Francaisdefrance's Blog

04/08/2011

Toutes les églises ont été détruites en Somalie.

Et en Europe, on construit des mosquées à tour de bras… Point barre.

FDF

.



Difficile d’être d’être chrétien dans certains pays d’Afrique. Comme la Somalie où il ne reste pas plus d’une centaine de catholiques dispersés sur ce grand territoire et interdits de rassemblement et de culte.
Mgr Giorgio Bertin est missionnaire dans la Corne de l’Afrique depuis plus de 30 ans. Il a été consacré évêque de Djibouti il y a sept ans, mais il continue à administrer le diocèse de Somalie qui n’a malheureusement plus beaucoup d’existence. Seule l’organisation Caritas maintient une présence dans le pays. A Djibouti, même, le diocèse ne compte que trois prêtres.
Depuis quelques mois, Mgr Giorgio Bertin voit la situation évoluer de manière inquiétante en raison de l’activisme des intégristes surtout dans les milieux populaires et de la propagande mensongère contre les catholiques. Des groupes intégristes pilotés par Al Qaida prétendent que l’Afrique appartient à l’Islam.

Marie-Leila Coussa a interrogé Mgr Bertin: RealAudio

Source: http://www.radiovaticana.org/

22/06/2011

Face à la christanophobie, refaire la chrétienté…

Je relaie…

FDF

.

 

Civitas organise une session d’été à Châteauroux du 29 au 31 juillet: « Face à la christanophobie, refaire la chrétienté ».

 

 

           

         Civitas organise une session d’été à Châteauroux du 29 au 31 juillet. Sur quel thème ?

Alain Escada, secrétaire général de l’Institut Civitas : « Face à la christianophobie, refaire la Chrétienté », tel est l’intitulé de notre session d’été. Depuis quelques mois, l’Institut Civitas s’est beaucoup investi pour dénoncer la christianophobie qui sévit impunément en France. Mais il ne s’agit pas simplement de décrire la situation, il faut agir pour faire reculer cette christianophobie. C’est tout l’objet de cette session. Bien sûr, des conférenciers placeront cette christianophobie dans son contexte, analyseront les responsabilités qui permettent à cette christianophobie de s’exprimer si librement et montreront qu’elle est multiforme. Mais nous n’en resterons pas à la théorie. Les participants à cette session travailleront par petits groupes sur la façon de réagir efficacement face à différents cas concrets. Notamment vis-à-vis d’un spectacle blasphématoire programmé pour l’hiver 2011 ou de l’édition 2012 d’un rassemblement sataniste. Dans un registre différent, un autre groupe travaillera sur la façon de donner le plus de faste possible au 600ème anniversaire de la naissance de Ste Jeanne d’Arc.

         Au programme se trouve également une journée consacrée plus particulièrement à l’engagement municipal.

AE : Oui, en effet. Parce qu’il ne s’agit pas simplement de « réagir » face à un mal mais de tenter de rebâtir des îlots de chrétienté où placer nos familles quelque peu à l’abri des fléaux modernes. La commune est l’échelon politique le plus naturel. C’est là que nous voulons encourager les catholiques à s’investir par priorité et avec un profond souci de servir le Bien Commun. 2014 sera l’année des élections municipales. Il faut s’y préparer dès maintenant. Nous consacrerons donc la journée du samedi 30 juillet à ce sujet. Ici aussi, en alternant conférences, tables rondes et travaux pratiques. Et de façon adaptée à différents publics, des néophytes qui découvriront la commune, ses compétences et son fonctionnement, aux élus municipaux prêts à participer à un réseau où ils pourront échanger conseils et expériences. Nous traiterons tout particulièrement des possibilités qu’offre l’échelon municipal pour servir la Famille. Du concret !

         Tout cela s’annonce très sérieux malgré la période estivale…

AE : Bien sûr, cela n’a rien à voir avec un week-end à la plage. Mais je vous garantis une ambiance à la fois militante, conviviale et détendue. Pour passer de saines et saintes vacances chrétiennes, quoi de mieux que de consacrer quelques jours à se former et à se préparer à agir au service du Bon Dieu tout en rencontrant de gens partageant les mêmes préoccupations ?

         Précisez-nous tout de même à qui s’adresse un tel rendez-vous.

