Francaisdefrance's Blog

19/02/2012

Soutien à Chistian Vanneste.

Je relaie ici un soutien de « Nouvelles de France » au député Christian Vanneste que l’on accuse de négationnisme un peu trop facilement… Heureusement qu’il ne porte pas le nom de « Le Pen »…

On musèle aussi l’Histoire, en France.

FDF

.

Bientôt plus le droit de rire, non plus ???

.

Madame, Monsieur,

Suite au procès en sorcellerie intenté au Député C. Vanneste, qui recoit desormais le soutien de personnalités de renom, voici le message que Nouvelles de France vous propose d’envoyer en un clic aux instances dirigeantes de l’UMP et, en copie, aux députés de la majorité :

***********************************************************************************************************************************************************************************

Monsieur le Secrétaire général,

Je suis profondément choqué par le traitement que l’UMP réserve à Christian Vanneste suite à ses propos controversés sur la déportation des homosexuels de France au cours de la Seconde Guerre mondiale. Cette attitude témoigne d’un grand mépris vis à vis de la vérité historique, de la liberté d’expression, et du dévouement dont a fait preuve Christian Vanneste pour soutenir l’action de la majorité présidentielle. Elle n’est que le reflet de la pression médiatique orchestrée par une gauche militante et revancharde dont l’UMP ferait mieux d’ignorer les oukazes et le sectarisme.

Monsieur Vanneste a peut-être fait preuve de maladresse dans ses propos, mais en aucun cas de négationnisme. Et seule la vérité historique compte. Or, Serge Klarsfeld comme de nombreux historiens de renom abondent dans le sens du député du Nord. Pierre Vidal Naquet n’a d’ailleurs pas mâché ses mots en déclarant en 2005 au Nouvel Observateur que « dire que Vichy a déporté les homosexuels n’est peut-être pas du révisionnisme, mais c’est un mensonge ». Les historiens Michel Celse et Pierre Zaoui, qui se sont penchés, dans leur ouvrage « Négation, dénégation : la question des triangles roses », sur la question de la déportation des homosexuels, rappellent même que « l’homosexualité, pour les mêmes raisons qui justifiait aux yeux des nazis qu’elle fut combattue dans les populations allemandes, n’avait pas à l’être au sein de populations non-allemandes, dont elle ne pouvait que contribuer à précipiter le déclin. Les homosexuels non-allemands ne furent expressément visés par la répression nazie qu’en cas de relations impliquant un ou des partenaires allemands ».

En revanche, la thèse de la déportation a été portée de façon militante par des individus sulfureux et controversés, tels Thierry Meyssan, aux côtés duquel il serait curieux que s’affiche le Secrétaire général de l’UMP !

L’histoire de cette douloureuse période est trop grave, trop sensible, pour être l’objet de méprisables récupérations communautaristes et de manipulations politiciennes. Le débat historique doit pouvoir s’exercer librement et sereinement en France sur ces questions, à l’abri des anathèmes.

C’est pourquoi je vous demande instamment de conserver à Christian Vanneste son investiture pour les élections législatives. Et je vous demande, tout aussi instamment, de résister aux scandaleuses pressions des divers lobbies communautaristes et médiatiques visant à expulser ce député de l’UMP.

Restant vigilant sur votre traitement de cette pénible affaire, je vous prie d’agréer, Monsieur le Secrétaire général, l’expression de mes sentiments distingués.

Ensemble, disons NON au terrorisme intellectuel

Défendons l’Histoire raisonnée contre les lobbies

SIGNEZ !>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> http://www.ndf.fr/poing-de-vue/15-02-2012/exigez-de-lump-quelle-garde-christian-vanneste#.Tzv88bEaORJ

MERCI DE FAIRE SUIVRE DANS VOS RESEAUX

13/03/2011

Ca tombe bien: l’UMP ne veut ni alliance avec le FN, ni front républicain.

