Francaisdefrance's Blog

13/01/2012

Lettre à David Pujadas. La réaction d’un soldat de France en retraite…

Il est vrai que j’ai, comme beaucoup, vu ces infos. Mais cette réaction ne m’avait même pas effleuré l’esprit. Et pourtant…

L’auteur de cette lettre a grandement raison. Pour nos soldats tués à l’Etranger, l’hommage c’est un air faussement compassionnel de notre du président de la République devant les cercueils fraîchement arrivés d’Afghanistan, une médaille à triste posthume et le tour est joué (avec un zooming des caméras, en prime).

Et au sujet des journalistes dont le manque d’objectivité est à déplorer, j’en connais aussi un; un « bas de gamme », gauchiotte comme pas deux et qui affiche sans vergogne dans ses écrits son aversion contre le patriotisme en mélangeant volontairement le fascisme, les skins et le Front National. Il se reconnaîtra…

En tout cas, bravo à ce retraité de l’armée Française. Merci Major; repos !

FDF

.

Honte à vous monsieur PUJADAS !

Réaction d’un Soldat de France en retraite, après les propos déplacés de monsieur David PUJADAS, au JT de 20 heures, le 11 janvier 2012 sur la chaîne de télévision d’Etat France 2

Honte à vous monsieur PUJADAS !
 
Mes chers médias. Et, ayant écouté les infos de 20 h 00 sur France2, je m’adresse particulièrement àMonsieur David Pujadas.Tout d’abord, je comprends parfaitement votre émotion devant la mort d’un des vôtres, et compatis volontiers à votre peine et m’incline devant la douleur que provoque cette disparition soudaine.Je la partage d’autant plus que depuis des mois je ressens la même peine à chaque fois que j’apprends la mort au combat d’un de mes jeunes camarades soldats. D’un de ceux qui sont tombés au champ d’honneur sans faire de bruit au service de notre pays, de notre Patrie à l’ombre de notre drapeau.Cela dit, je trouve profondément indécent que vous fassiez la une de votre journal de 20 h, ce 11 janvier 2012, sur cette disparition, dramatique, en nous assommant avec les témoignages de ses camarades. De leurs commentaires dithyrambiques. Ils sont certainement mérités et, peut-être, en deçà de la vérité. Du rappel de sa carrière de ses qualités humaines et professionnelles.Pourtant, je ne peux que m’étonner de ce battage médiatique sur une mort brutale, mais sommes toutes, dramatiquement normale et tristement banale. Je vous reproche de faire de cette mort une mort particulière en faisant de votre confrère un martyr de l’information durant plus de vingt minutes, à une heure de grande écoute, alors que vous ne rendiez compte de la mort d’un de nos soldats, qu’après des grands titres, parfois oiseux, durant HUIT ridicules petites secondes.Ainsi, force m’est de constater que la vie d’un journaliste, aussi bon soit-il, a beaucoup, beaucoup plus d’importance a vos yeux que celle d’un soldat au service de sa Patrie.
J’étais déjà révolté lorsque vous avez eu l’outrecuidance de faire la fête pour le retour de vos deux imbéciles qui étaient allés, de leur propre initiative, apporter le soutien des journalistes de gauche aux talibans, et qui sont responsables de la mort de soldats qui, à cause d’eux, ont été exposés anormalement aux coups mortels de nos adversaires.Je suis également révolté lorsque vous annoncé, toujours lors d’un journal de 20 h 00, la mort d’un de vos collègues de travail décédé d’une longue maladie alors que vous ne vous êtes pas étendu sur la disparition du dernier de nos grands soldats qu’était le général Bigeard. Nous aussi nous avons des camarades qui disparaissent après avoir lutté contre un cancer et nous ne l’annonçons pas sur les ondes des chaines que nous payons.Voyez-vous, nous soldats, nous pleurons la disparition de nos frères dans la dignité, dans le silence de nos cœurs meurtris, dans le respect du sacrifice qu’ils ont acceptés de faire pour que VOUS, journalistes, puissiez vivre et exercer votre métier en toute liberté.

Il est profondément indécent que vous étaliez vos états d’âmes au vu et su de tous. Que vous mettiez en avant les risques de votre métier et les présentiez comme des risques exceptionnels. Ce n’est pourtant, qu’un dramatique mais banal accident de travail.
En effet, il y a une différence fondamentale entre la mort de votre journaliste et la mort au combat. Un reporter de guerre qui meurt dans l’exercice de son métier, meurt pour que l’information nous arrive. C’est beaucoup pour l’information, je vous l’accorde sans arrière pensée mais c’est bien peu pour une Nation. Si nous n’avions pas cette information, cela ne remettrait pas en cause notre société, notre liberté, notre civilisation.

