Si on tient compte des différentes confessions, la première religion mondiale c’est le christianisme. Mais si on divise les protestants les orthodoxes et les catholiques, on peut effectivement dire à ce moment-là, que l’islam est la première religion mondiale.

Le taux de natalité comme catalyseur

Pour Frédéric Lenoir ce changement de tendance dans le classement des religions du monde, est essentiellement dû à la démographie. Il explique qu’une légère proportion de Musulmans est issue de la conversion. « Mais l’essentiel de la progression de l’islam au cours des dernières décennies, vient essentiellement du taux de natalité, qui est très élevé, alors que la relative stagnation du catholicisme vient du fait qu’il est essentiellement implanté dans des pays où le taux de natalité est beaucoup plus faible. »

Quid de l’islam en Europe ?

Si l’islam est aujourd’hui le principal courant religieux du monde c’est qu’au cours des dernières années, on l’a vu s’implanter et se renforcer en Europe, à la faveur du phénomène de l’immigration. Comme pour corroborer l’analyse de Frédéric Lenoir, Le Figaro révèle qu’en Autriche, « l’indicateur conjoncturel de fécondité des catholiques, est de 1,32 enfant par femme. Il est de 1,21 enfant chez les protestantes et de 0,86 chez les femmes sans religion. Cet indicateur est de 2,34 chez les musulmanes. »

Le quotidien français précise même que certains démographes estiment que « d’ici le milieu du siècle, l’Islam pourrait être la religion majoritaire chez les Autrichiens de moins de 15 ans ». De plus à Bruxelles, capitale de la Belgique (et accessoirement de l’Union européenne), 56% des enfants nés en 2006 étaient Musulmans. Quel sera la réaction de l’Europe quand on sait que l’émergence de l’Islam au cours des dernières décennies a été accompagnée de celle d’un fort sentiment anti-musulman, et que dans plusieurs pays, l’immigration est de plus en plus perçue comme un problème ?

Le journaliste américain Christopher Caldwell s’est penché sur la question. Son livre : « Reflections on the Revolution in Europe : Immigration, Islam and the West », vient de paraitre en français sous le titre « Une révolution sous nos yeux. Comment l’islam va transformer la France et l’Europe ».

L’auteur observe, dans Le Figaro, que  « Le débat européen sur l’immigration tourne autour de la distinction entre l’assimilation et l’intégration (…) ». Il s’interroge : « l’islam est une culture religieuse qui veut structurer la société. Est-ce compatible avec la tradition européenne ? ». Pour Christopher Caldwell,  « Il est sûr que l’Europe sortira changée de sa confrontation avec l’islam. Il est bien moins sûr que ce dernier se révèle assimilable. L’Europe se retrouve à devoir disputer à lIslam l’allégeance de ses nouveaux arrivants. Pour l’heure, l’islam est en meilleure position pour l’emporter

L’auteur américain estime à cet effet, que l’Islam est « le plus grave défi posé à l’Europe », car selon lui, « Quand une culture peu sûre d’elle, malléable et relativiste (l’Europe, ndlr), rencontre une culture ancrée, confiante et renforcée par des doctrines communes (l’Islam, ndlr), c’est généralement la première qui change pour s’adapter à la seconde. » Une telle analyse ne devrait pas manquer de donner des idées aux différents mouvements d’extrême droite en Europe.

Source: http://www.yabiladi.com/