Francaisdefrance's Blog

15/11/2011

Les affronts de nos élus…

Après la nuit d’hôtel à Cannes pour 37 000 euros de notre cher président, les affronts continuent envers le peuple de France… Quand je dis que la France gronde, c’est qu’elle gronde.

Elus de tous bords, continuez à vous foutre de la g….. des Français à qui on demande de plus en plus souvent de resserrer d’un cran la ceinture. La France qui gronde, l’an prochain, elle se rend aux urnes…

FDF

.

Rappel: Les députés ont dit NON à l’amendement du député UMP Lionnel Lucas proposant de déduire, en signe de solidarité, de 10 % leurs indemnités!

Et pendant ce temps:

France, 2011…

.

Seuls Lionnel Luca et sa collègue de Seine-et-Marne Chantal Brunel, également député UMP, ont voté en faveur de l’amendement

Bravo à eux!

.

Source: Le Post

Bel effort de solidarité de la part de nos députés…

Ils ne se montrent pas très solidaires avec ceux qui leur ont offert des postes grassement payés, nos députés… On en reparle en 2012, après les présidentielles??? Il va y avoir des sièges éjectables, je pense; la France gronde…

FDF

.

Nos députés refusent la réduction de 10% de leurs indemnités parlementaires !

.

Les députés ont rejeté lundi, après un débat assez bref et dépassionné, la proposition du député UMP Lionnel Luca et d’une trentaine de ses collègues de réduire de 10% leurs indemnités parlementaires pour participer à l’effort de solidarité en ces temps de rigueur budgétaire.

« En ces temps difficiles où un deuxième plan de rigueur va demander des efforts – et rien ne nous permet d’être assurés qu’il n’y en aura peut-être pas un troisième d’ici la fin de la législature – il serait invraisemblable que nous nous exonérions d’un effort relatif », a défendu M. Luca.

Parmi les signataires de cet amendement, figurent des députés UMP membres du collectif Droite Populaire mais aussi du Nouveau Centre comme Philippe Vigier, le non inscrit Nicolas Dupont-Aignan, le villepiniste Jean-Pierre Grand ou encore le député EELV François de Rugy.

Faisant valoir que les députés « font partie de ceux qui sont les moins malheureux dans ce pays », la députée UMP Chantal Brunel a jugé qu' »on doit apporter notre petite pierre à la crise » par souci d' »exemplarité ».

Elle s’est dite surprise par « le double langage du PS » sur le sujet, soulignant qu’aucun député PS n’avait signé l’amendement.

Jean Launay (PS), rapporteur des crédits Pouvoirs publics, a critiqué un « gadget » qui « n’a pas de pertinence juridique » car il faut modifier une ordonnance organique pour pouvoir toucher aux indemnités des parlementaires.

La ministre du Budget, Valérie Pécresse, qui n’est pas tenue de donner un avis sur une affaire concernant les députés, a précisé que « l’enveloppe des indemnités des députés baissera de 1,6% » en 2012. « Il n’y aura aucune baisse d’aucun revenu » des fonctionnaires en général, les salaires des députés étant alignés sur ceux des fonctionnaires, a-t-elle ajouté.

La diminution de 10% des indemnités, actuellement de 5.200 euros net par mois, représenterait sur un an une économie de cinq millions d’euros. Le président de l’Assemblée, Bernard Accoyer (UMP), y était opposé, comme le groupe des députés UMP.

Source: JC JC… via http://actu.orange.fr/

25/05/2011

Y’en a qui n’ont pas grand-chose à f…..

Voyez plutôt:

FDF

(Et si on mettait en place un Awards des racistes anti-blancs? Pas la peine, il y aurait trop de prétendants au palmarès…).

.

Humour noir et rire jaune : le palmarès des Y’a Bons Awards

Les Indivisibles ont décerne lundi soir à Paris leurs prix pour des propos jugés discriminatoires et racistes, tenus par des personnalités du monde politique ou intellectuel français.

Dénoncer les propos tenus dans les médias par des personnalités du monde politique ou intellectuel français contre les Noirs, les Arabes, les immigrés, l’islam, ou encore les habitants des banlieues : tel est le but des Y’a Bon Awards, une cérémonie de remise de prix parodique créée par Les Indivisibles. Comme une invitation à une catharsis, cette association a réuni lundi 23 mai au Cabaret Sauvage, pour la troisième année consécutive, tous ceux qui ont préféré rire de ces propos plutôt qu’en pleurer.