En revanche, la mort au combat de nos soldats est toujours une mort qui est consentie pour que nous restions LIBRES. Pour que les valeurs, héritées de nos pères au siècle dernier, de nos aïeux en 1789, de nos ancêtres en 732, soient transmises et que notre civilisation perdure.

Je suis triste de la mort de cet homme qui laisse femme et enfants et, le chrétien que je suis, déplore toujours la perte d’une vie humaine car elle est, par essence, profondément injuste.

Je pense, et j’en terminerais là, que vous vous trompez de guerre. Ce n’est pas en Syrie qu’il faut que vos grands reporters agissent, mais chez nous.
Vous ne rendez pas compte de la guerre qui s’installe dans notre pays et vous en taisez les combats qui ne vous servent pas. Je n’en veux pour preuve, parmi d’autres, que celles que vous pouvez connaitre en suivant ces liens et en visionnant le clip joint.

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Dunkerque/actualite/Secteur_Dunkerque/2012/01/06/article_le-feu-a-detruit-l-interieur-de-l-eglise.shtml

http://www.afriquejet.com/explosion-de-leglise-sainte-therese-au-nigeria-2011122530373.html

http://www.dailymotion.com/video/xnibye_nouvelle-preuve-de-courage-du-maire-de-marignane_news

http://www.capital.fr/enquetes/derapages/l-incroyable-derive-financiere-de-la-mairie-de-paris-549730

En conclusion monsieur Pujadas, je pense que vous n’êtes pas un bon journaliste. Vous faites trop ressortir votre sensibilité politique en souhaitant, durant un 20 h 00, à Madame Brochen/Aubry d’être présidente de la République. En vous faisant le complice d’une falsification, grotesque, d’un texte par Mademoiselle Fourest lors de votre émission « des paroles et des actes » avec Marine Le Pen. Pour ne citer que ces deux exemples.

Vous n’êtes pas objectif, vous n’êtes pas un vrai journaliste. Vous usez de votre position pour abuser et imposer aux français des sujets qui ne les intéressent pas en utilisant des moyens que vous reprochez à vos adversaires d’utiliser. C’est détestable.
Ayez monsieur, si possible, plus de respect pour votre beau métier cela ferait du bien à la France….

Croyez, monsieur Pujadas, en l’expression des meilleurs sentiments démocratiques d’un vieux soldat profondément attaché à la justice et à l’honnêteté.

Major (er) …


20/08/2011

Pour ça, il y en a du fric…

Mais l’islam fait encore appel à l’aumône… Un des piliers. C’est marqué dans le coran, cousin…

C’est de la provocation envers les « frères » qui crèvent de faim dans les pays musulmans…

FDF

.

Les « contrastes de l’islam… Ecoeurant. Les Somaliens sont entièrement musulmans…

.

Arabie : nouveaux travaux d’extension de la grande mosquée de La Mecque

Le chantier d’une nouvelle extension de la grande mosquée de La Mecque, d’un coût de 10,6 milliards de dollars, est en voie de réalisation, rapportent les médias saoudiens. Les travaux sont destinés à permettre au complexe de la première ville sainte de l’islam d’accueillir en même temps quelques deux millions de fidèles, a précisé le quotidien Asharq al-Awsat.
Le chantier où travaillent déjà 10 000 ouvriers 24 heures sur 24 couvre une superficie de 400 000 m2. Il consiste à ériger une extension du côté nord de la mosquée sur plusieurs niveaux, à aménager des escaliers et des tunnels pour faciliter l’accès des fidèles à la mosquée érigée autour de la Kaaba.

La grande mosquée a connu une importante extension au milieu des années 1980 mais le nombre sans cesse croissant de fidèles a nécessité les nouveaux travaux. La Mecque, dans l’ouest de l’Arabie saoudite, qui accueille pendant le hajj, pèlerinage annuel, quelque 2,5 millions de fidèles en moyenne, a en outre été dotée en novembre dernier d’un métro qui n’est utilisé que pendant le moment fort de ce rassemblement spirituel, soit cinq jours par an. Un projet de train à grande vitesse reliant Djeddah à Médine à travers La Mecque, estimé à 7 milliards d’euros, fait actuellement l’objet d’une vive concurrence entre plusieurs constructeurs européens et asiatiques.
Des médias espagnols ont indiqué le 19 juillet que le consortium espagnol, conduit par Renfe, candidat au projet de train à grande vitesse Djeddah-La Mecque-Médine, aurait remporté l’appel d’offres. Mais les autorités saoudiennes ont assuré que rien n’avait été encore décidé pour l’attribution de ce mégacontrat pour lequel la SNCF et Alstom se sont alliés au sein d’un consortium pour déposer une offre, avec le saoudien al-Rajhi.

