Francaisdefrance's Blog

15/01/2011

Croix des pharmacies: pour le moment, ce n’est qu’un canular; pour le moment…

Horreur! On insulte l’islam!

Et on redémarre fort… Allons nous à nouveau « heurter la sensibilité des musulmans » avec les croix des pharmacies qui, il n’y a pas si longtemps, on fait polémique sur fond de canular? Mais connaissant bien les musulmans, le canular pourrait bien devenir « affaire d’Etat »… On parie?

FDF

.

Croix des pharmacies anti-islamiques ? Pour le moment, ce n’est qu’un CANULAR ! cf. http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/hoax.php?idArticle=77211 . Mais la Gourbisation continue…

Pour le moment, c’est un CANULAR ! voir http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/hoax.php?idArticle=77211


Folie pure ! C’est nouveau ! MEME LA FORME DE LA CROIX SUR LES ENSEIGNES PHARMACEUTIQUES COMMENCENT À LES DÉRANGER !!!! ET QUOI ENCORE ???
« Les pharmacies parisiennes bientôt obligées de décrocher leur enseigne en forme de croix ? Pour la remplacer par un croissant? »

01/04/2009 – 08h00 PARIS  – Une association maghrébine parisienne, Paris-Beurs-Cités, a adressé il y a une dizaine de jours une lettre à la mairie de Paris afin de demander que soient « progressivement supprimées des devantures des pharmacies les enseignes en forme de croix ». La conseillère technique du Cabinet de Bertrand Delanoë en charge des cultes, Ilda Vrospinos, a officiellement répondu que la demande allait être «examinée avec la plus extrême attention ». L’association, qui se présente pourtant comme « non confessionnelle » et entend « regrouper les jeunes Français issus de l’immigration maghrébine afin de les aider à trouver leur place dans une société encore largement discriminatoire », explique sa démarche par le fait que « ce symbole religieux ostentatoire, vestige d’une époque révolue où la religion catholique était omniprésente dans notre pays » est susceptible de «heurter la susceptibilité des croyants non chrétiens, mais aussi des personnes non ou antireligieuses » et « contrevient gravement au principe républicain de laïcité ». « Alors que la crise économique accroît les risques d’affrontements intercommunautaires, ces enseignes à forte connotation religieuse pourraient être ressenties par certains comme une forme de discrimination, voire comme une provocation », poursuit Paris-Beurs-Cités. La demande pourrait bien aboutir si l’on en croit la réponse officielle de Mme Vrospinos, qui affirme dans la lettre qu’elle a adressée à l’association « comprendre pleinement [ces] préoccupations ». La conseillère indique qu’elle va « soumettre [sa] demande à Bertrand Delanoë qui, n’en doutez pas va l’examiner avec la plus extrême attention ». La conseillère technique précise également que le maire de Paris « qui a fait du « vivre ensemble » l’un des fondements de son engagement », « est très attentif à la bonne entente entre communautés » et qu’il est « pleinement conscient du caractère néfaste de certains anachronismes ».

Merci à DB de m’avoir remémoré cette affaire…

.

Je profite de ce billet pour remercier chaleureusement un ami résistant qui se reconnaîtra pour avoir oeuvré durant une semaine afin de faire vivre ce blog pendant mes travaux de maintenance…

FDF