Effectivement. Cette annonce est encore de la récupération politique nauséabonde. Les loups sortent du bois…

Marine Le Pen, comme son père, ne veut aucune alliance. Et cette politique du Front National ne date pas d’aujourd’hui. Au FN, il y aura Marine contre les  autres; pas avec les autres… Quand on pense que les partis politiques français s’organisent à coup d’alliances après s’être massacrés entre eux entre deux scrutins; la crédibilité n’est pas leur fort… Comme quoi, l’UMP/S n’est pas un leurre…

Le premier tour des cantonales sera « parlant »…

FDF

.

La stratégie du parti présidentiel sera arrêtée entre les deux tours des cantonales.

«Aucune alliance avec le FN.» L’avertissement de Nicolas Sarkozy devant l’équipe dirigeante de l’UMP jeudi a été clair. Les cantonales 2011 ne verront pas l’UMP répondre aux sirènes du Front national. Le secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé, avait déjà précisé que toute alliance était exclue mais le président va plus loin en annonçant, d’une part, que des exclusions seront prononcées contre ceux qui dérogent à cette règle. Il a précisé, d’autre part, «qu’on ne va pas commencer à appeler à voter pour la gauche» là où le second tour verrait s’affronter un candidat de l’opposition et un du FN. La question sera au menu du bureau politique de l’UMP mercredi.

Déléguée générale de l’UMP et députée des Alpes-Maritimes, Michèle Tabarot s’avoue «très réservée sur l’idée d’un front républicain». «Cela finit toujours par faire le jeu du FN», explique-t-elle en reconnaissant qu’il peut y avoir des exceptions locales. «En 2009, le président et l’UMP avaient appelé au front républicain à Hénin-Beaumont pour faire battre Marine Le Pen», rappelle-t-elle.

Candidate à sa succession dans le canton de Fère-en-Tardenois, Isabelle Vasseur est catégorique : «Je n’ai jamais appelé et n’appellerai jamais à voter FN», explique la conseillère générale UMP de l’Aisne qui, arrivée troisième derrière le FN et le PS en 2004, avait réussi à emporter la victoire au second tour. «Cette année, c’est la gauche qui part divisée et pourrait se voir éliminée, explique Vasseur. Mais si j’avais à choisir entre le FN et le PS, je serais très tentée de m’abstenir.»

La députée de Seine-et-Marne Chantal Brunel, au cœur de la polémique, ne le conçoit pas autrement. «Là où le FN menace, il faut le battre et le battre dès le premier tour», explique-t-elle. «Complètement hostile» à l’idée qu’un candidat UMP appelle à voter FN au second tour, Brunel se rangera à «l’avis du bureau politique». Mais, précise-t-elle, «il faudra qu’on nous laisse le temps de débattre». «Nos électeurs le souhaitent», explique-t-elle en avançant pour preuve «les tonnes de courriers envoyées à l’Assemblée et les centaines de commentaires» de soutien qu’elle a reçus sur son site après avoir proposé «de remettre dans les bateaux» les immigrés venant de Méditerranée.

«Que celui qui appelle à voter FN soit sanctionné me paraît tout à fait normal», explique pour sa part le député du Nord, Christian Vanneste. «Mais il faudra avoir la même sévérité avec ceux qui appellent à voter pour le Parti socialiste, ajoute-t-il. Je suis tout à fait favorable à l’exclusion d’un certain nombre de ministres.» Dans son collimateur, Nathalie Kosciusko-Morizet, qui s’est prononcée, avant la mise au point de Nicolas Sarkozy, en faveur d’un front républicain. Ou Laurent Wauquiez qui, dans un entretien à Libération vendredi, «assume» voter pour le candidat qui peut battre le FN, «qu’il soit de droite ou de gauche». Sans préconiser ouvertement d’alliance, Vanneste brandit l’exemple de l’Italie, «où Silvio Berlusconi n’a plus d’ennemi sur sa droite depuis qu’il a su intégrer dans son giron les troupes de Gianfranco Fini».

Vendredi, c’est Marine Le Pen qui s’est offert le luxe de lancer un appel aux «électeurs de l’UMP afin qu’ils nous rejoignent». En extrapolant les résultats des régionales de 2010, l’Ifop a dressé une liste de 150 cantons où le FN serait en mesure de se maintenir au second tour. Au premier tour, en mars 2010, le Front national avait recueilli 11 % des suffrages au niveau national. Moitié moins que ne lui prêtent aujourd’hui les sondages dans le cadre de leurs études pour la présidentielle 2012.