Source: http://www.lorientlejour.com/

04/08/2011

Toutes les églises ont été détruites en Somalie.

Et en Europe, on construit des mosquées à tour de bras… Point barre.

FDF

.



Difficile d’être d’être chrétien dans certains pays d’Afrique. Comme la Somalie où il ne reste pas plus d’une centaine de catholiques dispersés sur ce grand territoire et interdits de rassemblement et de culte.
Mgr Giorgio Bertin est missionnaire dans la Corne de l’Afrique depuis plus de 30 ans. Il a été consacré évêque de Djibouti il y a sept ans, mais il continue à administrer le diocèse de Somalie qui n’a malheureusement plus beaucoup d’existence. Seule l’organisation Caritas maintient une présence dans le pays. A Djibouti, même, le diocèse ne compte que trois prêtres.
Depuis quelques mois, Mgr Giorgio Bertin voit la situation évoluer de manière inquiétante en raison de l’activisme des intégristes surtout dans les milieux populaires et de la propagande mensongère contre les catholiques. Des groupes intégristes pilotés par Al Qaida prétendent que l’Afrique appartient à l’Islam.

Marie-Leila Coussa a interrogé Mgr Bertin: RealAudio

Source: http://www.radiovaticana.org/

26/07/2011

Les « zones d’ombre » de l’attentat d’Oslo…

Reçu par mail; logique interprétation du drame d’Oslo…

FDF

.

À l’évidence, cet attentat d’Oslo présente un certain nombre de points pour

le moins bizarres. Des zones d’ombres.

1. On nous dit qu’il s’agit d’un attentat à la voiture piégée… or, sur

toutes les images (photos et vidéos), aucun cratère dans la chaussée intacte

n’apparaît. Néanmoins, on nous montre en permanence une voiture renversée et

calcinée qui suggère l’hypothèse retenue. Quand on songe aux dégâts

provoqués induisant une forte puissance de l’engin explosif, on ne peut

qu’être étonné qu’il n’y ait aucun cratère, ni même une plaque de goudron

arrachée. S’il y en avait un, nous aurions eu droit aux gros plans.

Par ailleurs, la voiture sensée avoir été bourrée d’explosifs conserve des pneus apparemment intacts… surprenant !

2. S’il s’agit d’un attentat à la voiture piégée, comment se fait-il qu’un

incendie se soit déclaré dans les étages de l’immeuble gouvernemental et pas

dans les boutiques proches de la « fameuse » voiture renversée ? L’explosion

se serait-elle donc produite dans les étages ? Et n’y en a-t-il eu qu’une

seule ?

3. Selon des sources norvégiennes, la rue touchée par l’explosion était

barrée au public pour cause de travaux sur le réseau d’égouts. Alors,

pourquoi les médias français occultent-ils ce fait en nous affirmant que la

rue était presque déserte en raison des vacances ? En tout cas, très mauvais

calcul de la part d’un terroriste sensé avoir préparé son affaire de longue

date.

4. « On » nous dit que le tueur s’était récemment fait livrer plusieurs

tonnes d’engrais chimiques ayant pu contribuer à la confection de LA bombe.

  Soit : certains produits permettent ce genre de choses… mais pour obtenir

le résultat constaté sur les images, il en faudrait une sacrée quantité

intransportable discrètement par un seul homme. Ou alors, l’engin explosif

n’était pas confectionné à base d’engrais chimiques mais avec « autre

chose ». Et là, les possibilités ne manquent pas.

5. Peu de temps après l’explosion, l’attentat a été revendiqué par un

certain groupe djihadiste intitulé « Helpers of Global Jihad ».

Très rapidement, cette revendication a curieusement disparu de la

circulation.

6. Dans l’île, pendant que le tueur sulfatait ses victimes, la Police aurait

mis deux heures pour intervenir alors que, des témoins affirment l’avoir

appelée immédiatement. Quelle réactivité !

7. Toujours sur l’île, pendant que ça camphrait, aucune tentative de

réaction (bon, passe encore) et plus de 80 personnes abattues… 80 en deux

heures,

  alors que ça courait dans tous les sens et que c’était donc du tir sur

cibles mouvantes… avec quel(s) type(s) d’arme(s) ?… Combien de chargeurs

?… et graillés à combien de cartouches ?… Pour un tel résultat, le tueur

était-il vraiment tout seul ?