Un jury composé de 14 personnalités, dont l’ex-président de l’OM Pape Diouf, le cinéaste Radu Mihaileanu, la chanteuse Princess Erika, l’écrivain Rachid Djaïdani ou encore l’humoriste Didier Porte, ont décerné des trophées en forme de banane dans six catégories dont le point d’orgue fut le Y’a Bon Award « Pour l’ensemble de son œuvre ». Cette sorte de palme d’or des propos discriminatoires et racistes, décernée à une personnalité qui aura particulièrement marqué l’année écoulée, est allée à Eric Zemmour.

La soirée présentée par Raphal Yem, l’animateur de l’émission Canal Street, commence par un petit sketch. Lors d’une interview, une fausse militante de l’UMP, qui, dans un discours d’une apparente banalité sur le sport par exemple, sort des énormités de racisme et d’intolérance. Chaque déclaration de l’interviewée se ponctue par le rappel des origines asiatiques de Raphal, rebaptisé Monsieur Chinois ou encore Monsieur Vermicelle, provoquant les premiers rires dans l’assemblée. Si ce sketch n’est que pure invention, il donne le ton de la soirée et n’est qu’un amuse-gueule de ce qui reste à venir, à savoir le pire. Car la réalité et donc la force des propos sélectionnés pour cette compétition, prononcés par des personnalités connues dans des tribunes publiques que sont les médias, vont dépasser de très loin cette petite fiction.

La première catégorie, « Finalement c’est pas si dur de dire un truc raciste » couronne le nez, Jean-Paul Guerlain, héritier des parfums du même nom et qui avait déclaré lors du Journal télévisé de France 2, à une heure de grande écoute : « Pour une fois, je me suis mis à travailler comme un nègre. Je ne sais pas si les nègres ont toujours tellement travaillé, mais enfin… », coiffant ainsi sur le poteau les autres nominés, Brice Hortefeux, Jacques Séguéla, John Galliano ou encore Olivier Jay. Chaque remise de prix étant entrecoupée d’une animation, Raphal, rebondissant sur l’actualité des récentes polémiques dans le football français, tient à présenter le profil de l’équipe de France du futur. Débarque alors sur la Marseillaise une équipe entièrement composée de joueurs d’origine asiatique. Effet de surprise et hilarité générale garanties dans le public.

La seconde catégorie intitulée « Les Envahisseurs » n’a pu départager deux de ses quatre nominés. Le public entièrement acquis à la cause des Y’a Bon Awards et qui réagit souvent en écoutant les sélectionnés en course pour la Banane d’Or par des invectives comme « On est Français ! », accueille avec un tonnerre de « Ouuuuooh » ou de sifflets les propos du gagnant ex-æquo avec Pascal Bruckner, à savoir ceux de Bruno Larebière, rédacteur en chef du journal Minute.

Ce  dernier avait déclaré dans l’émission « Ménard sans interdit » sur I-Télé : « Je me demande s’il n’était pas plus facile de circuler en 1940 sous occupation Allemande que de circuler à la Goutte d’Or un vendredi. » Puis, quand Bruno Larebière sort en plus de son drapeau bleu-blanc-rouge un saucisson qu’il exhibe comme les deux symboles de la nouvelle résistance française, le Cabaret sauvage lui fait un triomphe de rires et d’applaudissements ironiques. Le coup du saucisson intronisé nouvelle Croix de Lorraine restera, sans doute, pour de nombreux participants, dans les annales des Y’a Bons toutes catégories confondues…

Quatre autres catégories ont ensuite récompensé Robert Ménard, Eric Zemmour donc, le trio de l’émission de RTL « On refait le monde », Michel Godet, Elisabeth Levy et Ivan Rioufol, puis les deux membres de l’UMP Chantal Brunel et Benjamin Lancar, très remarqué par le public dans la catégorie « Meilleur espoir ». Les animations qui auront particulièrement diverti le public, sont le karaoké « en rebeu » de la chanson « Savoir aimer » de Florent Pagny (clin d’œil à sa déclaration sur le fait que « ça le dérangeait que son fils parle rebeu à la maison »), mais surtout le sketch d’un jeune humoriste de 14 ans originaire du Blanc-Mesnil (93), Stéphane Bak, qui a conquis la foule par ses vannes et sa prestation digne des plus grands professionnels du stand-up.

