Francaisdefrance's Blog

25/11/2011

Haute Savoie: pas conforme, le minaret…

Bergolix

.

Et encore une leçon de mépris à l’intention des lois Françaises. Elle vient des Turcs de Haute Savoie, cette fois. Et ils montrent les dents, en plus…

Mais en France, le non respect des lois est un délit valable pour TOUT LE MONDE. Même pour vous, les « muzzturcs »…

Sinon, il vous reste encore la solution d’aller construire vos édifices sur vos terres.

FDF

.

Haute-Savoie: les islamistes turcs s’offrent un minaret contraire au permis de construire

dans-la-realite-le-minaret-est-crenele-photo-dl-c-l.jpg

Franchement: quelle horreur !

.

Lu dans le Dauphiné du 23 novembre :

« La communauté turque, installée dans la zone industrielle de Vovray (chemin de la Prairie) devrait terminer les travaux dans sa salle de prières, de 285 mètres carrés, d’ici la fin de l’année.

Mais comme ces aménagements dépendent des dons des membres de l’association Octagon (qui appartient à la communauté islamique Milî Görüs, Vision Nationale en français), respecter le calendrier est parfois difficile. Rappelons que la communauté a entamé des travaux pour rénover leurs 8500 mètres carrés (dans les anciens locaux de l’entreprise Salomon). Le permis de construire avait été accordé par la mairie le 17 novembre 2009.

Au coût de ce chantier, viennent s’ajouter des frais supplémentaires sur un élément qui pose problème : le minaret. La mairie voudrait bien que l’association le démolisse entièrement. Elle argue qu’il ne correspond pas, dans son aspect, au permis de construire. Sur le permis, il est effectivement lisse. Le secrétaire régional, Cihat Yilmaz, commente : « Nous voulons bien le modifier mais pas le détruire entièrement. »

L’affaire est dans les mains du procureur de la République. »

Source: http://www.islamisation.fr/

28/07/2011

Encore un lieu de prière qui « divise »…

Décidément, chez nos « amis » muzz, tout ce qui concerne les mosquées et lieux de prière donne de plus en plus matière à discorde… C’est dans les gènes, paraît il.

Il faudrait qu’ils s’adressent à Martine Aubry; c’est sur ses terres, après tout. Et si elle veut des voix pour 2012…

FDF

.

 La façade en brique du bâtiment sera conservée, mais l'intérieur entièrement revu.
La façade en brique du bâtiment sera conservée, mais l’intérieur entièrement revu.

Un vieil homme en sort. Il traverse la route jusqu’à l’entrée du foyer de travailleurs migrants de l’ARELI, dépasse les grappes d’ancêtres qui devisent au pied des immeubles et jette un coup d’oeil sur le bâtiment en briques où, jusqu’à lundi soir, priait la communauté de musulmans. Un ruban de chantier barre l’accès à la salle évacuée mardi matin par la police, à la demande du propriétaire LMH. L’homme s’en retourne à son véhicule et met les bouts.

« Ils n’ont qu’à acheter un terrain »

« Ils viennent depuis ce matin, pour voir », glisse Ahmed. Ils, ce sont les fidèles extérieurs à la résidence. Appuyé contre un mur, casquette noire sur le crâne, Ahmed, installé dans ce foyer depuis 1978, observe. Ne lui parlez pas de mosquée. « Si on dit « ils cassent une mosquée à Fives », bien sûr, ça fait du bruit. Mais c’est une salle de prière. Il faut expliquer le cas. Je connais le droit. Ils avaient été avertis qu’ils n’avaient pas le droit d’être là. Ils n’ont qu’à acheter un terrain et construire une mosquée. » Les croyants avaient ignoré les injonctions de LMH, puis la décision du tribunal de grande instance de Lille. Ahmed, ancien mineur natif d’Agadir (Maroc), pratique lui aussi. Dans sa chambre. Il lève les yeux : « Dieu le sait. » Non loin, un autre résidant hésite à parler. « Je ne rentre pas dans la politique. Si tu critiques, ils te démolissent à la sortie. » Quelques minutes plus tôt, il a été invectivé par un croyant. « Il a dit « C’est la faute des gens du foyer, ils ne veulent pas de nous, ils sont racistes » », raconte cet Algérien fixé ici depuis trente-cinq ans, retraité de l’industrie textile. Il constate sobrement que les musulmans avaient fini par affluer de tous les alentours, « et même de Villeneuve-d’Ascq ». « Parce que pour eux, c’était gratuit, maugrée-t-il. Mais c’est nous qui payions la salle, dans nos charges ! » À l’entrée d’un des immeubles, Ahmed élève la voix. Échange franc avec un autre locataire. Béret élégant et barbe bien taillée, celui-là ne décolère pas du bouclage de la salle. « Ils ont décidé de tout détruire trois jours avant le ramadan. S’ils avaient attendu, on n’aurait rien dit. Mais voilà, les immigrés qui paient leur loyer tous les mois comptent pour rien. » « Tu ne comprends rien », lui lance Ahmed en s’éloignant.