8. Et puis, qui sont réellement les victimes ? Tous les témoins interrogés

sur l’île et dont les propos ont été largement diffusés ne sont pas

franchement de type nordique. Par contre, toutes les personnes venues

déposer des fleurs sur les lieux de l’explosion, elles, le sont. Alors, de

quoi s’agit-il ?… de quoi et de qui parle-t-on ?

10. Pourquoi la page « Facebook » du tueur diffusée par les médias est-elle un

faux ? (voir ici et là)

Toutes ces questions ont forcément leurs réponses… mais ce ne sont

certainement pas celles données par les médias qui défient toute logique.

Tout le monde a désormais bien conscience que ces mêmes médias sont passés

maîtres   dans l’art de nous présenter des images tout en nous racontant autre chose.

Alors, quelle est la « vraie » vérité ? Et à qui profite ce crime ?

En tout cas, une chose est sûre maintenant : le portrait-type du terroriste

qui circule dans le monde entier est celui d’un « grand, blond, les yeux

bleus, chrétien, d’extrême droite, islamophobe, anti-marxiste ». Peu

importent les attentats quotidiens perpétrés par les islamistes qui massacrent allègrement tout ce qui bouge partout dans le monde. Seul compte

aujourd’hui celui d’Oslo.

Là, l’objectif médiatique est bien atteint

Voiture piégée ? Chaussée intacte

Incendie dans les étages

Le tueur… vraiment seul ?

Voir aussi: http://www.legaulois.info/

21/06/2011

Egypte: après les chrétiens, ils massacrent les élevages de porcs des Juifs…

Mais ces gens sont de véritables malades ! Irrécupérables ! Et ça veut instaurer la charia en Occident?

Qu’ils continuent ainsi; il y a de la monnaie à rendre…

FDF

.

 

Charia

 Vidéo choc du quotidien indépendant Al-Masri Al-Yom sur le massacre des porcs appartenant aux chrétiens en Égypte:

*** 

L’abattage systématique des porcs ordonné par le gouvernement égyptien a été qualifié de mesure aux relents anti-coptes par une célèbre militante égyptienne pour la protection des animaux.

Sheikh ‘Othman, du ministère égyptien des biens religieux, est l’auteur d’une fatwa déclarant que les porcs qui vivent aujourd’hui originent des Juifs, et doivent par conséquent être abattus. Les télévisions arabes relaient fréquemment des enseignements affirmant que les Juifs sont les descendants des singes et des porcs.

 

 

 

***

 

LE CAIRE  – Vidéo choc sur le massacre de porcs en Egypte

 

Jugé inutile pour lutter contre la grippe porcine, le massacre des porcs se poursuit en Égypte et avec cruauté, comme le montre une vidéo choc diffusée sur internet.

 

C’est par centaines que des cochons sont jetés dans des bennes, tassés à coups de barres de fer, puis tués chimiquement avant d’être enterrés dans la chaux, selon cette vidéo du quotidien indépendant Al-Masri Al-Yom. Vidéo ci-dessous:

 http://youtu.be/jwMIlw7rCSc

Mises en ligne ce week-end sur YouTube, ces images ont déjà été vues par 25.000 internautes, suscitant des opinions horrifiées et des réactions indignées de dignitaires musulmans ou coptes.

 

Alors qu’aucun cas de grippe porcine n’a été recensé sur son territoire, l’Égypte est le seul pays au monde à avoir décrété début mai l’élimination d’un cheptel d’environ 250.000 porcs.

 

Cette mesure n’affecte que la minorité chrétienne copte, les musulmans ne consommant pas la viande de porc jugée impure par l’Islam. Pour l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), elle n’est pas scientifiquement justifiée.

 

Des intellectuels arabes, chrétiens ou musulmans, ont accusé le régime de Hosni Moubarak d’avoir composé avec l’opposition islamiste des Frères musulmans qui faisait campagne contre les élevages de cochons « en terre d’Islam« .

 

« Les Coptes victimes de la grippe sans avoir été contaminés », a écrit l’écrivain marocain Tahar Ben Jelloun, pour qui le gouvernement égyptien a clairement agi « sous la pression des islamistes« .

 

Pour Salama Ahmad Salama, l’un des plus célèbres éditorialistes égyptiens, c’est « la stupidité humaine davantage qu’une maladie des porcs » qui explique cette décision du pouvoir en Egypte face à une crise virtuelle.