Après les déclarations et le salut final sur scène de tous les invités et membres du jury, le Cabaret sauvage a du mal à se vider, le public semblant comme revigoré par cet entre-soi politico-humoristique. Chacun y va de son commentaire sur le palmarès. Un multi-nominé reparti bredouille revient sur de nombreuses lèvres. Beaucoup sont en effet déçus que Claude Guéant n’ait pas été récompensé « Pour l’ensemble de son œuvre ».

Cela semble être aussi le cas de Benoît Hamon, le porte-parole du Parti socialiste, seul politique à avoir fait le déplacement et extrêmement sollicité par les médias présents. Pour lui, les déclarations du ministre de l’intérieur « font mal aux gens et à la République ». A la question « Avez-vous passé une bonne soirée ? », sa réponse est positive. L’humour de la soirée qu’il dit avoir beaucoup apprécié lui aurait évité « la nausée » à l’écoute de cet enchaînement de petites phrases…

Les Indivisibles, ce groupe de militants qui compte plus de 250 membres actifs et dont le but est de déconstruire, notamment grâce à l’humour et l’ironie, les préjugés ethno-raciaux, et en premier lieu celui qui nie ou dévalorise l’identité des Françaises et des Français non-blancs, semblent avoir réussi leur pari du soir. Apporter une bouffée d’air frais en faisant rire les participants tout en dénonçant clichés, petites phrases, saillies discriminatoires et préjugés qui, pour l’association, sont « des discours malodorants qui ont bien souvent rendu l’espace public et médiatique irrespirable ».


Lu sur: http://yahoo.bondyblog.fr/

23/03/2011

Et la loi sur la polygamie? Nous en sommes ou?

Pillé chez Gérard Brazon.

FDF

.

Un article de Martine Chapouton de Riposte Laïque sur la polygamie qui remet en lumière la polygamie bien oubliés ces derniers mois. Un problème qui n’est pas résolu ou plutôt qui se traduit par une volonté de reloger la deuxième voire a troisiéme femme. De ce  fait, c’est une seule famille (polygame certes) qui occupe trois appartement. Au moment de la pénurie de logement HLM, les demandeurs en attente apprécieront.

Gérard Brazon

Qu’advient-il du projet de loi de Chantal Brunel contre la polygamie ?

par Martine Chapouton

Puisque notre gouvernement s’intéresse en ce moment à la laïcité, nous saisissons cette occasion pour lui demander ce qu’il advient de la proposition de loi n° 2968 visant à réprimer les situations de polygamie déposée par la députée Chantal Brunel et de nombreux autres députés :

http://www.assemblee-nationale.fr/13/propositions/pion2968.asp

On sait que la polygamie est en principe interdite en France, mais qu’en réalité elle s’y porte fort bien en raison de l’existence de nombreuses failles législatives.

La proposition de loi, très bien faite du point de vue de la technique légistique, identifie ces failles et les comble dans une large mesure. Riposte Laïque avait présenté ce travail dans le détail :

http://ripostelaique.com/Bientot-une-proposition-de-loi.html

Les avancées que pourrait apporter la proposition de loi se situent à plusieurs niveaux. D’abord, la polygamie reçoit une définition, démarche première sans laquelle toute velléité d’interdiction est illusoire. Cette définition est assez large pour inclure la polygamie de fait et surtout la pluralité de mariages religieux. Les sanctions visent aussi les religieux qui prononcent des unions sans mariage civil préalable. Les familles polygames risquent, entre autres, une très dissuasive tutelle aux prestations familiales.

Bref, les auteurs de cette proposition de loi cherchent vraiment à combattre la polygamie et non à faire semblant.

On sait qu’on revient de loin sur le sujet.

