Francaisdefrance's Blog

14/08/2011

Tolérance et camps de concentration…

Eh bien si; ça existe encore. Mais on en parle beaucoup moins. Que font les « Droits de l’homme » ? Le nazisme a fait plus d’émules qu’on ne croit. Mais il a changé de nom, c’est tout…

FDF

.

Dans beaucoup de pays Orientaux, la persécution des chrétiens fait rage, et quand ils ne sont pas tués immédiatement, ils sont enfermés dans des « prisons » où les conditions de vie sont absolument inhumaines … Beaucoup en meurent, et leur décès n’est pas toujours su, pour ne pas dire rarement …
Ces horribles prisons prolifèrent dans beaucoup de pays, au Vietnam, en Ouzbékistan, au Zimbabwe, en Érythrée etc.

Voici les “prisons” où sont détenus les chrétiens :
des conteneurs en plein désert et sous le soleil
Voici les “prisons” où sont détenus les chrétiens :
des conteneurs en plein désert et sous le soleil

Récemment, deux jeunes femmes sont encore mortes dans ces « prisons », qui sont en fait des containers exposés en plein soleil sous le désert, où les prisonniers ne reçoivent presque pas de nourriture, de l’eau insalubre et tout ce que l’on peu imaginer dans de telles conditions.

Pour moi, ça ne s’appelle pas des camps militaires ou des prisons, c’est tout simplement des camps de concentrations

Lu sur L’observatoire de la Christianophobie.

Hiwet Tesfu (23 ans) et Zemame Mehari (27 ans) furent arrêtées en avril 2009 alors qu’elles venaient de participer à une assemblée de prière à Dekemhare, et incarcérées dans un camp militaire situé à 15 km au sud-est d’Asmara, la capitale de la République d’Érythrée. Elles le furent pour avoir participé à des réunions de cultes non autorisés car, depuis 2002, le gouvernement érythréen ne reconnaît officiellement que trois dénominations chrétiennes (orthodoxe, catholique et luthérienne), toutes les autres ont été interdites. Du fait que Hiwet et Zemame appartenaient, sans doute, à un culte évangélique ou pentecôtiste, elles n’ont jamais été reconnues par le gouvernement comme prisonnières « religieuses ». On estime que des milliers – 2 200 selon Open Doors USA – de chrétiens non “officiels” sont détenus par les autorités érythréennes. Les conditions de détention de ces deux jeunes chrétiennes furent épouvantables : enfermées dans des conteneurs installés en plein désert, maltraitées, torturées, laissées sans soins médicaux, coupées de leurs parents… Après plus de deux ans d’un tel régime inhumain, leur décès était inévitable. Elles sont les 17ème et 18ème chrétiens à mourir dans ces conditions en Érythrée.

Source:

Observatoire de la Christianophobie

Informations supplémentaires :

Voici un tableau montrant les persécutions dans le monde, par ordre de violence :

Ordre       Pays

01 Corée du Nord
02 Arabie saoudite
03 Iran
04 Somalie
05 Maldives
06 Yémen
07 Bhoutan
08 Viêt Nam
09 Laos
10 Afghanistan
11 Ouzbékistan
12 Chine
13 Érythrée
14 Turkménistan
15 Comores
16 Tchétchénie
17 Pakistan
18 Égypte
19 Myanmar (Birmanie)
20 Soudan (nord)
21 Iraq
22 Azerbaïdjan
23 Brunei
24 Cuba
25 Qatar

Vu sur: http://infos-meconnues.blogspot.com/

01/06/2011

Les chrétiens d’Indonésie font face à une vague de persécutions sans précédent.

Chez nous, on leur offre des mosquées…
Bel exemple de religion d’amour, de paix et de tolérance… Et on devrait accueillir les bras ouverts de tels cons ???
FDF
.

 Les islamistes réclament sa mort du frère Antonius Bawengan qui vient d’écoper de cinq ans de prison pour « blasphème ».

Des islamistes indonésiens accusent le chrétien Antonius Bawengan d’avoir distribué des tracts aux musulmans. Après six mois de garde à vue, il a été déféré à la justice dans la ville de Temanggung, dans la province de Java Central. Le juge l’a condamné à cinq ans de prison ferme. Il s’agit de la peine la plus lourde prévue par l’article 156a du code pénal pour blasphème. Cela n’a pas empêché les islamistes présents dans la salle de protester furieusement contre le verdict : Antonius Bawengan devait être condamné à la peine capitale. La police a réussi à mettre le juge et le condamné en sécurité.

