Francaisdefrance's Blog

05/09/2011

« Je suis blonde; la police m’a incité à quitter Marseille… »

Dément. On doit plier devant la racaille. Sans riposter, ni chercher à se défendre. Ca m’étonnerait que ça passe…

Un patriote se bat jusqu’au bout. L’Histoire nous l’a maintes fois prouvé.

FDF

.

Ecoutez: http://youtu.be/Oro2unPTRVI

.

Une multitude de témoignages sur la délinquance « à 90% nord-africaine » selon un auditeur, dans Marseille et sa région, Sète ou Toulouse. Les auditeurs sont unanimes: pour vivre en paix, il faut fuir les zones occupées. Les auditeurs parlent de guerre potentielle, de camps nécessaires pour interner les « jeunes », et d’inversion des flux migratoires.

Les responsabilités politiques sont pourtant parfaitement identifiables lorsque le nombre de visas ANNUELS pour l’Algérie octroyé est de 140 000, 150 000 au Maroc et 110 000 à la Turquie.  La politique migratoire des gouvernements successifs de ces 30 dernières années (alors que la crise économique a commencé en 1973 !) relève de la haute trahison, d’un crime contre notre civilisation millénaire.

Source: http://www.islamisation.fr/

12/07/2011

Les subventions de SOS Racisme: la chasse aux blancs, ça paye…

Un mot de travers sur les africains ou et les arabes et vous passez direct à la caisse en n’oubliant pas la case « Prison »… Parmi les spécialistes de cette discrimination positive, étudions le cas de SOS Racisme. Les chiffres de 2009…

FDF

.

Les subventions à SOS Racisme

sos racisme subventionsLe Journal officiel a publié les comptes de SOS Racisme. SOS Racisme a reçu 579 000 euros de subventions publiques en 2009 alors que le montant des adhésions plafonne à 18 669 euros.


sos racisme comptes subventions

Le montant total des dons, adhésions et subventions à SOS Racisme s’élève à 904 596 euros en 2009.

Les financements publics

  • 348 000 euros du Fonds d’action et de soutien pour l’intégration et la lutte contre les discriminations (FASILD) et de l’ Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (ACSÉ)
  • 80 000 euros du ministère de l’Éducation nationale
  • 46 000 euros du ministère de la Jeunesse et des Sports
  • 40 000 euros de la Mairie de Paris
  • 35 000 euros du Conseil régional d’Île-de-France
  • 30 000 euros du Conseil du développement de la vie associative (CDVA), géré par le Haut Commissariat à la Jeunesse.

Au total 579 000 euros sont tirés de la poche du contribuable. Soit 64% des recettes de l’ association.

Contre 18 669 euros pour les adhésions qui représentent 2% des recettes.

Ces montants ne tiennent évidemment pas compte des aides publiques allouées aux sections  locales de SOS Racisme …

Les comptes de SOS Racisme

Source: http://www.observatoiredessubventions.com/

Alors:

05/04/2011

Guerres. Après l’Afghanistan, la Libye: la Cote d’Ivoire; merci qui ?

Impressionnant, Sakö Ier! Il nous rajoute une troisième entrée en guerre! Il faut le dire clairement: nous sommes en guerre avec la Cote d’Ivoire depuis hier. Les « dommages collatéraux » ne seront plus rien que libyens ou afghans

.  Mais cette fois, il a demandé aux Français vivant la-bas de rentrer chez eux (en payant le voyage de leurs propres deniers, bien sûr)…

Comme ça, notre cher président n’aura pas de sang français sur les mains; ça fait plus propre. Car les maboules du coin ont déjà affûté les machettes anti-blancs… Ce sera où, la prochaine, de guerre? Histoire de prévenir nos compatriotes assez tôt…

Que Dieu nous garde…

FDF

.

Cote d’ivoire: La France engagée dans la guerre!

Un cap supplémentaire a été franchi en Cote-d’Ivoire. De source politique et proche de l’Etat-major français, on apprend que Paris a donné son feu verts au soldats de l’opération « Licorne » pour mener des opérations de guerre et d’assistance aux forces de L’ONUCI.
Des forces, qui ont elle-même, reçu l’autorisationde new-York pour utiliser leur puissance de feu contre les militaires et miliciens pro-Bagbo. Cet après midi, deux hélicoptères de combat portant les couleurs de l’ONU ont laché des missiles sur des positions des partisans de Laurent Bagbo. Information confirmée par l’envoyé spécialdes Nations-Unies en Cote d’Ivoire.
Cette escalade, et l’intervention directe désormais des forces de l’ONUCI pouvant demander un soutien des des soldats français de la mission « Licorne » (à l’origine, mission d’interposition), survient après l’enlèvement de 4 personnes dont 2français à l’hôtel Novotel d’Abidjan dont le directeur de l’établissement par des individus armés. A priori des sbires de l’ancien président refusant sa défaite. Le groupe Accor a mis sur pied une cellule de crise. En coordination avec les services concernés de l’Etat français.
Depuis plus de 24 heures, les pro-Bagbo,utilisant notamment la télévision nationale ivoirienne, en émettant grâce à des moyens mobiles, n’ont cessé d’accuser la France de porter aide et assistance aux pro-Ouatara, en ayant pris pourexemple la décision française de se rendre maïtre del’aéroport Houphouet Boigny, le sécurisant, et permettant à des gros-porteurs de se poser pour évacuer tous les français de Cote d’Ivoire. Une tache extrêmement compliquée, car nombre des 12000 ressortissants rescencés vivent dans des zones encerclées par des « camps » de partisans de Laurent Bagbo. L’un d’eux, retranché dans sa maison, dit ne plus savoir qoui faire, ni être capable de distinguer les hommes d’un camp ou d’un autre, ou les bandes de pillards armés qui sévissent à Abidjan.
L’autorisation donnée par l’Elysée d’ouvrir le feu en cas de menace, d’attaque, change considérablement la donne. D’une mission d’interposition de paix, les légionnaires de « Licorne » sont passés en phase de combats possibles, pour protéger les français, empêcher les massacres, et en finir avec le chaos ambiant.
A l’heure qu’il est, (lundi soir), un calme précaire règne. du fait de l’iimposition d’un couvre-feu.
Mais rien n’est résolu, et les armes n’ont pas fini de parler en Cote d’ivoire. Y compris désormais en cas de nécessité les armes françaises.

Avec l’Afghanistan, et la Libye, l’armée française se retrouve maintenant engagée sur un troisième théatre de guerre.

.

Lu sur http://www.lepost.fr/article/2011/04/04/2455849_cote-d-ivoire-la-france-engagee-dans-la-guerre.html