La tentation a longtemps existé, et existe sans doute encore sur le terrain, de « lutter » (ici, ce terme mérite de très gros guillemets) contre la polygamie par l’attribution d’autant de logements HLM que d’épouses, démarche pompeusement baptisée « décohabitation », et qui conforte bien sur la polygamie au lieu de la combattre :

http://ripostelaique.com/La-polygamie-en-France.html

Avant cela, il y avait eu le honteux arrêt d’assemblée du Conseil d’Etat Montcho du 11 juillet 1980 dans lequel cette juridiction, dans la formation la plus élevée, acceptait le principe du regroupement familial de plusieurs épouses d’un polygame.

ll y a donc, chez nos zélites, quand on ne les surveille pas, une évidente propension à tolérer la polygamie.

Donc, pour une fois que nous avons une proposition de loi qui ne fait pas semblant, nous devons être vigilants pour suivre son cheminement et nous assurer qu’elle ne se perde pas dans les sables.

Martine Chapouton

14/03/2011

Le Politizap de la semaine.

C’est du « tout cuit » pour Marine, ça. On va maintenant diaboliser l’UMP…

FDF

.

Lire: http://tinyurl.com/6zxyzdk

Le spectre d’un «21 avril bis», le tollé provoqué par la députée Brunel, le coup de gueule de Badinter, Sarkozy pas très fan de la Journée de la femme…

13/03/2011

Ca tombe bien: l’UMP ne veut ni alliance avec le FN, ni front républicain.

Effectivement. Cette annonce est encore de la récupération politique nauséabonde. Les loups sortent du bois…

Marine Le Pen, comme son père, ne veut aucune alliance. Et cette politique du Front National ne date pas d’aujourd’hui. Au FN, il y aura Marine contre les  autres; pas avec les autres… Quand on pense que les partis politiques français s’organisent à coup d’alliances après s’être massacrés entre eux entre deux scrutins; la crédibilité n’est pas leur fort… Comme quoi, l’UMP/S n’est pas un leurre…

Le premier tour des cantonales sera « parlant »…

FDF

.

La stratégie du parti présidentiel sera arrêtée entre les deux tours des cantonales.

«Aucune alliance avec le FN.» L’avertissement de Nicolas Sarkozy devant l’équipe dirigeante de l’UMP jeudi a été clair. Les cantonales 2011 ne verront pas l’UMP répondre aux sirènes du Front national. Le secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé, avait déjà précisé que toute alliance était exclue mais le président va plus loin en annonçant, d’une part, que des exclusions seront prononcées contre ceux qui dérogent à cette règle. Il a précisé, d’autre part, «qu’on ne va pas commencer à appeler à voter pour la gauche» là où le second tour verrait s’affronter un candidat de l’opposition et un du FN. La question sera au menu du bureau politique de l’UMP mercredi.

Déléguée générale de l’UMP et députée des Alpes-Maritimes, Michèle Tabarot s’avoue «très réservée sur l’idée d’un front républicain». «Cela finit toujours par faire le jeu du FN», explique-t-elle en reconnaissant qu’il peut y avoir des exceptions locales. «En 2009, le président et l’UMP avaient appelé au front républicain à Hénin-Beaumont pour faire battre Marine Le Pen», rappelle-t-elle.

Candidate à sa succession dans le canton de Fère-en-Tardenois, Isabelle Vasseur est catégorique : «Je n’ai jamais appelé et n’appellerai jamais à voter FN», explique la conseillère générale UMP de l’Aisne qui, arrivée troisième derrière le FN et le PS en 2004, avait réussi à emporter la victoire au second tour. «Cette année, c’est la gauche qui part divisée et pourrait se voir éliminée, explique Vasseur. Mais si j’avais à choisir entre le FN et le PS, je serais très tentée de m’abstenir.»

La députée de Seine-et-Marne Chantal Brunel, au cœur de la polémique, ne le conçoit pas autrement. «Là où le FN menace, il faut le battre et le battre dès le premier tour», explique-t-elle. «Complètement hostile» à l’idée qu’un candidat UMP appelle à voter FN au second tour, Brunel se rangera à «l’avis du bureau politique». Mais, précise-t-elle, «il faudra qu’on nous laisse le temps de débattre». «Nos électeurs le souhaitent», explique-t-elle en avançant pour preuve «les tonnes de courriers envoyées à l’Assemblée et les centaines de commentaires» de soutien qu’elle a reçus sur son site après avoir proposé «de remettre dans les bateaux» les immigrés venant de Méditerranée.