Source: http://www.lefigaro.fr/


06/03/2011

De plus en plus de musulmans (surtout des femmes) se convertissent au christianisme en France…

Lire: http://www.dailymotion.com/video/x54bti_jt-france-2-musulmans-convertis-au_news#from=embediframe

Ce n’est pas un hasard… Elles en ont marre, des barbus. Et ce n’est pas dans leur pays d’origine qu’elles pourraient le faire…

FDF


En sens inverse, des « Français » abjurent leur patrie nourricière :

http://www.youtube.com/watch?v=OL1zGQ24okA

Heureusement, il y a encore des gens courageux pour tirer les sonnettes d’alarme et réveiller les consciences somnolentes :


08/10/2010

Des députés membres du Collectif de la Droite Populaire, viennent de réagir par un communiqué au maintien en détention de René Galinier.


 

Neuf députés, membres du Collectif de la Droite populaire, viennent de réagir par un communiqué au maintien en détention de René Galinier. Voici leur communiqué, signé par Christian Vanneste, Daniel Spagnou, Bernard Carayon, Patrice Calméjane, Jean-Claude Bouchet, Jacques Myard, Jean-Pierre Decool, Patrick Labaune, Thierry Mariani.

La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Montpellier vient donc de confirmer et donc de prolonger la détention de René Galinier, ce retraité de 73 ans qui avait tiré sur deux jeunes femmes qui avaient pénétré chez lui par effraction afin de le cambrioler. Cette décision inique qui frappe une personne dont le casier judiciaire était vierge et qui entendait seulement vivre tranquillement la fin de son existence, est en plus justifiée d’une manière totalement inacceptable. C’est, parait-il, pour éviter « les troubles à l’ordre public et pour sa sécurité personnelle » que l’on maintient un honnête homme en prison. Sans doute, les magistrats estiment-ils que notre société est incapable de protéger les honnêtes citoyens des exactions des voleurs autrement qu’en mettant les honnêtes citoyens en prison, plutôt que les voleurs. C’est pour assurer la sécurité de Monsieur Galinier que celui-ci demeure derrière les barreaux. On peut difficilement aller plus loin dans le renversement des valeurs.

Enfin, d’après le Midi-Libre, une troisième raison est invoquée par les magistrats et qui est scandaleusement contraire à notre droit et aux principes constitutionnels de la République : la libération de Monsieur Galinier aurait suscité « l’incompréhension de l’ethnie d’origine des victimes »… Depuis quand la République française reconnaît-elle l’existence d’ethnies et appuie-t-elle le droit sur leur reconnaissance ?

Le trouble à l’ordre public risque bien de se réaliser à travers la colère légitime des citoyens qui se sentent solidaires de René Galinier et estiment à juste titre leur droit bafoué par une décision totalement irresponsable.

Christian Vanneste, député du Nord

Daniel Spagnou, député des Alpes des Haute-Provence

Bernard Carayon, député du Tarn

Patrice Calméjane, député de Seine-Saint-Denis

Jean-Claude Bouchet, député du Vaucluse

Jacques Myard, député des Yvelines

Jean-Pierre Decool, député du Nord

Patrick Labaune, député de la Drôme

Thierry Mariani, député du Vaucluse

06/10/2010

René Galinier reste incarcéré pour des raisons ethniques !

Absurde! On pensait que la connerie avait une limite; ben non… Notre Justice affirme que c’est pour sa sécurité que René Galinier reste en prison… Une autre, s’il vous plait! On sait bien que « plus c’est gros, plus ça passe », mais là, franchement…

FDF

.

MONTPELLIER

.

La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Montpellier a rejeté l’appel déposé par René Galinier, 73 ans, contre le rejet de sa demande de mise en liberté. Le septuagénaire reste en prison. La cour d’appel de la chambre d’instruction a estimé que « le maintien en détention est l’unique moyen de mettre fin au trouble exceptionnel et persistant de l’ordre public, provoqué par la gravité de l’infraction, les circonstances de sa commission et l’importance du préjudice ». Rappelons que l’« infraction » pour laquelle il demeure donc incarcéré est d’avoir tiré le 5 août dernier sur deux cambrioleuses surprises à l’intérieur de son domicile de Nissan-lez-Enserunes (Hérault), lesquelles n’ont pas été tuées.