 

A ce débat sur une mesure que le gouvernement a justifiée en invoquant le principe de précaution, alors que sévit la grippe aviaire en Egypte, s’ajoute désormais une controverse sur l’extermination cruelle des porcs.

 

Dans la vidéo, le maire adjoint de Kachkous, près du Caire, Mohamed el-Mougharbil, précise que des produits chimiques sont déversés sur les animaux entassés dans des camions, provoquant lentement leur mort.

 

Ali Chaabane, le chef de la décharge où ils sont enfouis, le confirme. « Les cochons sont recouverts de produits chimiques, on les laisse pendant 30 à 40 minutes jusqu’à ce qu’ils meurent puis on les jette dans la fosse ».

 

Mais au ministère de l’Agriculture, on dément la mort par voie chimique. « Ce sont des désinfectants, les cochons sont égorgés avant d’être enterrés« , affirme à l’AFP Saber Abdel Aziz Galal, chef du département des maladies infectieuses.

 

Pourtant, dans la vidéo d’Al-Masri Al-Yom, les cochons jetés dans la chaux ne présentent aucune trace de sang. D’autres photos obtenues par l’AFP montrent des cochons ensanglantés, éviscérés mais non égorgés.

 

Interrogé par l’AFP, le cheikh Salim Mohammed Salim, chef du conseil des fatwas de l’université Al-Azhar, estime que tuer ainsi un animal est « strictement interdit par l’Islam ». « Quel qu’il soit, y compris un porc! ».

 

Un reportage publié dans l’hebdomadaire gouvernemental Al-Ahram Hebdo dénonce la pagaille qui règne à Bassatine, le grand abattoir du Caire où les porcs doivent être mis à mort, au rythme de 1.200 par jour.

 

« Seuls les mâles sont tués conformément aux règles », note la journaliste Heba Nasreddine, alors que « les petits porcs et les truies sont assommés avec une barre de fer et on les laisse saigner jusqu’à ce qu’ils meurent ».

 

Une pétition pour demander au gouvernement égyptien de mettre fin « à la tuerie brutale » des porcs a aussi été mise en ligne sur « Care2 ».

Source: http://www.pointdebasculecanada.ca/

03/12/2010

Présomption de culpabilité religieuse en Ethiopie: 3 ans de prison !

Il « vont bien » aussi, ceux-ci…

FDF

.

La justice éthiopienne s’islamise.

Un chrétien éthiopien, Woldegeorgis, a été condamné le 19 novembre à trois ans de prison parce qu’il… aurait pu écrire « Jésus est le Seigneur » sur un Coran.

Il avait été dénoncé par ses amis, devenus musulmans, et qui voulaient qu’il devienne également musulman. Ils l’ont accusé d’avoir écrit « Jésus est le Seigneur » sur un Coran. Mais ils n’ont pas pu présenter le Coran en question.

Le tribunal de Moyale l’a néanmoins condamné à trois ans de prison, parce qu’on a trouvé des inscriptions de ce type à son domicile et qu’il aurait donc pu aussi l’écrire sur un Coran…

La Constitution éthiopienne garantit la liberté religieuse et la liberté de culte.

Woldegeorgis est membre de la « Full Gospel Believers’ Church », une secte pentecôtiste officiellement reconnue comme Eglise par l’Etat.

Source: http://yvesdaoudal.hautetfort.com

25/12/2009

Le dhimmi du jour: Arnauld Chillon, curé-doyen de Mons-en-Baroeul et de Villeneuve-d’Ascq.

Filed under: dhimmitude,islam,islamisation,musulmans — francaisdefrance @ 23:12
Tags: , , ,

24.12.2009

Réveillon de Noël. Parce que cet événement reste une fête religieuse, de nombreuses personnes se sont retrouvées dans les églises pour célébrer ensemble ce moment. L’église Saint-Sébastien d’Annappes a vécu un événement unique ce soir là.

Arnauld Chillon, curé-doyen de Mons-en-Baroeul et de Villeneuve-d’Ascq s’est associé à Ahmed Miktar, Imam de la Mosquée de Villeneuve d’Ascq, pour lire une déclaration commune avant la messe. Morceau choisi : « En cette fête de Noël, en ces jours de fin d’année, nous nous engageons à cultiver la bienveillance entre nous, nous voulons continuer de nous connaître et d’apprendre les uns par les autres ». La suite, pour un beau moment de partage, dans la plus grande tradition de Noël.

D’après une info de:  lavoixdunord.fr