«Que celui qui appelle à voter FN soit sanctionné me paraît tout à fait normal», explique pour sa part le député du Nord, Christian Vanneste. «Mais il faudra avoir la même sévérité avec ceux qui appellent à voter pour le Parti socialiste, ajoute-t-il. Je suis tout à fait favorable à l’exclusion d’un certain nombre de ministres.» Dans son collimateur, Nathalie Kosciusko-Morizet, qui s’est prononcée, avant la mise au point de Nicolas Sarkozy, en faveur d’un front républicain. Ou Laurent Wauquiez qui, dans un entretien à Libération vendredi, «assume» voter pour le candidat qui peut battre le FN, «qu’il soit de droite ou de gauche». Sans préconiser ouvertement d’alliance, Vanneste brandit l’exemple de l’Italie, «où Silvio Berlusconi n’a plus d’ennemi sur sa droite depuis qu’il a su intégrer dans son giron les troupes de Gianfranco Fini».

Vendredi, c’est Marine Le Pen qui s’est offert le luxe de lancer un appel aux «électeurs de l’UMP afin qu’ils nous rejoignent». En extrapolant les résultats des régionales de 2010, l’Ifop a dressé une liste de 150 cantons où le FN serait en mesure de se maintenir au second tour. Au premier tour, en mars 2010, le Front national avait recueilli 11 % des suffrages au niveau national. Moitié moins que ne lui prêtent aujourd’hui les sondages dans le cadre de leurs études pour la présidentielle 2012.

Source: http://www.lefigaro.fr/


09/03/2011

Immigration humanitaire : qui va sortir le portefeuille ?

Comme d’hab. C’est nous, les « bons bwanas »…

FDF

.

Les mots de certains de nos élus sont parfois plus forts que les maux des pauvres hères qui cherchent refuge chez nous mais ils ne doivent pas faire oublier que l’accueil à un coût. Tout le monde veut ouvrir son cœur et les portes de la France à ces hommes jeunes et robustes qui fuient zones de combat, d’exclusion, de pauvreté et de révolutions pourvu que ce soit avec les fifrelins de la communauté nationale.

A vos portefeuilles et tirelires

Les coûts occasionnés sont comptabilisés dans la « colonne dépenses » et les capitaux nécessaires à l’insertion de centaines de milliers de ces immigrés doivent bien provenir de quelque part et, une fois sortis du chapeau, être payés à défaut d’être amortis.

L’immigration massive et non productive pèsera immanquablement sur nos revenus et prestations sociales au simple nom du partage : plus nous serons, moins nous aurons. Les partageurs, s’ils sont, pour beaucoup, des « poches cousues » au grand cœur, devraient se porter volontaires pour accueillir « en direct », chez eux, et durablement, de jeunes et robustes immigrés et leur apprendre les rudiments de notre démocratie : la langue, les lois ou, à minima, les règles de vie en société ici, le travail, l’éducation et la contribution.

Je propose de recueillir les candidatures des bobos et autres profils en capacité de céder quelques mètres carrés à ces pauvres hères qu’ils entretiendront avec leurs fifrelins en se portant garants des dégâts que l’opération pourrait occasionner.

Inscription gratuite, mais prévoir un investissement d’environ 300.000 euros pour une intégration réussie (logement, nourriture, éducation, santé, besoins technologiques, grandes études) et un suivi individualisé d’un quart de siècle. Dans le meilleur des cas le produit sera intégré seul, mais prévoir tout de même l’arrivée de produits dérivés, familles directes et cousins qui pourrait occasionner quelques surcoûts ; un bon cœur averti en vaut deux. Un bon milliard dépensé est un milliard qui rapporte…


Source:  http://www.armees.com/info/actualites/immigration-humanitaire-qui-va-sortir-le-portefeuille-chantal-brunel-a-raison,39162.html

04/11/2010

Bravo, Madame Brunel !

La fin de l’abus d’octroi des prestations sociales? Ceci a le mérite d’être signalé et a le devoir de circuler…

Alors:


FDF

Lu sur le site de Chantal Brunel: http://www.chantalbrunel.fr/blog/

Proposition de Loi Brunel:

Le délit de polygamie voit enfin le jour!

Prestations sociales fraudées, femmes réduites en semi-esclavage, enfants privés de scolarité: les effets désastreux de la polygamie se cachent là où on ne les attend pas.