AE : Cette session s’adresse à tous les catholiques qui refusent de baisser les bras. Etudiants ou retraités. Ouvriers, employés ou patrons. Intellectuels ou manuels. Des villes ou des champs. Seul ou en famille. D’une façon ou d’une autre, vous pouvez tous contribuer à restaurer une cité catholique.

 

Session Civitas « Face à la christianophobie, refaire la Chrétienté»

Conférences, tables rondes, travaux pratiques

Quand ? Du vendredi 29 juillet (14h) au dimanche 31 juillet (17h)

Où ? Ecole St-Michel à Niherne (Châteauroux)

Prix : 60 euros (tarif étudiant : 50 euros) incluant repas et possibilité de logement en dortoirs (prévoir un duvet) ou sous tente (amenée par vos soins).

Possibilité de s’adresser à notre secrétariat pour recevoir des informations concernant hôtels et gîtes dans les environs.

 

« Action parrainage » : par un don, vous pouvez permettre à un étudiant en difficulté financière de participer à cette session.

 

secretariat@civitas-institut.com – 01.34.11.16.94

Institut Civitas – 17 rue des Chasseurs – 95100 Argenteuil

 

Hellfest – communiqué du 17 juin :

http://francejeunessecivitas.hautetfort.com/archive/2011/06/17/le-hellfest-commence-aujourd-hui-mais-notre-mobilisation-ne.html

 

==============================================================================================================

–  Adhésion à Civitas : normale : 10 € – militante : 30 € – de soutien : 50 € / Adhésion à France Jeunesse Civitas : normale : 5 € – militante : 15 €

adhésion en ligne : http://www.civitas-institut.com/component/option,com_chronocontact/Itemid,120/

–  S’abonner à la revue Civitas : 25 €

abonnement en ligne : www.civitas-institut.com (colonne de droite)

achat en ligne des différents numéros de la revue : http://www.civitas-institut.com/content/blogcategory/40/56/ 

–  Faire un don à Civitas. Vous êtes assujetti à l’impôt sur revenu ? La loi vous accorde une réduction de 66% du montant de votre don (article 200 du CGI). Pour un don de 1.000 euros, la réduction d’impôt est de 660 euros et votre contribution personnelle n’est que de 340 euros. Votre don est donc multiplié par trois !
Les dons consentis par les entreprises font l’objet d’une réduction de 60% (article 238 bis du CGI). Nos seuls moyens financiers proviennent de votre générosité.

dons en ligne : www.civitas-institut.com (colonne de gauche)

Pour les adhésions, abonnements et dons, vous pouvez également envoyer vos chèques

à  Civitas – 17 rue des Chasseurs à 95100 Argenteuil

– Pour organiser une réunion d’information au cours de laquelle un responsable de Civitas présentera l’Institut Civitas, ses objectifs et ses méthodes, contactez notre secrétariat.

07/01/2011

Religion: du « Luc Ferry » étonnant…

Une petite vidéo qui va en surprendre plus d’un…

FDF

.

Voir: http://rutube.ru/tracks/3952925.html?v=8c59e334fb22cec39540823a704a3075

29/11/2010

La crèche de Noël 2010…

.

Et pourquoi pas? Noël est une fête chrétienne, non ?

FDF

.

Et tout se mange !

 

Piqué à http://puteaux-libre.over-blog.com/

29/10/2010

Histoire du monde: Constantinople avant l’invasion musulmane…


http://www.gloria.tv/?media=105455

Vidéo : Constantinople avant sa chute en 1453. Aujourd’hui Istanbul.

Il convient d’écouter les spécialistes de l’islam nous expliquer d’où vient cette soif de conquête. A ce titre, lire un extrait de l’étude remarquable de Nadia Maria el-Cheik, chercheur à Harvard et professeur associé à l’Université américaine de Beyrouth, Byzance vue par les Arabes (Harvard Center For Middle Eastern Srudies, 2004) est éclairante. L’universitaire libanaise nous explique en quoi les conquêtes de l’ancienne Byzance-Constantinople et de Rome participent d’un même projet du Prophète :

« La tradition fait porter les regards musulmans vers la « cité d’Heraclius » en voulant la conquérir par le takbîr. Le takbîr , un terme employé par les premiers traditionnistes en faisant référence à la conquête des villes, est aussi bien le signal de l’attaque qu’ une incantation destinée à s’attirer le soutien divin. Dans cette perspective, une force surnaturelle est attribuée au takbîr ; lorsqu’il est clamé par les guerriers musulmans, les murs massifs de la ville tremblent . Un autre hâdith rapporte :