Des églises incendiées

Les extrémistes se sont alors rendus au centre de la ville ou quelque mille autres islamistes se sont joints à eux. La foule enragée a attaqué la police, a mis le feu à des véhicules, a incendié l’église pentecôtiste « Bethel » ainsi que l’église baptiste de Temanggung, a lancé des pierres contre l’église catholique de St-Pierre et St-Paul, a roué de coups le prêtre Saldanha et a ravagé l’école baptiste « Shekina » ainsi qu’un orphelinat et un hôpital catholiques.

Les islamistes semblent se croire de plus en plus en protégés et ils partent du principe que l’État ne les poursuivra pas en justice. Deux jours auparavant, des islamistes avaient tué plusieurs ressortissants des Ahmadiyya et blessé grièvement plusieurs autres dans la province de Banten, à l’ouest de Java. Les Ahmadiyya, qui sont séparés de l’islam, croient que ce n’est pas Mahomet mais Ahmad qui est le dernier prophète. Depuis 2008, le gouvernement indonésien interdit la propagation de leur foi.

Source: http://journalchretien.net/

06/02/2011

La montée de l’islam radical fait peur… C’est fait pour.

Il est de notre devoir d’arrêter ce massacre…

FDF

.

Le djihad contre les Chrétiens est lancé.

 

L’essentiel de ce qui devait être dit sur l’attentat contre l’église des Saints à Alexandrie a été dit ici, par Ftouh Souhail. Comme il l’écrit, il y a de la barbarie et de l’incitation au meurtre dans l’islam. Je veux penser qu’un islam modéré peut réémerger, mais, depuis les temps mu’tazilites, cet islam là est profondément absent. Et ce qui se propage depuis plusieurs décennies a un visage meurtrier, totalitaire, ignoble, sanglant, bestial, qu’une grande masse silencieuse de musulmans se garde de contrer et de contredire.

J’attends une manifestation de musulmans sortant dans la rue, par dizaines de milliers, pour dénoncer ce qui ressemble de plus en plus, dans un nombre croissant de pays, à une volonté d’extermination, et qu’on ne me dise pas que ce genre de manifestation ne peut pas se faire parce que les musulmans ne manifestent pas : je me souviens des foules qui vociféraient leur haine d’Israël, et, quelquefois, des Juifs, lors des opérations israéliennes contre le Hamas à Gaza. Des dizaines de milliers de personnes en colère parce qu’on exerce des représailles envers une organisation d’assassins aux buts génocidaire, mais personne lorsque des innocents sont massacrés : dois-je dire que cela me semble lourd de sens. Dalil Boubakeur et le Conseil Français du Culte Musulman ont condamné, certes, mais en parlant de « terrorisme », et seulement de terrorisme, ils ont éludé la question, et Boubakeur, en ajoutant que ce qui est survenu ne doit pas « dresser les communautés les unes contre les autres » a procédé à une forme de renvoi dos à dos du bourreau et de la victime qui relève, au mieux, de l’aveuglement volontaire.

Cet aveuglement volontaire est aussi celui des dirigeants des grands pays occidentaux. Nicolas Sarkozy a laissé à Michèle Alliot-Marie le soin de s’occuper de ce dossier apparemment subalterne à ses yeux, et celle-ci a parlé d’une « réponse concertée à l’échelle européenne », ajoutant : « Il faut que nous agissions entre nous, que nous accueillions, que nous offrions à ceux qui se sentent menacés le droit d’asile, mais surtout que nous agissions pour que ces gens puissent rester chez eux ». Que voilà des paroles fortes ! Barack Obama a réussi à dénombrer des victimes chrétiennes et musulmanes dans un attentat commis par des Musulmans contre des Chrétiens : sans doute que s’il ne considérait pas qu’il y avait des victimes musulmanes, il n’aurait pas trouvé de raison de s’apitoyer. Et puisque les victimes musulmanes n’existaient pas, il lui a suffi de les inventer. Le pape a appelé les autorités du monde à « défendre les Chrétiens contre les abus et les intolérances religieuses », sans dire de quels abus et de quelles intolérances il s’agissait. La montée de l’islam radical fait peur, tellement peur qu’on n’ose plus utiliser le mot « islam » dans ce genre de contexte. La montée de l’islam radical fait si peur que nul, à de rares exceptions près, n’ose dire qu’il y a un problème immense au coeur de l’islam, et que ce problème ressemble de plus en plus à une bombe à fragmentation qui n’en finit pas d’exploser et face à laquelle, au nom du politiquement correct, qui, en l’occurrence, devient un islamiquement correct, on se contente de tous côtés de détourner le regard en espérant être épargné et en adoptant un geste de soumission.