Les fidèles au tapis

On retrouve l’homme au béret dans l’une des pièces de la cave. Au sol, des assiettes, une théière, quelques cartons. Les effets sortis précipitamment du lieu de culte, hier matin. Et les corans ? Mis à l’abri par le représentant des fidèles, le Sénégalais M’Baye Diouf, « en pleurs » dit-on. Dans le sous-sol, Monsieur béret récupère un tapis. « Les autres, payés par les fidèles, ont été piétinés, salis par les ouvriers. » Lui fera maintenant ses dévotions « à droite à gauche ». Et pourquoi pas dans le préfabriqué mis à disposition par LMH, le temps des travaux de rénovation du site ? « Non, la moitié de la communauté refuse d’aller prier dans le bungalow. » Il est 11 h 30, deux autres hommes remontent dans les étages, tapis de prière roulés sous le bras. « On n’est pas contents, pas contents du tout , fulmine Mamadou, installé dans le foyer depuis 1984. Le bungalow, c’est une cage à poules. On va faire les prières tout seuls, dans les chambres. » Il pointe lui aussi l’imminence du ramadan. Son ami soupire : « On ne peut rien faire. C’est la misère noire. » En partant, on croise M’Baye Diouf, mine sombre et mâchoire serrée. Il secoue d’abord la tête, s’arrête à regret, esquisse un geste de dépit, lâche enfin « J’en suis malade. » Et s’engouffre dans son immeuble.

Source: http://www.lavoixdunord.fr/

27/08/2010

C’est pas moi, m’sieur ! Le chantier de la mosquée de Strasbourg vandalisé.

Ah ben là, on n’a pas fini d’en causer. Ca va y aller, les « je condamne« , les « je m’insurge« , les « c’est un acte terroriste« , les  » tout va être mis en oeuvre« , les « les coupables seront sévèrement punis« , les « issus de la mouvance néo-nazie« , etc… M’en fout, c’est pas moi…

Ca, c’est ni plus ni moins qu’un acte de résistance… J’en mettrais ma main à couper; selon les rites de la charia, bien sûr…

FDF

27.08.10

ALSACE – Sa construction doit s’achever au début de l’année prochaine…

Un ou plusieurs individus ont pénétré dans la nuit de jeudi à vendredi sur le chantier de la future grande mosquée de Strasbourg, a-t-on appris ce vendredi en milieu de matinée. «Ils ont vandalisé pour une raison que nous ignorons deux caméras de vidéosurveillance et briser (on écrit ‘brisé« …) avec un bâton une vitre située au 1er étage», a confié à 20 Minutes Fouad Douai, le gérant de la SCI en charge du chantier du lieu de culte. Aucune inscription ou graffiti n’a été découvert.

«Des caméras de vidéosurveillance devraient avoir filmé les choses, précise Fouad Douai. On attend de pouvoir visionner les images pour savoir ce qui s’est passé. Pour le moment, nous savons juste que les faits se sont déroulés vers 4h50 du matin. Une alarme a prévenu la société de gardiennage du chantier. En arrivant sur place, le gardien n’a vu personne.» L’entreprise en charge de la construction de la mosquée devrait rapidement déposer plainte pour dégradations volontaires.

Un minaret

Pour l’heure, rien ne permet de dire si les actes de ce vendredi matin ont une relation avec la découverte, en janvier, de graffitis xénophobes sur le véhicule d’un administrateur de la mosquée et voisin de Fouad Douai. En juin, 18 tombes avaient été profanées dans un carré musulman du cimetière de la Robertsau, un quartier de Strasbourg.

Débutée il y a trois ans dans le quartier du Heyritz, la construction de la future grande mosquée de Strasbourg devrait s’achever au début de l’année prochaine. Avec l’accord du maire (PS) de la capitale alsacienne, Roland Ries, les responsables du lieu de culte comptent ensuite y ériger un minaret.

Source: http://tinyurl.com/359bzwo