La cour d’appel a également invoqué cet argument proprement stupéfiant : « Une mise en liberté pourrait aussi susciter l’incompréhension dans l’ethnie d’origine des victimes et faire craindre des représailles à l’égard du mis en examen. » René Galinier reste donc en prison parce que, Français de souche, il a tiré sur des Tsiganes et non sur des Bretonnes ! Et parce que les Gitans ayant le sens de la famille, paraît-il, ils pourraient décider de se faire justice eux-mêmes ! La justice française reconnaît donc qu’elle ne peut pas protéger « Papy Galinier » contre une vengeance ethnique !

Joint par Novopress, Richard Roudier, qui anime le Comité Galinier, créé pour coordonner le soutien national à René Galinier, nous a affirmé être en route pour la maison d’arrêt de Béziers, devant laquelle il va manifester dans les minutes qui viennent son indignation face à cet « acharnement judiciaire » et à cette « inversion des valeurs ». Plus de quarante manifestations ont déjà réuni plusieurs milliers de personnes à travers la France depuis le mois d’août, à l’initiative notamment du Bloc identitaire, et Richard Roudier est fermement décidé à « amplifier le mouvement ». D’autres actions sont déjà prévues pour les prochains jours, en liaison avec le comité de parrainage du soutien à René Galinier présidé par le prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme et en liaison, s’ils le souhaitent, avec tous les parlementaires UMP, comme Lionnel Luca, Christian Vanneste ou Elie Aboud, qui avaient pris position pour la libération de René Galinier.

Source: http://tinyurl.com/36nfkug

02/10/2010

« Immigration, islamisme, la France en danger ? » Deux heures de vidéo…

2 heures de vidéos résumant la soirée du 30 septembre, devant l’Assemblée nationale et dans une brasserie parisienne

http://www.enquete-debat.fr/archives/debat-sur-lislamisme-et-limmigration-annule-a-lump-puis-a-lassemblee-nationale

En 24 heures, Riposte Laïque a édité deux éditions spéciales, suite d’abord à la dérobade de l’UMP, qui a refusé d’accueillir dans ses locaux le débat prévu par la Droite Libre, sur le thème « Immigration, islamisme, la France en danger ? ».

http://www.ripostelaique.com/L-UMP-se-couche-devant-Le-Monde-et.html

Ensuite, et c’est le fait le plus grave, mais aussi le plus révélateur de ces dernières heures, la soumission du président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer, à une demande du CFCM, et de son président, Mohammed Moussaoui, exigeant l’annulation d’un débat qui ne lui plaisait pas. Pour la première fois depuis le 9 décembre 1905, une association religieuse se permettait d’exiger du pouvoir politique, dans l’enceinte de la représentation nationale, qu’il annule un débat de société.

http://www.ripostelaique.com/Accoyer-obtempere-sur-le-champ-a.html

Les organisateurs, la Droite Libre et Alexandre Del Valle, son président, ont réagi comme il le fallait. Ils ont décidé de ne pas capituler, et d’appeler à une conférence de presse, devant l’Assemblée nationale. A la grande et agréable surprise des organisateurs, malgré l’interdiction, 120 personnes étaient présentes, en colère, mais déterminées à ne pas baisser les bras.