Ce qui s’est passé à Alexandrie n’est pas une exception, et ce doit être rappelé. Cela vient quelques semaines après un acte ignoble et plus sanglant encore à Bagdad, après divers actes de harcèlement et des meurtres ayant touché les chrétiens au Nigeria, au Soudan, au Pakistan, dans les territoires contrôlés par l’Autorité Palestinienne que certains aiment tant en France. Cela relève de l’épuration religieuse, et parfois à de l’épuration ethnique. Cela relève du djihad, dont le coran dit qu’il est du devoir des musulmans de le mener s’ils entendent qu’Allah se montre « miséricordieux » envers eux.

Les organisations de défense des droits de l’homme, si promptes, comme les foules musulmanes, à vociférer haineusement contre Israël sont très timides sur ce genre de dossier et n’en traitent jamais comme d’un problème d’ensemble. Les Chrétiens sont persécutés aujourd’hui dans l’ensemble du monde musulman. Les Juifs ne le sont pas parce qu’ils ont déjà été persécutés avant, et qu’à de très rares exceptions près, les pays musulmans sont épurés de toute présence juive. Mais la moitié de la population juive du monde étant en Israël et Israël étant le seul Etat juif sur la planète, on rêve tout haut dans l’ensemble du monde musulman d’épurer le dar el-islam de l’Etat juif, quitte à ce que cela passe par une extermination de masse. Dans l’ensemble du monde musulman, des livres comme les protocoles des Sages de Sion et Mein Kampf circulent. Et ce n’est pas du tout un hasard.

L’Europe est faible, couchée aux trois quart, en état de décomposition intérieure accélérée. En réagissant comme elle le fait, elle entérine le djihad mené contre les Chrétiens du monde musulman. Elle reconnaît qu’elle tremble et qu’elle est pusillanime. Elle espère que sa pusillanimité et sa volonté de plus en plus affichée de lâcher Israël aux chiens lui permettra de survivre, fut-ce dans la servitude. Elle risque fort d’avoir la servitude : pour ce qui est de la survie, je ne me prononcerai pas. Mais j’ai des doutes.

Les Etats-Unis sont, dans un moment terrible, gouvernés par le pire Président de leur histoire, un homme qui en Egypte, à al-Azhar, lieu où se sont formés de nombreux djihadistes, est allé chanter les louanges de l’islam et traiter Israël d’Etat d’apartheid sans trouver un seul mot à dire sur les Coptes du pays ou sur le sort des Chrétiens en terre d’islam.

Les conditions sont réunies pour que d’autres massacres aient lieu, puis d’autres encore.

Et dans le monde musulman, on fera ce qu’on fait déjà de tous côtés depuis le massacre d’Alexandrie : on dira que c’est la faute des Juifs et d’Israël. Et on jurera de tuer tous les Juifs.

Dès lors que tuer des Chrétiens donne de bonnes raisons de tuer des Juifs et que le reste de la planète élève à peine une voix irrésolue, pourquoi se gêner ?

Guy Millière

12/12/2010

Islam: les chrétiens persécutés dans le monde…

Adolf Hitler était un « petit joueur » au niveau de l’épuration… Voyez plutôt. Continuons à « leur » construire des mosquées…

FDF

.

Apocalypse 13:7 Et il lui fut donné de faire la guerre aux saints, et de les vaincre. Et il lui fut donné autorité sur toute tribu, tout peuple, toute langue, et toute nation.

– Autorite politique de l’islam en Occident

charia, ingerence de l’islam dans la politique et laicite, acte violents dans les banlieues, lois contre l’islamophobie, etc…

– Autorite financiere de l’islam en Occident

finance islamique, petro-dollars saoudien

– Autorite par le nombre – demographie musulmane explosive

Les musulmans sont plus de 60.000.000 en Europe, leur taux de natalité est 5 fois plus fort que celui des européens de souche

– Autorite par la terreur – terrorisme, jihad et persecution

Persecution de chretiens au pakistan, arabie saoudite, syrie, palestine, algerie… ; jihad au soudan, somalie, nigeria, kenia… attentat terroriste….

Intolérance envers les minorités religieuses en terre d’islam :

Irak

Anciennement Sadam Hussein a fait tué plus de 200000 kurdes (qui n’ont pas les memes origines ethniques que les irakiens arabes et comprend de nombreux groupes chrétiens) Récemment, plusieurs milliers de kurdes irakiens chretiens ont du fuire leur pays sous la menace chiites et sunnites.

