Francaisdefrance's Blog

15/11/2010

Pèlerinage à la Mecque: « ils » se baisent entre eux…

Il n’y a pas de raison que ce soient toujours les mêmes qui subissent les arnaques. Certains pèlerins de la Mecque en ont fait les frais. Le plus amusant est que les arnaques viennent de sociétés organisatrices du voyage, qui semblent être de même confession que les « fidèles »… C’est tous les ans pareils mais les muzz se font encore avoir. C’est du masochisme?

FDF

.

Arnaque pour les pèlerins de la Mecque !

Envol rocambolesque le 24 octobre dernier à l'aéroport de Toulouse-Blagnac. / Photo DDM, archives Michel Viala
Envol rocambolesque le 24 octobre dernier à l’aéroport de Toulouse-Blagnac. / Photo DDM, archives Michel Viala

Alors que le pèlerinage annuel des Musulmans prend fin le 16 novembre, les pèlerins de la région ont une nouvelle fois été victimes des pratiques commerciales abusives d’agents de voyage.

Dimanche 24 octobre l’avion qui devait décoller à 7 heures avec 91 pèlerins en partance pour le pèlerinage à La Mecque n’est jamais arrivé. Dans leurs vêtements blancs, les futurs hadjs et hadjas prennent leur mal en patience. Mais leurs enfants venus les accompagner demandent des explications qu’un homme d’une cinquantaine d’années, dégoulinant de sueur tente laborieusement de leur fournir. Prénommé Habdelhamid, ce monsieur est le rabatteur de l’agence Amen International voyage qui est en charge des pèlerins du Lot-et-Garonne, du Tarn-et-Garonne, de l’Ariège et de la Haute-Garonne restés en rade dans le hall « D » de l’aéroport toulousain.

Officiellement il s’agirait d’un problème de visa délivré trop tard par le consulat d’Arabie Saoudite. Mais la veille, le décollage d’un premier avion de pèlerins a déjà été annulé et le vol reporté sine die. Et dans l’après-midi, 450 pèlerins qui s’apprêtaient à décoller ont été contraints de débarquer à la suite du contrôle de sécurité de l’appareil. « Depuis deux ou trois ans les retards au décollage des charters de pèlerins sont devenus monnaie courante, quand ce ne sont pas des problèmes liés aux escrocs qui leur vendent des billets fictifs », explique-t-on au service de renseignement de l’aéroport.

Chacun des 91 pèlerins qui ne finiront par décoller que le lendemain matin après une nuit passée dans l’aérogare a payé 3 800 € pour une vingtaine de jours en terre sainte, vol et hébergement compris. Mais aucun n’a traité directement avec l’agence qui organise le voyage. « Les pèlerinages sont vendus par des rabatteurs qui sollicitent les gens sur les marchés ou dans les mosquées. Ils distribuent parfois des flyers dans les lieux de prière, mais ces documents renvoient au rabatteur et ne mentionnent jamais le nom de l’agence », raconte le fils d’un pèlerin. De fait, contactée par téléphone, à partir du numéro fourni sur sa carte de visite, l’Agence Amen International voyage est injoignable.

Car s’il est bien réel, le numéro indiqué renvoie sur le rabatteur toulousain. Un rabatteur qui se charge de tout depuis la collecte des chèques et des passeports une quinzaine de jours avant le voyage, jusqu’au rendez-vous de départ fixé par téléphone 48 heures avant le décollage, et la restitution des documents visés par le consulat saoudien quelques minutes avant d’embarquer.

Ces pratiques commerciales de dernière minute ne sont que très rarement dénoncées par les pèlerins souvent âgés. Mais beaucoup de leurs enfants, souhaitent désormais « mettre ça sur la place publique pour que les instances concernées interviennent enfin pour faire cesser ce trafic. »

Source: http://tinyurl.com/2ub8ozg

14/12/2009

Re-sortez vos mouchoirs: Un nouveau charter d’Afghans prévu mardi.

Filed under: dhimmitude,immigration,musulmans — francaisdefrance @ 12:43
Tags: , ,
Alors là, y’en a qui vont pleurer après lecture de cet article du Figaro d’aujourd’hui… Mais qu’ils se rassurent: l’aller simple direction leur pays n’en n’est jamais un, pour les Afghans. Ils reviennent toujours. Et puis, c’est « prévu », seulement, rien n’est fait.

Avis aux membres de la CIMADE, du MRAP et autres sangsues de la France: au lieu de crier au scandale, prenez-en personnellement chez vous, des Afghans. Ils devraient bien s’y plaire…

FDF


13/12/2009

« Selon la Cimade, seule association habilitée à intervenir dans les centres de rétention, plusieurs Afghans devraient être renvoyés vers leur pays. L’association demande à François Fillon d’annuler ce vol.

Un nouveau charter vers l’Afghanistan ? Après le renvoi de trois Afghans vers leur pays d’origine, le 21 octobre dernier, plusieurs Afghans (NDLR: plusieurs? Ca peut être deux…) pourraient à nouveau être renvoyés du sol Français, selon la Cimade, seule association habilitée à intervenir dans les centres de rétention. L’association se fonde sur le fait que plusieurs Afghans «se sont vu officiellement notifier leur date de renvoi par la police. Il y en a neuf au centre de rétention de Coquelles (Pas-de-Calais), un à deux à Lille», a expliqué Damien Nantes, responsable national de la Cimade.

«Il y a toutes les chances que ce soit un vol commun organisé avec Londres, mais nous n’avons pas de certitude», a-t-il ajouté. Selon l’association, l’avion devrait partir mardi. Le ministère de l’Immigration, de son côté, n’a souhaité faire «aucun commentaire».

La Cimade a demandé au Premier ministre François Fillon «d’intervenir pour bloquer ces renvois et affirmer clairement la suspension de toute expulsion vers l’Afghanistan».

«Trompés par les déclarations ministérielles»

Le 21 octobre dernier, 27 Afghans en situation irrégulière avaient été renvoyés dans leur pays en guerre, dans un vol groupé organisé par Paris et Londres, suscitant de vives critiques d’associations et de l’opposition de gauche en France. 24 des 27 expulsés venaient de Grande-Bretagne.

Le ministre de l’Immigration Eric Besson avait ensuite déclaré le 25 octobre qu’il n’y aurait pas de nouveaux retours d’Afghans dans leur pays «si la situation continue à se dégrader en Afghanistan». La Cimade a rappelé également les propos du chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner, qui s’était dit opposé au renvoi d’Afghans dans leur pays le 10 novembre dernier. L’association estime donc que les Afghans ont été «trompés par les déclarations ministérielles», mais aussi «trompés par un juge qui leur a indiqué qu’ils n’avaient rien à craindre».

Le Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) a condamné ce charter. «Alors qu’ils ont fui une guerre à laquelle la France participe et sont venus chercher une protection en Europe en raison des menaces subies, renvoyer ces exilés vers ce pays les exposerait à un grave danger», souligne le MRAP. L’association y voit une violation de l’article 3 de la Convention européenne de Sauvegarde des Droits de l’Homme et des Libertés fondamentales, qui interdit la torture et les traitements inhumains et dégradants.