Xavier Lemoine, maire UMP de Montfermeil

Claude Fain, le porte-parole de cette organisation, a d’abord pris la parole, et annoncé que la réunion se tiendra, malgré tout, dans une autre salle parisienne, à une date qui sera précisée dans les jours qui viennent. Xavier Lemoine, le maire UMP de Montfermeil, avait tenu à répondre à l’invitation, et s’était déplacé spécialement pour honorer de sa présence cette conférence de presse improvisée. Il prit la parole pour exprimer sa surprise devant l’annulation d’un tel débat où justement, les intervenants n’étaient pas tous d’accord, comme l’avait rappelé, le matin même, Christian Vanneste, député UMP. Christine Tasin intervint ensuite, et s’amusa à imaginer une situation où des intégristes catholiques obtiendraient du président de l’Assemblée nationale l’annulation d’un débat sur l’IVG, au sein du Parlement… Pierre Cassen, rappelant les multiples intimidations de ce dernier mois, et d’où elles venaient, fit remarquer que ces grotesques tentatives d’interdire le débat autour de l’islam et l’immigration ne feraient que renforcer la détermination de tous ceux qui, comme Riposte Laïque, pensent que nous sommes confrontés à un péril mortel…

Suite et source: http://tinyurl.com/23q25tu

01/10/2010

Besson: « ne pas opposer droit du sol et droit du sang en en faisant un clivage idéologique.

Des députés de l’aile droite de l’UMP ont proposé, sans succès, que les étrangers nés en France puissent devenir français «à condition d’en manifester la volonté».

«Nous devons remettre en cause le caractère sacré du droit du sol, et ériger en critère absolu la volonté de devenir français», s’est exclamé mercredi après-midi Christian Vanneste (UMP) à l’Assemblée. Droit du sol ou droit du sang? L’aile droite de la majorité a relancé le débat en séance publique, donnant du fil à retordre au gouvernement, lors de l’examen du projet de loi sur l’immigration. Lionnel Luca, l’un des fondateurs du collectif de la Droite populaire, a tenté, sans succès, de remettre en cause le fameux droit du sol pour l’acquisition de la nationalité française.

Dans un amendement très controversé, qui a été repoussé par 91 voix (UMP, PS, PCF) contre 23 (UMP), le député des Alpes-Maritimes a proposé que tout individu né en France de parents étrangers puisse, entre 16 et 21 ans, acquérir la nationalité française «à condition qu’il en manifeste la volonté», s’il réside en France depuis cinq ans. «Les jeunes ne veulent pas devenir français par hasard», a plaidé le député des Alpes-Maritimes. Son collègue du Nord, Christian Vanneste, a qualifié le droit du sol de «plus bas des droits, qui nous enferme dans la mécanique du devenir français». Jacques Myard (UMP, Yvelines) a argumenté avec plus de mesure: « Exprimer une volonté pour devenir français renforce le pacte républicain.» Philippe Meunier (UMP, Rhône) a aussi défendu cet amendement «qui est de bon sens. Il suffira de demander à être français».

«Clivage idéologique»

Visiblement gêné par la tournure des débats, qui ont duré près de deux heures, le ministre de l’Immigration Éric Besson a exhorté tous les députés à ne pas opposer «droit du sol et droit du sang en en faisant un clivage idéologique». S’adressant à l’ancienne ministre Élisabeth Guigou (PS), pour laquelle «remettre en cause le droit du sol, c’est miner le processus d’intégration», Éric Besson a rappelé: «Vous et moi sommes nés au Maroc, mais nous sommes français par le droit du sang.» Gêné lui aussi, le rapporteur UMP, Thierry Mariani, politiquement favorable à l’esprit de l’amendement Luca, a invité ses collègues de la majorité à voter contre car «on ne refait pas le droit de la nationalité au détour d’un amendement». À l’instar de l’ensemble de la gauche, qui refusait «ce grignotage du droit du sol» selon la formule de Noël Mamère (Verts), l’UMP Étienne Pinte s’est prononcé contre l’amendement Luca, mais pour la proposition de Claude Goasguen (UMP, Paris), qui souhaite que le Parlement soit associé à l’élaboration de la Charte du Français naturalisé.


Source: http://tinyurl.com/2f8wnwh

30/09/2010

Pas de débat sur « immigration et islamisme » à l’Assemblée Nationale !

On ménage encore une fois la communauté musulmane… Nos élus plient une nouvelle fois le genou devant les islamistes. Nos élus offrent une France soumise aux musulmans…


Accoyer obtempère sur le champ à une fatwa de Moussaoui : il annule le débat !

FDF

.