« [Constantinople] sera conquise par les hommes qui s’écrient en implorant Allah, le Très Haut. Une fois qu’ils s’abattront sur elle, ils en auront pour trois jours, en appelant Allah  et l’implorant afin qu’Allah détruise son flanc est. Les Musulmans entreront alors dans la ville et y construiront des mosquées » (source: Ibn Hammâd, Kitâb al-fitan. Traduction dans Cook. « Apocalypse musulman et Jihâd », p. 295)

Constantinople n’est pas la seule ville devant être conquise par les armées des « croyants ». Un autre sujet discuté dans la littérature apocalyptique est l’épisode durant lequel « les villes de l’incroyance » seront conquises :

« Constantinople fut évoquée. Quelqu’un dit « La Conquête de Constantinople précèdera celle de Rome ». D’autres dirent : « La conquête de Rome précèdera celle de Constantinople ». Abdallâh b. ‘Amru demanda d’amener une boite. La boîte contenait un livre. Il dit « Nous conquerrons Constantinople avant Rome »  (source: Ibn Hammâd, Kitâb al-fitan, 294)

‘Amru b. al-‘As est également à la source d’une tradition du Prophète où il questionne le Prophète sur quelle des deux villes, Constantinople ou Rome, sera conquise en premier lieu. Le Prophète dit « La cité d’Héraclius sera conquise en premier ». Une autre tradition rapportée par Ka’b rapporte : « Nous conquerrons Amorium avant Nicée, Nicée avant Constantinople, et Constantinople avant Rome »

Voilà pour ces rappels de l’universitaire Nadia Maria el-Cheik  du Harvard Center For Middle Eastern Studies.

(Note: Les Hâdith Authentiques (Sahîh), formant la Sunna, sont le cœur nucléaire de la jurisprudence islamique, reçus avec une fiabilité totale car justement « Authentiques » pour toutes les écoles juridiques du sunnisme. Il s’agit des propos de Mahomet rapportés par ses compagnons )

« Ibn Shihab rapporta que le Messager d’Allah (que la paix soit avec Lui) fit une expédition sur Tabuk et qu’Il ( le Saint Prophète) avait à l’esprit l’idée de menacer les Chrétiens d’Arabie en Syrie ainsi que ceux de Rome » Muslim V6670B037

« Rapporté par Khalid bin Madan : (…) Um Haram nous informa qu’il entendit le Prophète dire « le Paradis sera accordé au premier contingent de mes disciples qui entreprendront une expédition navale » . Um Haram ajouta « O apôtre d’Allah ! Serai-je parmi eux ? »Il répondit « Tu seras parmi eux ». Le Prophète ajouta : «  La première armée parmi mes disciples qui envahira la ville de César, elle lui sera remis tous ses pêchés ». Um Haram questionna encore «  Serais-je l’un d’entre eux, o apôtre d’Allah ? Il répondit par la négative. » Sâhih Bukhari ,Le Combat dans la voie de Allah, hâdith n°175

Travail de recherche effectué par L’Observatoire de l’islamisation-octobre 2010

Pour aller plus loin :

constantinople.jpg

Présentation de l’éditeur

La ville de Constantinople, rempart de la Chrétienté en Orient, a, pendant plus de mille ans, résisté à tous les assauts. Elle est tombée en deux temps et, paradoxalement, le premier coup lui fut porté en 1204 par les croisés venus d’Occident, payés par Venise et avec l’accord tacite de Rome.
Réduit dès lors à fort peu, l’empire  » byzantin  » fut incapable de repousser les attaques d’un Empire ottoman conquérant de toute l’Asie Mineure. Les Latins ont porté secours, levé des troupes et lancé des flottes de guerre à plusieurs reprises ; mais les conflits qui opposaient rois et princes mobilisaient le plus gros de leurs forces. Si Constantinople ne fut pas abandonnée à elle-même, l’Occident, requis par la guerre entre ses nations, accepta l’agonie de l’empire chrétien d’Orient, sans comprendre qu’il serait lui-même la proie suivante.
Jacques Heers, ancien directeur du département d’études médiévales de Paris-Sorbonne, a notamment publié La première croisade ; Louis XI ; Les négriers en terres d’islam.
source : islamisation.fr