Mais depuis des années, le problème est connu: comment sanctionner la polygamie sans sanctionner pour autant l’ensemble des liaisons extra-conjugales, tout en allant plus loin que la simple condamnation de plusieurs unions civiles (seule sanction en vigueur à l’heure actuelle) ?

Pour répondre à ce problème, Chantal Brunel, Députée de Seine et Marne et Rapporteur Général de l’Observatoire de la parité, vient de déposer une Proposition de Loi instituant un délit de polygamie: est polygame l’homme qui impose par la contrainte une union continue avec plusieurs femmes.

Un an d’emprisonnement et 75000 euros d’amende: c’est la peine prévue pour le coupable de ce futur délit, lequel se verra en outre privé du versement des prestations sociales. Les allocations familiales passeront par un tuteur extérieur afin qu’elles bénéficient à la femme et à ses enfants. Le dispositif régissant la prononciation des mariages est, quant à lui, encadré de façon plus contraignante.

On estime à 20 000 le nombre de familles polygames résidant en France: il est temps de mettre fin à une pratique qui n’est ni plus ni moins qu’une violence faite aux femmes, et qui n’a pas sa place dans notre pays.

30/10/2010

Le « délit de polygamie ». Pourquoi pas ?

Voila au moins une loi qui ferait re-bomber le torse à notre République… Je soutiens ce projet de loi.

FDF

.

Dans son projet de loi, Chantal Brunel assimile la polygamie à une violence faite aux femmes.

La figure de Lies Hebbadj va revenir hanter l’hémicycle de l’Assemblée nationale, dont le bureau devrait examiner, la semaine prochaine, une proposition de loi de la députée UMP de Seine-et-Marne, Chantal Brunel, visant à créer un délit de polygamie.

En 2006, la commission nationale consultative des droits de l’homme avançait la fourchette de 16 000 à 20 000 familles polygames en France. Avec des « conséquences dramatiques » pour les foyers concernés, accuse la députée dans son exposé des motifs: « multiplicité d’enfants dans de minuscules superficies, contraints d’attendre dans la rue leur tour pour le repas et privés d’éducation; des femmes meurtries; des allocations obtenues de manière frauduleuse… »

Le code civil trop « lacunaire » sur la polygamie

Or, Chantal Brunel juge « lacunaire » l’arsenal législatif français actuel sur le sujet. Selon elle, le délit de contracter plusieurs unions civiles est rarement constaté. S’il elle ne vise pas tous les hommes menant une double vie, l’élue souhaite avant tout définir la polygamie en introduisant les notions de contraintes et de continuité.

D’où l’idée d’ajouter au Code pénal l’article suivant: « Le fait, par menace, violence ou contrainte, abus d’autorité ou abus de faiblesse, d’imposer à plusieurs personnes de même sexe une union de fait, caractérisée par une vie commune présentant un caractère de continuité et de stabilité, est puni d’un an d’emprisonnement et de 75000 euros d’amende. »

« La polygamie est un vrai sujet, qui rejoint celui des violences faites aux femmes », assure Chantal Brunel, qui travaille sur ces sujets depuis 2002. Sa proposition de loi propose donc d’étendre aux femmes victimes de polygamie le dispositif de protection existant dans le code civil pour les victimes de violences conjugales.

En matière de prestations familiales, le texte prend des accents plus marqués à droite. Une femme ayant la responsabilité d’un enfant et vivant avec un conjoint polygame ne pourrait plus percevoir ces aides sociales que par l’intermédiaire d’un tuteur désigné par un juge des enfants.

De même, la députée tape dur sur les ministres du culte. « Aucun imam autoproclamé ne doit pouvoir célébrer de mariage religieux sans avoir vérifié l’existence d’un mariage civil », explique-t-elle à LEXPRESS.fr.

Voilà qui risque de relancer la polémique sur la stigmatisation de l’islam, à peine votée la loi sur la burqa. « Mais la polygamie est un phénomène bien plus important que le voile intégral », juge Chantal Brunel, qui se défend de tout sentiment anti-musulman.

La députée a demandé à rencontrer le ministre de l’Intérieur pour parler de son texte. Engagé dans un bras de fer médiatique avec Lies Hebbadj, Brice Hortefeux lui prêtera assurément une oreille attentive…

Source: http://tinyurl.com/2w43y8j