L’Assemblée n’accueillera pas un débat controversé sur « immigration et islamisme »

L’Assemblée nationale a indiqué mercredi soir qu’elle n’accueillerait pas un débat organisé par le parti de la Droite libre intitulé « immigration, islamisme, la France menacée ? »

Dans un communiqué laconique, l’Assemblée nationale fait savoir que cette réunion « ne se tiendra pas dans ses locaux ».

Selon une source parlementaire, le député (UMP) du Nord Christian Vanneste, qui devait intervenir à ce débat, avait souhaiter réserver une salle afin de l’organiser mais les services de l’Assemblée « n’ont pas répondu favorablement à sa demande ».

Sur son site, La Droite Libre se présente comme un mouvement « libéral-conservateur associé à l’UMP », ce que l’UMP nie.

Ce parti ainsi qu’un autre mouvement, Riposte Laïque, s’étaient associés à la démarche anti-islam du Bloc Identitaire lorsque ce mouvement d’extrême droite avait voulu organiser un apéro-géant « saucisson-pinard » dans le quartier multi-ethnique de La Goutte d’Or (XVIIIe arrondissement parisien), le 18 juin dernier. Le rassemblement avait été interdit.

Dans un communiqué, le Conseil français du culte musulman (CFCM) s’était ému « qu’un débat organisé par des personnalités connues pour leurs prises de position outrancières et caricaturales à l’égard de l’islam et des musulmans puisse se tenir dans un lieu hautement symbolique, garant de l’égalité et de la fraternité entre les citoyens ».

Le CFCM « dénonce avec force l’amalgame inacceptable qui découle de cette association malheureuse et scandaleuse entre la religion musulmane et le débat sur l’immigration ».

Christian Vanneste avait initialement réservé une salle au siège de l’UMP mais le parti avait fait savoir qu’il ne tenait pas à ce que la réunion ait lieu dans ses locaux.

Source: http://tinyurl.com/2wgstj3

Lire à ce sujet: http://tinyurl.com/2angb3x

25/09/2010

René Galinier: le prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme prend la tête d’un groupe de parrainage.

La résistance s’organise autour de René Galinier. Et elle va certainement s’accentuer jusque que justice soit faite. M. Galinier n’a rien à faire en prison!

FDF

.


Alors qu’une nouvelle demande de remise en liberté sera examinée par la justice le mardi 28 septembre, le Comité Galinier entend accélérer ses actions sur le terrain.
A ce jour, une trentaine de manifestations ou de rassemblements se sont déroulés sur l’ensemble du territoire, d’autres vont bientôt avoir lieu comme à Nevers, Lunel, Annecy ou encore Marseille.

Après les prises de position en faveur du « Papy », des députés Christian Vanneste et Lionnel Luca, cette affaire a provoqué un événement peu banal, à savoir la visite du député Elie Aboud au Centre pénitentiaire de Béziers en application de l’article 719 du Code de procédure pénale qui stipule :

« Les députés et les sénateurs ainsi que les représentants au Parlement européen élus en France sont autorisés à visiter à tout moment les locaux de garde à vue, les centres de rétention, les zones d’attente et les établissements pénitentiaires. »

Le Comité Galinier espère que cette démarche sera suivie par un grand nombre de représentants du peuple.

Malgré le silence assourdissant de la classe médiatique, certains journalistes courageux commencent à s’intéresser à cette affaire à l’image d’Eric Zemmour qui a consacré sa chronique à René Galinier, le jeudi 23 septembre sur RTL.

Enfin, le prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme vient de confirmer qu’il acceptait de prendre la tête du Groupe de parrainage René Galinier.Parce que demain cela peut aussi vous arriver, parce que cette « affaire Galinier » est exemplaire du sort réservé au peuple de ce pays, nous invitons tous nos concitoyens, quelles que soient leurs opinions politiques, à nous rejoindre dans ce combat pour la liberté et le droit.

Liberté pour Galinier !

CONTACT : Bloc Identitaire
BP 13
06301 NICE cedex 04

email-petit : info@bloc-identitaire.com
telephone-petit : Permanence : 09 75 41 63 22 (de 09h00 à 20h00)
telephone-petit : Service Communication : 06 78 79 31 81
internet-petit : www.bloc-identitaire.com