Iran

Régime islamique totalitaire répressif. Tous ceux qui ne suivent pas l’islam rigoriste du coran et de la sunna sont persécutés, punis par la lois de la charia fondamentale. Les homosexuels sont condamnés à mort, la lapidation de la femme adultère se pratique encore dans certains villages iraniens

Arabie Saoudite

La conversion d’un musulman à une autre religion est passible de mort. La Bible est illégale. Les célébrations de Pâques sont illégales. Entrer dans les villes « saintes » de Médine ou de la Mecque est passible de mort pour un non musulman.

Égypte

L’islam est religion d’État et la source législative principale. En conséquence, les pratiques religieuses qui entrent en conflit avec la loi islamique sont interdites. Les musulmans peuvent faire face à des problèmes judiciaires s’ils se convertissent à une autre foi. Les non musulmans doivent obtenir un décret présidentiel pour pouvoir construire un lieu de culte. De nombreuses familles chretiennes sont persécut&s pr des musulmans radicaux. Des eglises coptes sont brulés

Jordanie

La peine de mort est prévue pour un musulman vendant des terres à un juif.

Koweït

L’enregistrement et [nécessité d’] agrément [par l’État] de groupes religieux. Les membres des religions non autorisées dans le Coran ne peuvent pas construire de lieu de culte. Interdiction de l’enseignement religieux organisé pour d’autres religions que l’islam.

Malaisie

Selon la loi malaisienne, les convertis au christianisme doivent enregistrer au tribunal leur renoncement à l’islam. Beaucoup de chrétiens convertis préfèrent garder le silence plutôt que de passer devant les tribunaux de la charia, où l’apostasie ou la conversion hors de l’islam est passible d’une peine de flagellation, d’amendes, d’emprisonnement, jusqu’à l’application la plus extrême, celle de la peine de mort. Dans ce pays où les musulmans représentent plus de la moitié de la population, la conversion hors de l’islam est punie d’un à cinq ans de prison et à une amende 3000 $. Un malaisien musulman qui épouse une non-musulmane [NDT Le mariage entre une musulmane et un non musulman est interdit par la sharia] et qui convertit des non-musulmans à l’islam est récompensé avec un appartement, une voiture, un paiement de 2700 $, et une allocation mensuelle de 270 $.

Maldives

Dans cette île paradisiaque visitée chaque année par des dizaines de milliers de touristes, le christianisme est à peine toléré. Quand les chrétiens locaux (approximativement 300 sur une population de 300.000 habitants) pratiquent leur culte, ils le font au risque de se faire emprisonner ou pire s’ils sont découverts par les autorités musulmanes. Les Bibles sont bannies et les touristes peuvent être arrêtés s’ils essaient d’en importer dans ce pays.

Pakistan

La conversion d’un musulman à une autre religion est passible de la peine de mort. Le prosélytisme par des non musulman est interdit. Des chrétiens sont régulièrement mis en prison pour blasphème. L’islam est religion d’État, et devant une cours le témoignage d’un chrétien a moins de poids que celui d’un musulman. La section 295c du Code Pénal prévoit la peine de mort pour quiconque souille le nom du prophète Mahomet, le témoignage de quatre musulmans y suffit. Cela favorise un environnement dans lequel les musulmans peuvent se sentir libres d’utiliser l’intimidation et la violence contre les minorités religieuses pour des gains personnels. De même si un criminel musulman viole une femme chrétienne et plaide ensuite qu’elle a accepté l’islam et l’a épousé ; ce musulman n’est pas coupable selon la loi criminelle pakistanaise.

Qatar

L’instruction islamique est obligatoire dans les écoles. Le gouvernement régule la publication, l’importation et la distribution de la littérature religieuse non-musulmane. Le gouvernement interdit le prosélytisme non-musulman.

Soudan

La conversion d’un musulman à une autre foi est passible de la peine de mort.

Syrie

La question requière que le président soit musulman et spécifie que la jurisprudence islamique est la source législative principale. Partager la foi chrétienne est découragée [puisque] posant une menace aux relations entre les groupes religieux, le risque pénal encouru étant l’emprisonnement à vie. Un chrétien n’est jamais autorisé à faire du prosélytisme. Les églises qui veulent effectuer un service supplémentaire doivent obtenir un permis gouvernemental. Les sermons sont régulièrement surveillés, de même que les levées de fonds.

Yémen

Le pays interdit le prosélytisme par des non musulmans ainsi que les conversions. Le gouvernement ne permet pas la construction de nouveaux lieux de culte s’ils ne sont pas musulmans.

********************************************************************************************************

Sources et vidéos (attention. Âmes sensibles s’abstenir): http://tinyurl.com/2bnkfjh